Fracture chez le chien : quels symptômes, et que faire ?

Un gros chien avec une fracture à la patte est allongé sur une couverture

Comme les autres mammifères, le chien est un vertébré. À ce titre, il est doté d'un squelette constitué d'un grand nombre d'os : entre 280 et 300 au total, en fonction notamment de la forme du crâne et de la longueur de la queue.


Cela représente environ 70 à 90 os de plus que le squelette d'un humain, et de nombreuses possibilités de fractures osseuses. Or, ces dernières ne sont pas forcément visibles pour un oeil non averti.


Dans quelles situations un chien est-il susceptible de se fracturer un os, et quels sont alors les symptômes ? Comment faut-il alors réagir, et de quelle manière une fracture se soigne-t-elle ? Combien de temps faut-il pour récupérer ?

Dans quels cas un chien peut-il se faire une fracture ?

Une femme s'occupe d'un petit chien qui s'est fait renverser par une voiture

Les chiens sont globalement moins exposés au risque de fracture que les chats. En effet, même s'ils se montrent souvent un peu casse-cous, ils passent tout de même l'essentiel de leur temps les quatre pattes sur terre - ou éventuellement dans l'eau : ils ne grimpent pas aux arbres, ni ne jouent les équilibristes sur le rebord des balcons. Ils ont donc moins de chances de faire une chute et de se casser quelque chose.

 

Pour un chien, la cause de fracture la plus courante est probablement une collision avec un véhicule (par exemple une voiture), s'il parvient à échapper à la vigilance de son maître. En effet, le choc est bien souvent assez violent pour casser un ou plusieurs os, en plus de causer d'autres problèmes de santé : hémorragie interne et/ou externe, état de torpeur, état de choc, perforation d'organe(s)...

 

Viennent ensuite d'autres types d'accident, comme une bagarre avec un autre animal (que ce soit un congénère ou un animal sauvage, notamment pour un chien de chasse), un impact... Dans le cas d'un spécimen de petite taille, un choc même faible (se cogner contre une porte, tomber du canapé...) peut suffire pour qu'il se casse quelque chose.

 

Par ailleurs, même si c'est plus rare, une fracture survient parfois non pas à cause d'un choc ou d'un traumatisme, mais d'une maladie. En particulier, certaines tumeurs notamment osseuses sont susceptibles de briser un os en grossissant. Dans un autre registre, une parodontite est susceptible de causer une fracture de la mâchoire.

 

Enfin, le vieillissement, l'ostéoporose, une maigreur anormale et/ou une carence avancée en calcium augmentent le risque de fracture au niveau d'un ou de plusieurs os, quelle qu'en soit la cause.

Les symptômes d'une fracture chez un chien

Un petit chien avec une fracture à la patte avant

Dans le cas d'une fracture ouverte, qui n'est pas le plus courant, l'os qui s'est cassé a traversé les tissus et la peau : il est donc visible au moins partiellement. On détecte alors facilement qu'il y a un problème.

 

Les choses peuvent être plus compliquées si la fracture est fermée, c'est-à-dire si l'os reste à l'intérieur du corps - tout en s'étant potentiellement déplacé de sa position initiale. Il n'est toutefois pas rare que des symptômes soient présents et mettent la puce à l'oreille. Leur nature dépend de l'os et de l'emplacement, mais on peut constater par exemple :

  • une boiterie plus ou moins prononcée, si une patte et/ou une phalange est cassée ;
  • des dents cassées et/ou des saignements dans la gueule, si la mâchoire est touchée ;
  • des difficultés à s'asseoir, si la fracture se situe au niveau du bassin ;
  • un saignement du nez, des yeux et/ou des oreilles, en cas de fracture du crâne ;
  • une poitrine déformée, avec éventuellement des difficultés respiratoires, en cas de côte(s) cassée(s).

 

En plus de ces symptômes, on constate bien souvent un gonflement suspect, et/ou que le membre forme un angle anormal avec le reste du corps. En outre, le chien semble avoir mal et tend à devenir agressif si on le touche.

Que faire si mon chien a une fracture ?

Une vétérinaire examine la patte cassée d'un petit chien

Si on soupçonne qu'un chien s'est cassé une patte ou un autre os, il faut éviter de le déplacer, et ne pas tenter de le soigner soi-même : on risquerait de lui faire mal, voire d'aggraver sa blessure. Mieux vaut appeler un vétérinaire et lui demander son avis.

 

En règle générale, celui-ci demande à ce qu'on lui amène l'animal, de manière à pouvoir le prendre en charge correctement. Il faut alors faire attention en manipulant ce dernier, pour éviter de déplacer encore plus les os cassés. L'idéal est de le transporter en le gardant le plus immobile possible, par exemple en l'installant sur un support rigide : une planche, un brancard... On peut sinon le placer dans sa cage de transport, s'il est suffisamment petit pour cela.

