Cézac (46). 5e Fête du chien

05/05/2010
Partager
 

Le chien était à l'honneur ce week-end à Cézac et la société de chasse de Cézac-Lascabanes, présidée par Jacky Josse, avait bien fait les choses.

Le Club national du sanglier était présent. Son président Pierre Périé prône une gestion de la chasse dans le respect d'une culture cynégétique et de la réalité biologique de l'espèce. Malgré l'absence du soleil, le public s'est pressé pour assister à cette cinquième fête du chien. De nombreuses races de chiens courants étaient représentées: griffons bleus et griffon nivernais, brunos du Jura, anglo français de petite vénerie, poitevins, petits bleus de Gascogne, gascons, grands anglos, bassets, ariégeois, beagles... Plus de 650 chiens courants et chiens d'arrêt ont fait la démonstration de leurs qualités: concours de chiens d'arrêt sur faisans, chasse à courre, concours de ferme sur sangliers, démonstration de meutes de chiens sur pistes artificielles. A la sortie de la messe Saint-Hubert, les sonneurs de cor du rallye de Grésigne et du rallye du Clos des Landes ont offert une brillante prestation qui a souligné l'éclat de la fête.

L'association Pastel (patrimoine agricole, savoirs, techniques en Lauragais), créée pour la sauvegarde des vieux métiers et du patrimoine mécanique du monde rural, avait installé un four mobile datant des années «50». Les visiteurs assistaient à la préparation, à la cuisson et à la dégustation du pain. On pouvait aussi découvrir, ou redécouvrir le millas, composé de farine de maïs et d'eau, sorte de polenta qui remplaçait le pain pendant la guerre, et qui peut aussi se manger sucré, au dessert. «C'est la fête de la ruralité, a déclaré Jean-Claude Bessou, président de la communauté de communes de Castelnau-Montratier, l'occasion de se retrouver, d'exister, et de faire vivre nos communes en maintenant un tissu rural vivant».

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet