Exercices de fitness canin complexes

Exercices de fitness canin complexes

Une fois tous les exercices sur coussins parfaitement maîtrisés par votre chien, vous pouvez commencer des exercices à l'aide d'une yoga ball ou d'une cacahuète.


S'il n'est pas difficile de monter dessus, le piège est de vouloir en faire trop, trop vite.

Les cavalettis

Les cavalettis

Utilisées à l'origine dans le monde équestre, les cavalettis, séries de barres basses alignées dans le but de réguler la foulée du cheval, se sont très rapidement généralisées dans le milieu du sport canin et humain. À l'origine constituées de bois, les petites barres peuvent à présent être trouvées en PVC dans les boutiques spécialisées, ou remplacées par des manches à balai pour les plus économes.

 

Si le but d'une haie est d'être sautée, la série de cavalettis elle, doit être enjambée. La distance qui sépare chaque barre est calculée en fonction du chien, et le but est de pouvoir le faire trotter sans que ses pattes ne frôlent les jalons.

 

En plus d'apprendre au chien à différencier ses pattes, les exercices renforcent tous les muscles des membres, en particulier les postérieurs, et mettent en avant sa coordination et flexibilité. Ils sont également conseillés pour les chiens qui ont tendance à ambler, ou pour améliorer la foulée des chiens de show, comme par exemple ceux qui pratique l'obérythmée. L'avantage pour les sports cynophiles est évident, car les cavalettis permettent au chien de ne plus faire tomber les barres ou de s'emmêler les pattes.

 

Pour débuter, on peut placer les cavalettis au sol ou à un ou deux centimètres de hauteur, selon la taille du chien. En règle générale, il ne faut pas dépasser la hauteur du poignet des membres antérieurs. La distance séparant les haies se base quant à elle sur la hauteur du coude.

 

Pour les chiots, on peut tout simplement utiliser des frites en mousses, trouvables dans le rayon natation des magasins de sport. Elles se coupent facilement en deux et peuvent s'utiliser à l'intérieur comme à l'extérieur.

 

Pour commencer, on pose un seul cavaletti au sol et, lorsque le chien le passe sans le toucher, on le récompense à l'aide d'une friandise pour chien. Cette dernière doit être jetée devant lui, pour ne pas qu'il tourne la tête en marchant.

 

On rajoute petit à petit des cavalettis, l'idéal étant d'en avoir six. Avec le temps et l'expérience, on peut moduler la hauteur des barres et leur espacement, soit pour aider à l'extension des foulées, soit par simple exercice musculaire, grâce à des barres très hautes et serrées, que le chien passe au pas, sans souci de vitesse d'exécution.

Exercices pour chien avec des balles de yoga

Exercices pour chien avec des balles de yoga

La première chose à faire lorsque l'on commence à travailler avec des balles de yoga est de faire tenir le chien dessus. Il faut, bien sûr, contrôler sa position : les pattes sont alignées et pas trop écartées, le dos est droit. L'animal doit s'appuyer de la même façon à l'avant et à l'arrière, sans que les muscles tremblent et qu'il soit en état de stress.

 

Si vous avez évolué doucement, votre chien ne devrait pas avoir de soucis à se maintenir sur la balle après les différents exercices sur les deux coussins instables.

 

Il faut également retenir que tout exercice travaillant sur sur l'équilibre du corps demande beaucoup d'énergie, qu'elle soit physique ou mentale. Il est donc primordial que les séances de fitness avec les balles soient courtes, et que le chien soit beaucoup récompensé.

 

Tous les exercices travaillés précédemment se transposent aux balles volumineuses, mais on peut imaginer quelques variantes.

L'enchaînement tes pattes – dessus – demi

C'est un exercice de base réservé aux grands chiens grands et moyens. En effet, un chien de petite taille, par exemple un Yorkshire Terrier, peut certes monter sur la balle, mais il peu probable qu'il puisse effectuer la position « demi » sans grosses tensions musculaires. Il s'agit donc d'être raisonnable et de n'effectuer cet exercice qu'avec un chien d'une taille suffisante.

L'enchaînement tes pattes – assis

Mobilisant en profondeur l'arrière-main et étirant les muscles du dos et du cou, cet exercice peut se travailler de différentes façons selon la position de la tête et des épaules. Tantôt on travaille davantage les épaules, tantôt les cuisses et le dos.

L'enchaînement assis – couché – debout

Ces positions de base peuvent être demandées sur la cacahuète de yoga. Si on peut utiliser un leurre pour faire prendre au chien ces positions, le mieux est de lui demander de les effectuer sans l'aider de la main. On voit ainsi comment il place ses pattes, comment il répartit son poids, et quelles poses il a du mal à tenir.

Le maintien des balles volumineuses

Le maintien des balles volumineuses

Si l'on peut se servir des cacahuètes et autres balles pour apprendre au chien à avancer sur ses pattes arrières ou à la faire rouler à coups de museau, leur usage principal n'est pas là.

