Emmener son chien en vacances : les vacances avec un chien

Emmener son chien en vacances : les vacances avec un chien

Partir en vacances avec son chien est un choix que beaucoup de maîtres font. Mais afin que tout se passe pour le mieux, il est primordial de tout préparer en amont.


Comment se préparer à passer de bonnes vacances avec son chien ? Quel moyen de transport choisir ? Quels risques anticiper lorsque l'on part en congés avec son chien ?

Ce à quoi il faut penser avant le départ en vacances

S'assurer que le chien peut voyager

S'assurer que le chien peut voyager

Avant de partir en vacances avec son chien, il faut d'abord s'assurer que ce dernier est en capacité de voyager, même sur de courtes distances.

 

Soyez donc honnête au sujet des capacités de votre animal : s'il est très jeune ou au contraire très vieux, s'il est en mauvaise santé ou se remet d'une opération, s'il est en gestation, mieux vaut généralement pour tout le monde mettre son chien en pension.

 

Au moindre doute, consultez votre vétérinaire pour qu'il dresse un bilan de santé de l'animal et vous aide à prendre la bonne décision. Et si votre compagnon n'a jamais voyagé auparavant, essayez d'abord de l'emmener lors d'un court séjour (weekend à proximité du domicile, par exemple) pour voir comment il réagit.

Choisir un lieu adapté à des vacances avec un chien

Choisir un lieu adapté à des vacances avec un chien

Une fois qu'on a établi la capacité du chien à voyager, il convient de bien se renseigner sur son lieu de vacances. En effet, certains hôtels, gîtes ou campings n'acceptent pas la présence d'un animal. Il est également important de s'assurer que les chaleurs ne surviendront pas pendant les vacances, notamment si l'on a prévu d'aller au camping avec son chien.

 

De même, lorsque l'on séjourne chez des amis, il est important de se poser quelques questions : si une multitude d'enfants chahuteurs sont présents, le chien supportera-t-il sans angoisse le bruit et le mouvement ? Si les hôtes possèdent eux aussi un chien, arriveront-ils à s'entendre ?

 

En cas de vacances à la mer, il est important de savoir si des exigences locales restreignent la présence de chiens sur les plages. Par exemple, les plages de France autorisées aux chiens sont clairement minoritaires. Et quand bien même ils sont tolérés sur telle ou telle plage, cela peut très bien concerner seulement certaines dates et/ou certaines heures de la journée.

 

Si l'on séjourne dans une région dense et touristique, il est possible de se rapprocher d'une garderie. Ces établissements, de plus en plus fréquents bien que concentrés dans certaines zones géographiques, permettent de laisser son chien pour la journée ou quelques heures, le temps d'une baignade ou d'une visite de musée.

 

On voit donc qu'il est important de bien s'organiser avant de partir, en faisant par exemple un inventaire des obstacles pouvant se présenter au cours des vacances, et en identifiant à chaque fois des solutions envisageables pour y faire face. Par exemple, si la cohabitation avec un autre chien est compliquée, ils peuvent être libérés et promenés en alternance. De même, les enfants turbulents peuvent être surveillés, et le chien sensible isolé provisoirement, pour le protéger des stimulations sensorielles excessives qu'il pourrait subir.

Prévoir une visite du chien chez le vétérinaire

Prévoir une visite du chien chez le vétérinaire

Dès que l'on a une idée fiable du lieu et des dates de séjour, il est recommandé de prendre rendez-vous chez le vétérinaire. Cette visite permet non seulement de faire évaluer l'état de santé général de l'animal, mais en plus de mettre à jour ses vaccins pour qu'ils soient effectifs pendant toute la durée.

 

Ce dernier point est particulièrement important en cas de voyage à l'étranger, car il peut être compliqué de le faire vacciner dans un pays différent de son pays d'origine, même s'il s'agit simplement du rappel annuel.

 

Par ailleurs, certains pays ont des exigences sanitaires très strictes, avec des délais précis à respecter entre la dernière injection et le voyage. Les vaccins les plus souvent requis pour entrer dans un pays étranger avec son chien sont ceux contre la rage, la maladie de Carré, l'hépatite de Rubarth et la parvovirose, mais d'autres injections peuvent être obligatoires, comme celui contre la leptospirose en cas par exemple de voyage aux Emirats Arabes Unis.

