Le braque d'Auvergne, ou braque bleu

09/13/2012

Les origines incertaines de ce chien remonteraient selon certains au Moyen-Âge, où les Templiers l'auraient ramené des Croisades. Selon d'autres, ce sont les Chevaliers de Malte qui l'auraient introduit en France à la fin du XVIIIe siècle. Il est probable que la race descende du vieux braque français par croisements successifs, en particulier avec le pointer. Les premiers éleveurs en furent des Auvergnats et c'est pour cette raison que ce nom lui a été attribué au fil des siècles. Sa robe est caractéristique : bleu noir sur fond blanc, mouchetée. De taille moyenne, aux environs de 60 cm, c est un chien osseux et puissant. Sa tête est longue, marquée de noir avec une liste blanche entre les yeux. Ses oreilles sont attachées bas, au niveau de la ligne de l'œil. Son museau est carré, le stop bien marqué. Son crâne est ovale et large. Ses yeux couleur noisette foncée sont en amande. Son encolure est plutôt longue et bien dégagée, un peu arquée, et le fanon est toléré. Le fouet est horizontal, écourté de deux tiers.


Caractère et santé


Rustique et de constitution robuste, il fait preuve d'une grande énergie. Rapide, actif, il sait s'adapter à tous les milieux. Doté d'un excellent nez, il arrête ferme et rapporte bien. Chasseur de bécasse réputé, il est également spécialiste des perdreaux et des perdrix. Fidèle et affectueux, avec un caractère souple quoiqu'un peu têtu, il est un compagnon calme et agréable. Son éducation sera ferme mais sans brutalité. Durée moyenne de vie : douze à treize ans.
Sans pathologie raciale particulière, il peut être touché par les affections les plus communes : entropion, otite, métrite, dilatation-torsion de l'estomac. Pas de cas de HIP invalidante signalé.

Aptitudes à la chasse


Le braque d'Auvergne a un très bon flair. C'est une valeur sûre de notre élevage français. Il a une quête raisonnable et s'adapte à tous les temps et à tous les terrains de chasse, que ce soit le marais, le bois ou la plaine. C'est un chien très endurant qui peut aller au bout des journées de chasse les plus longues. Il arrête très bien, tient l'arrêt fermement et apprend facilement le rapport. Il chasse volontiers la perdrix et la bécasse.
Pour l'alimentation, tout lui convient : vous pouvez le nourrir avec une pâtée maison ou des aliments d'origine industrielle. Il peut être plus économique d'opter pour les aliments complets secs, car ce chien a un bon appétit. Il a tendance à prendre quelques kilos en période d'inactivité.