Règlement (complèment au Règlement de la FCI)

Règlement (complèment au Règlement de la FCI)Règlement
Partager
 

REGLEMENT BELGE DU PROGRAMME D'AGILITY


Les règlements de la F.C.I. sont d'application, complétés suivant les normes belges et approuvés par l'U.R.C.S.H. (Vous pouvez consulter le Règlement officiel de la FCI page précédente)

1. DIRECTIVES GENERALES

1.1. Règlement général d'organisation
Les concours d'agility sont organisés selon les règlements généraux de l'U.R.C.S.H. en vigueur pour tous les concours et épreuves de travail.
Il faut remarquer que les concours, même déjà publiés dans le calendrier sportif, doivent encore faire l'objet d'une demande officielle auprès de la S.R.S.H. et cela deux mois au moins avant la date d'organisation.
Pour l'organisation d'un concours avec C.A.C.I.Ag, les clubs doivent poser leur candidature auprès de la section 4B qui la soumettra à la S.R.S.H.. Cette candidature sera posée en même temps que la demande pour le concours (calendrier sportif).

1.2. Critères généraux de jugement
Ne pourront juger ce programme que les juges nommés par la Commission de Qualification des Juges de l'U.R.C.S.H. ou reconnus par la F.C.I. Ils observeront les règlements existants et les critères de notations prévus, cependant leurs jugements sont sans appel. Conformément aux règlements de l'U.R.C.S.H. relatifs au jugement des épreuves de travail, l'épreuve officielle d'Agility (classe ouverte) sera toujours jugée par deux juges. Pour les épreuves non-officielles, un juge seul peut officier.
Les juges pourront prétendre aux indemnités normales conformément aux règlements de l'U.R.C.S.H.
Tous les cas fortuits seront résolus par les juges qui tiendront toujours compte des directives et des règlements du présent programme.
Si d'éventuelles sanctions sont prises, en dehors des notations, elles doivent être décidées par les deux juges en fonction, à l'unanimité. Un rapport succinct sera envoyé à la section 4B.

1.3. Terrain
Le club organisateur disposera d'un terrain d'au moins 20 x 40m, clôturé, sur lequel un parcours pourra être installé. Dans le cas de la mise en place de deux ou plusieurs parcours, une séparation fermée sera réalisée entre chaque ring ou les rings seront éloignés de 10 m environ.
La nature du sol du parcours sera telle que la prévention des glissades et des chutes du conducteur et du chien sera autant que possible effective.
En outre, les dispositions nécessaires seront prises pour écarter toute possibilité de lésions occasionnées au conducteur et au chien.

1.4. Participation
Peuvent participer aux concours d'agility tous les chiens qui ont obtenu "l'Admission à l'agility" et qui sont âgés d'au moins 15 mois le jour du concours.
Les chiennes en chaleur pourront être admises à la Coupe et au Grand Prix de Belgique et ou à d'autres finales majeures pour autant qu'elles soient gardées à l'écart des autres concurrents et qu'elles soient présentées aux épreuves en dernier.
Avant d'accéder au terrain du concours, chaque conducteur devra remettre le carnet de travail du chien au secrétariat du club organisateur sous peine de voir la participation du chien refusée.
Les chiens sans origine reconnue participent avec un carnet de travail barré.
Les propriétaires de ces chiens s'engagent à ce que leur prochain chien possède un pedigree reconnu par la F.C.I.
Tous les prix délivrés sous le contrôle de l'U.R.C.S.H. ne peuvent profiter qu'à des chiens en possession d' un pedigree reconnu par ces instances.

