Chien et piqûre de frelon : quels symptômes, et que faire ?

Vue proche d'un frelon sur un morceau de bois

Le frelon est un insecte appartenant à l'ordre des hyménoptères et à la même famille que la guêpe. Il en existe une vingtaine d'espèces à travers le monde : la plupart sont originaires d'Asie, mais on en trouve sur tous les continents.


Il se reconnaît à sa tête et son abdomen généralement jaunes ou orangés rayés de noir. En outre, il est plus gros et plus velu que la guêpe. Par contre, comme elle, il a une taille très fine ainsi qu'un dard avec lequel il peut infliger une piqûre douloureuse.


Dans quels cas un chien risque-t-il de se faire piquer par un frelon ? Quels sont les symptômes susceptibles d'apparaître en cas de piqûre ? Que faut-il alors faire pour aider son animal ?

Pourquoi les frelons sont-ils dangereux pour les chiens ?

Un frelon posé sur un bout de bois

Comme la guêpe ou l'abeille, le frelon possède, à l'extrémité de son abdomen, un dard relié à une glande à venin. Il l'utilise soit pour attaquer diverses proies (insectes, larves, etc.), soit pour se défendre face à ce qu'il considère comme une menace - par exemple un chien qui tenterait de l'attraper ou qui s'approcherait trop de son nid.

 

En dépit de ce que l'on croit souvent, le frelon n'est pas vraiment plus dangereux que l'abeille ou la guêpe. D'ailleurs, il est globalement moins agressif que cette dernière, n'attaquant qu'en dernier recours. Par contre, il est capable comme elle de piquer plusieurs fois, contrairement à l'abeille qui perd son dard lorsqu'elle pique. En plus de cela, sa piqûre est plus douloureuse que celles des autres insectes de la même famille, en raison de la plus grande taille du dard et de certaines substances présentes dans le venin. Cela dit, elle reste le plus souvent sans gravité.

 

Que ce soit pour un chien ou pour un humain, la situation peut toutefois être grave - voire mortelle - dans certains cas :

  • si la piqûre se produit au niveau de la gorge ou à l'intérieur de la gueule, car elle gêne alors la respiration ;
  • si elle provoque une réaction allergique, susceptible de se traduire dans certains cas par un choc anaphylactique ;
  • si elle est suivie d'autres piqûres - par exemple si un même frelon attaque plusieurs fois ou si plusieurs piquent en même temps (ce qui se produit surtout lorsqu'on s'approche trop près d'un nid).

 

Enfin, même dans le cas d'une piqûre sans gravité, la plaie peut s'infecter si elle n'est pas bien désinfectée - voire ne l'est pas du tout. Il existe alors un risque que les microbes à l'origine de l'infection se répandent dans l'organisme et causent des problèmes de santé plus ou moins graves.

Les espèces de frelons en Europe et au Canada

Un frelon asiatique sur le sol

Il existe une vingtaine d'espèces de frelons à travers le monde, mais la plupart ne sont pas présentes en Europe et au Canada.

 

En France, en Belgique et en Suisse, on en trouve seulement deux :

  • le frelon européen (Vespa crabro), reconnaissable notamment à sa taille importante, à sa tête rousse ainsi qu'à son abdomen jaune rayé de noir ;
  • le frelon asiatique (Vespa velutina), introduit en Europe au tout début du 21ème siècle. Il a le bout des pattes jaune et l'abdomen orange et noir.

 

Au Québec, on ne trouve que le frelon européen - et encore, seulement dans quelques zones bien précises. Par contre, d'autres espèces sont présentes ailleurs au Canada - en particulier le frelon géant (Vespa mandarinia), qui fut probablement introduit accidentellement dans le pays dans les années 2010.

 

Toutes ces espèces sont globalement peu agressives, et même peu dangereuses - sauf dans certains cas particuliers. Par contre, leurs piqûres sont très douloureuses, en raison de la taille du dard et la nature du venin injecté.

