Mon chien a du tartre : traitements et solutions possibles

Un chien avec beaucoup de tartre sur les dents

Les chiens ont des dents impressionnantes, longues et pointues, qui peuvent d'ailleurs causer de sérieux dégâts. Pourtant, comme celles des humains, elles sont finalement assez fragiles si l'on n'en prend pas soin. Une des menaces qui pèsent sur elles est l'accumulation de tartre.


Ce dépôt jaunâtre a une apparence assez inoffensive, mais est en réalité la porte ouverte à un certain nombre de problèmes de santé, dont certains sont susceptibles d'être graves. Il constitue donc un problème qui ne doit pas être sous-estimé.


Comment se forme le tartre sur les dents d'un chien ? Est-il possible de l'enlever ? Si oui, peut-on le faire soi-même, par exemple avec des produits naturels ? Existe-t-il des moyens d'éviter la formation de tartre ?

Qu'est-ce que le tartre ?

Des dents de chien avec du tartre dessus

Le tartre est un dépôt jaunâtre voire brunâtre situé sur l'émail, en général d'abord à la limite entre la gencive et la dent, mais qui peut ensuite s'étendre à l'ensemble de cette dernière.

 

Il résulte du durcissement de la plaque dentaire. Celle-ci est une couche de pellicules résiduelles composée d'un mélange de restes d'aliments, de microbes et de salive. Elle se forme en continu dans la bouche et se dépose sur les dents, à la limite avec les gencives. Si elle n'est pas retirée (notamment par un bon brossage régulier), elle finit par s'épaissir, durcir, et devenir au bout de quelques semaines cette couche jaunâtre et très solide qu'est le tartre. Ce dernier n'apparaît donc pas immédiatement : il met un temps plus ou moins long à se former, ce qui explique que ce sont surtout les chiens adultes voire âgés qui en ont sur leurs dents.

 

Il commence généralement par apparaître au niveau des dents du fond, car ce sont les plus exposées aux dépôts de salive et les plus difficiles à atteindre avec une brosse à dents. Il peut toutefois se former aussi partout ailleurs, et même toucher l'ensemble de la dentition dans les cas les plus sévères.

Quelle est la vitesse de formation du tartre chez le chien ?

Des dents de chien avec un peu de tartre

Chez le chien comme chez l'Homme, la plaque dentaire se forme en continu, tout au long de la journée. Il s'agit en effet d'un processus naturel, qu'il n'est pas vraiment possible d'empêcher. Comme le tartre correspond au résultat du durcissement de la plaque dentaire, il est lui aussi assez inévitable : tous les individus finissent par en avoir sur les dents à un moment ou un autre.

 

Toutefois, la vitesse à laquelle il apparaît est assez variable d'un chien à l'autre, car elle dépend de divers facteurs tels que l'âge, la disposition des dents, le type d'aliments consommés, la qualité du brossage, etc. Il existe aussi des prédispositions génétiques, liées sans doute à l'efficacité du système immunitaire et sa capacité à contrôler les populations de microbes naturellement présents dans la bouche.

 

C'est ainsi que certains chiens n'ont que très peu de tartre sur les dents au bout de plusieurs années, alors que chez d'autres 6 à 12 mois suffisent pour qu'une quantité importante s'y accumule.

Les chiens prédisposés au tartre

Un petit chien croisé avec la gueule ouverte
Les petits chiens ont souvent des problèmes de tartre

Même si tous les chiens sont concernés par le tartre, certains en développent plus vite que d'autres.

 

C'est le cas notamment :

 

  • des plus petits chiens, car ils ont souvent des dents serrées et qui se chevauchent, ce qui rend le brossage moins efficient ;

  • des chiens prognathes, car leurs mâchoires s'emboîtent mal : cela a un impact sur la disposition des dents, de sorte que là aussi le brossage est moins efficace ;

  • des sujets âgés, car leur système immunitaire lutte moins bien contre les microbes de la bouche ;

  • de certaines races prédisposées aux problèmes dentaires, comme le Berger des Shetland ou le Petit Lévrier Italien. Les dépôts de tartre peuvent d'ailleurs commencer très tôt chez elles, parfois même sur les dents de lait.

