La digitale est-elle toxique pour le chien ?

Plein de digitales en pleine floraison

Très toxique

 

La digitale (Digitalis) est une plante herbacée courante dans l'hémisphère nord, notamment en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. Elle doit son nom à la forme aisément reconnaissable de sa fleur, qui ressemble à une sorte de long dé à coudre végétal. Il en existe une vingtaine d'espèces à travers le monde, parmi lesquelles la digitale pourpre (Digitalis purpurea), la digitale laineuse (Digitalis lanata) et la digitale jaune (Digitalis lutea), qui font partie des plus répandues.

 

Les fleurs sont généralement roses ou pourpres, mais certaines espèces arborent d'autres couleurs - le jaune, le brun ou le blanc en l'occurrence. Une fois fécondées, elles se transforment en une petite capsule contenant des centaines de graines.

Vue proche de fleurs de la digitale
Plusieurs digitales de couleurs différentes
Des digitales en fleurs dans un jardin

Pourquoi la digitale est-elle toxique pour les chiens ?

La digitale est toutefois une plante hautement toxique, qui heureusement est peu ingérée par le chien car peu appétente à ses yeux. Toute la plante contient des substances toxiques, mais les feuilles et les graines en renferment le plus.

 

La dose toxique pour lui n'est pas connue ; toutefois, à titre de comparaison, une dizaine de feuilles peuvent suffire pour rendre gravement malade un humain de corpulence moyenne. Cela étant, toutes les espèces de digitale n'ont pas la même toxicité, même si toutes sont extrêmement dangereuses.

Les symptômes d'intoxication d'un chien à la dogitale

En cas d'intoxication d'un chien par de la digitale, différents symptômes apparaissent :

  • des troubles digestifs (vomissements, salivation abondante, diarrhées...) deux à trois heures après l'ingestion ;
  • des troubles neurologiques : fatigue, tremblements, faiblesse généralisée... ;
  • des troubles rénaux, notamment une difficulté à uriner avec parfois du sang dans les urines ;
  • des troubles cardiaques, qui peuvent aboutir à la mort du chien par arrêt cardiaque en l'absence de prise en charge.

 

Les problèmes cardiaques sont les plus dangereux, mais aussi les plus tardifs à apparaître : il ne faut donc pas baisser la garde en pensant que les symptômes finiront par se calmer d'eux-mêmes si on attend.

Que faire si mon chien mange de la digitale ?

Il est impératif de contacter immédiatement un vétérinaire ou éventuellement un centre antipoison pour animaux si jamais on soupçonne son chien d'avoir mangé de la digitale. Dans la plupart des cas, une hospitalisation en urgence est nécessaire pour soulager les symptômes du mieux possible et tout faire pour que l'état de l'animal ne se dégrade pas de manière irréversible. Cela étant, le pronostic est sombre : le mieux est plutôt de tout faire pour éviter une intoxication.

Dernière modification : 11/01/2022.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des plantes toxiques
  2. Page 2 : L’acacia
  3. Page 3 : L’aglaonema
  4. Page 4 : L'aloe vera
  5. Page 5 : L’aloès
  6. Page 6 : L’allamanda
  7. Page 7 : L’amaryllis
  8. Page 8 : L’anthurium
  9. Page 9 : L'arum
  10. Page 10 : L’azalée
  11. Page 11 : Le bégonia
  12. Page 12 : Le brunfelsia
  13. Page 13 : Le buis
  14. Page 14 : Le cactus
  15. Page 15 : La clématite
  16. Page 16 : Le colchique
  17. Page 17 : Le croton
  18. Page 18 : Le cycas
  19. Page 19 : Le cyclamen
  20. Page 20 : Le dahlia
  21. Page 21 : Le dieffenbachia
  22. Page 22 : La digitale
  23. Page 23 : La dracaena
  24. Page 24 : L'euphorbe
  25. Page 25 : Le ficus
  26. Page 26 : Le fragon
  27. Page 27 : Le géranium
  28. Page 28 : Le gloriosa
  29. Page 29 : La glycine
  30. Page 30 : Le gui
  31. Page 31 : L'herbe à chat (cataire)
  32. Page 32 : L'hortensia
  33. Page 33 : Le houx
  34. Page 34 : L'if
  35. Page 35 : L'iris
  36. Page 36 : Le jasmin étoilé
  37. Page 37 : La jonquille
  38. Page 38 : Le laurier-cerise
  39. Page 39 : Le laurier-rose
  40. Page 40 : Le lierre
  41. Page 41 : Le lilas
  42. Page 42 : Le lys
  43. Page 43 : Le muguet
  44. Page 44 : Le narcisse
  45. Page 45 : L'oiseau de paradis
  46. Page 46 : L'oxalis
  47. Page 47 : Le philodendron
  48. Page 48 : Le poinsettia
  49. Page 49 : La renoncule
  50. Page 50 : Le rhododendron
  51. Page 51 : Le ricin
  52. Page 52 : Le spathiphyllum
  53. Page 53 : Le schefflera
  54. Page 54 : La tulipe
  55. Page 55 : Le yucca
  56. Page 56 : Les autres plantes toxiques