L'apprentissage et la pratique du mordant

Comment se pratique le mordant ?

Comment se pratique le mordant ?

Le mordant est une discipline qui s’adresse exclusivement à des maîtres chevronnés qui ont fait de leur chien un animal équilibré à l’éducation irréprochable. Les animaux déséquilibrés ou désobéissants sont exclus d’office, avant même la première séance.

 

Les journées d’entraînement au mordant sont individuelles (un éducateur par chien), et la formation peut s’étendre sur plusieurs années, à raison de 2 à 5 fois par mois. En règle générale, les deux premières séances de mordant permettent de juger l’aptitude naturelle du chien à l’exercice et d’estimer le temps qui sera nécessaire à sa formation. En France, il faut compter une vingtaine d’euros par séance. Certains clubs d’entraînement proposent aussi des forfaits à l’année.

 

Pour enseigner le mordant à un chien, il faut d’abord le mettre en confiance et l’habituer à mordre un coussin épais (appelé aussi chiffon) servant de protection à l’éducateur, qui joue l’agresseur lors des exercices. Au début, certains chiens sont plus timorés que d’autres : ils mordent, mais pas à pleine mâchoire. Dans ce cas, la première priorité de l’éducateur est de remédier à ce problème au plus vite, car si le chien ne prend pas l’habitude de mordre à pleine dents, sa prise ne sera que peu efficace. Or, la fermeté de la prise est primordiale pour un chien d'attaque ou de défense.

 

L'apprentissage et la pratique du mordant

Pour mettre en confiance l'animal, son maître l’excite en tirant son collier vers l’arrière, tandis que l’agresseur agite le chiffon pour attirer son attention. En outre, ce dernier fait d’abord mine d’être assez peureux. De cette façon, même le plus timide des chiens peut attaquer sans trop d’appréhension. L’éducateur qui joue le rôle de l’attaquant doit bien sûr se protéger, optant tantôt pour une protection brachiale rembourrée, tantôt pour une tenue complète.

 

Au fur et à mesure que l’apprentissage progresse, le chien se conditionne et attaque plus volontiers. Dans le même temps, l’éducateur se met à incarner un agresseur de plus en plus affirmé, déterminé, allant même jusqu’à s’armer d’un bâton pour mettre à l’épreuve la volonté du chien et l’habituer à rester concentré sur sa prise, quoi qu’il arrive.

Ne laissez pas votre chien inactif
Equipements pour faire du sport avec votre chien

Les meilleurs équipements au meilleur prix pour faire bouger votre chien et le maintenir en bonne santé.

5% de réduction offerts !

Cliquez ici

Avant, pendant et après l’attaque

Avant, pendant et après l’attaque

Dans la discipline qu’est le mordant, il y a trois grandes phases : l’avant, le pendant et l’après.

 

Avant l’attaque, le chien doit être calme et prompt à obéir aux ordres du maître. Lorsque ce dernier tire sur son collier en criant « Attention au chien ! », ce dernier est déjà prêt à l’attaque : il n’attend plus qu’une chose, que son maître lui ôte le collier.

 

Pendant l’attaque elle-même, le chien est entraîné à saisir pour ne plus jamais relâcher : c’est la façon la plus efficace pour lui de neutraliser quelqu’un tout en évitant de le blesser grièvement.

 

Enfin, après l’exercice, il est important que le chien reçoive le chiffon. Cela évite qu’il ne soit frustré, et le place dans de bonnes dispositions pour les exercices suivants.

Le mot de la fin

Contrairement à ce que certains voudraient faire croire, le mordant est une discipline canine à part entière, et non une façon de transformer son chien en monstre assoiffé de sang.

 

Toutefois, ce n’est pas une pratique à prendre à la légère, car un chien mal dressé peut être très dangereux - a fortiori s’il s’est mis entre de mauvaises mains. C’est pourquoi il faut impérativement que cette activité soit pratiquée dans un lieu sécurisé, et encadrée par des éducateurs canins compétents.

 

Le choix du chien est aussi important, car tous n’ont pas les qualités requises pour devenir de bons « mordeurs », mais le rôle du maître n’est pas à sous-évaluer. En effet, sans un maître investi au plus haut degré dans le dressage du chien et ayant tissé un lien très fort avec son animal tout au long de son éducation, l’apprentissage de cette discipline complexe qu’est le mordant est impossible.

Dernière modification : 08/04/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Commentaires sur cet article

en reponse à "AUCLERT" (du 17/05/201O), je suis maitre chien et j'ai eu le meme problème avec mon Dogue Argentin. Ma boite ne voulait plus que je m'entraine et donc a terme travaille avec mon Dogo, pour "etre en conformité avec la législation" ! ... Or, il s'agit d'une INTERPRETATION ERRONEE ET ABUSIVE de la loi ! ! !
1/ Le Dogue Argentin n'est pas sur la liste des chiens autorisés au mordant, car par souci d'image, le club francais du dogue argentin ne le veut pas.
2/ cependant, dans le cadre d'une ACTIVITE PROFESSIONNELLE OFFICIELLE et ENCADREE, le législateur a prévu un aménagement qui permet au conducteur de chien de s'entainer et travailler avec son Toutou adoré...
Alors bon courage, et bon travail d'équipe avec ton fidel binome...

   
Par eric

je suis maitre chien depuis 7ans, et jai trvailler avc un boxer qui était vraiment exceptionenl. depuis je bosse avc un dogue argentin, et aujourdhui ont me refuse l 'accès à un centre de formation maitre chien car je cite "cette race nest plus autorisé à travailler"

0    0
Par auclert

une loi qui aurai pu etre bonne si elle avais ete faite par des gens qui connaissent les chiens !! je suis maitre chien depuis 15 ans et j ai travailler avec divers races ! actuellement je boss avec un rott et un fila brasileiro ( si le fila es autoriser !!!!!) sinon je prendrais un shetland (rire) ces pas de la folie ca !!!!!! ou je changerais de metier ! enfin .............

0    0
Par nico

Sommaire de l'article

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet