La pyodermite chez le chien : symptômes et traitements

La pyodermite chez le chien : symptômes et traitements

Bien qu'ils soient en partie protégés par leur pelage, il n'est pas rare que les chiens souffrent de maladies de peau plus ou moins graves. L'une d'entre elles est la pyodermite : non contagieuse mais très commune au sein de la gent canine, elle peut dégénérer si elle n'est pas soignée rapidement. Toutefois, des traitements existent, et elle se soigne généralement très bien.


En quoi consiste exactement cette affection ? Quels en sont les symptômes ? Certains chiens sont-ils davantage à risque ? Comment peut-on la soigner efficacement, et est-il possible de le faire avec des traitements naturels (par exemple à base d'huiles essentielles) ?

Qu'est-ce que la pyodermite ?

Vue proche d'un chien avec une pyodermite

La pyodermite est une maladie cutanée causée par des microbes qui s'infiltrent dans la peau à l'occasion d'une lésion quelconque et s'y multiplient anormalement. Le plus souvent, il s'agit de staphylocoques, mais ce n'est pas le seul cas de figure possible. Quoi qu'il en soit, elle se traduit en particulier par une inflammation localisée et une sécrétion de pus plus ou moins importante.

 

La pyodermite existe chez de nombreuses espèces animales - notamment les chiens, chez qui elle est très fréquente. Toutefois, elle n'est pas contagieuse, et ne se transmet pas du chien à d'autres animaux, ni même à l'Homme. En effet, les microbes qui en sont à l'origine sont naturellement présents sur la peau et habituellement inoffensifs : c'est seulement à l'occasion d'une lésion ou d'une brèche qu'ils deviennent pathogènes. Chez le chien, le microbe généralement impliqué est une bactérie - plus précisément un staphylocoque - du nom de Staphylococcus pseudintermedius.

Les causes de la pyodermite chez le chien

Un chien blanc et beige se gratte intensément l'oreille

La pyodermite se déclenche à la faveur d'une rupture de l'équilibre écologique cutané, qui permet à des microbes naturellement présents sur la peau de pénétrer dans l'épiderme et d'y déclencher une infection.

 

De multiples facteurs sont susceptibles de causer ce déséquilibre et d'entraîner une pyodermite, parmi lesquels :

  • une lésion, causée par exemple par une griffure ou une morsure ;
  • une infestation parasitaire, comme la démodécie ou la teigne ;
  • une piqûre d'insecte, par exemple une puce ou un moustique ;
  • des grattements à la suite de démangeaisons ;
  • une allergie avec des symptômes cutanés ;
  • un granulome de léchage, lorsque le chien se lèche beaucoup ;
  • une irritation cutanée, liée par exemple à l'utilisation d'un shampoing trop agressif pour la peau ;
  • une maladie de peau, comme l'adénite sébacée ou la dermatose des pieds ;
  • une maladie hormonale, comme le diabète ou l'hypothyroïdie ;
  • une carence nutritionnelle (en vitamine A, en acides gras essentiels...) ;
  • une mauvaise hydratation, qui fait que la peau s'assèche et la craquelle ;
  • un manque d'hygiène et de toilettage ;
  • l'utilisation de certains médicaments comme les corticoïdes.

 

En résumé, tout ce qui endommage la peau est susceptible de créer une brèche dans la barrière cutanée et permettre la prolifération de microbes à l'origine d'une pyodermite.

 

Sans être des causes directes, il est possible que la température et l'humidité soient des facteurs aggravants, car elles bouleversent l'équilibre du micro-environnement de la peau. Cela expliquerait que les pyodermites sont généralement plus fréquentes en été qu'en hiver, et surviennent plus facilement après une baignade.

Les différentes formes de pyodermite

Un chien avec une pyodermite à la patte avant

Il existe deux formes de pyodermite chez le chien :

 

  • la pyodermite superficielle, qui affecte la surface de la peau et demeure généralement bénigne ;

 

  • la pyodermite profonde, qui correspond à une infection de la peau en profondeur et se révèle beaucoup plus grave.

 

Lorsqu'une forme superficielle n'est pas traitée, il peut arriver qu'elle évolue en forme profonde. Le risque est davantage prononcé chez un jeune chien, car son système immunitaire n'est pas encore mature et peut plus facilement se laisser « déborder » par l'infection initiale. Certaines races comme le Golden Retriever et le Saint-Bernard sont également plus susceptibles de développer une forme profonde.

