Chien et canicule : risques, et conseils pour le rafraîchir

Un grand soleil et un thermomètre affichant une température élevée

Les vagues de froid sont rarement agréables, mais les épisodes de température élevée ne le sont pas forcément non plus. Pire : ils constituent de véritables dangers pour la santé tant des humains que des animaux de compagnie - notamment les chiens.


Voici quelques conseils pour aider son chien à supporter une canicule, qu'il est d'autant plus utile de connaître qu'avec le réchauffement climatique, ces phénomènes ont tendance à se multiplier et à durer de plus en plus longtemps.

Qu'est-ce qu'une canicule ?

Une vague de chaleur sur une ville

Une canicule est un épisode de températures ambiantes anormalement élevées de jour comme de nuit pendant une période prolongée : au moins plusieurs jours d'affilée, voire plusieurs semaines. On parle aussi parfois de vague de chaleur.

 

Les canicules se produisent généralement en été, mais peuvent en réalité survenir à n'importe quelle saison - y compris donc en hiver, même si c'est évidemment beaucoup plus rare.

 

En tout état de cause, la définition précise de canicule n'est pas absolue : elle diffère d'un endroit à l'autre, en fonction des températures qui y sont habituellement mesurées. Il faut aussi prendre en compte les conditions météorologiques (notamment le taux d'humidité de l'air) ainsi que la durée pendant laquelle la situation se prolonge.

 

Ainsi, chaque pays a ses propres seuils de température diurne et nocturne, et ceux-ci diffèrent d'un endroit à l'autre de son territoire :

 

Pays T jour T nuit
France 30 à 36°C 15 à 24°C
Belgique 25 à 30°C -
Suisse 30 à 35°C 20 à 25°C
Canada 30 à 40°C -

 

Ces seuils doivent généralement être atteints ou dépassés pendant au moins plusieurs jours d'affilée pour qu'on puisse effectivement parler de canicule. Toutefois, là encore, tout dépend du lieu où l'on se trouve et des conditions météorologiques que l'on y constate généralement.

 

Quels sont les risques d'une canicule pour un chien ?

Une canicule peut causer à un chien divers problèmes de santé. Les risques les plus notables sont le coup de chaleur et la brûlure des coussinets, mais il en existe d'autres.

 

Ils ne sont toutefois pas propres à une canicule : ils existent en fait tout l'été, voire même en d'autres saisons pour peu qu'il fasse chaud. Cela dit, ils sont évidemment plus grands lorsque les températures extérieures sont élevées. Une vigilance accrue est donc de mise lors d'une vague de chaleur.

Le coup de chaleur

Un chien épuisé par la chaleur couché devant un ventilateur

Le principal danger pour un chien lors d'un épisode de canicule est d'être victime d'un coup de chaleur. Il s'agit d'une grave surchauffe de l'organisme généralement provoquée par une longue exposition à des températures élevées.

 

Concrètement, elle se traduit surtout par un halètement excessif, une respiration accélérée, une hypersalivation, une apathie ou au contraire une agitation inhabituelle, une baisse de tension, un assèchement des muqueuses... voire dans les cas graves des tremblements, des convulsions ou même un coma. Si rien n'est fait pour lui venir en aide, il peut alors décéder en seulement quelques dizaines de minutes.

 

Il convient au passage de souligner que les chiens sont nettement plus enclins aux coups de chaleur que les humains, car ils ne transpirent que très peu : cela les prive d'un moyen efficace de se rafraîchir lorsqu'il fait très chaud.

 

Néanmoins, tous les représentants de la gent canine ne sont pas à égalité face à ce risque : certains craignent bien plus la chaleur que d'autres. C'est le cas en particulier des chiens au nez écrasé, qui du fait de cette particularité morphologique ont plus de difficulté que leurs congénères à évacuer leur chaleur corporelle. Les individus en surpoids prononcé - voire obèses - sont eux aussi davantage susceptibles de subir un coup de chaleur.

La brûlure des coussinets

Une femme examine les coussinets de son chien

En plus d'un coup de chaleur, l'autre principal danger qui guette un chien en cas de canicule est une brûlure au niveau des coussinets. Cela se produit généralement lorsqu'il marche à plusieurs reprises et/ou longtemps sur un sol très chaud, en particulier du bitume ou du sable.

 

Le plus souvent, l'atteinte reste légère et les dégâts sont alors temporaires et sans grande gravité. Ils consistent alors en une rougeur locale, une irritation ou des cloques, généralement au niveau de l'ensemble des coussinets.

 

Il arrive toutefois qu'ils soient plus graves, en cas de brûlure importante et/ou régulière. Dans ce cas, les coussinets peuvent se déchirer, et la chair être carrément à vif par endroits.

Les autres risques

Un chien fatigué à cause de la chaleur est allongé sur le sol

En plus des risques précédents, qui sont les plus préoccupants et les plus notables, une vague de chaleur a généralement aussi d'autres effets sur un chien : une fatigue importante (voire une apathie), un manque d'appétit, une baisse de tension, une accélération du rythme cardiaque, un sommeil de moins bonne qualité, etc.

 

Ces symptômes résultent des effets de la chaleur sur les différents organes, ainsi que des efforts de l'organisme pour maintenir la température corporelle à un niveau acceptable. Ils sont plus courants que le coup de chaleur ou la brûlure des coussinets. Par contre, ils sont rarement graves chez un sujet adulte et en bonne santé, mais peuvent plus facilement l'être chez un individu faible ou fragile - notamment s'il est très jeune ou au contraire très vieux, malade... Dans tous les cas, ils sont désagréables pour lui.

