La renoncule est-elle toxique pour le chien ?

De grosses fleurs de renoncule dans un jardin

Toxique

 

Appréciée pour ses fleurs colorées qui peuvent prendre la forme de gros pompons ou de petits boutons, la renoncule est une plante herbacée généralement vivace, que l'on trouve couramment dans les régions tempérées voire froides. Il en existe environ 500 espèces différentes, voire davantage en fonction des classifications considérées. Parmi ces espèces, l'une des plus connues est le célèbre bouton d'or (Ranunculus repens), qui doit son nom à sa petite fleur couleur jaune d'or. Certaines sont même des fleurs aquatiques.

 

Quelle que soit l'espèce, la renoncule est connue pour sa grande toxicité, aussi bien pour l'humain que pour les animaux. En effet, elle contient une substance dangereuse appelée proto-anémonine, qui cause une sorte d'irritation voire de brûlure lorsqu'elle entre en contact avec une muqueuse. Ainsi :

  • si elle touche la peau, elle provoque notamment des cloques et des démangeaisons ;
  • si elle gicle dans un oeil, elle entraîne une inflammation de la paupière ou de la conjonctive ;
  • si elle est avalée, elle cause des troubles digestifs tels que des vomissements, une diarrhée et une hypersalivation. Dans les cas graves, des troubles neurologiques et/ou rénaux voire le décès peuvent survenir dans les heures qui suivent.

 

Toutes les espèces de renoncule n'ont pas la même toxicité, mais toutes sont dangereuses. Si jamais un chien en avale, le mieux est donc de contacter un vétérinaire sans attendre, ou si ce n'est pas possible au moins un centre antipoison pour animaux. Ces derniers fournissent des conseils précieux sur la bonne façon de réagir en cas d'intoxication.

Des renoncules en pompons
Des renoncules en pompons
Des renoncules aquatiques
Des renoncules aquatiques
Des boutons d'or
Des boutons d'or
Dernière modification : 11/01/2022.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des plantes toxiques
  2. Page 2 : L’acacia
  3. Page 3 : L’aglaonema
  4. Page 4 : L'aloe vera
  5. Page 5 : L’aloès
  6. Page 6 : L’allamanda
  7. Page 7 : L’amaryllis
  8. Page 8 : L’anthurium
  9. Page 9 : L'arum
  10. Page 10 : L’azalée
  11. Page 11 : Le bégonia
  12. Page 12 : Le brunfelsia
  13. Page 13 : Le buis
  14. Page 14 : Le cactus
  15. Page 15 : La clématite
  16. Page 16 : Le colchique
  17. Page 17 : Le croton
  18. Page 18 : Le cycas
  19. Page 19 : Le cyclamen
  20. Page 20 : Le dahlia
  21. Page 21 : Le dieffenbachia
  22. Page 22 : La digitale
  23. Page 23 : La dracaena
  24. Page 24 : L'euphorbe
  25. Page 25 : Le ficus
  26. Page 26 : Le fragon
  27. Page 27 : Le géranium
  28. Page 28 : Le gloriosa
  29. Page 29 : La glycine
  30. Page 30 : Le gui
  31. Page 31 : L'herbe à chat (cataire)
  32. Page 32 : L'hortensia
  33. Page 33 : Le houx
  34. Page 34 : L'if
  35. Page 35 : L'iris
  36. Page 36 : Le jasmin étoilé
  37. Page 37 : La jonquille
  38. Page 38 : Le laurier-cerise
  39. Page 39 : Le laurier-rose
  40. Page 40 : Le lierre
  41. Page 41 : Le lilas
  42. Page 42 : Le lys
  43. Page 43 : Le muguet
  44. Page 44 : Le narcisse
  45. Page 45 : L'oiseau de paradis
  46. Page 46 : L'oxalis
  47. Page 47 : Le philodendron
  48. Page 48 : Le poinsettia
  49. Page 49 : La renoncule
  50. Page 50 : Le rhododendron
  51. Page 51 : Le ricin
  52. Page 52 : Le spathiphyllum
  53. Page 53 : Le schefflera
  54. Page 54 : La tulipe
  55. Page 55 : Le yucca
  56. Page 56 : Les autres plantes toxiques