La tumeur cérébrale chez le chien : symptômes, traitement...

La tumeur cérébrale chez le chien : symptômes, traitement...
Fréquence : Commune
Maladie héréditaire : Non
Vice rédhibitoire : Non

 

Communément appelées tumeurs cérébrales, les tumeurs du cerveau sont des tumeurs situées tout autour de la région cérébrale, plus précisément au niveau de l'encéphale, qui se compose du cerveau, du cervelet et du tronc cérébral. 

 

Les tumeurs peuvent être primitives (lorsqu'elles se développent directement dans le cerveau) ou métastatiques, associées par exemple à un cancer des os, de la thyroïde ou encore des mamelles. 

 

En fonction des cellules dont elles dérivent, il existe plusieurs formes de tumeurs primitives.

 

Les gliomes sont des tumeurs toujours malignes qui se développent à partir des cellules gliales (cellules du tissu de soutien des neurones ou cellules nerveuses), situées au centre du cerveau et difficilement opérables. Ces tumeurs sont fréquentes chez les races de chien brachycéphales, comme le Bouledogue Français ou le Carlin.

 

Les méningiomes sont des tumeurs bénignes ou malignes qui se développent à partir des méninges. Elles sont fréquentes chez les races de chiens dolichocéphales (chiens au crâne allongé), comme les Lévriers ou le Doberman

 

Les symptômes varient en fonction de la localisation de la tumeur cérébrale. Le chien peut présenter de l'agressivité ou un changement de comportement, faire des crises d'épilepsie, souffrir de douleurs (qui le conduisent à émettre des gémissements, se replier sur lui-même...), être désorienté, avoir tendance à tourner en rond, souffrir de troubles de la vue ou encore avoir un port de tête anormal. 

 

Dans la plupart des cas, la médecine vétérinaire ne peut pas guérir définitivement une tumeur cérébrale : elle ne peut que ralentir sa progression et garantir une bonne qualité de vie au chien. La possibilité de recourir à la chirurgie dépend de la localisation de la tumeur et de son type. S'il s'agit d'une tumeur opérable, le chirurgien peut la retirer via une opération chirurgicale. En revanche, si elle est inopérable parce que mal placée, la radiothérapie peut constituer un recours, afin de ralentir sa progression. La radiothérapie permet en effet d'augmenter l'espérance de vie du chien, avec une diminution des symptômes. Selon les cas, la chimiothérapie peut également être utilisée comme traitement contre les tumeurs cérébrales. 

Mise en garde

Les propos et conseils formulés ici ne remplacent pas l'expertise d'un professionnel, d'autant que chaque chien est unique. En cas de besoin ou de doute, il convient donc de se tourner vers un vétérinaire.
Dernière modification : 20/09/2020.

Discussions sur ce sujet

Mort avec hémorragie qui sortait de la bouche,du nez, et de l'anus

Bonjour, Le mari de Ma sœur, avait comme chaque soir, mis sa chienne (Berger d'Anatolie) dans le garage puis le...

L’hydrocéphalie modérée

Bonjour, je cherche désespérément des solutions pour mon Loulou qui est atteint d’hydrocéphalie, je pleure tout les...

Risque de rage et autres maladies

Bonjour, Tout d'abord, je souhaites présenter mes excuses si le sujet existe déjà, et si oui, merci de m'en...

Décès d'un labrador crise d'épilepsie

Bonjour à tous, Suite au décès de mon labrador, je suis en détresse psychologique. Je vous explique ce qu'il...

Crise d’épilepsie : solution ?

Bonjour à toutes et à tous, Mon chien, un cane corso de 14 mois a commencé à faire sa première crise d'épilepsie...

Poser une question