 

Pour ces chiens, une attention particulière est de mise, même si en réalité tous peuvent être touchés par le problème et doivent donc être surveillés.

Les conséquences du tartre chez le chien

Un chien avec du tartre sur les ents

Le tartre en lui-même n'est pas problématique : il s'agit simplement de plaque dentaire qui a durci et s'est fixée sur les dents. Il est indolore, et ne provoque pas de gêne particulière. Il favorise toutefois la prolifération des microbes naturellement présents dans la bouche, car il constitue pour ceux qui s'y réfugient une sorte d'abri qui les protège.

 

Or, s'ils finissent par être trop nombreux, ils attaquent les dents, les gencives, et deviennent alors dangereux. À terme, ils peuvent même entraîner une septicémie (c'est-à-dire une infection généralisée), avec à la clé un risque de décès.

La mauvaise haleine

Une vétérinaire examine un Corgi qui a mauvaise haleine

La mauvaise haleine est l'un des symptômes les plus faciles à identifier en cas d'excès de tartre sur les dents, et d'ailleurs bien souvent le premier à apparaître.

 

Certes, un chien a rarement une haleine très fraîche ni très agréable à sentir. Toutefois, lorsqu'elle devient vraiment fétide, c'est souvent le fait d'une accumulation anormale de microbes dans la bouche, favorisée par la présence de tartre sur les dents.

 

Par conséquent, une mauvaise haleine doit être prise au sérieux, même si elle peut faire sourire de prime abord et sembler assez normale ou anecdotique.

La gingivite

Un chien avec des gencives abîmées par une gingivite

La gingivite est la première conséquence vraiment problématique de la présence de tartre. Elle correspond à une inflammation de la gencive, qui devient alors rouge, gonflée et saigne facilement. Elle peut être localisée et se situer seulement au niveau des dents les plus touchées par le tartre, ou au contraire généralisée à l'ensemble de la bouche.

 

La gingivite est douloureuse, mais reste une inflammation légère et réversible, car la gencive n'est alors pas encore trop endommagée. Toutefois, si aucun traitement n'est mis en place, elle peut s'aggraver et causer des maladies irréversibles - notamment la parodontite.

La parodontite

Un chien avec des dents très abîmées par le tartre

La parodontite est la maladie vers laquelle évolue inévitablement à terme une gingivite non traitée

 

Il s'agit d'une inflammation sévère et irréversible de la gencive, et plus précisément des tissus entourant et soutenant les dents. Il en résulte des douleurs importantes ainsi qu'un déchaussement de certaines dents, qui finissent par tomber car les tissus environnants ne sont plus suffisamment sains pour les maintenir. Comme la gingivite, la parodontite peut être localisée au niveau de quelques dents ou généralisée à l'ensemble de la bouche.

 

Pour que cette maladie apparaisse, il faut que le tartre soit présent en grande quantité et depuis longtemps - généralement plusieurs années.

 

Les choses peuvent encore empirer si rien n'est fait, car la parodontite peut aboutir à une septicémie.

La septicémie

Un chien malade allongé sur le lit

Lorsque les gencives sont sévèrement attaquées par une parodontite, elles ne constituent plus une protection efficace pour les dents, ni même pour les vaisseaux sanguins qui les irriguent.

 

Dès lors, les microbes présents dans la bouche peuvent s'infiltrer dans la circulation sanguine et se répandre dans l'organisme. Ils attaquent alors un ou plusieurs organes (le cœur, le foie, les reins...) et y provoquent des infections ayant toutes les chances d'être très graves.

 

Dans le cas d'une infection généralisée, c'est-à-dire qui touche plusieurs organes à la fois, on parle de septicémie. Il s'agit d'une urgence vitale : sans prise en charge immédiate, le chien peut mourir en seulement quelques jours. Du reste, même s'il survit, il est courant qu'il en conserve des séquelles.

 

C'est ainsi qu'un excès de tartre a priori banal au départ peut finir par avoir des conséquences terribles à plus ou moins brève échéance, du moins si rien n'est fait.

Comment savoir si un chien a du tartre ?

