La lavande et le chien : toxicité, symptômes, comment réagir...

Un massif de lavande tout en fleurs

Faiblement toxique

 

Originaire de l'ouest du bassin méditerranéen, la lavande est mondialement connue pour ses jolies fleurs allant du rose au violet, mais aussi et surtout pour le puissant parfum que ces dernières dégagent. Elle est d'ailleurs couramment utilisée en parfumerie, et on en fait aussi de l'huile essentielle. Il en existe une quarantaine d'espèces différentes, ainsi que diverses variétés et plusieurs hybrides.

 

La lavande est toutefois toxique pour les chiens, même si cette toxicité reste faible.

Pourquoi la lavande est-elle toxique pour les chiens ?

La lavande doit sa toxicité à un alcool appelé linalol. Cette substance est susceptible de causer divers problèmes digestifs lorsqu'elle est ingérée. Heureusement, comme la plante en contient de toutes petites quantités, il faudrait que le chien en avale beaucoup pour qu'il s'empoisonne et commence à développer des symptômes. Pour cette raison, la toxicité de la lavande est globalement considérée comme faible.

 

Il n'en va pas de même de l'huile essentielle de lavande. Celle-ci est en effet un concentré de principes actifs : la teneur en linalol est bien plus importante que celle de la plante elle-même. Si elle est utilisée sans avoir été correctement diluée au préalable, l'huile essentielle de lavande peut causer une intoxication accidentelle plus ou moins grave.

Les symptômes d'intoxication à la lavande chez le chien

Si un chien s'intoxique avec de la lavande, les symptômes qui se manifestent peuvent prendre différentes formes.

 

Comme souvent, on constate tout d'abord des problèmes digestifs : douleurs abdominales, diarrhée, perte d'appétit, vomissements, ventre gonflé, constipation... Puis, si l'intoxication est grave, d'autres troubles sont susceptibles de survenir, en particulier de la fièvre, des tremblements, voire des difficultés respiratoires.

 

Heureusement, il est rare d'en arriver là, en tout cas à cause d'une ingestion de divers morceaux de la plante. Par contre, cela peut se produire avec une utilisation inappropriée d'huile essentielle de lavande, beaucoup plus concentrée en principes actifs et donc beaucoup plus toxique.

Que faire si mon chien a mangé de la lavande ?

Si jamais on surprend son chien en train de manger un peu de lavande, ou si on le soupçonne d'en avoir avalé, il n'est généralement pas utile de s'inquiéter outre mesure, car les chances qu'une intoxication se produise sont faibles. Si l'on souhaite être rassuré, on peut toujours contacter un vétérinaire ou un centre antipoison pour animaux, leur décrire la situation, et attendre leurs instructions. Ces derniers conseillent généralement de simplement surveiller l'état de l'animal pendant quelques heures à quelques jours, au cas où des symptômes apparaîtraient.

 

En revanche, si des symptômes d'intoxication sont présents, ou si c'est de l'huile essentielle qui a été avalée, il est préférable de se rendre chez un vétérinaire sans attendre, pour une prise en charge adaptée. Ce dernier se charge de traiter les symptômes au fur et à mesure qu'ils apparaissent, voire de prévenir leur apparition.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des plantes toxiques
  2. Page 2 : L’acacia
  3. Page 3 : L’aglaonema
  4. Page 4 : L'aloe vera
  5. Page 5 : L’aloès
  6. Page 6 : L’allamanda
  7. Page 7 : L’amaryllis
  8. Page 8 : L’anthurium
  9. Page 9 : L'arum
  10. Page 10 : L’azalée
  11. Page 11 : Le bégonia
  12. Page 12 : Le brunfelsia
  13. Page 13 : Le buis
  14. Page 14 : Le cactus
  15. Page 15 : La clématite
  16. Page 16 : Le colchique
  17. Page 17 : Le coquelicot
  18. Page 18 : Le croton
  19. Page 19 : Le cycas
  20. Page 20 : Le cyclamen
  21. Page 21 : Le dahlia
  22. Page 22 : Le dieffenbachia
  23. Page 23 : La digitale
  24. Page 24 : La dracaena
  25. Page 25 : L'euphorbe
  26. Page 26 : Le ficus
  27. Page 27 : Le fragon
  28. Page 28 : Le géranium
  29. Page 29 : Le gloriosa
  30. Page 30 : La glycine
  31. Page 31 : Le gui
  32. Page 32 : L'herbe à chat (cataire)
  33. Page 33 : L'hortensia
  34. Page 34 : Le houx
  35. Page 35 : L'if
  36. Page 36 : L'iris
  37. Page 37 : Le jasmin étoilé
  38. Page 38 : La jonquille
  39. Page 39 : Le laurier-cerise
  40. Page 40 : Le laurier-rose
  41. Page 41 : Le laurier-sauce
  42. Page 42 : La lavande
  43. Page 43 : Le lierre
  44. Page 44 : Le lilas
  45. Page 45 : Le lupin
  46. Page 46 : Le lys
  47. Page 47 : Le muguet
  48. Page 48 : Le narcisse
  49. Page 49 : L'oiseau de paradis
  50. Page 50 : L'oxalis
  51. Page 51 : Le philodendron
  52. Page 52 : Le poinsettia
  53. Page 53 : La renoncule
  54. Page 54 : Le rhododendron
  55. Page 55 : Le ricin
  56. Page 56 : Le spathiphyllum
  57. Page 57 : Le schefflera
  58. Page 58 : La tulipe
  59. Page 59 : Le yucca
  60. Page 60 : Les autres plantes toxiques