 

En plus de ces deux formes, il existe aussi une pseudo-pyodermite : le hot spot, aussi appelé dermatite pyotraumatique. Comme son nom l'indique, ce n'est pas une vraie pyodermite, mais une inflammation très soudaine de la peau causée par des traumatismes que le chien s'est lui-même infligé : léchages, grattements, mordillements... répétés. Cela étant, un hot spot peut aboutir à une pyodermite, et inversement une pyodermite peut causer un hot spot.

Les chiens prédisposés à la pyodermite

Les chiens prédisposés à la pyodermite

Tous les représentants de la gent canine peuvent être concernés par la pyodermite et en souffrir un jour ou l'autre.

 

Néanmoins, certains y sont prédisposés. Ainsi, un chien est davantage susceptible d'en développer une si :

  • son pelage n'est pas bien entretenu ;
  • il a des carences (notamment en oméga 3 et 6) ;
  • il souffre d'allergies cutanées, car sa peau est alors fragile et en mauvais état ;
  • il appartient à une race fortement exposée aux problèmes de peau, tel le Shar Peï ;
  • il passe beaucoup de temps en extérieur, puisqu'il a plus de chances de se faire des petites blessures sur la peau.

 

Chez un individu prédisposé, les pyodermites ont plus de chances de survenir et peuvent même apparaître à intervalle régulier (en particulier s'il souffre d'allergie ou d'une maladie de peau chronique).

Les symptômes de la pyodermite chez le chien

Les symptômes de la pyodermite diffèrent selon qu'il s'agit de la forme superficielle ou de la forme profonde.

Les symptômes de la pyodermite superficielle

Vue proche des symptômes d'une pyodermite sur un chien

Dans le cas d'une pyodermite superficielle, les symptômes sont localisés à la surface de la peau. Ils peuvent prendre des formes assez différentes, en fonction notamment de la cause sous-jacente.

 

Lorsque la maladie apparaît dans une zone naturellement peu poilue (par exemple le ventre), il est possible de voir des petits boutons de pus (pustules, furoncles, abcès...), qui sont faciles à percer.

 

En revanche, dans les zones contenant davantage de poils, on observe plus souvent une plaque humide, enflammée voire ulcérée, avec des rougeurs, des croûtes ou des pellicules. Le pelage autour de ces zones est terne avec de petites dépilations locales de forme assez ronde, ce qui lui donne un aspect « troué » ou « mité ».

 

Dans un cas comme dans l'autre, le chien se gratte beaucoup, car la pyodermite occasionne des démangeaisons. Il s'agit d'un véritable cercle vicieux, car les grattements abîment la peau, favorisent les infections et donc aggravent la pyodermite.

Les symptômes de la pyodermite profonde

Un chien fatigué allongé sur une couverture

Les symptômes de la pyodermite profonde sont plus sévères que ceux de la forme légère.

 

En effet, en plus des démangeaisons, des rougeurs et de l'inflammation également présents dans le cas de cette dernière, on observe alors une infection profonde ainsi qu'un suintement voire une suppuration de la peau. Des saignements contenant du pus sont également possibles.

 

Plus grave encore, il n'est pas rare que l'état général du chien se dégrade, ce qui traduit la gravité de l'infection : perte d'appétit, baisse d'énergie, apathie, amaigrissement... Dans les cas extrêmes, la pyodermite risque de dégénérer en septicémie, c'est-à-dire en infection généralisée : l'animal risque alors de décéder s'il n'est pas rapidement pris en charge.

Le diagnostic de la pyodermite chez le chien

Une vétérinaire observe un échantillon au microscope à côté d'un petit chien

Le diagnostic de la pyodermite passe avant tout par l'étude des signes cliniques (rougeurs, lésions, pus...) et de l'état de la peau. Ainsi, lors de la consultation, le vétérinaire inspecte l'ensemble du corps pour évaluer l'ampleur des symptômes, prélève un petit échantillon de pus au niveau d'une plaie purulente ou d'une pustule, et l'observe au microscope pour confirmer l'infection.

 

En règle générale, le diagnostic ne va pas plus loin que cela, car le germe impliqué est presque toujours le même chez le chien - à savoir Staphylococcus pseudintermedius.

