Le fragon est-il toxique pour le chien ?

Une branche de fragon avec des fruits rouges dessus

Faiblement toxique

 

Couramment surnommé petit-houx ou faux-houx en raison de sa ressemblance avec le houx, le fragon est un arbuste à feuillage persistant, dont les feuilles sont piquantes et les fruits ont la forme de petites baies rouges. On le trouve quasi exclusivement en Europe ; son nom scientifique est Ruscus aculeatus. Il est parfois confondu avec le fragon à grappes (Danae racemosa) ou avec le sarcocoque à feuilles de Ruscus (Sarcococca ruscifolia) car il ressemble beaucoup à ces deux espèces d'arbustes - en plus bien sûr du houx.

 

Comme ce dernier, le fragon est toxique. Il contient en effet des saponines, qui ont notamment une action irritante quand elles sont en contact avec une muqueuse. Toute la plante est dangereuse, mais ce sont surtout les fruits qui sont responsables des intoxications ; de fait, les feuilles sont peu ingérées ni même mâchées en raison de leur côté piquant. Le fragon est toutefois nettement moins toxique que le houx, aussi bien pour l'humain que pour les animaux.

 

En cas d'ingestion, le chien risque de souffrir de troubles digestifs, notamment de diarrhées ou de vomissements. Il est toutefois rare que cela aille plus loin dans le cas habituel. Cela étant, l'étude intitulée « Effect of Ruscus aculeatus on isolated canine cutaneous veins » et publiée en 1983 dans la revue General pharmacology s'est intéressée aux effets d'extraits de racines de fragon sur les veines situées dans les membres inférieurs de la gent canine.

 

Si jamais on surprend un chien en train de manger du fragon (notamment des baies) ou si on le soupçonne d'en avoir avalé, rien ne sert de paniquer : l'intoxication est rarement grave. Le mieux est de contacter un vétérinaire ou un centre antipoison pour animaux, car ce sont les mieux placés pour donner des conseils sur la bonne façon de réagir.

Dernière modification : 10/31/2022.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des plantes toxiques
  2. Page 2 : L’acacia
  3. Page 3 : L’aglaonema
  4. Page 4 : L'aloe vera
  5. Page 5 : L’aloès
  6. Page 6 : L’allamanda
  7. Page 7 : L’amaryllis
  8. Page 8 : L’anthurium
  9. Page 9 : L'arum
  10. Page 10 : L’azalée
  11. Page 11 : Le bégonia
  12. Page 12 : Le brunfelsia
  13. Page 13 : Le buis
  14. Page 14 : Le cactus
  15. Page 15 : La clématite
  16. Page 16 : Le colchique
  17. Page 17 : Le croton
  18. Page 18 : Le cycas
  19. Page 19 : Le cyclamen
  20. Page 20 : Le dahlia
  21. Page 21 : Le dieffenbachia
  22. Page 22 : La digitale
  23. Page 23 : La dracaena
  24. Page 24 : L'euphorbe
  25. Page 25 : Le ficus
  26. Page 26 : Le fragon
  27. Page 27 : Le géranium
  28. Page 28 : Le gloriosa
  29. Page 29 : La glycine
  30. Page 30 : Le gui
  31. Page 31 : L'herbe à chat (cataire)
  32. Page 32 : L'hortensia
  33. Page 33 : Le houx
  34. Page 34 : L'if
  35. Page 35 : L'iris
  36. Page 36 : Le jasmin étoilé
  37. Page 37 : La jonquille
  38. Page 38 : Le laurier-cerise
  39. Page 39 : Le laurier-rose
  40. Page 40 : Le lierre
  41. Page 41 : Le lilas
  42. Page 42 : Le lys
  43. Page 43 : Le muguet
  44. Page 44 : Le narcisse
  45. Page 45 : L'oiseau de paradis
  46. Page 46 : L'oxalis
  47. Page 47 : Le philodendron
  48. Page 48 : Le poinsettia
  49. Page 49 : La renoncule
  50. Page 50 : Le rhododendron
  51. Page 51 : Le ricin
  52. Page 52 : Le spathiphyllum
  53. Page 53 : Le schefflera
  54. Page 54 : La tulipe
  55. Page 55 : Le yucca
  56. Page 56 : Les autres plantes toxiques