Championnat du monde des chiens de sauvetage : compte-rendu

Au pays de Dracula, la France sort les dents !


Lors du championnat du monde des chiens de sauvetage, qui s'est tenu le 25 août 2016 à Craiova, en Roumanie, Patrick Villardry et les deux équipes de France n'ont pas démérité et ont su représenter la France avec dignité, faisant honneur à la cynophilie française.


Petit compte-rendu de l'évènement...

02/11/2016
Partager :  

Une arrivée dans la douleur

Rejoindre ce championnat du monde en Roumanie n'a pas été une mince affaire pour les équipes françaises.

En effet, si l'équipe numéro deux est arrivée sans encombre à Craiova, la première équipe a pour sa part fait face à un problème de pompe à eau sur son véhicule en Italie. Mais après de multiples péripéties et épuisée d'avoir roulé toute la nuit, elle est heureusement arrivée juste à temps le jeudi matin pour la visite vétérinaire.

 

Après avoir satisfait aux exigences vétérinaires, les deux équipes ont pu se consacrer à cette compétition internationale où 22 équipes constituées d'un capitaine et de trois conducteurs avec chien se sont affrontées pendant 3 jours.

Des équipages en provenance du monde entier

La République tchèque, l'Allemagne, l'Italie, la Belgique, la Finlande, la Hongrie, le Japon, la Roumanie, la Suède et la France ont du se départager, mais tous furent unanimes pour maintenir une convivialité et un excellent esprit sportif durant toute la durée de la compétition.

Que le meilleur gagne !

Le vendredi matin, 88 conducteurs sont dispatchés sur les terrains pour commencer les exercices et obtenir les meilleurs résultats. Quant aux petits Français, ils sont arrivés confiants sur le terrain de surface pour démarrer une recherche où ils devront trouver trois victimes sur un terrain de 5 ha boisé et en bâtiment en moins de 20 minutes. 

 

Il fait chaud, très chaud, et il n'y a pas de vent - même pas une petite brise. En guise de comité d'accueil, quelques chiens errants sur les terrains de recherche et un aéroport à proximité du terrain de surface avec un chien de garde en bout de piste qui ne cesse d'aboyer.

 

Les choses s'annoncent difficiles, mais les équipes françaises sont déterminées à obtenir de bons résultats.

Des stratégies divergentes

Equipe 1 au départ
Equipe 1 au départ

Le terrain a été préparé par Patrick Villardry, puisqu'il a été choisi par le comité de la FCI pour juger la discipline surface sur cet événement international.

 

L'équipe française numéro un démarre et progresse en intervertissant chaque équipe au fur et à mesure de leur avancée. Cette stratégie s'avère payante, puisque l'équipe obtient un très bon score au terme de 20 minutes de recherche.

 

Quant à la deuxième, elle choisit de diviser en trois parties les 5 ha afin d'effectuer une recherche localisée pour chaque équipe. Cette stratégie n'a pas été à la hauteur de ses ambitions, mais elle obtient toutefois un très bon score et reste très largement dans la course.

Une compétition de haut niveau

Les 2 équipes semblent déçues en sortant du terrain, mais Patrick Villardry avait caché les victimes au plus dur, fixant la barre assez haute pour ce rassemblement d'envergure internationale. De fait, l'une comme l'autre ont fait un excellent score au vu des difficultés.

 

La suite des événements viendra confirmer le niveau et le professionnalisme des équipes françaises. Durant ce championnat, il a été possible d'observer diverses stratégies très intéressantes avec des progressions harmonieuses. Néanmoins, on arriva toujours à la même conclusion : que ce soit une recherche en quête relais, en localisée (va-et-vient ou en quête), en quête espacée ouune double quête avec chien charge, très peu de chiens ont réussi à passer le premier barrage de végétation extrêmement dense afin de parvenir à fouiller en profondeur l'ensemble  du terrain. 

Les différentes épreuves

En décombres, deux stratégies s'imposent sur 1500 m² : la sectorisation ou bien la collective.

Quant au pistage, la stratégie est identique chez toutes les équipes, puisqu'il est important pour les capitaines de bien utiliser ces chiens en relais en fonction de l'état d'épuisement ou bien des capacités de travail de chacun.

Le samedi, les deux équipes de France passent les épreuves d'obéissance et obtiennent étonnamment le même score, comme s'ils s'étaient mis d'accord. Mais la rigueur et l'honnêteté des juges ne font pas de doute, et les petits Français peuvent être sûr que ce résultat reflète parfaitement le travail sur le terrain.

La France sur le podium

Au final, sur 12 équipes (10 dans l'épreuve et 2 en top) en lice dans l'épreuve surface, la France obtient la deuxième et la troisième place, au terme dans une compétition très bien organisée par la fédération roumaine, forte de bénévoles attentifs et très scrupuleux au bon déroulement de ce rassemblement international.

 

Rendez-vous est pris dès à présent pour la prochaine édition de ce championnat du monde des chiens de sauvetage, qui se tiendra en Belgique en 2018.

La composition des équipes de France de chiens de sauvetage

Equipe N°1 (Deuxième dans l'épreuve surface)

Capitaine de l’équipe : M Serge Kluczny

Conducteurs :

- Claire Oddou avec son chien Gunter

- Pascale Malige avec son chien Gunther des Volcamileric

- Kris Fillion avec son chien Gapy du Clos Champcheny

Equipe N°2 (Troisième dans l'épreuve surface)

Capitaine de l'équipe : M Eric Vavassori 

Conducteurs :

- Daniel Burillier avec son chien Huit des Empereurs de Salem

- Frédéric Boutin avec son chien Garou du Loup de la Bergerie

- Philippe Bernard avec son chien Hell du Grand Pacot

Les résultats détaillés du championnat

Pistage

1er : République tchèque avec 424 pts

2e : Allemagne avec 193 pts

3e : Italie avec 183 pts 

Surface

1er : Italie avec 302 pts (dont 164 pts de recherche en surface)

2e : France avec 296 pts (dont 151 pts de recherche en surface)

3e : France avec 285 pts (dont 140 pts de recherche en surface)

4e : Suède  avec 285 pts (dont 125 pts de recherche en surface)

5e : République Tchèque avec 266 pts (dont 122 pts de recherche en surface)

7e : Finlande avec 229 pts (dont 71 pts de recherche en surface)

8e : Hongrie avec 216 pts (dont 66 pts de recherche en surface)

9e : Belgique avec 199 pts (dont 59 pts de recherche en surface)

10e : Italie avec 180 pts (dont 40 pts de recherche en surface)

11e et 12e : 2 équipes top, Roumanie et République Tchèque, avec 64 pts de recherche surface 

Décombres

1er – Belgique avec 431 pts

2e – Italie avec 425 pts

3e – Allemagne avec 419 pts

4e – Suède avec 410 pts

5e – Italie avec 363 pts

6e –Japon avec 296 pts

7e – Belgique avec 290 pts 

Classement général  (pour les équipes effectuant 3 disciplines)

1er : République Tchèque avec 240 pts

2e : Roumanie avec 117 pts

Réagir à cette actualité

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Auteur

Responsable du GT sauvetage SCC-CUN
Membre de la commission Sauvetage à la FCI

Voir le site

Discussions sur ce sujet