 

Toutefois, si la pyodermite est profonde, si elle revient sans cesse voire ne semble pas guérir, ou si le vétérinaire soupçonne une cause sous-jacente plus grave qu'une simple lésion banale, il peut réaliser un ou des examen(s) complémentaire(s). Il peut s'agir notamment d'une prise de sang, d'une mise en culture du germe impliqué pour l'identifier avec précision, d'un antibiogramme pour déterminer le traitement le plus approprié, etc.

Le traitement de la pyodermite chez le chien

La pyodermite est une maladie qui se soigne très bien, en tout cas tant qu'elle est superficielle. Les médicaments classiques (notamment les antibiotiques pour chien) s'avèrent généralement efficaces, mais pour traiter les formes superficielles il est également possible de recourir à des alternatives naturelles.

Le traitement classique de la pyodermite

Une plaquette de médicaments à donner à un Schnauzer allongé sur un sofa rouge

Le traitement classique de la pyodermite repose sur des antibiotiques si l'infection est causée par des bactéries ou des antifongiques si elle est due à des champignons.

 

Si elle est superficielle, une simple application cutanée au niveau des lésions constatées à l'aide par exemple d'un antiseptique, d'un shampoing spécial ou d'une pommade suffit généralement pour tuer les microbes impliqués et stopper l'infection.

 

Si elle est profonde, un traitement local s'impose également, mais un traitement par voie orale peut aussi être nécessaire en parallèle pour atteindre les germes qui se cachent en profondeur.

 

Dans les deux cas, le traitement est généralement assez long, de l'ordre de plusieurs semaines, afin de bien éliminer tous les microbes et d'éviter une rechute. De fait, même si les symptômes disparaissent rapidement, il faut bien respecter les prescriptions du vétérinaire et ne pas arrêter la médication plus tôt que prévu, sous peine que des microbes survivent et donc que le problème réapparaisse.

 

Le prix du traitement contre la pyodermite dépend de l'ampleur de cette dernière : il est donc difficile de donner un montant valable dans tous les cas. Néanmoins, en cumulant les différentes visites chez le vétérinaire et les médicaments à utiliser, il faut généralement compter autour d'une centaine d'euros - voire davantage en cas de complications. Ces dépenses sont potentiellement prises en charge par l'assurance, si l'on avait pris soin d'assurer la santé de son chien avant l'apparition des symptômes : cela permet de soulager un peu la facture.

Le traitement naturel de la pyodermite

Les maladies de peau des chiens font partie de celles qui répondent le mieux aux techniques de médecines naturelles : il peut donc être tentant d'y avoir recours pour soigner la pyodermite tout en limitant le recours à des antibiotiques - voire en l'évitant totalement.

Les produits naturels utilisables

Des extraits de fleurs et des flacons d'huiles essentielles posés sur une table

Parmi les plantes ou huiles essentielles que l'on peut utiliser pour traiter une pyodermite, figurent notamment l'arbre à thé et la bardane, connues pour être de puissants antiseptiques, ainsi que la lavande et l'aloe vera, réputées pour leurs vertus apaisantes, anti-inflammatoires et cicatrisantes. Elles peuvent donc être utiles pour résorber l'infection tout en diminuant les démangeaisons et l'inflammation.

 

L'argile aurait elle aussi des vertus bénéfiques pour la peau, dans la mesure où elle serait à la fois apaisante, antiseptique et cicatrisante. La question de savoir si ces bienfaits sont véridiques demeure : s'ils sont avérés, appliquer un cataplasme d'argile directement sur les lésions (en combinaison éventuellement d'une ou plusieurs des huiles essentielles habituellement utilisées contre la pyodermite) pourrait alors effectivement aider à soigner la maladie.

 

Enfin, certains compléments alimentaires pour chien contenant notamment des acides gras essentiels (oméga 3 et 6), des vitamines A et B et/ou certains minéraux (zinc et cuivre notamment) aideraient à restaurer la peau et favoriser la guérison.

Les limites du traitement naturel

Un Chihuahua reçoit une huile végétale comme traitement naturel

Les produits naturels peuvent éventuellement être utiles si la pyodermite est superficielle et bien localisée, mais y avoir recours est nettement moins envisageable dans le cas d'une pyodermite étendue et/ou profonde. En effet, il faut alors déloger des microbes très nombreux ou très enfoncés dans la peau. Les antibiotiques sont alors assez incontournables, afin d'éviter que la maladie ne dégénère en septicémie.