Un vétérinaire examine les dents d'un petit chien terrier

Il n'est généralement pas très difficile de savoir si un chien a du tartre sur les dents, car celui-ci ne passe pas inaperçu.

 

En effet, comme elles de l'humain, les dents du chien sont normalement bien blanches, et doivent le rester. Par conséquent, si elles ont tendance au fil des mois à devenir jaunâtres ou brunâtres (notamment à la limite avec la gencive), et que ces dépôts ne partent pas lorsqu'on les brosse, pas de doute : il s'agit bien de tartre. Ce sont généralement les dents du fond et celles qui se chevauchent qui sont touchées en premier, mais toutes peuvent être concernées.

 

En dehors de cet aspect, un excès de tartre entraîne bien souvent une mauvaise haleine, ainsi qu'une rougeur et une inflammation plus ou moins sévère et douloureuse des gencives adjacentes. Par conséquent, si le chien semble soudainement éprouver de la douleur quand on lui brosse les dents, ou si ses gencives se mettent à saigner plus facilement, c'est probablement là aussi le signe d'un excès de tartre - et potentiellement d'une gingivite voire d'une parodontite.

 

Dans tous les cas, une visite chez le vétérinaire s'impose.

Comment enlever le tartre d'un chien ?

La plaque dentaire s'élimine facilement avec un bon brossage, mais le tartre lui est très difficile à retirer : ni le brossage, ni des médicaments ou produits du quotidien ne peuvent réellement l'enlever.

 

La seule technique pour retirer le tartre sur les dents d'un chien est le détartrage.

Le détartrage

Un vétérinaire fait un détartrage à un gros chien noir

Le détartrage est une intervention réalisée par un vétérinaire à l'aide d'un détartreur, un instrument spécial permettant de nettoyer les dents sans abîmer l'émail. Contrairement à ce qui se fait chez l'humain, il nécessite une anesthésie générale, afin d'éviter que le chien ne bouge. Ce n'est donc pas un traitement anodin.

 

Le vétérinaire peut profiter du détartrage pour soigner les gencives si elles sont enflammées : par exemple, les désinfecter en profondeur, ou bien poser des points de suture afin de favoriser leur cicatrisation. Il peut également si besoin retirer les dents trop abîmées.

 

Tout ceci a un coût non négligeable : il faut compter en moyenne entre 100 et 300 euros par détartrage, en fonction notamment de la quantité de tartre à retirer et des éventuels soins à apporter aux dents et aux gencives. Mieux vaut donc agir de manière préventive pour éviter l'apparition de tartre, plutôt que d'attendre qu'il soit là pour réagir - d'autant que même si on a pris soin de souscrire une assurance santé pour son chien, les dépenses correspondantes ne sont pas forcément prises en charge.

Peut-on utiliser des anti-tartres pour chien ?

Un homme donne un médicament à son petit chien blanc

Le détartrage des dents du chien n'est une partie de plaisir ni pour l'intéressé ni pour son maître, car il coûte cher et nécessite une anesthésie générale. Il est donc tentant de chercher une autre solution.

 

Toutefois, il n'existe pas d'anti-tartre curatif réellement efficace : une fois le tartre présent sur les dents, il est très difficile à enlever, sauf à utiliser des instruments spécialement conçus pour cela - précisément ceux qu'utilise le vétérinaire lors d'un détartrage.

 

La plupart des anti-tartres pour chien vendus dans le commerce ou des remèdes que l'on trouve en ligne sont en fait des produits et astuces permettant essentiellement de ralentir la formation de tartre, en facilitant l'élimination de la plaque dentaire. On peut citer notamment le bicarbonate de sodium, les produits à base d'algues comme l'Ascophyllum nodosum, certains aliments industriels (notamment des croquettes) ou dentifrices, ou encore le fait de donner à son chien du bois de cerf, des os ou tout autre objet à mâcher.