 

Le vétérinaire peut également proposer une prévention contre les parasites et les maladies pouvant être attrapés pendant les vacances. Par exemple, un traitement anti-tiques peut s'avérer indispensable en cas de départ dans le sud de la France, où sévit la piroplasmose. Certains antiparasitaires permettent d'ailleurs aussi de le protéger contre la leishmaniose, transmise par un phlébotome (insecte cousin du moustique). Enfin, les anti-puces sont toujours utiles, quel que soit le lieu de destination.

 

Même si elles peuvent s'avérer coûteuses et/ou chronophages, ces formalités sanitaires ne doivent pas être négligées, car le chien peut contracter des maladies très graves durant les vacances, en particulier dans des pays chauds. Il en va d'ailleurs aussi de la santé du maître, car certaines infections sont des zoonoses, c'est-à-dire des maladies qui peuvent être transmises du chien à l'Homme.

Les autres préparatifs avant de partir en vacances avec son chien

Les autres préparatifs avant de partir en vacances avec son chien

En plus des formalités sanitaires essentielles, quelques précautions simples peuvent rendre le trajet ainsi que le séjour du chien (et le vôtre !) bien plus agréables.

 

Tout d'abord, le mal des transports du chien est un problème assez fréquent, car il est souvent de nature nerveuse. L'utilisation de médicaments correctement dosés et prescrits par le vétérinaire réduit considérablement le stress ; il sera moins enclin à se blesser ou à blesser autrui dans un moment de malaise ou de panique.

 

Il convient toutefois d'être prudent si jamais vous êtes amené à voyager en avion avec un chien : la pression en haute altitude augmente le risque de problèmes cardiovasculaires et respiratoires, et l'utilisation de certains médicaments ou tranquillisants peut alors de fait être déconseillée. Demandez conseil à votre vétérinaire avant toute administration.

 

Par ailleurs, pour faire face aux cas d'urgence de son chien, mieux vaut se renseigner sur le fonctionnement des services vétérinaires du pays où on se rend et noter les coordonnées du service d'urgence le plus proche de son lieu de vacances. Cela fera gagner de précieuses secondes en cas d'accident ou de problème de santé grave et soudain.

Profitez également du départ en vacances pour refaire une beauté à votre compagnon. Commencez par brosser son pelage pour en retirer tous les poils morts. Pour les races à poils longs, un passage chez le toiletteur peut être intéressant, mais dans ce cas, il convient de le faire au moins une semaine avant le départ, pour éviter un coup de chaleur ou coup de soleil si la tonte est très courte.

 

Enfin, prenez le temps de lui couper les griffes avant le départ : il aura ainsi moins de chances d'endommager des objets dans des endroits qui lui sont étrangers.

Les objets et documents à emporter en vacances avec son chien

Les objets et documents à emporter en vacances avec son chien

Lorsqu'on souhaite partir en vacances avec son chien, mieux vaut prévoir de la place dans sa valise. Il faut penser aux documents importants, aux articles de toilette et aux objets personnels du chien :

  • le passeport européen pour animaux de compagnie ou tout autre document officiel contenant les informations relatives aux vaccins, ainsi que le numéro de police de l’assurance de responsabilité civile pour votre chien ;

 

  • une cage de transport pour chien, solide et suffisamment grande pour que le chien puisse se lever, se tourner et se coucher confortablement. Elle doit comporter des poignées ou prises sur l'extérieur pour pouvoir être manipulée sans risque de se faire mordre. Placez-y une serviette ou une couverture pour absorber les fuites, mais n'y mettez rien d'autre, et surtout pas une laisse, car le chien pourrait s'étrangler avec. Inscrivez vos coordonnées sur la cage à l'aide d'un feutre permanent, au cas où ;

 

  • un collier contenant vos coordonnées et l’adresse du lieu de séjour (pour qu'on puisse vous contacter en cas de fugue), voire un collier connecté pour chien pour connaître sa position en temps réel n'importe où dans le monde. Ayez aussi sur vous une photo récente et soyez en mesure de le décrire physiquement (repérez par exemple les cicatrices, couleurs ou marques qui le distinguent de ses congénères) : ces éléments sont indispensables pour poster un avis de recherche si jamais il se perd ou fugue ;

