Le trouble de la coagulation sanguine chez le chien

Chez l'Homme comme chez le chien, dès qu'il y a une blessure, le corps y répond normalement par un système de défense complexe, comprenant l'activation des plaquettes et du processus de coagulation, avec réparation des vaisseaux sanguins endommagés. Les troubles de la coagulation chez le chien sont ainsi le résultat d'un fonctionnement anormal des plaquettes ou de la déficience d'un facteur intervenant dans la coagulation. 

 

Les problèmes de coagulation dont la cause est héréditaire sont communément l'hémophilie et la maladie de Von Willebrand, mais il en existe d'autres, moins connues.

 

Certaines maladies du sang ont des origines toxiques : c'est le cas par exemple de l'intoxication du chien à la mort-au-rat utilisée dans l'extermination des rongeurs. Une telle intoxication peut avoir lieu par exemple lorsque le chien consomme par accident un appât destiné à un rat ou une souris. En s'empoisonnant, il peut se mettre à vomir et être léthargique. Dans le cas d'une intoxication modérée à sévère, les symptômes peuvent différer, allant d'hématomes sur la peau à du sang présent dans les selles, jusqu'à de sévères hémorragies (digestives, intracrâniennes, voire internes) pouvant mettre la vie du chien en péril. D'autres symptômes, comme une hypotension ou une tachycardie, sont la conséquence des pertes sanguines. 

 

Dans le cas de tumeurs du chien ou de traumatismes, des caillots sanguins à l'origine d'une coagulation intravasculaire disséminée peuvent faire leur apparition. Ces petits caillots consomment les facteurs de coagulation et perturbent le flux sanguin vers les organes, entraînant des perturbations dans leur fonctionnement. 

Mise en garde

Les propos et conseils formulés ici ne remplacent pas l'expertise d'un professionnel, d'autant que chaque chien est unique. En cas de besoin ou de doute, il convient donc de se tourner vers un vétérinaire.
Dernière modification : 25/03/2023.