 

Il existe cela dit, ailleurs dans le monde, des espèces nettement plus dangereuses et agressives : c'est le cas notamment du frelon géant japonais (Vespa mandarinia japonica), présent en Asie de l'Est et du Sud-Est ainsi qu'aux États-Unis.

Dans quels cas un chien peut-il subir une piqûre de frelon ?

Des frelons dans une assiette contenant des morceaux de viande

Un chien n'est pas un prédateur de frelons, mais cela ne signifie pas pour autant qu'il ne va jamais chercher à en attraper un. En effet, il peut être tenté de le faire par instinct de prédation, ou même simplement pour jouer. Même si son objectif n'est pas de le manger en vue de se nourrir, ses tentatives suffisent pour que l'insecte le perçoive comme un prédateur, et donc le pique pour se défendre.

 

Un chien peut aussi être vu comme une menace sans même s'en rendre compte, par exemple s'il s'approche trop près d'un nid (moins de 3 ou 4 mètres en général), s'il marche sur un frelon, ou encore s'il en avale un accidentellement. Cette dernière situation est tout sauf improbable, car comme la guêpe, le frelon est naturellement attiré par les aliments sucrés (notamment les fruits mûrs) ou carnés (y compris la pâtée ou les croquettes pour chien).

 

Cela étant, le risque de piqûre de frelon n'existe quasiment que du printemps à l'automne. En effet, la plupart des frelons meurent en hiver : seuls quelques individus subsistent, et ils restent de toute façon peu actifs jusqu'au printemps.

Les symptômes d'une piqûre de frelon chez le chien

Un chien malade est placé sous perfusion

Les symptômes d'un chien piqué par un frelon ressemblent beaucoup à ceux d'un chien piqué par une guêpe, en dehors du fait que la douleur est plus importante.

 

En cas de piqûre unique, les signes cliniques sont généralement localisés. On constate notamment un gonflement de la zone atteinte, une rougeur, une douleur importante, ainsi que parfois des démangeaisons et/ou un durcissement de la peau. Ils sont temporaires et disparaissent d'eux-mêmes au bout de quelques heures.

 

Si la piqûre se produit au niveau de la gorge, du cou ou à l'intérieur de la gueule, le gonflement est susceptible d'entraîner une gêne respiratoire importante. Le cas échéant, cela se traduit surtout par des halètements rapides et prononcés, des sifflements et/ou un bleuissement des muqueuses. Si rien n'est fait, l'animal peut finir par perdre connaissance, voire par décéder assez rapidement.

 

Enfin, si le chien est allergique au venin de frelon, ou s'il se fait piquer plusieurs fois, il développe des symptômes plus sévères. En fonction des cas, on peut observer une nausée, des vomissements, une diarrhée, un gonflement étendu, une hypotension, des convulsions... Les cas graves peuvent même entraîner une détresse respiratoire, voire son décès.

Que faire si mon chien se fait piquer par un frelon ?

Une vétérinaire fait un bandage à la patte d'un Jack Russell

Si le chien n'est pas allergique au venin et se fait piquer ailleurs qu'au niveau de la gueule ou du cou, une piqûre de frelon n'est normalement pas dangereuse pour lui. Il convient alors de simplement soulager la douleur.

 

Pour cela, la meilleure manière de procéder est d'approcher une source de chaleur de la piqûre : une allumette, un briquet, une cigarette... En effet, cela atténue la toxicité du venin. Si l'on n'en a pas sur soi, on peut appliquer du froid (glaçon, compresse froide...) : c'est moins efficace que la chaleur, mais c'est tout de même mieux que rien. Il faut toutefois faire attention à ne pas appliquer la substance froide directement sur la peau, au risque de de causer une brûlure : mieux vaut d'abord recouvrir la plaie avec par exemple un tissu, un vêtement ou un mouchoir.