  • une laisse et une muselière, ces deux derniers pouvant être obligatoires dans certaines villes ou pays (c'est le cas par exemple pour un voyage avec un chien en Espagne) ;

  • des rations d'eau (prévoyez au moins deux litres) et de nourriture, quelques friandises, les gamelles (eau et nourriture), un ouvre-boîtes ainsi que des couverts pour servir les aliments de type pâtée ;

  • le panier, ou a minima une couverture pour confectionner un lieu de couchage provisoire ;

  • au moins un jouet qui lui soit familier ;

  • des produits d'entretien, à savoir de quoi le laver, le toiletter et lui brosser les dents ;

  • de quoi ramasser les crottes du chien (pelle, sachets...) ;

  • une trousse de secours pour chiens, contenant aussi bien de quoi soigner les petits bobos du quotidien que de quoi réagir en cas d'urgence ;

 

  • des vieux draps ou couvertures pour protéger le mobilier de votre lieu de destination et l'intérieur du véhicule utilisé pour les déplacements le cas échéant.

 

Si beaucoup de ces éléments peuvent sembler superflus lorsqu'on part en voyage pour seulement quelques jours, il n'en demeure pas moins qu'ils permettent de réduire considérablement le stress sur son nouveau lieu de séjour.

 

Par ailleurs, emporter dans ses valises des rations de nourriture canine présente deux intérêts : non seulement les croquettes et pâtées peuvent être plus chères sur votre lieu de séjour, mais en plus, si sa nourriture habituelle n'est pas disponible, vous pourrez procéder à une transition alimentaire, de sorte que son système digestif ne sera pas trop perturbé. En effet, pour bien le nourrir, il convient généralement de modifier son régime en douceur, en au moins sept jours.

 

Il faut toutefois se montrer attentif aux réglementations en vigueur, car chaque pays peut restreindre le matériel qui entre sur son territoire. Par exemple, si vous décidez d'aller au Canada avec un chien, vous ne pourrez pas emporter d'aliments avec vous. De la même façon, un maître qui souhaite voyager au Mexique avec son chien ne pourra pas transporter plus d'une portion de nourriture et une cage de transport, les autres accessoires étant interdits.

Les formalités avant de partir en vacances avec son chien

Les formalités de voyage avec son chien en France

Les formalités de voyage avec son chien en France

En France, l'identification des chiens par puce électronique ou tatouage est obligatoire.

 

En outre, en cas de départ en camping, en village de vacances, ou vers un département / territoire infecté par la rage, il est impératif que le chien ait été vacciné contre la rage. Depuis 2007, ce dernier n'est plus obligatoire pour se rendre en Corse, mais il peut être réclamé par certaines compagnies de transport maritime ou aérien.

 

Selon la situation, il peut être nécessaire de posséder le carnet de santé du chien et une attestation de bonne santé du vétérinaire.

Les formalités de voyage avec son chien à l'étranger

Les formalités de voyage avec son chien à l'étranger

Voyager avec son chien à l'étranger pour les vacances est tout à fait possible, mais il est important de bien se renseigner avant de partir, car les conditions d'importation d'un chien varient d'un pays à l'autre. Il faut se conformer aux exigences du pays de destination, mais aussi des pays par lesquels on transite, et enfin du pays d'origine pour pouvoir y revenir à la fin des vacances, car le retour d'un chien dans son pays de départ n'est pas automatique.

 

Dans le cas d'un voyage en Europe, les règles sont majoritairement unifiées, mais chaque Etat reste libre d'ajouter ses propres contraintes et/ou dérogations. Pour se rendre hors d'Europe, c'est plus compliqué, car les exigences réglementaires varient considérablement d'un pays à l'autre. Ainsi, de nombreux pays n'acceptent pas certaines races (les races de chiens considérées comme dangereuses sont les plus souvent concernées), et quelques pays ou localités n'acceptent pas du tout l'importation de chiens.

 

Dans tous les cas, l'animal doit obligatoirement être identifié par puce électronique ou tatouage, ses vaccins et en particulier le vaccin contre la rage doivent être à jour, et il doit posséder un passeport européen pour animaux et/ou un certificat international de bonne santé délivré par un vétérinaire officiel. La vaccination anti-rabique se pratique en une seule injection et doit être faite en moyenne un mois avant le départ. La date de la vaccination doit être indiquée sur le passeport ou sur son certificat de bonne santé. En plus des vaccins, des traitements antiparasitaires internes et/ou externes sont fréquemment requis pour les chiens.