 

Par ailleurs, dans le cas d'une fracture ouverte (c'est-à-dire où l'os est en contact avec l'extérieur), mieux vaut ne pas toucher la plaie - a fortiori à mains nues - : on réduit ainsi le risque d'infection. On peut la recouvrir d'une gaze aseptisée pour la protéger, mais il ne faut pas appliquer une pommade, une teinture ou un produit désinfectant sur la blessure sans l'accord préalable d'un vétérinaire, car cela pourrait l'aggraver et/ou la rendre plus douloureuse.

Le diagnostic d'une fracture chez un chien

Une radiographie d'un chien avec une patte cassée

Même si divers symptômes permettent généralement de soupçonner ce qu'il en est, il est rarement possible d'avoir soi-même la certitude qu'il s'agit d'une fracture - sauf si celle-ci est ouverte, mais ce n'est pas le cas le plus fréquent.

 

C'est pourquoi, si jamais on soupçonne une fracture, le mieux est de se rendre tout de suite chez son vétérinaire habituel (ou un autre, si celui-ci n'est pas disponible) pour qu'il puisse réaliser un diagnostic précis. Cela passe en général par une radiographie, qui est l'examen le plus approprié pour visualiser l'état des os, repérer un éventuel problème à ce niveau et évaluer l'ampleur des dégâts le cas échéant.

Le traitement d'une fracture chez un chien

À l'instar de ce qu'on constate chez un humain et comme pour la plupart des autres tissus, l'organisme d'un chien est capable de réparer un os fissuré ou même cassé. Cela prend généralement plusieurs semaines voire plusieurs mois, mais l'os brisé fini par être reconstitué.

 

Le traitement consiste donc simplement à repositionner les os au bon endroit, et à les y maintenir pour éviter qu'ils ne bougent dans le corps. Dans le cas d'une fracture ouverte, il implique aussi de nettoyer la lésion, pour limiter le risque d'infection.

 

C'est toutefois plus facile à dire qu'à faire : dans un certain nombre de cas, une opération chirurgicale peut être nécessaire pour repositionner les os au bon endroit et les y fixer jusqu'à la guérison.

Le traitement sans opération

Un vétérinaire fait un bandage à un Jack Russell avec une patte cassée

Dès lors que la fracture est peu grave et que l'os touché n'est pas trop sorti de son emplacement normal, il est rarement nécessaire de recourir à une opération chirurgicale. En effet, un plâtre ou une attelle suffisent alors souvent pour maintenir le membre en place le temps que l'os se répare.

 

Lorsque c'est possible, cette méthode est à privilégier : elle est bien moins lourde pour l'organisme qu'une opération, et évidemment aussi bien moins onéreuse.

 

Elle n'est toutefois pas exempte d'inconvénients. En particulier, elle requiert un suivi régulier chez le vétérinaire pour vérifier via des radiographies que les os restent bien positionnés et qu'ils repoussent correctement. Si l'une de ces radiographies semble montrer que la fracture ne guérit pas convenablement (par exemple du fait que les os ne sont pas bien restés en place), il peut être nécessaire de changer le plâtre ou l'attelle afin de rectifier le tir.

L'opération

Un vétérinaire prépare un Carlin pour une opération

Dans les cas les plus complexes, une attelle ou même un plâtre ont peu de chances de suffire pour permettre la guérison. Une opération chirurgicale est alors nécessaire pour nettoyer les tissus abîmés, remettre les os en place et les fixer jusqu'à ce qu'ils soient réparés. Le vétérinaire utilise pour cela des plaques, des vis et/ou des broches - en fonction du cas de figure.

 

L'avantage d'une opération est que le taux de réussite est très élevé, puisque les os sont maintenus en place et ne peuvent pas bouger pendant toute la phase de convalescence. En outre, le suivi post-opératoire est globalement plus léger : il n'est pas nécessaire de faire de multiples radiographies pour surveiller l'évolution de la fracture.

 

Le principal inconvénient est qu'une telle opération est onéreuse - bien plus que la pose d'une attelle ou d'un plâtre : en incluant l'anesthésie et le suivi post-opératoire, il faut compter en moyenne autour de 1000 euros tout compris. En outre, elle est évidemment plus lourde et éprouvante pour l'animal.

Le prix du traitement d'une fracture chez un chien

Un petit chien avec une patte dans le plâtre

Quel que soit le cas de figure, soigner un chien qui a une fracture revient cher : il faut généralement compter entre 500 et 1500 euros.

 

Le montant exact dépend notamment des os touchés, de l'endroit où ils sont situés dans l'organisme, et bien sûr du traitement retenu (opération ou simple pose d'une attelle ou d'un plâtre). La taille de l'animal joue également dans une certaine mesure : en particulier, plus il est grand, plus il faut de produit anesthésiant pour l'endormir.

