Le lys est-il toxique pour le chien ?

Vue proche de fleurs de lys blanches

Modérément toxique

 

Avec ses grandes fleurs élégantes qui ont fait sa réputation et sa popularité, le lys (écrit parfois lis) est une plante à bulbe, à l'instar par exemple de la jacinthe. Il est originaire des zones tempérées de l'hémisphère nord : on le trouve couramment en Europe, mais aussi en Amérique du Nord ainsi qu'en Asie. Son nom scientifique est Lilium, et il en existe une trentaine d'espèces différentes à travers le monde. Parmi les plus répandues figurent notamment le lys martagon (Lilium martagon) et le lys de la Madone (Lilium candidium) en Europe, ainsi que le lys du Canada (Lilium canadense) en Amérique du Nord.

 

Le spathiphyllum, couramment cultivé en intérieur et que l'on appelle aussi parfois « lys de la paix » en raison de sa belle fleur blanche, ne fait quant à lui pas partie des lys mais d'une autre famille de plantes.

 

Son habitat de prédilection est assez variable : on le trouve aussi bien en forêt qu'en montagne ou dans des zones humides. Certaines espèces peuvent même pousser dans des prairies ou des marécages. Il est souvent cultivé dans les parcs et les jardins en raison de sa belle floraison estivale. Les fleurs sont de grande taille, composées de 6 pétales (3 intérieurs et 3 extérieurs) et souvent parfumées : elles peuvent arborer des couleurs variées telles que le rouge, le jaune, l'orange, le rose ou encore le blanc. Contrairement à ce que l'on croit souvent, ce ne sont probablement pas elles qui ont inspiré la célèbre « Fleur de lys », mais plutôt l'iris, une plante d'une famille voisine.

 

Le lys fait toutefois partie des plantes très toxiques pour nos animaux ; les chats y sont très sensibles, mais les chiens sont eux aussi concernés. Ces derniers ont toutefois très peu de chances de tomber gravement malades, même s'ils en ingèrent : les principaux symptômes dans leur cas sont des troubles digestifs passagers (notamment des vomissements et/ou une diarrhée). Les atteintes rénales, qui rendent le lys redoutable pour un chat, ne concernent a priori pas la gent canine.

 

Cela ne doit toutefois pas dispenser de contacter un vétérinaire ou un centre antipoison pour animaux, si jamais l'on aperçoit son chien en train de manger du lys. Ces derniers peuvent en effet donner de précieux conseils sur la meilleure façon de réagir, en particulier si des symptômes apparaissent.

Dernière modification : 11/13/2022.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des plantes toxiques
  2. Page 2 : L’acacia
  3. Page 3 : L’aglaonema
  4. Page 4 : L'aloe vera
  5. Page 5 : L’aloès
  6. Page 6 : L’allamanda
  7. Page 7 : L’amaryllis
  8. Page 8 : L’anthurium
  9. Page 9 : L'arum
  10. Page 10 : L’azalée
  11. Page 11 : Le bégonia
  12. Page 12 : Le brunfelsia
  13. Page 13 : Le buis
  14. Page 14 : Le cactus
  15. Page 15 : La clématite
  16. Page 16 : Le colchique
  17. Page 17 : Le croton
  18. Page 18 : Le cycas
  19. Page 19 : Le cyclamen
  20. Page 20 : Le dahlia
  21. Page 21 : Le dieffenbachia
  22. Page 22 : La digitale
  23. Page 23 : La dracaena
  24. Page 24 : L'euphorbe
  25. Page 25 : Le ficus
  26. Page 26 : Le fragon
  27. Page 27 : Le géranium
  28. Page 28 : Le gloriosa
  29. Page 29 : La glycine
  30. Page 30 : Le gui
  31. Page 31 : L'herbe à chat (cataire)
  32. Page 32 : L'hortensia
  33. Page 33 : Le houx
  34. Page 34 : L'if
  35. Page 35 : L'iris
  36. Page 36 : Le jasmin étoilé
  37. Page 37 : La jonquille
  38. Page 38 : Le laurier-cerise
  39. Page 39 : Le laurier-rose
  40. Page 40 : Le lierre
  41. Page 41 : Le lilas
  42. Page 42 : Le lys
  43. Page 43 : Le muguet
  44. Page 44 : Le narcisse
  45. Page 45 : L'oiseau de paradis
  46. Page 46 : L'oxalis
  47. Page 47 : Le philodendron
  48. Page 48 : Le poinsettia
  49. Page 49 : La renoncule
  50. Page 50 : Le rhododendron
  51. Page 51 : Le ricin
  52. Page 52 : Le spathiphyllum
  53. Page 53 : Le schefflera
  54. Page 54 : La tulipe
  55. Page 55 : Le yucca
  56. Page 56 : Les autres plantes toxiques