1.5. Inscription
Les inscriptions se font par écrit et sont toujours accompagnées du montant de l'inscription.
Les organisateurs ont le droit de refuser des inscriptions sans devoir justifier la raison.
Limitation du nombre de chiens par concours et par ring:
- 150 chiens: 2 parcours
- 120 chiens: 3 parcours
- 90 chiens: 4 parcours
- 60 chiens: 5 parcours
Les organisateurs devront aussi tenir compte des points suivants:
Les jugements ne peuvent pas commencer avant 10h00.
Dans l'horaire du concours, une pause de 1 heure sera prévue à midi.
La proclamation des prix aura lieu au plus tard à 18h00.

1.6. Obligations administratives
Pour chaque participant, les organisateurs rempliront le carnet de travail en y inscriront les résultats, c-à-d: Le nombre total des fautes et la place obtenue dans le classement (jusque la 50ème).
Endéans les 14 jours suivant le concours, les organisateurs feront parvenir les résultats obtenus (les catalogues complétés) à la S.R.S.H., au Secrétariat Général de l'U.R.C.S.H., et au Secrétariat de la Section 4B. Avant le début du concours, ces catalogues seront signés à chaque page par au moins un des juges en fonction.
En outre, il est interdit de modifier ces catalogues en changeant, en supprimant, ou y en ajoutant des participants. Remarque: les clubs qui organisent un concours d'agility avec attribution du C.A.C.I.Ag. doivent envoyer 4 catalogues complétés et signés par les juges à: 2 exemplaires à la S.R.S.H., un ex. Au Secrétariat Général de la U.R.C.S.H., un ex. au secrétariat de la section 4B.

1.7. Conducteurs
Sur le parcours officiel (classe ouverte), un chien peut être présenté par une personne autre que le propriétaire.
Il y aura toutefois lieu de l'indiquer sur le formulaire d'inscription.
Pour les autres types d'épreuves, on peut renoncer à cette obligation.
Chaque conducteur devra être affilié à un club reconnu par la l'U.R.C.S.H. et devra mentionner le nom de ce club sur le formulaire d'inscription.
Par année sportive, une équipe - conducteurs avec chien - ne pourra participer aux concours que sous le nom d'un seul club, à moins d'un accord écrit et réciproque des clubs concernés.

1.8. Juges
Les organisateurs inviteront les juges par écrit car seule une invitation écrite suivie d'une confirmation écrite sera formelle.
Au moins une semaine avant la date du concours, les juges devront être informés en indiquant: noms des autres juges en fonction, programme et nombre de participants, plan des terrains ou le concours a lieu et la liste des obstacles disponibles.

1.9. Types d'épreuves, catégories et classes de travail
1.9.1. Types d'épreuves
Les épreuves qualifiées de " homologuées" et " non homologuées" dans le règlement d'agility de la F.C.I. peuvent être, en Belgique, organisées conjointement.

1.9.2. Catégories
Conformément au règlement de la F.C.I., deux catégories sont reconnues:
standard: pour les chiens de plus de 40 cm au garrot.
mini: pour les chiens jusque 40 cm au garrot.
N.B.: Les chiens jusque 40 cm de hauteur au garrot ne pourront concourir que dans la catégorie "Mini - agility".
En cas de doute, le conducteur présentera un justificatif officiel de la mesure de la hauteur au garrot du chien par un juge reconnu et la mention sera portée dans le carnet de travail.

