L'arum est-il toxique pour le chien ?

Un arum avec de grandes fleurs blanches

Toxique

 

L'arum est un type de plantes originaires essentiellement du bassin méditerranéen. Il se reconnaît à sa fleur dont la forme est celle d'un épis jaunâtre entouré d'une bractée (c'est-à-dire une longue feuille spéciale située à l'extrémité d'une tige et entourant une fleur). Il existe à ce jour 25 espèces différentes d'arum à travers le monde, l'une des plus répandues étant l'arum d'Italie (Arum italicum). Leur bractée est souvent blanche, mais peut aussi être jaune, brune, violette...

 

La plante appelée couramment arum blanc ou arum des fleuristes (Zantedeschia aethiopica) n'est en fait pas un arum mais une plante appartenant à la même famille. La confusion vient notamment de la forme de sa fleur, qui ressemble beaucoup à celle d'un arum et qui est très appréciée pour confectionner des bouquets.

 

L'arum est une plante très toxique pour les chiens, et ce quelle que soit l'espèce concernée. Il en va d'ailleurs de même pour l'arum blanc, même s'il ne s'agit pas vraiment d'un arum.

Des Arum italicum en fleurs
Des Arum italicum en fleurs
Des graines d'Arum italicum
Des graines d'Arum italicum
Des fleurs d'arum blanc
Des fleurs d'arum blanc

Pourquoi l'arum est-il toxique pour les chiens ?

Si l'arum est toxique aussi bien pour le chien que pour l'humain, c'est parce qu'il contient différentes substances nocives, notamment l'oxalate de calcium. Cette substance cause des irritations et des brûlures lorsqu'elle entre en contact avec des muqueuses. Elle a aussi tendance à se fixer au calcium présent dans le sang puis à se déposer dans les reins, où elle finit par occasionner des calculs rénaux si elle est consommée régulièrement et/ou en grandes quantités.

 

Toutes les parties de la plante en contiennent : les feuilles, les fruits, les fleurs, les tiges et les racines.

 

L'« avantage » de l'oxalate de calcium est qu'il entraîne des brûlures presque instantanément après l'ingestion : le chien se détourne donc de l'arum très vite, avant d'avoir la possibilité d'en ingérer suffisamment pour s'intoxiquer gravement. Malgré tout, s'il venait à en consommer beaucoup, il pourrait tomber très malade - voire en mourir.

Les symptômes de l'intoxication d'un chien à l'arum

Toutes les parties de l'arum sont toxiques pour le chien, mais ce sont probablement les feuilles et les fruits qui contiennent le plus de poison. En cas de contact avec les muqueuses de la bouche, la plante provoque immédiatement une brûlure importante, qui se traduit par une salivation abondante, un gonflement voire un oedème qui gène la respiration.

 

S'il en ingère, le chien subit des diarrhées, des vomissements, des halètements et une difficulté à respirer, dans les heures suivant l'ingestion. Dans les cas graves, il peut souffrir d'insuffisance rénale, de convulsions, et peut même finir par tomber dans le coma si la quantité est vraiment importante. Il est toutefois probable qu'il se détourne de l'arum avant d'avoir atteint la dose létale, en raison des brûlures que la plante entraîne à la mastication.

 

En l'absence de traitement approprié, les symptômes durent généralement plusieurs jours après l'ingestion, et le risque de séquelles n'est pas négligeable - notamment au niveau des reins. Il faut donc contacter un vétérinaire sans attendre.

Que faire si mon chien mange de l'arum ?

Si jamais on surprend son chien en train de mâchonner de l'arum, ou si on le soupçonne d'en avoir ingéré, mieux vaut agir sans attendre car son état peut rapidement se dégrader.

 

Le mieux à faire est de commencer par rincer avec de l'eau les zones ayant été en contact avec la plante - notamment sa gueule, s'il l'a mâchonnée ou l'a avalée. Cela élimine les substances toxiques et évite que le problème ne s'aggrave.

 

Après cela, il faut contacter un vétérinaire ou un centre anti-poison, lui indiquer la quantité approximative d'arum ayant été mangée et lui décrire les éventuels symptômes déjà présents. En fonction des cas, il peut être nécessaire d'emmener son chien à une clinique vétérinaire en urgence, afin de soulager ses symptômes et d'éviter que son état n'empire.

 

De manière générale, le pronostic est rarement mauvais, car les brûlures quasi immédiates que déclenche l'arum sont telles que le chien s'en détourne généralement avant de s'intoxiquer gravement.

Dernière modification : 10/17/2022.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des plantes toxiques
  2. Page 2 : L’acacia
  3. Page 3 : L’aglaonema
  4. Page 4 : L'aloe vera
  5. Page 5 : L’aloès
  6. Page 6 : L’allamanda
  7. Page 7 : L’amaryllis
  8. Page 8 : L’anthurium
  9. Page 9 : L'arum
  10. Page 10 : L’azalée
  11. Page 11 : Le bégonia
  12. Page 12 : Le brunfelsia
  13. Page 13 : Le buis
  14. Page 14 : Le cactus
  15. Page 15 : La clématite
  16. Page 16 : Le colchique
  17. Page 17 : Le croton
  18. Page 18 : Le cycas
  19. Page 19 : Le cyclamen
  20. Page 20 : Le dahlia
  21. Page 21 : Le dieffenbachia
  22. Page 22 : La digitale
  23. Page 23 : La dracaena
  24. Page 24 : L'euphorbe
  25. Page 25 : Le ficus
  26. Page 26 : Le fragon
  27. Page 27 : Le géranium
  28. Page 28 : Le gloriosa
  29. Page 29 : La glycine
  30. Page 30 : Le gui
  31. Page 31 : L'herbe à chat (cataire)
  32. Page 32 : L'hortensia
  33. Page 33 : Le houx
  34. Page 34 : L'if
  35. Page 35 : L'iris
  36. Page 36 : Le jasmin étoilé
  37. Page 37 : La jonquille
  38. Page 38 : Le laurier-cerise
  39. Page 39 : Le laurier-rose
  40. Page 40 : Le lierre
  41. Page 41 : Le lilas
  42. Page 42 : Le lys
  43. Page 43 : Le muguet
  44. Page 44 : Le narcisse
  45. Page 45 : L'oiseau de paradis
  46. Page 46 : L'oxalis
  47. Page 47 : Le philodendron
  48. Page 48 : Le poinsettia
  49. Page 49 : La renoncule
  50. Page 50 : Le rhododendron
  51. Page 51 : Le ricin
  52. Page 52 : Le spathiphyllum
  53. Page 53 : Le schefflera
  54. Page 54 : La tulipe
  55. Page 55 : Le yucca
  56. Page 56 : Les autres plantes toxiques