Des chiens dressés pour flairer les tumeurs cancereuses

Le projet KDOG de l'Institut Curie consiste à utiliser l'odorat des chiens pour dépister le cancer du sein. Techniquement, il s'agit pour les femmes de porter des lingettes contre le corps maintenues par le soutien-gorge pendant au moins une nuit. Ces échantillons d'odeurs sont alors transmis au centre canin qui les soumettra au flair de ses chiens dressés pour réagir aux molécules odorantes caractéristiques d'une tumeur cancéreuse.

 

La finalité du projet consiste à apporter aux femmes un dépistage précoce du cancer du sein, non invasif, rapide et sûr, surtout pour celles qui y ont difficilement accès pour diverses raisons, comme c'est souvent le cas dans les pays en voie de développement. Bien sûr, on songe déjà à étendre cette technique à d'autres types de cancers.

Parcourir les vidéos

Par dossier :

Par race :

Par mot-clef :