 

En revanche, les anti-tartres n'ont pas beaucoup d'effet sur le tartre déjà présent sur les dents, bien qu'on lise parfois l'inverse. Ils peuvent à la limite éviter que la quantité n'augmente - ou du moins ralentir son augmentation -, mais ne permettent pas de retirer celui déjà formé. De fait, beaucoup de maîtres y ont recours alors qu'il est déjà trop tard : ce faisant, ils ne font que retarder le recours à la seule méthode efficace (c'est-à-dire un détartrage), avec donc entretemps le risque que le problème s'aggrave. C'est d'autant plus vrai que beaucoup de ces produits promettent une efficacité visible au bout de seulement plusieurs mois...

 

Quand un chien a du tartre sur les dents, la seule bonne conduite à tenir est donc de se tourner vers un vétérinaire sans trop tarder, plutôt que de tenter des solutions apparemment prometteuses mais qui ont toutes les chances d'être inefficaces pour régler le problème. Les anti-tartres doivent être utilisés seulement en prévention, ou alors servir faute de mieux dans des cas très particuliers - par exemple pour un chien dont la santé est trop fragile pour subir l'anesthésie générale nécessaire à un détartrage.

Comment prévenir le tartre chez le chien ?

Une fois qu'il s'est formé, le tartre est difficile à décoller des dents, en tout cas sans instrument conçu pour. En revanche, il est possible de prévenir son apparition - ou plus exactement, de ralentir sa formation et ce faisant de retarder le moment où un détartrage est nécessaire.

 

La clef pour cela est un brossage des dents bien fait et régulier, mais il existe également quelques autres conseils à suivre - notamment sur le plan alimentaire.

Brosser régulièrement ses dents

Une femme brosse les dents de son Golden Retriever

Si le tartre est difficile à retirer, la plaque dentaire en revanche s'enlève facilement. Le meilleur moyen d'y parvenir est de régulièrement brosser les dents de son chien. En effet, les poils de la brosse à dents exercent à chaque fois une friction suffisante pour retirer la plus grande partie de la plaque dentaire - voire 100% si le geste est bien fait.

 

Il faut toutefois veiller à choisir une brosse de qualité, dont les poils sont suffisamment souples pour ne pas irriter les gencives, mais aussi suffisamment droits pour bien frotter.

 

Quant au dentifrice, il contient des substances permettant à la fois de renforcer l'émail, ramollir la plaque dentaire pour faciliter son décollage, et éliminer une partie des microbes présents dans la bouche. Il faut simplement veiller à utiliser systématiquement un dentifrice destiné aux chiens, car les produits utilisés par les humains sont toxiques pour ces derniers.

 

Pour agir de manière efficace, il est recommandé de prévoir au minimum un brossage par semaine. Toutefois, l'idéal est même de le faire une fois par jour - en particulier dans le cas d'un chien prédisposé au tartre et donc aux problèmes dentaires que celui-ci peut entraîner.

Opter pour une alimentation de qualité

Un petit chien mange de la pastèque

On n'y pense pas forcément spontanément, mais pour le chien comme pour le humain, l'alimentation joue un rôle important sur l'hygiène bucco-dentaire et la vitesse à laquelle le tartre se développe.

 

Les aliments contenant beaucoup de sucres, comme les biscuits, les céréales ou certains fruits (par exemple la banane), sont les plus problématiques. En effet, ils ont tendance à favoriser la multiplication des microbes présents dans la bouche en leur servant de nourriture. Sans aller forcément jusqu'à bannir de tels aliments, mieux vaut les éviter et privilégier les produits riches en viande. C'est d'autant plus facile à faire que nos compagnons canins n'ont pas besoin d'en manger souvent pour être en bonne santé.

 

La question du meilleur type d'aliments à donner à son chien pour limiter la formation de tartre est plus complexe. Certes, on entend souvent dire que les croquettes sont préférables aux pâtées, en raison des frottements naturels qu'elles exercent sur les dents. Toutefois, elles comportent une part importante de glucides (qui favorisent l'apparition de tartre), alors que les pâtées en contiennent très peu. Finalement, la solution idéale est de nourrir son chien au BARF, riche en viande et en os tout en étant pauvre en sucre. Ce régime est toutefois difficile à mettre en place et coûteux - en particulier dans le cas d'un animal de grande taille ou qui a besoin de manger beaucoup.

