Le cactus est-il toxique pour le chien ?

Plusieurs petits cactus

Faiblement à modérément toxique

 

Le terme « cactus » désigne une famille de plantes succulentes, dont la particularité la plus notable est d'être souvent recouvertes d'épines. Il vit habituellement dans les zones arides, ses tissus capables de stocker l'eau lui permettant de très bien supporter de longues périodes de sécheresse. On parle aussi de cactée ou de cactacée.

 

Par abus de langage, certaines plantes ressemblant fortement à des cactus sont considérées comme tels : c'est le cas notamment du cactus candélabre (Euphorbia candelabrum) ou de l'euphorbe lactée (Euphorbia lactea), qui appartiennent tous deux au genre des euphorbes. Les « cactus miniatures » vendus en magasin et destinés à être cultivés comme des plantes d'intérieur sont ceux qu'un chien a le plus de chances de rencontrer au cours de sa vie : ce sont pour certains de vrais cactus, et pour d'autres des euphorbes cactiformes (c'est-à-dire en forme de cactus).

 

En général, les nombreuses épines qui couvrent les cactus (qu'il s'agisse des vrais ou des faux) suffisent à tenir à distance les chiens un peu trop curieux. Malgré tout, il faut savoir que certaines espèces sont toxiques pour eux, si jamais ils parviennent à en croquer. Le plus dangereux est le cactus candélabre.

Des cactus en pot
Des cactus en pot
Des euphorbes lactées
Des euphorbes lactées
Un cactus de Noël
Un cactus de Noël

Pourquoi le cactus est-il toxique pour les chiens ?

Un cactus candélabre
Un cactus candélabre

Bien que leurs épines les rendent quasiment tous dangereux pour un chien, seules quelques espèces de cactus sont toxiques pour lui. Il s'agit plus spécialement de celles appartenant au genre des euphorbes, ce qui n'a rien d'étonnant car les euphorbes sont très toxiques pour les chiens.

 

L'espèce la plus problématique pour nos compagnons canins est en fait le cactus candélabre, aussi appelé cactus cierge ou euphorbe candélabre. Sa sève cause en effet en cas de contact des irritations au niveau de la bouche et/ou de l'appareil digestif. Ceci est dû au fait qu'elle contient de l'oxalate de calcium, une substance causant une irritation et un engourdissement des tissus mous avec lesquels elle entre en contact.

 

L'intoxication reste généralement modérée, ne serait-ce que parce que l'animal n'a pas vraiment la possibilité d'en manger beaucoup à cause des piquants qui recouvrent les tiges de la plante et de l'irritation rapide que provoque la sève.

Les symptômes de l'intoxication au cactus chez le chien

Si le chien mâchouille du cactus sans l'avaler, les symptômes se limitent alors au niveau de la gueule : on constate notamment des douleurs locales, une inflammation et une salivation excessive, qui apparaissent presque immédiatement. Généralement, cela ne va pas plus loin, car l'animal recrache ce qu'il a en bouche.

 

Une intoxication plus grave peut toutefois se produire si une partie du cactus est avalée. Elle cause alors généralement chez le chien des symptômes d'indigestion mineure à modérée, dont notamment des vomissements, de la diarrhée un gonflement du tube digestif ainsi que des douleurs abdominales.

Que faire si mon chien mange du cactus ?

Dans la plupart des cas, l'intoxication au cactus est peu grave : la principale chose à faire est alors de rincer abondamment la gueule du chien à l'eau froide, pour éliminer les substances toxiques et apaiser l'inflammation. Il est rarement nécessaire d'aller plus loin que cela.

 

Malgré tout, mieux vaut généralement contacter un vétérinaire dans le doute, et lui décrire la situation pour avoir son avis. Même dans le cas où il n'a pas besoin d'intervenir directement, il peut prodiguer des conseils utiles pour prendre soin de son animal pour l'aider à récupérer et/ou surveiller une éventuelle détérioration de son état de santé.

Dernière modification : 10/05/2022.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des plantes toxiques
  2. Page 2 : L’acacia
  3. Page 3 : L’aglaonema
  4. Page 4 : L'aloe vera
  5. Page 5 : L’aloès
  6. Page 6 : L’allamanda
  7. Page 7 : L’amaryllis
  8. Page 8 : L’anthurium
  9. Page 9 : L'arum
  10. Page 10 : L’azalée
  11. Page 11 : Le bégonia
  12. Page 12 : Le brunfelsia
  13. Page 13 : Le buis
  14. Page 14 : Le cactus
  15. Page 15 : La clématite
  16. Page 16 : Le colchique
  17. Page 17 : Le croton
  18. Page 18 : Le cycas
  19. Page 19 : Le cyclamen
  20. Page 20 : Le dahlia
  21. Page 21 : Le dieffenbachia
  22. Page 22 : La digitale
  23. Page 23 : La dracaena
  24. Page 24 : L'euphorbe
  25. Page 25 : Le ficus
  26. Page 26 : Le fragon
  27. Page 27 : Le géranium
  28. Page 28 : Le gloriosa
  29. Page 29 : La glycine
  30. Page 30 : Le gui
  31. Page 31 : L'herbe à chat (cataire)
  32. Page 32 : L'hortensia
  33. Page 33 : Le houx
  34. Page 34 : L'if
  35. Page 35 : L'iris
  36. Page 36 : Le jasmin étoilé
  37. Page 37 : La jonquille
  38. Page 38 : Le laurier-cerise
  39. Page 39 : Le laurier-rose
  40. Page 40 : Le lierre
  41. Page 41 : Le lilas
  42. Page 42 : Le lys
  43. Page 43 : Le muguet
  44. Page 44 : Le narcisse
  45. Page 45 : L'oiseau de paradis
  46. Page 46 : L'oxalis
  47. Page 47 : Le philodendron
  48. Page 48 : Le poinsettia
  49. Page 49 : La renoncule
  50. Page 50 : Le rhododendron
  51. Page 51 : Le ricin
  52. Page 52 : Le spathiphyllum
  53. Page 53 : Le schefflera
  54. Page 54 : La tulipe
  55. Page 55 : Le yucca
  56. Page 56 : Les autres plantes toxiques