Les sports de traîne sur terre : cani-cross, cani VTT, pulka verte et cani kart

Les sports de traîne sur terre : cani-cross, cani VTT, pulka verte et cani kart

Dans le domaine des sports canins, les disciplines de sports de traîne sur terre sont moins connues que les sports de traîne sur neige. Pourtant, elles sont tout aussi variées et intéressantes à pratiquer.


Plus encore, les attelages sur terre sont même indispensables aux sports de traîne, puisque la neige n'est pas présente dans toutes les régions, ni tout au long de l'année. Or, les chiens, en tant que sportifs, ont besoin de s'entraîner régulièrement. On retrouve ainsi les mêmes disciplines que sur la neige, mais dans des formes adaptées à la terre. Il y a cependant un facteur limitant à prendre en compte : on ne peut pas faire courir les chiens au-delà d'environ 18°C. En effet, au-delà, ils risqueraient un coup de chaleur pouvant parfois entraîner la mort.

Partager :  

Le canicross

Le canicross est l'équivalent sur terre du ski-joëring. Il s'agit d'une course à pied durant laquelle le musher et son chien sont reliés par une ligne de trait. Celle-ci est tendue entre la ceinture ventrale du coureur et le harnais du chien.

 

L'humain et l'animal courant en même temps, cela nécessite de savoir s'adapter l'un à l'autre. Le musher doit en outre avoir un bon entraînement à la course à pieds.

La pulka verte

Cousine de la pulka sur neige, la pulka verte consiste à courir avec un ou deux chiens. Entre le musher et ses chiens, se trouve une pulka, un traîneau sur roulette.

 

La pulka verte est une discipline qui n'existe qu'au sein de la Fédération Française de Pulka et Traîneau à Chiens (FFPTC).

Le cani VTT

Appelée aussi bike joring, cette discipline consiste à faire du VTT en étant tracté par un ou deux chiens.

 

Les animaux sont reliés au vélo par la ligne de trait, et le musher pédale tout en encourageant son chien.

 

Le cani VTT se pratique avec la Fédération Française des Sports de Traîne (FFST).

La catégorie deux chiens

Photo : Yeswejarl (CC BY-SA 3.0)
Photo : Yeswejarl (CC BY-SA 3.0)

Cette discipline se pratique avec un ou deux chiens ainsi que des rollers, une patinette ou un vélo sans chaîne ou au pédalier bloqué.

 

Les chiens sont reliés au véhicule, souvent fabriqué de façon artisanale, par une ligne de trait. Le musher peut soit rester sur la patinette ou le vélo et encourager ses chiens, soit en descendre et/ou patiner afin de les aider dans l'effort.

 

 

Le cani kart

Le cani kart se pratique avec deux chiens au minimum. Deux types de véhicules sont utilisés : les karts à trois roues et ceux à quatre roues.

 

Pour la plupart construits artisanalement, leur conception varie selon l'usage que l'on veut en faire. Ainsi, des roues grandes et étroites favorisent le confort, alors que des petites roues larges donnent une certaine stabilité au véhicule. En règle générale, un kart à quatre roues est plus stable qu'un kart à trois roues, mais il est également plus lourd et a un angle de braquage moins important.

 

Certains mushers utilisent parfois des quads ou des voitures sans permis pour s'entraîner.

Le mot de la fin

Les chiens ont, par leur besoin d'activité, amené les humains à pratiquer les sports de traîne.

 

À pied, en vélo, en roller ou en kart, l'objectif des mushers est de faire plaisir à leurs chiens et de passer un moment privilégié avec eux. C'est aussi pouvoir profiter de la nature et retrouver un moyen de locomotion en dehors de la civilisation, dans le respect de l'environnement.

Reproduction interdite sans autorisation.

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet