Mon chien perd ses dents : pourquoi, et que faire ?

Un chien avec des dents manquantes

Qu'il s'agisse de celles de l'humain, du chien, du chat ou d'autres animaux, les dents sont des organes nettement moins solides qu'elles n'en ont l'air. Elles peuvent s'user, s'abîmer, se casser, être attaquées par des caries, et même tomber.


Ce dernier cas de figure n'est pas non plus si courant, car elles sont solidement implantées dans les mâchoires et les gencives. C'est pourquoi en perdre ne serait-ce qu'une n'est pas anecdotique.


Est-ce normal qu'un chiot ou un vieux chien perde ses dents ? À quel âge cela se produit-il généralement ? Quelles conséquences cela a-t-il, notamment sur sa santé ? Est-ce que les dents d'un chien repoussent ?

Est-ce normal qu'un chien perde ses dents ?

Vue proche d'un Jack Russel avec la bouche ouverte

Il est normal que les dents du chien s'usent et s'abîment avec le temps, mais en revanche il n'est pas censé les perdre.

 

En effet, leur racine est supposée être fermement implantée dans l'os de la mâchoire, et est protégée par la gencive environnante. L'ensemble est solide, bien maintenu en place, et ne bouge pas même lorsque l'animal utilise sa gueule pour chasser, manger ou ronger certains objets.

 

Lorsque certaines dents tombent ou même bougent, c'est donc que la structure d'ensemble est altérée et ne permet plus de les maintenir solidement en place. Cela se produit le plus souvent en raison d'une mauvaise hygiène bucco-dentaire qui entraîne au bout de quelques années une grave inflammation des gencives : la parodontite. Mais il peut y avoir d'autres causes, comme un choc, une blessure violente, une malformation au niveau de la mâchoire, etc.

 

Il existe toutefois un cas particulier, qui correspond à une perte naturelle de la dentition : il s'agit de la chute des dents de lait, qui n'ont qu'un rôle temporaire et tombent vers l'âge de 6 mois pour laisser leur place aux dents définitives. Ce sont d'ailleurs celles-ci qui, en poussant, expulsent progressivement les racines des dents de lait et provoquent la chute de ces dernières, avant que de les remplacer dans les semaines suivantes. Comme chez l'humain, c'est un phénomène tout à fait normal, qui ne nécessite pas de s'inquiéter.

À quel âge un chiot perd-il ses dents ?

Un chiot avec des dents de lait

À la naissance, un chiot n'a pas encore de dents. Celles-ci n'apparaissent que vers l'âge de 2 mois : ce sont alors que l'on appelle des dents de lait. Elles sont petites mais pointues, et permettent de commencer à le nourrir avec des aliments solides dans le cadre de son sevrage.

 

Ces dents de lait ont toutefois une durée de vie limitée, comme chez l'humain. Elles finissent en effet par être remplacées par les dents définitives, qui sont plus grandes, plus solides, plus nombreuses et plus adaptées à sa future alimentation d'adulte. Cela commence à se produire vers l'âge de 4 mois, et se termine vers 6 mois : pendant cet intervalle, elles tombent l'une après l'autre, éjectées par les dents définitives qui poussent progressivement et prennent finalement leur place. En général, ce sont les dents de devant qui tombent en premier, puis celles sur les côtés, et enfin celles du fond.

 

Dents de lait Âge de perte
Incisives centrales Vers 4 mois
Incisives latérales Vers 4,5 mois
Canines Vers 5 mois
Prémolaires Vers 6 mois

 

Ces âges ne sont toutefois donnés qu'à titre indicatif : à l'instar de ce qu'on constate chez les humains, tous les chiots ne perdent pas leurs dents exactement au même moment. Ce qui est constant toutefois, c'est l'ordre dans lequel cela se produit généralement : en partant du centre et en allant de plus en plus vers le fond. Cette perte progressive permet au chiot de toujours avoir une dentition suffisante pour pouvoir continuer à s'alimenter correctement.

 

En tout cas, il est donc normal de constater tout au long de cette période que des dents de lait bougent puis tombent. En revanche, les dents définitives pour leur part ne sont pas censées être remplacées, comme leur nom l'indique : si jamais elles bougent ou se déchaussent, il faut consulter un vétérinaire sans attendre.

À quel âge un chien perd-il ses dents ?

À quel âge un chien perd-il ses dents ?

Une fois qu'il a ses dents définitives, le chien n'est plus censé perdre de dents, et ce jusqu'à la fin de sa vie. Il n'est donc pas normal qu'un individu même vieux ait des dents qui tombent.

 

Lorsque cela se produit, c'est à cause d'un déchaussement des dents, c'est-à-dire une résorption des gencives et des tissus osseux censés soutenir et protéger les racines. La dentition n'est plus correctement maintenue en place, ce qui peut la conduire à tomber. Une seule dent peut être concernée, mais souvent, plusieurs sont touchées.