 

Certains pays imposent également une mise en quarantaine de quelques jours à quelques semaines lors de l'entrée du chien dans le pays.

Voyager avec son chien pour les vacances

Choisir un mode de transport pour partir en vacances avec son chien n'est pas forcément évident, notamment si le trajet est long. Le voyage peut s'avérer difficile pour l'animal, en particulier s'il s'agit d'un chien âgé ou ayant des problèmes cardiaques.

 

Le moyen de transport est donc très important et doit toujours entrer en ligne de compte dans la décision de voyager avec son chien. Dans tous les cas, emporter de l'eau pour faire boire l'animal est indispensable : il devra se désaltérer aussi souvent que possible afin d'éviter de se déshydrater.

Voyager en voiture avec son chien

Voyager en voiture avec son chien

Voyager en voiture avec son chien peut se dérouler de manière tout à fait agréable, ou bien au contraire se transformer en enfer pour tout le monde, maître comme animal. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour faire en sorte que le trajet se passe au mieux.

 

En premier lieu, certains chiens sont sujets au mal des transports. Il affecte principalement les jeunes animaux, mais ne disparaît pas forcément avec l'âge. Le stress est également un paramètre auquel il faut prêter attention. S'il n'a pas été habitué à voyager en voiture, cela peut être pour lui un moment difficile à passer. Dans ces deux cas, le vétérinaire peut prescrire un traitement pour aider l'animal.

 

Par ailleurs, prévoir un bon équipement pour voyager en voiture avec son chien est indispensable, que ce soit une cage de transport, une ceinture de sécurité ou un filet de protection.

 

Enfin, il ne faut jamais laisser son chien enfermé dans une voiture au soleil, même pour quelques minutes. En effet, les chiens ne transpirent pas, et ont donc beaucoup de difficultés à se refroidir.

 

Contrairement aux autres modes de transport, le voyage en voiture a l'avantage de pouvoir permettre des arrêts fréquents en cas de problèmes ou pour faire une promenade afin qu'il puisse de dégourdir les pattes et faire ses besoins.

Voyager en transport en commun avec son chien

Voyager en transport en commun avec son chien

Que l'on voyage avec son chien en car, en train ou en avion, il est primordial de s'assurer que sa présence est acceptée à bord.

 

Lors d'un voyage en train avec son chien, le poids de celui-ci détermine la façon dont il devra voyager : les petits chiens devront être dans une cage de transport, tandis que les grands chiens devront être munis d'une muselière.

 

Voyager en avion avec son chien présente également quelques spécificités. Selon le poids de l'animal, le voyage se fait en cabine ou en soute. Dans tous les cas, les vaccins doivent être à jour, et il doit être identifié par une puce électronique. Le voyage en avion est souvent très stressant pour l'animal, aussi vaut-il mieux se demander si une autre solution est possible.

Séjourner en vacances avec un chien

Une fois arrivés sur le lieux des vacances, il y a quelques règles à respecter, pour le bien-être de tous.

 

Il est également important de bien surveiller son chien, afin d'éviter les coups de chaleurs, les maladies ou les parasites.

Obligations et devoirs lors de vacances avec son chien

Obligations et devoirs lors de vacances avec son chien

Lorsque l'on part en vacances avec son chien, il est important de respecter certaines règles de civisme :

  • Même si l'on se trouve sur une plage accessible aux chiens, une plage n'est pas un lieu de déjections. Les promenades se feront donc ailleurs, et toute crotte doit évidemment être ramassée, tant sur la plage que dans la rue ;
  • Les chiens ne sont pas admis partout, et il est important de demander l'autorisation avant de pénétrer dans un lieu avec son chien, qu'il s'agisse d'un restaurant, d'un supermarché, d'un musée ou autre ;
  • Respecter son voisin est primordial, notamment en camping, où la proximité avec les autres vacanciers demande une attention maximale : pas de chien en liberté, dans la piscine commune, autour des zones de barbecue, etc.

