L’allamanda est-il toxique pour le chien ?

Sommaire de cette page

Une allamanda avec de belles fleurs jaunes

Toxique

 

Originaire d'Amérique latine - comme beaucoup de plantes d'intérieur des régions tempérées -, l’allamanda appartient à la famille des apocynacées. Il s'agit d'un arbuste doté de feuilles allongées et persistantes (c'est-à-dire qui ne tombent pas en hiver), ainsi que de belles fleurs en forme d'entonnoir. Ces dernières sont couramment jaunes, mais peuvent aussi être roses, mauves, orange ou encore blanches.

 

Il existe à ce jour une quinzaine d'espèces différentes. Parmi les plus répandues, figurent notamment Allamanda cathartica, Allamanda blanchetii et Allamanda schottii.

Pourquoi l'allamanda est-il toxique pour les chiens ?

Toutes les parties de l'allamanda sont toxiques pour le chien, mais ce sont surtout les feuilles qui sont les plus à risques.

 

Elles contiennent en effet un latex irritant, qui cause des brûlures lorsqu'il entre en contact avec une muqueuse telle que la peau ou l'intérieur de la gueule. Si le chien avale des feuilles, c’est encore plus dangereux, car les toxines peuvent alors être à l’origine de diarrhées aiguës susceptibles de devenir mortelles en un rien de temps.

Que faire si mon chien mange de l'allamanda ?

Il convient de faire attention durant les sorties et les promenades, surtout dans les jardins publics ou en forêt, pour éviter que son chien mange de l'allamanda.

 

Et si jamais un accident se produit malgré tout, il faut contacter un vétérinaire ou un centre antipoison pour animaux sans tarder. Ces derniers donnent des conseils concernant les bons gestes à appliquer dans ce cas de figure, afin de limiter la gravité de l'intoxication éventuelle. Selon les doses ingérées, une consultation d'urgence dans une clinique vétérinaire peut être nécessaire pour éviter que son état ne s'aggrave et aider l'animal à guérir.

Dernière modification : 01/23/2023.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des plantes toxiques
  2. Page 2 : L’acacia
  3. Page 3 : L’aglaonema
  4. Page 4 : L'aloe vera
  5. Page 5 : L’aloès
  6. Page 6 : L’allamanda
  7. Page 7 : L’amaryllis
  8. Page 8 : L’anthurium
  9. Page 9 : L'arum
  10. Page 10 : L’azalée
  11. Page 11 : Le bégonia
  12. Page 12 : Le brunfelsia
  13. Page 13 : Le buis
  14. Page 14 : Le cactus
  15. Page 15 : La clématite
  16. Page 16 : Le colchique
  17. Page 17 : Le croton
  18. Page 18 : Le cycas
  19. Page 19 : Le cyclamen
  20. Page 20 : Le dahlia
  21. Page 21 : Le dieffenbachia
  22. Page 22 : La digitale
  23. Page 23 : La dracaena
  24. Page 24 : L'euphorbe
  25. Page 25 : Le ficus
  26. Page 26 : Le fragon
  27. Page 27 : Le géranium
  28. Page 28 : Le gloriosa
  29. Page 29 : La glycine
  30. Page 30 : Le gui
  31. Page 31 : L'herbe à chat (cataire)
  32. Page 32 : L'hortensia
  33. Page 33 : Le houx
  34. Page 34 : L'if
  35. Page 35 : L'iris
  36. Page 36 : Le jasmin étoilé
  37. Page 37 : La jonquille
  38. Page 38 : Le laurier-cerise
  39. Page 39 : Le laurier-rose
  40. Page 40 : Le lierre
  41. Page 41 : Le lilas
  42. Page 42 : Le lys
  43. Page 43 : Le muguet
  44. Page 44 : Le narcisse
  45. Page 45 : L'oiseau de paradis
  46. Page 46 : L'oxalis
  47. Page 47 : Le philodendron
  48. Page 48 : Le poinsettia
  49. Page 49 : La renoncule
  50. Page 50 : Le rhododendron
  51. Page 51 : Le ricin
  52. Page 52 : Le spathiphyllum
  53. Page 53 : Le schefflera
  54. Page 54 : La tulipe
  55. Page 55 : Le yucca
  56. Page 56 : Les autres plantes toxiques