1.9.3. Classes
Par catégorie, les classes suivantes sont reconnues:
- Agility 1er degré :
Pour les chiens, âgés d'au moins 15 mois, qui ont obtenu " L'Admission à l'Agility".
- Agility 2ème degré :
Les chiens qui ont obtenu au moins 3 x la mention " Excellent" dans une épreuve du 1er degré peuvent volontairement passer en 2ème degré.
Étant passé en 2ème degré, il ne sera plus possible de revenir en 1er degré.
Les chiens qui obtiennent 10 x " Excellent " dans une épreuve d'agility du 1er degré sont obligés de participer en 2ème degré.
Lorsque ces 10 x "Excellent " ont été obtenu au cours de la même année sportive, le chien sera obligé de participer en 2ème degré après le concours précédant la " Coupe de Belgique ".
Si l'obtention des 10 x "excellent " s'échelonne sur plus d'une année sportive, le chien participera immédiatement au 2ème degré dès l'obtention de la 10ème mention " Excellent ".
Les chiens du 2ème degré sont pris en compte pour la participation à la "coupe de Belgique d'Agility ", épreuve organisée par la S.R.S.H. (à partir de 1998).
- Agility 3ème degré :
Pour les chiens qui lors des épreuves d'agility du 2ème degré ont obtenu au moins 15 x le résultat " sans fautes " (0 point de fautes).
Ce passage est obligatoire après la 15ème participation "sans fautes" dans une épreuve du 2ème degré.
Si les 15 résultats " sans fautes" sont obtenus au cours de la même année sportive, le passage en 3ème degré ne sera obligatoire qu'après le concours " Coupe de Belgique d'Agility ".
Si les 15 x " sans fautes " ne sont pas obtenus au cours d'une seule année sportive, le passage se fera immédiatement après l'obtention du 15ème " sans fautes ".
Les chiens du 3ème degré d'Agility sont pris en compte pour la participation au "Grand Prix de Belgique d'Agility " de la S.R.S.H. et aux championnats internationaux.
- Classe "vétéran" :
Pour les chiens âgés de plus de 7 ans, quelle que soit la catégorie et la classe auxquelles ils appartiennent.
Il y aura donc une seule classe " vétéran ".
Le passage dans la classe "vétéran " se fait volontairement.
Ayant participé une fois en classe " vétéran ", il ne sera plus permis de revenir dans la classe précédente.
La mention " vétéran " sera inscrite dans le carnet de travail.
La classe " vétéran " ne sera pas prise en compte pour une sélection en vue d'une participation à un championnat national ou international.
Cette classe pourra être organisée lors de chaque concours et pour la valoriser,un classement sera établi et des prix seront également attribués.

N.B. :
Pour les Parcours d'agility du 1er degré: on ne fera passer le chien qu'au maximum sur trois obstacles à zones de contact (Au choix du juge).
Pour les parcours d'agility 2e et 3e degré: au maximum sur 4 obstacles à zones de contact (au choix du juge).
Les obstacles à zones de contact ne seront jamais placés au départ ou à l'arrivée.
Le slalom ne sera passé qu'une seule fois par parcours.
Le pneu, le saut en longueur et la rivière seront toujours installés dans une ligne droite par rapport au sens du parcours.
Le parcours sur lequel la classe " vétéran " évoluera sera un parcours ou la hauteur des sauts est adaptée (max 40 cm) et dans lequel le pneu et la palissade ne seront pas installés.

2. PARCOURSVoir le règlement F.C.I.

3. DEROULEMENT DES CONCOURS

Voir le règlement F.C.I.


4. OBSTACLES

Les obstacles homologués par la F.C.I.
Les obstacles ne peuvent présenter aucun danger pour le chien et doivent être conformes dimensionnellement aux descriptions.

- Les Haies
Hauteur minimum des montants: 120 cm.
Si des montants latéraux existent, leur largeur sera environ 70 cm, leur hauteur environ 120 cm et leur côté supérieur incliné jusque environ 70 cm.
Le viaduc ou mur.
S'il y a des tours sur les côtés: hauteur: env. 120 cm - largeur: env. 40 cm - épaisseur: env. 40 cm

- La passerelle
Largeur de la planche de marche: 30 à 40 cm.

- La balançoire
Largeur: 30 à 40 cm.

- Le slalom
Nombre de poteaux : 8, 10 ou 12 de 1 m de hauteur au minimum.
Disposés en ligne droite et à intervalle égal de 50 à 65 cm.

5. JUGEMENT

Voir le règlement F.C.I.

6. QUALIFICATION/MENTION/CLASSEMENT

Voir le règlement F.C.I.

