Le schefflera est-il toxique pour le chien ?

Le schefflera est-il toxique pour le chien ?

Modérément toxique

 

Arbre tropical apprécié pour son feuillage abondant, le schefflera - aussi appelé arbre à ombrelles en raison de la forme particulière de ses feuilles - est originaire d'Amérique latine et d'Asie. Il en existe au total autour de 150 espèces et 900 variétés différentes à travers le monde, mais ce sont surtout Schefflera arboricola et Schefflera actinophylla que l'on rencontre le plus comme plantes d'appartement ou de jardin. Il peut atteindre des tailles considérables (jusqu'à 30 mètres selon les espèces) lorsqu'il pousse dans des conditions optimales. Même lorsqu'il est cultivé comme plante d'appartement, il peut tout de même mesurer 2 ou 3 mètres de hauteur.

 

Comme beaucoup de plantes du même type, le schefflera contient une sève irritante qui, lorsqu'elle est avalée, entraîne le plus souvent des troubles digestifs passagers - en particulier diarrhée, vomissements et perte d'appétit. Si l'intoxication est sérieuse, des symptômes neurologiques tels que des difficultés à se déplacer sont possibles ; toutefois, ce cas de figure se présente rarement, et le chien se remet généralement en quelques jours sans trop de difficultés.

 

Malgré tout, une ingestion de schefflera peut être sérieuse si jamais la quantité avalée est importante. Dans le doute, il est préférable de demander conseil à un vétérinaire ou éventuellement un centre antipoison pour animaux : ils se chargent d'indiquer les bons gestes à effectuer en cas d'intoxication, pour soigner l'animal de la meilleure façon possible. À savoir qu'il n'existe pas d'antidote pour cette plante : si un traitement doit être mis en place, il vise essentiellement à traiter les symptômes présents en attendant que l'organisme élimine les toxines de lui-même.

Trois scheffleras en pot dans un appartement
Un grand schefflera au feuillage panaché
Des branches de schefflera avec des fruits
Dernière modification : 11/01/2022.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des plantes toxiques
  2. Page 2 : L’acacia
  3. Page 3 : L’aglaonema
  4. Page 4 : L'aloe vera
  5. Page 5 : L’aloès
  6. Page 6 : L’allamanda
  7. Page 7 : L’amaryllis
  8. Page 8 : L’anthurium
  9. Page 9 : L'arum
  10. Page 10 : L’azalée
  11. Page 11 : Le bégonia
  12. Page 12 : Le brunfelsia
  13. Page 13 : Le buis
  14. Page 14 : Le cactus
  15. Page 15 : La clématite
  16. Page 16 : Le colchique
  17. Page 17 : Le croton
  18. Page 18 : Le cycas
  19. Page 19 : Le cyclamen
  20. Page 20 : Le dahlia
  21. Page 21 : Le dieffenbachia
  22. Page 22 : La digitale
  23. Page 23 : La dracaena
  24. Page 24 : L'euphorbe
  25. Page 25 : Le ficus
  26. Page 26 : Le fragon
  27. Page 27 : Le géranium
  28. Page 28 : Le gloriosa
  29. Page 29 : La glycine
  30. Page 30 : Le gui
  31. Page 31 : L'herbe à chat (cataire)
  32. Page 32 : L'hortensia
  33. Page 33 : Le houx
  34. Page 34 : L'if
  35. Page 35 : L'iris
  36. Page 36 : Le jasmin étoilé
  37. Page 37 : La jonquille
  38. Page 38 : Le laurier-cerise
  39. Page 39 : Le laurier-rose
  40. Page 40 : Le lierre
  41. Page 41 : Le lilas
  42. Page 42 : Le lys
  43. Page 43 : Le muguet
  44. Page 44 : Le narcisse
  45. Page 45 : L'oiseau de paradis
  46. Page 46 : L'oxalis
  47. Page 47 : Le philodendron
  48. Page 48 : Le poinsettia
  49. Page 49 : La renoncule
  50. Page 50 : Le rhododendron
  51. Page 51 : Le ricin
  52. Page 52 : Le spathiphyllum
  53. Page 53 : Le schefflera
  54. Page 54 : La tulipe
  55. Page 55 : Le yucca
  56. Page 56 : Les autres plantes toxiques