L'autre réalité des chiens de protection de troupeaux face au loup

Le retour du loup s'est accompagné de la multiplication des attaques sur les troupeaux de moutons ou de chèvres. Bien sûr, les éleveurs et bergers ont vite recouru aux chiens de protection de troupeaux tels que le Patou. On aurait pu croire la situation ainsi résolue pour les professionnels, mais la réalité est loin d'être aussi simple.

 

Les chiens doivent être très nombreux pour assurer une bonne protection, pas moins de dix-huit pour ce couple d'éleveurs, les loups sont forts et agissent en meute. Pire encore, les prédateurs sont malins : ils savent faire diversion, attirer les chiens loin du troupeau pendant que des congénères attaquent les ovins restés seuls. Ils sont aussi endurants et sont capables de harceler les chiens pour les épuiser et leur faire abandonner la partie.

 

Ainsi, la situation est loin d'être apaisée pour les professionnels de l'élevage. S'il est vrai que les chiens limitent les attaques de loups, ils ne peuvent les empêcher et les pertes demeurent importantes.

Discussions sur ce sujet

Parcourir les vidéos

Détente :

Choisir et adopter un chien :

S'occuper d'un chien :

L'univers des chiens :

Vidéos par race :

Recherche par mot-clef :