7. ORGANISATION D'UN CONCOURS

Voir le règlement F.C.I.

8. L'ADMISSION A L'AGILITY

8.1. Généralités
Étant donné que, dans le sport canin, la sécurité pour le chien et le conducteur doit prévaloir. Il est admis qu'avant de pouvoir participer à un concours d'agility, les chiens doivent parvenir à un certain degré d'obéissance et qu' en outre les conducteurs puissent démontrer qu'ils ont un ascendant suffisant sur leur chien.
Pour le prouver, les conducteurs et leur chien seront soumis au passage d'une épreuve qui leur permettra d'acquérir " l'admission à l'agility ".
Cette épreuve est accessible à tous les chiens qui, le jour de l'épreuve, sont âgés d'au moins 12 mois.
Conformément aux règlement de l' U.R.C.S.H., ces épreuves seront jugées par deux juges dont l'un sera habilité pour juger le programme d'obéissance et l'autre le programme d'agility.
Pendant l'épreuve, les exercices seront,autant que possible, jugés par la même équipe de juges.
A cet effet, les participants seront répartis en groupe de 8 chiens par heure et pour deux juges.
Les épreuves pour l'obtention de " l'admission à l'agility" ne pourront pas être organisées pendant un concours du programme d'obéissance.
Elles peuvent cependant l' être pendant une épreuve de brevet d'obéissance si toutefois celle-ci ne concerne que le brevet d'obéissance.
Ces épreuves peuvent également être organisées comme un concours indépendant ou conjointement avec un concours d'agility. A cet effet, les organisateurs devront veiller à disposer de l'espace suffisant, d'assez de temps et prévoir les juges.
Comme pour l'obtention du brevet, les participants ont droit à un repêchage pour deux exercices au maximum.
Pour l'attribution de " l'admission à l'agility " les participants devront obtenir la moitié des points pour chaque exercice considéré séparément et 60 % des points du total général.
En outre, pour" l'allure générale ", 10 points au maximum pourront être déduits.
Si un chien reçoit un "insuffisant" pour un exercice ou perd 10 points ou plus en " allure générale",il ne se verra pas attribué " l'admission à l'agility".

8.2. Exercices et critères de notation
Suite au pied en liberté:
Au pas ordinaire : 10 points
Au pas de course : 20 points
Rappel : 20 points
Couché immédiat : 20 points
Sauts sur ordre 15 : points
Les positions :10 points
Présentation du chien : 5 points
TOTAL : 100 points

8.2.1. Les suites au pied en liberté
Le collier (aussi le collier anti-puce) et la laisse seront enlevés et mis en poche (ne seront pas visibles).
Les juges indiqueront un parcours bien défini qui sera correctement suivi par le conducteur avec son chien.

8.2.1.1. Au pas ordinaire : (10 points)
Par cet exercice, on démontrera que le chien peut, en cas de désir ou de nécessité, suivre son conducteur de très près sans gêner la progression.
Le conducteur effectuera un parcours en ligne droite d'environ 30 m à un rythme normal (au pas ordinaire).
Le chien suivra correctement le conducteur du côté gauche ou du côté droit.
En chemin, il croisera un autre conducteur avec chien en gardant une distance d'environ 1 m sans dévier de la direction prescrite (en ligne droite).
Pendant le croisement, le chien ne peut pas manifester d'agressivité ou de crainte. Les juges en tiendront compte pour retirer des points suivant la gravité de la faute.
L'exercice se termine à la fin du parcours prévu.
Le conducteur effectuera le parcours en marchant de façon normale avec les bras "libres" et bougeant "normalement".

