Le géranium est-il toxique pour le chien ?

Des géraniums roses et rouges dans des pots

Modérément toxique

 

Encore une plante qui n'aurait plus vraiment besoin d'être présentée tant on la rencontre partout ! Le géranium est en effet un indémodable des balcons et des jardins. Il se reconnaît notamment à ses feuilles vertes et dentelées, ses tiges plutôt longues et surtout ses fleurs formant des sortes de petites grappes colorées. Le mot « géranium » est toutefois ambigu, car il peut désigner aussi bien les espèces appartenant au genre Geranium que celles appartenant au genre Pelargonium. Dans la pratique, ce sont surtout ces dernières qui sont appelées géranium dans le langage courant.

 

Il existe de nombreuses espèces de géranium, ainsi que beaucoup de variétés différentes. On peut citer notamment :

  • Pelargonium zonale, l'une des plus appréciées comme plante de jardin ou de balcon ;
  • Pelargonium peltatum, avec des feuilles ressemblant à celles qu'arbore le lierre ;
  • Pelargonium citronellum, dont les feuilles dégagent une forte odeur de citronnelle.

 

Le géranium fait toutefois partie des plantes toxiques pour le chien.

Pelargonium zonale
Pelargonium zonale
Pelargonium peltatum
Pelargonium peltatum
Pelargonium citronellum
Pelargonium citronellum

Pourquoi le géranium est-il toxique pour les chiens ?

Le géranium fait toutefois partie des plantes toxiques pour le chien - quel que soit le genre auquel il appartient. Il contient en effet diverses substances ayant une action irritante pour l'appareil digestif - notamment le géraniol et le linalol.

Les symptômes d'intoxication au géranium chez le chien

Heureusement, même si intoxication il y a, il est rare que celle-ci soit grave. Le plus souvent, elle se limite à des symptômes digestifs tels que des diarrhées, des vomissements ou une perte d'appétit, ainsi qu'à une fatigue passagère.

Que faire si mon chien mange du géranium ?

Si jamais on soupçonne son chien d'avoir mangé du géranium, mieux vaut contacter un vétérinaire ou à défaut un centre antipoison pour animaux : c'est le meilleur moyen d'avoir de bons conseils sur la façon de réagir.

 

En fonction de la quantité de géranium ingérée et de la durée qui s'est écoulée depuis l'ingestion, ils peuvent recommander de faire vomir l'animal ou de lui donner du charbon végétal : cela réduit la quantité de toxines dans le tube digestif et limite les risques que l'intoxication soit grave.

 

En général, il n'est pas nécessaire d'aller plus loin que cela, car le géranium n'est pas très dangereux pour un chien. Malgré tout, si ce dernier souffre de symptômes gênants - notamment sur le plan digestif -, une visite chez un vétérinaire s'avère utile pour l'aider à aller mieux. Il peut par exemple lui donner des anti-vomitifs si les vomissements ne s'arrêtent pas.

L'huile essentielle de géranium pour chien

Le géranium a beau être une plante toxique, cela n'empêche pas de l'utiliser pour en faire des huiles essentielles - aussi bien pour l'humain que pour le chien.

 

Ce sont surtout le géranium Rosat et le géranium Bourbon qui sont utilisées à cette fin. Leurs huiles essentielles ont la réputation d'avoir des propriétés toniques pour la peau, ainsi que des vertus antiseptiques (c'est-à-dire contre les microbes) : elles sont donc appréciées pour traiter divers petits problèmes de peau. Elles ont aussi la réputation d'éloigner les parasites tels que les puces, les tiques et les moustiques lorsqu'elles sont appliquées sur le pelage.

 

L'huile essentielle de géranium est toutefois très concentrée en principes actifs, et ne doit donc pas être utilisée telle quelle. Il faut d'abord la diluer dans une huile végétale, avant de l'appliquer.

Dernière modification : 01/27/2023.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des plantes toxiques
  2. Page 2 : L’acacia
  3. Page 3 : L’aglaonema
  4. Page 4 : L'aloe vera
  5. Page 5 : L’aloès
  6. Page 6 : L’allamanda
  7. Page 7 : L’amaryllis
  8. Page 8 : L’anthurium
  9. Page 9 : L'arum
  10. Page 10 : L’azalée
  11. Page 11 : Le bégonia
  12. Page 12 : Le brunfelsia
  13. Page 13 : Le buis
  14. Page 14 : Le cactus
  15. Page 15 : La clématite
  16. Page 16 : Le colchique
  17. Page 17 : Le croton
  18. Page 18 : Le cycas
  19. Page 19 : Le cyclamen
  20. Page 20 : Le dahlia
  21. Page 21 : Le dieffenbachia
  22. Page 22 : La digitale
  23. Page 23 : La dracaena
  24. Page 24 : L'euphorbe
  25. Page 25 : Le ficus
  26. Page 26 : Le fragon
  27. Page 27 : Le géranium
  28. Page 28 : Le gloriosa
  29. Page 29 : La glycine
  30. Page 30 : Le gui
  31. Page 31 : L'herbe à chat (cataire)
  32. Page 32 : L'hortensia
  33. Page 33 : Le houx
  34. Page 34 : L'if
  35. Page 35 : L'iris
  36. Page 36 : Le jasmin étoilé
  37. Page 37 : La jonquille
  38. Page 38 : Le laurier-cerise
  39. Page 39 : Le laurier-rose
  40. Page 40 : Le lierre
  41. Page 41 : Le lilas
  42. Page 42 : Le lys
  43. Page 43 : Le muguet
  44. Page 44 : Le narcisse
  45. Page 45 : L'oiseau de paradis
  46. Page 46 : L'oxalis
  47. Page 47 : Le philodendron
  48. Page 48 : Le poinsettia
  49. Page 49 : La renoncule
  50. Page 50 : Le rhododendron
  51. Page 51 : Le ricin
  52. Page 52 : Le spathiphyllum
  53. Page 53 : Le schefflera
  54. Page 54 : La tulipe
  55. Page 55 : Le yucca
  56. Page 56 : Les autres plantes toxiques