 

Du reste, il ne faut pas oublier que « naturel » ne rime pas toujours avec « inoffensif ». En effet, même s'ils sont  parfois qualifiés de médecines douces, les traitements naturels peuvent être très dangereux pour la santé s'ils sont mal employés. C'est particulièrement vrai pour les huiles essentielles, qui sont très concentrées en principes actifs et risquent d'entraîner une intoxication en cas de mauvais dosage. Par exemple, la lavande a beau avoir des propriétés intéressantes pour lutter contre les inflammations, elle peut être toxique à haute dose pour les animaux.

 

Enfin, mieux vaut se méfier des prétendus remèdes naturels tout prêts qui permettraient de soigner les problèmes de peau en général : leur efficacité n'est pas toujours au rendez-vous, d'autant que les ingrédients utilisés pour leur conception ne ciblent pas une maladie en particulier. De telles préparations peuvent éventuellement accompagner des médicaments plus classiques, mais pas s'y substituer.

 

Pour toutes ces raisons, il est impératif de demander conseil à un vétérinaire spécialiste de la question avant d'entamer un traitement naturel de la pyodermite, et ne jamais pratiquer d'automédication : on risquerait d'aggraver le problème au lieu de le régler.

La prévention de la pyodermite chez le chien

Un Shih Tzu prend son bain

Le meilleur moyen de prévenir la pyodermite chez un chien consiste à garder sa peau et son pelage en bon état, afin de limiter à la fois la multiplication de microbes et le nombre de lésions par lesquelles ces derniers pourraient s'infiltrer.

 

Cela passe notamment par le respect de certaines bonnes habitudes :

 

  • brosser régulièrement son pelage pour le débarrasser des poussières, saletés et autres débris susceptibles de causer une irritation ;

 

  • le rincer à l'eau claire après une sortie à la plage ou une baignade en piscine, afin d'éliminer le sel, le sable et/ou le chlore (ils sont très agressifs pour la peau) ;

 

  • le laver de temps en temps avec un shampoing spécialement conçu pour la gent canine, qui soit si possible pas trop agressif pour la peau ;

 

  • le sécher après un bain, une baignade ou une sortie sous la pluie, car l'humidité favorise la prolifération bactérienne ;

 

  • le traiter contre les parasites (puces, tiques, poux...), car ces derniers pourraient sinon mordre ou piquer la peau et de ce fait favoriser les infections ;

 

  • lui donner une alimentation bien équilibrée et adaptée à ses besoins, car nombre de carences alimentaires se traduisent par une peau en mauvais état ;

 

  • en cas de plaie, désinfecter avec un désinfectant adapté aux chiens, surveiller son état pendant quelques jours et contacter un vétérinaire en cas d'évolution suspecte : présence de pus, inflammation...

Conclusion

La pyodermite est une maladie de peau assez courante chez le chien, qui est causée par la prolifération anormale de microbes à l'occasion d'une plaie ou d'une lésion cutanée quelle qu'elle soit. Tant qu'elle reste superficielle, elle n'est pas très difficile à soigner ; en revanche, elle peut devenir beaucoup plus sévère si les microbes impliqués parviennent à s'infiltrer plus en profondeur dans la plaie. Il ne faut donc pas tarder avant de contacter un vétérinaire et d'entamer un traitement approprié.

 

En tout cas, elle est loin d'être une fatalité : prendre soin de la peau et du pelage de son chien permet de réduire grandement les chances qu'un jour il développe une pyodermite.

Mise en garde

Les propos et conseils formulés ici ne remplacent pas l'expertise d'un professionnel, d'autant que chaque chien est unique. En cas de besoin ou de doute, il convient donc de se tourner vers un vétérinaire.
Par Aurélia A. - Dernière modification : 11/05/2024.

Commentaires sur cet article

voilà pratiquement 1 an que ma petite shitsu a une pyodermite que les vétérinaires ne
savent pas soigner !! je la lave maintenant avec du SANEX peau fragile, puis je lui
mets de la bétadine flacon rouge. après les autres shampooings elle se grattait, maintenant
après la douche elle est calme et elle dort. je lui mets également de la seve naturelle
d aloes vera qui apaise. j'ai acheté cette plante pour elle, çà revient moins cher.