PENALITES
Pour chaque ordre acoustique ou gestuel après le départ: -1 point.
Suite à moins de 0,5 m mais pas correctement près du conducteur: perte maximum de 3 points.
Le chien qui trouble ou gêne le déplacement peut être pénalisé.
Si le chien s'éloigne à plus de 0,5 m du conducteur: -1 point par écart.
Si le chien s'éloigne à plus de 1 m du conducteur: -2 point par écart.
Si le chien s'éloigne à plus de 3 m du conducteur: perte de tous les points.
le parcours indiqué n'est pas respecté: appréciation des juges avec déduction de points au prorata de l'erreur.
Attendre le chien sera sanctionné suivant l'influence sur l'exécution de l'exercice.
Un tempo (rythme) non correct sera sanctionné suivant l'influence sur l'exécution de l'exercice.
Sera sanctionné le fait de ne pas laisser les bras se mouvoir librement et de façon normale.

8.2.1.2. Au pas de course : (20 points)
En se référant à un parcours d'agility, les juges indiqueront un parcours bien défini d'au moins 60 m. avec 4 changements de direction bien évidents.
Un slalom ou un tour autour de l'un ou l'autre obstacle n'est pas permis.
Au signal des juges, le conducteur prend le départ avec son chien et effectue le parcours indiqué au pas de course avec un bon tempo (rythme).
Le chien ne peut pas s'éloigner de plus de 2 m. de son conducteur mais il peut le suivre tant à gauche qu'à droite.
Il est important que le parcours soit effectué dans un tempo qui répond à l'esprit de l'agility.
Le long du parcours et à au moins 3 m. du trajet du conducteur, seront placés 3 obstacles au maximum que le chien ne pourra cependant pas prendre.
L'emplacement de ces obstacles est laissé à l'appréciation des juges mais ne pourra pas constituer des points marquants du trajet. L'exercice est terminé dès que la fin du parcours indiqué est atteinte.
Pendant toute la durée de l'exercice, le conducteur est libre de donner tous les ordres qu'il désire.

PENALITES
Le chien s'éloigne à plus de 2 m du conducteur: -1 points par écart
Le chien s'éloigne à plus de 3 m du conducteur: -2 points par écart
Le chien s'éloigne à plus de 4 m du conducteur: -3 points par écart
Le chien s'éloigne à plus de 5 m du conducteur: perte de tous les points
Le chien suit constamment à plus de 2 m: -3 points par 25 m
Le chien suit constamment à plus de 3 m: -4 points par 25 m
Le chien suit constamment à plus de 4 m: après 25 m perte de tous les points v Le conducteur suit le chien: pénalisation suivant l'influence sur l'exécution de l'exercice ( perte max. de 3 points par écart).
Attendre le chien sera pénalisé au prorata de l'influence sur l'exécution de l'exercice, toutefois avec un maximum de 4 points Le chien prend un obstacle sans ordre du conducteur: -5 points par erreur.
Le chien prend un obstacle sur ordre du conducteur: perte de tous les points.
Quand le conducteur s'écarte visiblement du chemin indiqué pour éviter un obstacle, cela peut l'amener à perdre tous les points de l'exercice (suivant l'appréciation des juges).
Un tempo incorrect (rapidité) sera pénalisé suivant l'influence sur l'exécution de l'exercice.

8.2.2. Le rappel: (20 points)
A l'endroit indiqué par les juges, le conducteur laisse son chien en place dans la position qu'il choisit.
Ensuite le conducteur se rend à l'endroit déterminé par les juges et situé à au moins 30 m du chien.
En chemin, le conducteur peut se retourner vers le chien et donner 5 ordres au maximum (acoustiques ou gestuels) afin que le chien reste en place.
Au signal des juges, le conducteur appelle le chien qui doit se rendre immédiatement, rapidement et par le plus court chemin, chez son conducteur.
Arrivé près du conducteur, le chien doit prendre immédiatement et correctement la position " assis " et rester 15 secondes dans cette position.
Toutefois, le conducteur peut encore donner un ordre lorsque le chien arrive à 1 m de lui afin qu'il prenne la position " assis ". Les juges donneront le signal de la fin de l'exercice.
Les obstacles se trouvant éventuellement sur le terrain devront se trouver à au moins 5 m du trajet du chien.