 

Il faut ensuite attendre que le gonflement diminue (ce qui prend généralement quelques dizaines de minutes), puis désinfecter la plaie avec un désinfectant pour chien. Si l'on n'en a pas sur soi, on peut à défaut la nettoyer avec de l'eau et du savon. Mieux vaut par contre éviter d'utiliser un désinfectant conçu pour les humains, car il pourrait contenir des substances dangereuses pour les animaux de compagnie.

 

Dans le cas où le chien est allergique au venin de frelon, se fait piquer dans la gueule ou le cou, ou subit plusieurs piqûres d'affilée, mieux vaut appeler immédiatement un vétérinaire (ou éventuellement un centre antipoison pour animaux, si aucun vétérinaire n'est disponible) afin de connaître la marche à suivre. Le plus souvent, il faut vite l'emmener jusqu'à une clinique, pour qu'il bénéficie d'une prise en charge appropriée afin de limiter les symptômes et le risque de complications.

Comment éviter qu'un chien se fasse piquer par un frelon ?

Un frelon posé sur un morceau de pomme dans le jardin

Comme les guêpes et les abeilles, les frelons sont présents un peu partout dans notre environnement, en tout cas pendant la belle saison : il est donc impossible de mettre totalement son chien à l'abri d'une piqûre - sauf à le garder constamment en intérieur, ce qui évidemment n'est pas souhaitable pour son bien-être. Quelques précautions permettent tout de même de réduire fortement le risque.

 

La première est de ne pas laisser traîner des aliments qui attirent les frelons : de la viande, du poisson, des fruits mûrs, des boissons sucrées, ou même la gamelle du chien s'il ne l'a pas terminée. Autrement dit, il vaut ranger ces aliments au réfrigérateur ou dans un contenant hermétique.

 

En plus de cela, il faut tenir son animal à au moins 4 ou 5 mètres de distance de tout nid de frelons que l'on viendrait à apercevoir. Si l'on en découvre un chez soi ou à proximité, il est nécessaire de le retirer. Cela suppose de faire appel à une société spécialisée (ou aux autorités locales, s'il est sur la voie publique), pour éviter de se mettre en danger en tentant de le déplacer ou le détruire soi-même.

 

Enfin, il convient d'éviter que le chien ne s'approche des frelons qu'il viendrait à croiser dans le jardin ou lors d'une quelconque sortie, pour éviter qu'il leur marche dessus accidentellement ou qu'il tente de les attraper. Cela dit, ces insectes sont globalement peu agressifs : le risque de piqûre dans ce cadre est donc limité.

 

Ces mesures simples permettent de réduire le risque de piqûre, mais ne le suppriment pas totalement. Une certaine vigilance reste donc malgré tout de rigueur, en particulier si l'on possède un chien allergique au venin de frelon.

 

Dans ce dernier cas, une option à envisager est de réduire la gravité de l'allergie à l'aide d'un processus de désensibilisation mis en place par le vétérinaire. Ce traitement consiste à administrer de petites quantités de venin à intervalles réguliers pendant plusieurs mois à années, jusqu'à ce que l'organisme finisse par s'y habituer. Il a le défaut d'être assez coûteux (d'autant qu'il est rarement pris en charge par les assurances santé pour animaux) et de mettre du temps avant de produire des résultats, mais s'avère très efficace à long terme.

Conclusion

Version XXL de la guêpe, le frelon est un insecte volant susceptible de piquer tout animal qu'il considère comme une menace potentielle pour lui-même ou pour son nid. Sa piqûre est très douloureuse, mais généralement peu grave : il suffit alors simplement de soulager la douleur et de désinfecter la plaie. Elle peut toutefois être problématique si le chien se fait piquer au niveau de la gueule ou du cou, s'il est allergique au venin, ou en cas de piqûres multiples. Mieux vaut alors solliciter sans délai un vétérinaire, afin d'obtenir des conseils sur la meilleure façon d'agir.

Mise en garde

Les propos et conseils formulés ici ne remplacent pas l'expertise d'un professionnel, d'autant que chaque chien est unique. En cas de besoin ou de doute, il convient donc de se tourner vers un vétérinaire.
Dernière modification : 15/09/2023.