 

Un bon moyen de réduire ce genre de dépenses est de souscrire une assurance santé pour son chien : les accidents tels qu'une fracture sont généralement couverts, au moins en partie.

En combien de temps un chien avec une fracture guérit-il ?

Un chien qui a subi une fracture met toujours longtemps à guérir totalement. En effet, la convalescence est plutôt longue, et une phase de rééducation est ensuite bien souvent nécessaire.

La convalesence

Un Caniche avec un plâtre et une collerette est couché sur le sol

Dans les cas les moins graves (notamment une fracture simple), les os mettent entre un et deux mois à se consolider. Une fracture plus sévère nécessite quant à elle plutôt environ trois mois.

 

Néanmoins, d'autres facteurs que la gravité de la fracture entrent également en ligne de compte : son emplacement, le nombre d'os concerné(s), l'âge du chien (plus il est jeune, plus vite il récupère), etc.

 

Quoi qu'il en soit, un moyen efficace de faciliter la guérison est de maintenir l'animal le plus immobile possible pendant toute la période de convalescence. En effet, on augmente ainsi les chances que les os restent bien en place, et donc qu'ils repoussent correctement. Mieux vaut donc limiter les efforts qu'on lui fait faire : éviter les activités sportives, réduire la durée des promenades et des séances de jeux au strict minimum, etc.

 

Par ailleurs, dans le cas de la pose d'un plâtre ou d'une attelle, il faut veiller à ce qu'il/elle ne soit pas mouillé(e) : cela pourrait lui faire perdre sa solidité, et donc le rendre inutile. Si cela se produit malgré tout, il est nécessaire de contacter le vétérinaire pour en refaire un.

La rééducation

Un Teckel nage dans un bassin pour une séance d'hydrothérapie

Une fois que la fracture est complètement guérie, le chien a généralement besoin d'une phase de rééducation pour retrouver sa mobilité d'avant.

 

En effet, une partie de son organisme est restée immobilisée plusieurs semaines à plusieurs mois, le temps de la convalescence : les muscles ont pu s'atrophier et/ou perdre leur capacité à bien se contracter, les tissus se raidir... il faut alors généralement qu'il réapprenne à s'en servir. C'est vrai en particulier dans le cas d'une fracture d'une patte, de la queue ou du bassin : une phase de rééducation est alors le plus souvent nécessaire.

 

Comme pour un humain, cette dernière implique généralement un ou plusieurs types d'exercices différents, destinés à stimuler en douceur la zone atteinte pour renforcer et/ou décoincer les muscles et les tissus, afin d'aider l'animal à en reprendre le contrôle. En fonction des cas, cela passe par exemple par des séances d'ostéopathie pour chien, de massage canin et/ou d'hydrothérapie : le mieux est d'en discuter avec le vétérinaire pour savoir quoi faire exactement.

 

Dans tous les cas, la rééducation est bien souvent un processus long : il faut compter là aussi plusieurs semaines à plusieurs mois, en fonction notamment de l'emplacement de la fracture. Tout au long de cette période, il faut continuer à limiter les efforts que fait l'animal, pour réduire le risque qu'il se blesse ou se casse à nouveau quelque chose.

Conclusion

N'importe quel chien peut à tout moment se faire une fracture, généralement à cause d'un accident ou parfois d'une maladie. Le vétérinaire doit alors remettre les os et tissus en place, puis les immobiliser pendant quelques semaines à quelques mois le temps qu'ils guérissent. Après cela, une phase de rééducation est souvent nécessaire pour que l'animal retrouve sa mobilité. Il s'agit d'un problème de santé douloureux et problématique, mais rarement grave s'il est pris en charge à temps

 

Cela étant, une fracture peut aller de pair avec d'autres blessures et/ou problèmes de santé nettement plus graves. C'est le cas par exemple d'une hémorragie interne, qui peut être concomitante - voire parfois consécutive - à une fracture, notamment dans le cas d'un accident. Il s'agit bien souvent d'un cas d'urgence vitale, nécessitant une intervention vétérinaire la plus rapide possible pour limiter les dégâts sur l'organisme.

Dernière modification : 08/09/2023.

Discussions sur ce sujet

Fractures en chaîne

Mon chien (coton de Tulear de 15,5 ans) s'est fait opéré début août de cette année, d'une fracture du tibia. La...

Comment fabriquer un plâtre artisanat pour mon chien?

Bonjour à tous, Notre chien est tombé du haut d'une fenêtre en pleine construction dans notre maison. Il s'est...

Chiot plâtré et guérison

Bonjours tout le monde, J’ai un caniche royal de 2 mois et demi. En fait mon petit matou a fait une mauvaise...

Poser une question