 

En général, on place la balle contre un mur et on la maintient du genou, pendant que les mains sont libres pour récompenser le chien. On peut également essayer de glisser la balle entre un meuble et un mur, mais ce placement risque de restreindre leur accès. Cela peut convenir pour un usage occasionnel, mais si vous comptez faire du fitness avec votre chien une à deux fois par semaine, il semble préférable de chercher une solution plus pratique.

 

Il existe dans le commerce des « peanuts holders » lestés de très bonne qualité, mais au prix relativement élevé. L'option la plus économique est donc de fabriquer le support soi-même, grâce à quelques tubes de PVC, des connecteurs et de la colle forte. Beaucoup de magasins de bricolage mettent gratuitement un établi à disposition, ce qui évite d'avoir par exemple à acheter une scie. Si vous êtes bricoleur, n'hésitez pas à prendre exemple sur les supports américains et à lester les tubes de PVC pour une très bonne stabilité.

La montagne

La montagne

Avec tout votre matériel, vous pouvez aisément créer une montage à escalader : un coussin, puis deux, une cacahuète de yoga puis, éventuellement, une grosse balle de yoga. Du plus petit au plus grand, ou du plus ferme au plus instable, créez une montagne que votre chien pourra passer en courant ou en reculant.

 

Sur le même principe, on peut créer un pont, formé par des coussins bas collés les uns contre les autres. Le but est de passer d'un bout à l'autre sans qu'une patte ne touche le sol.

L'indépendance des pattes

L'indépendance des pattes

Après avoir maîtrisé les cavalettis, votre chien n'est pas loin d'avoir pleinement conscience de l'intégralité de son corps. Il ne lui reste que quelques petits détails à assimiler pour qu'il comprenne parfaitement qu'il peut contrôler son arrière-main indépendant de son avant-main.

 

Vous pouvez commencer par lui faire faire des étirements, en commençant en position debout et en prenant l'une de ses pattes pour la relever et la déplier délicatement. On débute par les antérieurs puis les postérieurs, en veillant à laisser le chien s'équilibrer au mieux, et sans forcer le membre manipulé.

 

Par la suite, vous pouvez prendre une patte avant et une patte arrière et les maintenir en hauteur, du même côté d'abord, puis en diagonale. Ces manipulations doivent être douces et non pas un moment de stress pour le chien. Inutile donc de se presser.

 

Ces exercices peuvent aider votre compagnon dans la prise de conscience de son corps, mais les mouvements effectués par l'animal lui-même sont encore plus efficaces. Pour cela, vous pouvez vous munir de « paw pods », des petits hérissons de plastique. L'objectif est d'apprendre au chien à placer ses pattes sur chaque petite boule.

 

Il est généralement préférable de commencer cet exercice par les pattes arrières, car il s'agit de l'étape la plus compliquée. Une fois cela acquis, il est très facile de lui faire poser les pattes antérieures.

 

Il est également possible d'utiliser le clicker en fitness canin pour, dans un premier temps, apprendre au chien à lever ses pattes sur ordres puis, à partir d'une cible, à lever ses pattes latéralement. Travailler pour avoir un lever de pattes diagonales est aussi possible, mais cela demande énormément d'équilibre de la part du chien, ainsi qu'un excellent timing pour l'humain. Maître comme chien doivent donc être patients et appliqués s'ils souhaitent réussir cet exercice.

Le mot de la fin

Le fitness canin est une discipline à part entière, qui permet certes d'éviter les blessures graves et va souvent de pair avec l'allongement de l'espérance de vie du chien, mais c'est aussi une habitude qui mène à l'épanouissement du duo formé par le maître et son compagnon.

 

En tout état de cause, gardez toujours en tête que le but ultime de ces séances n'est rien d'autre que le plaisir de travailler ensemble. Soyez précis mais détendu, et prenez le temps d'apprécier ces petits moments de complicité.

Dernière modification : 09/04/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Sommaire de l'article

  1. 1. Qu'est ce que le fitness canin ? 
  2. 2. Préparer une séance de fitness canin 
  3. 3. Débuter le fitness canin 
  4. 4. Exercices de fitness de base pour chien 
  5. 5. Notions à connaître pour faire du fitness canin avancé 
  6. 6. Exercices de fitness pour chien avec des coussins 
  7. 7. Exercices de fitness canin complexes
  8. 7.1. Les cavalettis
  9. 7.2. Exercices pour chien avec des balles de yoga
  10. · L'enchaînement tes pattes – dessus – demi
  11. · L'enchaînement tes pattes – assis
  12. · L'enchaînement assis – couché – debout
  13. · Le maintien des balles volumineuses
  14. · La montagne
  15. 7.3. L'indépendance des pattes

Auteur

Éducateur canin en méthodes positives

Voir sa présentationVoir son site

Vidéos sur ce sujet