 

Par ailleurs, les devoirs du maître envers son compagnon sont les mêmes en vacances qu'ailleurs :

  • Faire des promenades régulièrement ;
  • Ne pas laisser son chien enfermé ou attaché au soleil, pour éviter les insolations ;
  • Ne jamais utiliser de tapis roulants ou d'escalators avec un chien (sauf à utiliser une cage de transport), car les griffes et/ou le pelage pourraient rester coincés dans l'engrenage et provoquer un grave accident ;
  • Se rendre chez le vétérinaire sans attendre en cas de besoin ;
  • En cas de longues promenades ou randonnées, il faut s'assurer que le chien pourra boire suffisamment, être nourri et soigné en cas de courbatures ou de blessures aux coussinets.

Attention aux dangers de l'été

Attention aux dangers de l'été

Les dangers de l'été pour le chien sont nombreux, et il faut pouvoir les anticiper : parasites divers (puces, tiques, aoûtats...), moustiques qui piquent les zones peu poilues (bout du nez, oreilles) et qui peuvent transmettre des maladies, ou encore épillets sont autant de désagréments qu'il faut prendre en compte, en plus de la chaleur qui peut être écrasante et donc dangereuse pour l'animal.

 

La prévention est donc importante : rentrer son chien à l'intérieur de la maison avant le coucher du soleil et utiliser un collier antiparasitaire peuvent être une bonne façon de le protéger des piqûres de moustiques. Le collier antiparasitaire de la marque Scalibor est l'un des seuls qui soit efficace aussi contre le phlébotome, moustique transmettant la leishmaniose.

 

Le risque de transmission de maladie par piqûre est en général faible pour les séjours inférieurs à 15 jours. Au-delà, il est recommandé d'utiliser un médicament préventif une fois par mois. Un vétérinaire aura toutes les informations nécessaires à ce sujet.

Aller à la plage avec son chien

Aller à la plage avec son chien

Se renseigner sur les plages autorisées aux chiens en France n'est pas suffisant pour passer un bon après-midi au bord de la mer. En effet, le sable et le sel peuvent être sources d'irritations de la peau. Il faut donc penser à le rincer à l'eau douce après chacune des baignades.

 

De même, il faut porter attention à l'eau de mer qu'il ingère, car s'il en boit trop, il risque de souffrir de diarrhées. En effet, le sel est extrêmement toxique pour les chiens.

 

Enfin, veiller à ce que le chien n'ait pas trop chaud est important, car il transpire peu. Il doit pouvoir se reposer à l'ombre et avoir toujours de l'eau fraîche à sa disposition, pour éviter tout risque d'insolation.

L'alimentation du chien pendant les vacances

L'alimentation du chien pendant les vacances

Il ne faut pas s'alarmer si son chien mange moins que d'habitude en vacances. En effet, chaleur et dépaysement diminuent généralement la prise alimentaire du chien. Il est préférable de lui donner la même alimentation qu'à la maison, afin de limiter le risque de diarrhée du chien. Cela sera aussi une source de stress en moins, en évitant de perturber ses habitudes.

 

L'alimentation en boîte s'avère particulièrement sensible à la chaleur lorsqu'elle est dans la gamelle. La pâtée a en effet l'inconvénient de tourner très vite. Il est donc conseillé de la distribuer en petites quantités et de jeter le surplus au maximum ½ heure après son repas. L'idéal reste cependant de nourrir son chien avec des croquettes.

 

Enfin, il est très important de fournir une quantité d'eau suffisante au chien, à tout moment de la journée.

Conclusion

Les vacances devraient être un plaisir pour tous, humains comme chiens. En respectant les quelques conseils et règles donnés tout au long de cet article, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour que ce soit effectivement le cas et qu'elles se passent au mieux pour tout le monde. Quand il est possible de partager avec son chien ces moments de détente, il n'y a pas à hésiter : lui aussi sera ravi.

 

Il est également important de rappeler que beaucoup d'abandons ont lieu au cours des vacances. Il est donc bon de se souvenir qu'avoir un chien est un réel engagement, qui court jusqu'à la fin de sa vie. Considéré comme un acte de maltraitance animale, l'abandon est sévèrement puni : jusqu'à 2 ans de prison et 30.000 € d'amende.

 

Enfin, qui dit vacances dit aussi retour de vacances du chien, une période potentiellement perturbante pour ce dernier : là aussi, certaines règles sont à connaître afin que tout se passe au mieux.

Dernière modification : 17/10/2023.