   
Par hay françoise

Bonjour,
Notre loulou a beaucoup de soucis de peau. Il a déja fait des hot spots à répétition. Un conseil lors de hot spot qui se répètent insister pour avoir une prise de sang (avant les antibiotiques) car c'est cette dernière qui va pouvoir préciser les allergies du chien. Le notre est allergique aux acariens... donc depuis je lave tout son linge toutes les semaines avec du bicarbonate et nous le tondons régulièrement cela évite que le hot spot progresse. Si jamais il y en a un on le voit plus vite. Depuis il ne fait plus de hot spot. Bien sur vu qu'il est tondu il a un manteau pour l'hiver et interdiction d'aller dehors par trop grosse chaleur. Au passage la piqure d'antibiotique si chère chez le véto n'est pas obligatoire! ensuite il fait une pyodermite au niveau des pattes à cause de l'humidité du terrain... idem on lui rase les poils des pattes on lave à la bétadine et un shampoing véto. On lui met une crème le temps que ca se soigne et nous lui mettons des chaussures pour chien l'hiver ce qui évite l'exposition à l'humidité. De plus nous lui séchons souvent les pattes! voila nos petites expériences qui peut être pourront en aider certains! on trouve des solutions à tout ;-)

0    0
Par Valérie

Bonjour, dans la partie de l'article " comment soigner ..." vous indiquez des huiles essentielles et des gels en plantes mais il ne me semble qu'il soit indiqué de quel genre de plantes il s'agit. Pourriez vous les indiquer s'il vous plait ?

0    0
Par nico

Ma chienne boxer de 1 an a un pyodermide diagnostiquée depuis le 16 septembre.
Nous l'avons montrée au vétérinaire car nous avions remarqué qu'elle présentait des espèces de petites boules dures, comme des boutons, au niveau des coudes avant.
Le véto a donc gratté pour faire un prélèvement à différents endroits pour observer au microscope sans rien décelé d'infectieux. Résultat: 1 piqure d'antibio pour 48h + un traitement antibiotique pour 13 jours (1/2 comprimé le matin 1/2 comprimé le soir) + un bain avec shampooing spécial pyodermite à faire tous les 3 jours (bien faire mousser sur les zones à traiter avec pose de 10/15 min).
Nous avons refait un point (2ème RDV) le 08 octobre. Les boules étaient moins nombreuses, laissant la place à des cicatrices sans relief. Mais il y en restait encore donc rebelote, traitement antiobio pour 10 jours et toujours sans arrêter les shampooings.
Heureusement que le bain ne la rebute pas parce que la pauvre, elle connait la baignoire par coeur!
Petit à petit j'ai l'impression que ça va mieux, mais certaines boules persistent! Pas facile d'en venir à bout!

0    0
Par Virginie

bonjour, ma chienne cocker de 6 ans et demi est atteinte d'une pyodermite au niveau des babines, décelée lors de sa stérilisation. La véto m'a conseillée de lui appliquer du bain de bouche sans alcool avec une petite compresse, 2 à 3 applications par jour pdt 4 à 5 jours et surtout bien essuyer après application, mais aussi essuyer le plus possible après chaque repas ou absorbsion d'eau. Franchement ça marche alors si ça peut vous aider... bon courage

0    0
Par seb

Ma chienne de 2 ans a souvent des plaques sur le visage quand ça lui pique elle se gratte puis ça ce manifeste de plus en plus,depuis ce temps on lui mais un cône au tour du cou,de jour en jour ça s'améliore.

0    0
Par koralie

pb aigu : fucidine pommade sur les lésions seches fucidine creme sur les lésions suintantes et amoxycilline + acide clavulanique selon le poids du chien ( augmentin )
en routine niaouli tea tree et huile de saumon

0    0
Par mignonne

Bonjour, ma chienne, bull terrier de 7 ans, a la démodécie, diagnostiqué à ses 6 mois à l'époque elle avait eu une pyodermite, perte de poil, traitement avec médicament onéreux...au bout de 4 mois, j'ai tout arrêté car son état n'évoluait pas vraiment, et aujourd hui elle va bien, je la lave uniquement avec du savon d'alep (du vrai), (ayant eu des problèmes de peau moi -même, que j'ai reussi à soigner, je l'ai essayé sur elle) et elle mange essentiellemnt des croquettes au poisson. Sa peau étant très fragile, si elle est agressée par divers shampoings...cela engendre des allergies et des réactions cutanées...attention aussi aux pipettes anti puce...à chaque fois que j'en ai mis sur ma chienne, pyodermite par la suite. Pour les puces, un bain/douche avec du savon d'alep toutes les semaines jusqu à qu il en ait plus.