 

En tout cas, si pour une raison ou une autre on est amené à donner malgré tout à son compagnon des aliments trop riches en sucres ou en glucides, il est important d'adapter en conséquence la fréquence de brossage ses dents : le faire quotidiennement ou tous les deux jours est alors d'autant plus utile.

Lui donner des objets à ronger

Un chien Labrador ronge un os dans la rue

En général, le chien aime bien mâchouiller voire ronger des objets : des os, des jouets, du bois ou tout autre objet qui s’y prête – au grand dam parfois de son maître… Or, il est possible de faire en sorte que ce passe-temps naturel serve à prévenir la formation de tartre, car le contact de surfaces dures sur les dents aide à éliminer la plaque dentaire.

 

Il faut simplement veiller à opter pour des objets qui soient :

  • suffisamment rigides pour avoir un minimum d'efficacité ;
  • suffisamment souples pour ne pas abîmer ses dents ;
  • non toxiques voire comestibles, au cas où il en avalerait des morceaux.

 

Les os charnus, le bois de cerf, les viandes séchées, les os à moelle ou certains jouets (à base notamment de corde ou de caoutchouc) sont quelques exemples de choses qu'il est possible de lui donner de temps en temps pour à la fois lui faire plaisir et ralentir la formation du tartre. Mieux vaut tout de même éviter de lui en proposer trop souvent, car il risquerait de s'abîmer les dents dessus à force de ronger. Pour bien les choisir et les utiliser, le mieux est de demander conseil à un vétérinaire.

 

Néanmoins, il ne faut pas perdre de vue que donner à son chien des objets à ronger ne dispense pas de brosser ses dents. Ces derniers peuvent à la limite aider à réduire la fréquence de brossage afin par exemple de ne le faire qu'une fois par semaine, mais ne doivent pas s'y substituer totalement.

Utiliser des anti-tartres pour chien

Un bain de bouche à la menthe dans un verre

Les anti-tartres pour chien n'ont pas vraiment d'effet curatif sur le tartre déjà formé. Ils sont surtout destinés à favoriser l'hygiène bucco-dentaire et réduire la prolifération des microbes dans la gueule. Toutefois, ils aident aussi à éliminer la plaque dentaire ; ce faisant, ils sont utiles pour éviter la formation de tartre - ou du moins la retarder.

 

Il existe un grand nombre d'anti-tartres pour chien, parmi lesquels :

  • des médicaments sous forme de bâtonnets à mâcher ;
  • certains produits à base d'algues comme l'Ascophyllum nodosum ;
  • le bicarbonate de sodium, à mélanger à un peu d'eau pour obtenir une pâte naturelle et abrasive ;
  • des comprimés à faire avaler à son animal, par exemple en les glissant dans sa nourriture ;
  • des bains de bouche à lui faire faire ou à verser dans sa gamelle d'eau.

 

Toutefois, il en va des anti-tartres comme des objets à ronger : il ne saurait être question de tout miser sur eux. Ils ont effectivement pour la plupart une efficacité contre la plaque dentaire, mais ne remplacent pas le brossage des dents - ni un détartrage lorsqu'une quantité trop importante de tartre a malgré tout fini par s'accumuler. Ils peuvent simplement permettre d'en réduire la fréquence, et sont particulièrement utiles pour les chiens les plus prédisposés au tartre.

Conclusion

Le chien est logé à la même enseigne que l'humain : les dépôts de tartre sur ses dents sont assez inévitables. Il n'y a pas lieu de s'affoler si l'on en remarque effectivement, mais il convient tout de même de ne pas tarder pour prendre rendez-vous chez un vétérinaire afin de remédier au problème - ce qui se fait par un détartrage. À défaut, les choses ne peuvent que s'aggraver, avec potentiellement à la clef de graves conséquences sur sa santé.

 

Toutefois, comme bien souvent, mieux vaut prévenir que guérir. En effet, même si le détartrage est une intervention très efficace et globalement sûre, il nécessite une anesthésie générale et est assez coûteux. Il est donc intéressant de chercher à y avoir recours moins souvent, notamment en brossant régulièrement les dents de son compagnon et en suivant quelques autres bonnes pratiques.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 09/09/2022.

Discussions sur ce sujet