Peut-on promener son chien pendant une canicule ?

Un chien Beagle en promenade avec sa maîtresse dans un parc

Les températures élevées pendant une période de canicule font que l'on se montre généralement réticent à l'idée de sortir, préférant rester au frais à l'intérieur. Un chien tend à être sur la même longueur d'onde, et à manquer d'entrain ainsi que d'énergie. La tentation est donc grande de ne pas le promener pendant cette période, et de rester tranquillement au domicile.

 

Il faut toutefois garder en tête qu'il a besoin de se promener chaque jour : cela lui permet de faire travailler ses muscles, de stimuler ses sens, d'évacuer ses frustrations de la journée et éventuellement de faire des rencontres - humaines ou animales. Ne pas le promener de la journée une fois de temps en temps n'est pas problématique, mais si par contre cela se produit fréquemment (voire chaque jour de canicule), cela peut finir par nuire à sa santé physique et/ou psychologique.

 

Par conséquent, il est préférable de continuer à promener son chien pendant une vague de chaleur, tout en prenant diverses précautions afin de limiter les risques auxquels il est alors exposé. En particulier, il est conseillé de :

  • réduire la durée des promenades, quitte à compenser en augmentant leur nombre ;
  • éviter les heures les plus chaudes de la journée, c'est-à-dire privilégier les sorties le matin ou le soir ;
  • éviter les endroits les plus chauds, et privilégier les lieux frais ou ombragés : parcs, plage, bord de lac ou de rivière... ;
  • faire des pauses régulièrement, en optant bien sûr pour des endroits ombragés ;
  • lui offrir très souvent à boire, afin qu'il puisse suffisamment se désaltérer ;
  • mettre des chaussures à son chien, pour éviter les brûlures au niveau des coussinets ;
  • lui faire porter un manteau rafraîchissant pour chien, en particulier s'il craint beaucoup la chaleur.

 

Dès lors qu'on suit ces différents conseils, il est normalement possible de continuer à promener son compagnon tous les jours, y compris pendant une canicule.

 

Si un jour donné les températures sont vraiment trop élevées pour sortir, il convient a minima de le stimuler physiquement et mentalement au domicile - par exemple à travers différents jeux. Cela permet de faire en sorte qu'il réalise malgré tout un minimum d'activité et ne reste pas totalement inactif.

Comment rafraîchir un chien pendant une canicule ?

Comment rafraîchir un chien pendant une canicule ?

Il n'y a pas que pendant les promenades qu'un chien peut souffrir de la canicule : il est également susceptible d'avoir trop chaud au domicile. Il est donc important de faire montre de vigilance à ce sujet tout au long de la journée, et non pas seulement lorsqu'on le sort.

 

S'il vit en appartement, on peut l'aider à se rafraîchir de la façon suivante :

  • l'installer dans une pièce climatisée, aérée ou équipée d'un ventilateur ;
  • le mettre sur un tapis rafraîchissant pour chien ;
  • mouiller sa langue et/ou ses coussinets, pour faciliter l'évacuation de la chaleur ;
  • le passer sous l'eau voire lui faire prendre un bain d'eau tiède, pour créer une sorte de transpiration artificielle.

 

S'il se trouve à l'extérieur, il est important de :

  • ne surtout pas le laisser attaché en plein soleil, même temporairement ;
  • s'assurer qu'il dispose d'une niche pour chien dans laquelle il peut à tout moment se réfugier pour être au frais ;
  • lui proposer de se baigner, a fortiori si l'on dispose d'une grande bassine ou d'une piscine pour chien.

 

Dans tous les cas, il est essentiel de veiller à ce qu'il dispose en permanence d'une gamelle d'eau fraîche et propre, pour pouvoir se désaltérer chaque fois qu'il en ressent le besoin.

Conclusion

Lors d'une canicule, il n'y a pas que les humains qui souffrent : les chiens aussi, et peut-être même encore plus. Il est donc important de redoubler alors d'attention quant au bien-être de son compagnon. En particulier, des ajustements sont nécessaires concernant ses promenades, et différentes mesures s'imposent pour éviter qu'il ait trop chaud - ou pour l'aider à se rafraîchir si on n'a pas su empêcher une telle situation.

 

Toutefois, il ne faut pas oublier qu'un coup de chaleur peut survenir en dehors d'une canicule. Il suffit par exemple d'une exposition un peu trop prolongée au soleil (par exemple si un chien est enfermé dans une voiture) ou d'un effort trop important pour que l'organisme soit en surchauffe. Là encore, certains individus sont plus à risque que d'autres : c'est le cas en particulier de ceux qui sont en surpoids ou qui ont le nez écrasé.

 

Par ailleurs, la chaleur n'est pas le seul danger : le soleil en est un également. En effet, un chien peut attraper un coup de soleil - et pas forcément qu'en été, d'ailleurs. Les conséquences sont globalement les mêmes que pour un humain : l'épiderme est plus ou moins brûlé, ce qui non seulement est douloureux, mais en plus augmente le risque de cancer de la peau. Par conséquent, il ne suffit pas de le rafraîchir lorsqu'il fait chaud : il faut aussi le protéger des rayons du soleil, quitte pour cela à utiliser de la crème solaire pour chien lors des périodes les plus à risques.

Mise en garde

Les propos et conseils formulés ici ne remplacent pas l'expertise d'un professionnel, d'autant que chaque chien est unique. En cas de besoin ou de doute, il convient donc de se tourner vers un vétérinaire.
Dernière modification : 22/05/2024.