PENALITES
Le chien change de position au départ: -1 point
Le chien se déplace sur la position de départ:-1 point par mètre.
En cas de déplacement de plus de 3 mètres: remise en place (cette remise en place ne peut s'effectuer qu'une seule fois).
Le tempo du chien lorsqu'il rejoint son conducteur est un des facteurs importants de l'exercice et il peut être pénalisé avec un maximum de 5 points.
Le ralentissement de l'allure du chien pendant le trajet sera sanctionné au prorata de l'importance de ce ralentissement. (Max. -4 points).
Arrêt pendant le trajet: - 5 points à chaque fois.
"attirer" le chien: -2 points à chaque fois. Le conducteur a, chaque fois, 10 secondes de temps pour "attirer".
Un chemin indirect pour rejoindre le conducteur sera pénalisé suivant l'exécution avec un maximum de 5 points.
Ne pas prendre directement la position " assis ": -1 point.
Ordre supplémentaire pour la position " assis " : -1 point.
Ne pas exécuter la position " assis " : -3 points.
Modifier la position " assis " avant que l'exercice ne soit terminé: - 1 point.
Le chien s'éloigne du conducteur: -1 point par mètre.
Le chien s'éloigne de plus de 5 m de son conducteur: perte de tous les points.

8.2.3. Le couché immédiat
A l'endroit désigné par le juge, le conducteur place son chien dans une position qu'il peut choisir. Le conducteur prend place près d'une table (1.2 m x 1.2 m, hauteur 40 cm) située à environ 10 m du chien.
Au signal des juges, le conducteur rappelle son chien, le fait monter sur la table et lui fait prendre la position "couché " qui doit être prise endéans les 10 secondes.
Dès que le chien a pris la position "couché ", le conducteur s'éloigne et se rend à la place désignée par les juges, à 15 m maximum du chien.
Pour ce faire, le conducteur peut marcher à reculons.
Sur cette place, le conducteur attend que les juges donnent le signal de la fin de l'exercice.
Pendant toute la durée de l'exercice, le conducteur a le libre choix de donner tous les ordres qu'il juge nécessaires mais il ne peut pas toucher le chien et/ou la table.

PENALITES
Changement de la position de départ: -1 point
Le chien ne reste pas en place avant d'être rappelé: remise en place.
La remise en place ne pourra avoir lieu qu'une seule fois.
Le chien n'est pas monté sur la table endéans les 15 secondes: perte de tous les points.

8.2.4. Le saut sur ordre
Cet exercice montrera que le chien peut travailler avec plaisir sur les obstacles et rester entièrement sous le contrôle de son conducteur. Le chien effectuera avec aisance un parcours en forme de U comprenant 4 obstacles de saut (haie) placés a distance réglementaire.
La longueur du parcours sera au maximum de 25 m.
Le chien disposera de 15 secondes pour effectuer ce parcours.
Le chien ne pourra pas s'éloigner trop des obstacles Les juges seront attentifs au fait qu'il ne s'agit pas de juger la puissance de saut et pour cela, ils régleront les sauts à des hauteurs minimales (standard = 40 cm - mini = 20 cm).
Pour exécuter la parcours, le conducteur a le choix de conduire le chien tant à gauche qu'à droite.
Il peut également commander le chien à distance, l'envoyer sur les obstacles sans l'accompagner.
Il lui est permis d'encourager le chien pendant toute la durée de l'épreuve.

