Le cyclamen est-il toxique pour le chien ?

Des cyclamens de toutes les couleurs

Modérément toxique

 

Le cyclamen est un genre de plantes aisément reconnaissable à ses feuilles vert foncé marbrées de blanc, ainsi qu'à ses fleurs délicates perchées à l'extrémité d'une longue tige dressée. Il en existe une vingtaine d'espèces différentes, présentes essentiellement en Europe, en Asie et en Afrique du Nord. La floraison se fait à différentes périodes de l'année en fonction des espèces ; les fleurs peuvent être roses, rouges, blanches ou encore violettes.

 

Le cyclamen fait partie des nombreuses plantes présentant un risque pour les chiens, en raison d'une substance toxique qu'elle contient et qui cause une sévère irritation en cas de contact avec les muqueuses.

Des cyclamens rouges et blancs
Des cyclamens en pot alignés sur le sol

Pourquoi le cyclamen est-il toxique pour les chiens ?

Le cyclamen est connu depuis au moins l'Antiquité (3300 avant J.-C. - 476 après J.-C.) pour sa sève et ses racines contenant une molécule toxique, la cyclamine. Cette dernière occasionne une sévère irritation, qui se traduit par des nausées et des vomissements en cas d'ingestion.

 

Cette propriété lui a longtemps valu d'être utilisée pour confectionner des remèdes, notamment des purgatifs et des vermifuges à destination des humains. Cet usage a toutefois désormais totalement disparu, la cyclamine ayant été remplacée par d'autres substances aux effets analogues.

Les symptômes de l'intoxication d'un chien au cyclamen

En cas d'ingestion de cyclamen (notamment ses racines, mais aussi les feuilles ou les tiges), il en résulte des problèmes digestifs et nerveux, ainsi que des irritations en cas de contact avec les muqueuses. Il est toutefois rare que l'intoxication aille jusqu'au décès : elle peut toutefois causer des convulsions en cas d'ingestion importante.

Que faire si mon chien mange du cyclamen ?

Si jamais on soupçonne son chien d'avoir mangé du cyclamen ou si on le prend en flagrant délit, le mieux est de contacter son vétérinaire sans tarder (ou bien un autre, si l'habituel n'est pas disponible). Si aucun vétérinaire n'est joignable, il reste possible de contacter un centre antipoison pour animaux par téléphone, pour avoir des indications sur les premiers soins à réaliser : c'est toujours mieux que rien en attendant un vétérinaire.

Dernière modification : 10/30/2022.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des plantes toxiques
  2. Page 2 : L’acacia
  3. Page 3 : L’aglaonema
  4. Page 4 : L'aloe vera
  5. Page 5 : L’aloès
  6. Page 6 : L’allamanda
  7. Page 7 : L’amaryllis
  8. Page 8 : L’anthurium
  9. Page 9 : L'arum
  10. Page 10 : L’azalée
  11. Page 11 : Le bégonia
  12. Page 12 : Le brunfelsia
  13. Page 13 : Le buis
  14. Page 14 : Le cactus
  15. Page 15 : La clématite
  16. Page 16 : Le colchique
  17. Page 17 : Le croton
  18. Page 18 : Le cycas
  19. Page 19 : Le cyclamen
  20. Page 20 : Le dahlia
  21. Page 21 : Le dieffenbachia
  22. Page 22 : La digitale
  23. Page 23 : La dracaena
  24. Page 24 : L'euphorbe
  25. Page 25 : Le ficus
  26. Page 26 : Le fragon
  27. Page 27 : Le géranium
  28. Page 28 : Le gloriosa
  29. Page 29 : La glycine
  30. Page 30 : Le gui
  31. Page 31 : L'herbe à chat (cataire)
  32. Page 32 : L'hortensia
  33. Page 33 : Le houx
  34. Page 34 : L'if
  35. Page 35 : L'iris
  36. Page 36 : Le jasmin étoilé
  37. Page 37 : La jonquille
  38. Page 38 : Le laurier-cerise
  39. Page 39 : Le laurier-rose
  40. Page 40 : Le lierre
  41. Page 41 : Le lilas
  42. Page 42 : Le lys
  43. Page 43 : Le muguet
  44. Page 44 : Le narcisse
  45. Page 45 : L'oiseau de paradis
  46. Page 46 : L'oxalis
  47. Page 47 : Le philodendron
  48. Page 48 : Le poinsettia
  49. Page 49 : La renoncule
  50. Page 50 : Le rhododendron
  51. Page 51 : Le ricin
  52. Page 52 : Le spathiphyllum
  53. Page 53 : Le schefflera
  54. Page 54 : La tulipe
  55. Page 55 : Le yucca
  56. Page 56 : Les autres plantes toxiques