0    0
Par marie

Mon sptiz de 4 ans, à fait un 1er hot spot en aout l'année dernière et nous avons du lui raser les poils, le veto nous a dit que c'était équivalent à une brulure du 2nd degré. il a été soigné avec de la crème/desinfectant/cachets. depuis en moins d'un an il en a refait 2 autres et c'est à chaque fois la même chose : il se gratte enormement et s'ecorche la peau. comme écrit sur le site les temps humide favoriserait effectivement cela puisqu'il a un hot spot en ce moment même...

0    0
Par Amélie

Ma chienne AmStaff de 10 mois développe aussi une sorte d'allergie ,je pense a une pyodermites superficielle après avoir lu ce site.. Sa fait un peux peur sur le coup de lire tout sa. C'est boutons aparesse après les promenades dans l'herbe bien souvent !..

0    0
Par margotshawny

mon bull anglais a depuis toujours une queue infectée parce que très courte il parait...je ne sais plus quoi faire aucun véto ne trouve de solution un nettoyage tous les 2 jours est quelque fois suffisant mais pas toujours cependant impossible de continuer avec un veto les prix pratiqués sont déraisonnable les rendez vous sont mensuels voir bi-mensuels et jammais a moins de 120€ ne sont ils pas soumis a une obligation de résultat minimum...

0    0
Par anne sophie

"Hot-spot" ou pyodermite, allez chez le véto sans tarder!

0    0
Par Nadine

Tres difficile de soigner cette maladie,mon chien 3 ans- soigné par 1er véto. pour une simple gale - bourré de corticoïdes -résultats zéro démangeaisons énormes-perte de pois et peau rose - déclanche une démodécie dit 2eme véto. traite à l'Ivermictine orale et bains d'Ectaz - peu d'amélioration- puis ajoute bain de pyoderme ..Amélioration je crois à une guérison proche.Le poil repousse presque partout J'ai interrompu 5 jours l'ivermictine -car 3eme véto dit traitement à refaire tous les 15 jours et non continuel (c'est effectivement prescrit de cette façon en humain pour différentes parasitoses) vr. Guide pratique des médicaments DOROSZ .Depuis 3 jours il recommence à se gratter énormément et des taches grises reviennent, ventre et pattes je ne sais plus quoi faire les vétos semblent mal connaitre cette maladie (...ces)

0    0
Par ulysse

j'ai été voir un 1er véto qui a fait une piqûre de cortisone et prescris 7 jours d'antibio + application bi quotidienne de cortizeme (à base de cortisone. Au bout de 7 jours, la petite affection que ma chienne avait sur le haut du crâne s'est généralisé à l'ensemble du corps avec des plaies purulentes. Allant chez un autre vétérinaire, celui ci m'a dit qu'il ne fallait surtout pas mettre de la cortisone, que cela aggrave l'inflammation et que 7 jours d'antibio ne servent à rien, c'est minimum 6 à 7 SEMAINES!!! + bain traitant 2 fois par semaine!

0    0
Par cathy

Ma chienne Jessie, croisée Amstaff a eu une pyodermite profonde car le veterinaire qui la suivait avant ne lui donnait pas le bon traitement quand je l'amenais pour des grosses démangeaisons. Par la suite j'ai vu d'autres veterinaires et le seul traitement radical qui la soulage de ses demangeaisons est malheureusement le traitement aux corticoides associés aux antibiotiques. Ma chienne est atopique.

0    0
Par Isabelle

Ma chienne a eu un hot-spot au départ de la queue apparament à cause de stress. Mon vétérinaire a rasé la partie infectée, l'a nettoyée avec de l'eau oxigénée et lui a fait une piqure antibiotique. 2 x/jour je dois nettoyer la plaie avec de l’eau oxygénée puis appliquer un lait dermatologique: cortizeme. Je lui donne 1 x/jour un antibiotique en comprimé (Marbocyl) pendant 6 jours. La propagation étant très rapide, il faut aller chez son vétérinaire le plus tôt possible!!!

0    0
Par CatsoU36