PENALITES
Chaque refus: - 3 points. Par refus, il faut entendre: l'évidente inexécution ou marquer nettement l'intention de ne pas exécuter ce qui est demandé (arrêt devant l'obstacle, passer à côté de l'obstacle, etc) A chaque refus, le conducteur devra représenter le chien devant l' obstacle sinon il perdra tous les points prévus pour l'exercice.
Provoquer la chute d'une latte de saut n'est pas considéré comme une faute, pourvu que cela se passe pendant l'exécution d'un saut et non à l'occasion d'un refus.
Le conducteur touche intentionnellement le chien ou un obstacle: - 3 points à chaque fois. Le conducteur a besoin de plus de 15 secondes pour exécuter le parcours:- 1 point par seconde entière de dépassement de temps.
S'éloigner de plus de 5 m de l'axe du parcours peut aboutir à la perte de tous les points.

8.2.5. Position : (10 points)
Sur un terrain dégagé, avec le chien devant lui ou à son côté, en laisse ou sans, (au choix du conducteur) le conducteur devra, sur l'indication des juges, donner l'ordre au chien pour la prise de la position initiale " Coucher ".
Ensuite, chaque fois sur un signal des juges, le conducteur donnera l'ordre au chien pour les positions " Assis " et " Debout ".
Pour le décompte des points, l'exercice est divisé en 3 parties, c'est à dire: la 1ère position vaut 2 points, la 2ème et la 3ème valent respectivement 4 points.
Par position, il n'y a que 2 ordres supplémentaires qui peuvent être donnés.

PENALITES
Pour chaque ordre supplémentaire, acoustique ou gestuel, pour les positions ( également pour la position initiale): - 1 point.
Quand le nombre d'ordres supplémentaires prévus par position est dépassé, l'exercice est terminé et les points obtenus restent acquis.
Aide énergique pendant l'exercice avant que les juges ne donne le signal de la fin de l'exercice: perte de tous les points.

8.2.6. Présentation du chien : (5 points)
Le chien étant en laisse, le conducteur le présentera aux juges en montrant les dents et les lèvres (comme en exposition).
Un juge touchera le chien et passera au moins la main sur le dos du chien tandis que le conducteur, se trouvant près du chien en laisse, pourra tenir la tête du chien.

PENALITES
Lors du jugement, les juges tiendront compte de la peur, de la nervosité ou de l'agressivité du chien, ce qui pourra être pénalisé.
Résistance du chien pour laisser montrer les dents et les lèvres: - 2 points.
S'il faut plus d'une minute au maître pour montrer les dents et les lèvres du chien: perte de tous les points.

8.3. ALLURE GENERALE
Pour le jugement des exercices exécutés, les juges tiendront compte du comportement, du tempérament du chien ainsi que de son ardeur au travail.
Pendant toute la durée de l'épreuve, le chien doit s'acquitter des tâches sans aversion.
Les concurrents doivent toujours rester polis envers les juges, le personnel de terrain, et les autres participants.
Un langage inconvenant ou un comportement déplacé du conducteur ou du chien est pénalisé et peut conduire à l'exclusion.
Les juges tiendront également compte de l'aspect extérieur du chien et de la manière de travailler du conducteur.
Le travail nonchalant sera sanctionné, de même qu'une arrivée tardive.
Les conducteurs qui importunent le personnel de terrain pour obtenir la communication de leur résultat peuvent être pénalisés.
Le chien qui fait ses besoins sur le terrain sera pénalisé (" Uriner " - 3 points, " excréments " - 5 points) et peut même entraîner une pénalisation alourdie (max. - 10 points) si cette souillure a une influence directe sur le travail des autres chiens et de leur conducteur qui en éprouvent un sérieux préjudice (appréciation des juges).
Chaque forme de violence de la part du conducteur ou du chien sera sanctionnée d'exclusion.
Les juges établiront alors dans ce cas un rapport succinct destiné au bureau de la section 4B.
Des sanctions pourront être prise envers les tentatives pour influencer les jugements.
Les pertes de points seront toujours motivées (déclaration des raisons).

