Les infections de l'utérus chez la chienne (pyomètre, métrite...)

Les infections de l'utérus chez la chienne (pyomètre, métrite...)
Fréquence : Répandue
Maladie héréditaire :  Non
Vice rédhibitoire : Non

 

Une chienne non stérilisée peut développer un pyomètre, c'est-à-dire une infection grave de l'utérus qui peut mettre sa vie en danger. L'infection est généralement causée par des germes d'origine urinaire qui remontent par les voies naturelles pour envahir l'utérus, qui se remplit petit à petit de pus. Elle survient souvent dans les deux mois qui suivent les chaleurs de la chienne.

 

Parmi les femelles non stérilisées, le pyomètre concerne surtout les chiennes d'âge moyen à avancé. Certaines conditions peuvent favoriser son apparition, comme un déficit immunitaire, provoqué par exemple par le diabète sucré, par la prise de la pilule contraceptive ou par des complications après une mise bas. Certaines races y sont prédisposées, comme le Golden Retriver ou le Cavalier King Charles.

 

Il existe deux formes de pyomètre :

  • le pyomètre à col ouvert : lorsque le col utérin de la chienne est ouvert, le pus peut s'échapper et devenir visible sous forme d'un écoulement vulvaire odorant et purulent, quelquefois teinté de sang ;
  • le pyomètre à col fermé : lorsque le col de l'utérus est fermé, le pus s'accumule dans l'utérus, le dilatant, avec un risque de rupture de l'utérus sous la pression. La chienne peut souffrir de vomissements et de douleurs abdominales à cause du gonflement.

 

Dans les deux cas, la femelle manque d'appétit et semble abattue. Si elle n'est pas traitée à temps, la maladie peut provoquer une insuffisance rénale ou une septicémie pouvant se révéler mortelle.

 

Le traitement du pyomère peut être médical ou chirurgical. Le traitement médicamenteux repose sur l'administration d'antibiotiques pour calmer l'infection. Le traitement chirurgical consiste pour sa part à stériliser sa chienne par une ovariohystérectomie, c'est-à-dire en lui retirant l'utérus et les ovaires. Une fois stérilisée, la femelle ne peut évidemment plus se reproduire, mais ne peut plus non plus faire une rechute.

Mise en garde

Les propos et conseils formulés ici ne remplacent pas l'expertise d'un professionnel, d'autant que chaque chien est unique. En cas de besoin ou de doute, il convient donc de se tourner vers un vétérinaire.
Dernière modification : 12/05/2021.

Toutes les maladies génitales

Discussions sur ce sujet

Boule au niveau de l’appareil génital masculin

Bonsoir, Mon chien de 4 mois. A une boule à coter de son appareil génital masculin «*zizi*». Et je ne comprends...

Poser une question