9. PARCOURS

En matière de parcours d'Agility, il n'est fait en principe référence qu'au seul parcours officiellement reconnu par le programme: le parcours d'Agility officiel de Classe ouverte, appelé aussi " open " ou parfois " le parcours fixe ".
Dans le carnet de travail ne sera inscrit que le résultat de ce parcours.
Lors de l'organisation d'un concours du programme d'Agility, il ne pourra y avoir, en principe, qu'un seul parcours d'Agility officiel de classe ouverte qui soit organisé et qui doit, conformément aux règlements de l'U.R.C.S.H., être jugé par deux juges.
D'autres types de parcours peuvent être prévus et organisés.
Toutefois, les juges sont libres d'accepter ou de refuser de les juger, éventuellement en formulant des contre-propositions.
En tout cas, quand le programme prévoit plusieurs types de parcours, les juges fixeront l'ordre dans lequel ces épreuves se succéderont.
Les juges réuniront les participants pour leur communiquer les précisions sur l'épreuve, ils rappelleront les règlements de ce type d'épreuve et les critères de notation.

9.1. Type de parcours reconnus
9.1.1. Jumping
Sur ce parcours aucun obstacle avec points de contact n'est utilisé. Le parcours est construit en fonction de la vitesse.

9.1.2. Parcours du spéculateur
Dans ce parcours, le but est d'amasser le plus grand nombre de points que possible et cela dans un temps préalablement fixé. Le but est atteint en prenant correctement le plus possible d'obstacles auxquels une valeur en point a été octroyée. Les obstacles pris incorrectement ne sont pas pris en compte alors que le temps alloué s'écoule.

9.1.3. Parcours libre
Une variante du parcours du spéculateur, toutefois les obstacles doivent être pris dans un ordre arbitrairement établi et endéans le temps préalablement fixé.
Quand une faute est commise, le conducteur doit s'arrêter en conservant cependant les points déjà obtenus.

9.1.4. Parcours par élimination
Deux participants effectuent un parcours identique côte à côte. Le vainqueur est sélectionné pour le tour suivant.

9.1.5. Parcours en relais
Dans une équipe composée de deux ou plusieurs participants, chaque participant effectue tout ou une partie d'un parcours préalablement défini par les juges.

9.1.6. Deux dans le carré
Une équipe de deux participants, dont un effectue un parcours pendant que l'autre attend dans un carré, doit effectuer deux fois un parcours bien défini.
Lorsque l'un des deux commet une faute, l'autre doit continuer le parcours depuis l'endroit ou la faute a été commise.

9.2. Type de parcours non officiellement reconnu
9.2.1. Parcours progressif
Un parcours composé d'obstacle de saut dont la hauteur évolue de façon progressive.
Une valeur en points est attribuée à chaque obstacle en fonction de sa hauteur.
L'addition des points est interrompue dès que le chien commet une faute.

9.2.2. Snooker
Un certain nombre d'obstacles placés suivant un schéma déterminé doivent être négociés correctement dans l'ordre indiqué. Quand une faute est commise, le conducteur doit arrêter son parcours.

9.2.3. Puissance et rapidité
Un parcours en deux parties dont la première contient les obstacles à points de contact, le slalom, le saut en longueur et la haie double.
Quand celle-ci est achevée sans commettre de fautes, le conducteur peut commencer la seconde qui est un parcours de jumping.

9.2.4. Aller et retour
Un parcours avec un nombre restreint d'obstacles qui peuvent être négociés dans les deux sens.
Le conducteur dispose d'un temps déterminé pour prendre autant d'obstacles que possible dans le sens "aller".
Si le temps disponible n'est pas expiré, il commence alors la partie " retour ".
Une valeur en points est également attribuée à chaque obstacle et le temps total est pris en compte.

N.B. : A ces parcours, on peut encore ajouter toutes sortes de variantes. Toutefois il est important que ces parcours offrent toutes les garanties de sécurité tant pour le chien que le maître et que celui-ci soit informé au sujet du règlement et des critères de notation relatifs à ces épreuves.

Dernière modification : 11/03/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.