 

Ce déchaussement des dents survient le plus souvent à la suite d'une parodontite. Il s'agit d'une grave infection des gencives et de l'os de la mâchoire, causée par une prolifération anormale des bactéries présentes dans la bouche. Une mauvaise hygiène bucco-dentaire, couplée à un excès de tartre sur les dents pendant de longues années, est la principale cause de parodontite et donc de déchaussement des dents, aussi bien chez le chien que chez l'Homme. Un système immunitaire affaibli est également un facteur de risques, dans la mesure où il aide normalement à lutter contre la prolifération bactérienne.

 

Ces deux facteurs expliquent que ce sont surtout les vieux chiens qui perdent leurs dents. En effet, ils ont une dentition abîmée sur laquelle s'est accumulé du tartre au fil des ans, et ont souvent des défenses immunitaires moins efficaces. Ainsi, même si tous les individus sont susceptibles d'être concernés, il est courant de voir des chiens de 10 ans voire plus perdre une ou plusieurs dents.

 

Il ne faut toutefois pas en déduire qu'il s'agit d'un phénomène normal et peu inquiétant. En effet, même s'il est fréquent au-delà d'un certain âge, le déchaussement des dents n'en demeure pas moins la conséquence d'un problème bucco-dentaire, qu'il convient de traiter avant qu'il ne dégénère.

Est-ce que les dents d'un chien repoussent ?

Un chien Beagle ronge un bout de bois

Comme celles de l'humain ou du chat, les dents du chien ne poussent pas en continu : elles ne poussent que deux fois au cours de sa vie :

  • la première fois lorsque les dents de lait sortent, vers 2 mois ;
  • la seconde fois lorsque les dents définitives sortent, vers 6 mois.

 

Après cela, il conserve la même dentition jusqu'à la fin de sa vie. En effet, ses dents ne repoussent pas quand elles s'usent, se cassent ou tombent - quelle qu'en soit la raison. Ceci explique que les vieux chiens ont souvent des dents en mauvais état : c'est la conséquence de tout ce qu'elles ont subi (naturellement ou non) au fil des années.

 

Il faut savoir toutefois que tous les vertébrés ne sont pas dans le même cas. Par exemple, les dents du lapin et des rongeurs (par exemple le castor) poussent en continu tout au long de leur vie : cela leur permet de rester toujours tranchantes malgré l'usure causée par leur alimentation. Dans un autre registre, la dentition des requins pour sa part se renouvelle en permanence.

Mon chien perd ses dents : est-ce grave ?

Un chien malade couché sur le sol

En-dehors de celle des dents de lait chez le chiot, qui est parfaitement normale, toute perte de dents doit inquiéter, car elle est la conséquence d'un grave problème au niveau des mâchoires et des gencives. Ce n'est donc pas tant la chute elle-même qui est problématique, que la cause sous-jacente qui en est à l'origine.

 

En effet, lorsque la mâchoire est abîmée au point de ne plus parvenir à maintenir les dents en place, elle ne constitue plus une barrière satisfaisante entre la bouche et la circulation sanguine. Les bactéries naturellement présentes dans la gueule profitent alors du passage dans la gencive résultant de la chute de la dent pour s'infiltrer dans la circulation sanguine, se répandre dans le reste de l'organisme, et causer une septicémie (c'est-à-dire une infection généralisée). À ce stade, le pronostic vital de l'animal est engagé ; en cas de guérison, le risque de séquelles est réel.

 

Par conséquent, il ne faut pas considérer qu'une dent définitive qui tombe est anecdotique : c'est forcément le signe d'un problème, qui peut même être fatal à plus ou moins long terme.

Les conséquences si un chien perd ses dents

En plus du risque de septicémie, le fait qu'un chien perde des dents n'est jamais une bonne chose. En effet, il a alors souvent des difficultés à mâcher sa nourriture et à s'alimenter correctement. Le déchaussement des dents s'accompagne aussi souvent de vives douleurs au niveau des mâchoires et des gencives, ce qui dégrade sa qualité de vie.

Des difficultés à mâcher

Un Bouledogue Français mâche sa nourriture

Bien évidemment, avoir des dents en mauvais état - voire carrément manquantes - est un problème pour mâcher la nourriture.

 

Certes, un chien ne mâche pas beaucoup lorsqu'il mange, d'autant que les aliments industriels demandent peu d'effort de mastication. C'est surtout vrai pour la pâtée, qui compte tenu de sa texture gélatineuse peut presque se gober. Néanmoins, même les croquettes ne demandent qu'un ou deux coups de dents à peine pour être avalées.

 

Malgré tout, une dentition en mauvais état reste problématique pour un certain nombre d'aliments. Elle peut conduire l'animal à ne pas mâcher suffisamment avant d'avaler, ce qui augmente le risque de problèmes digestifs - voire d'étouffement si des morceaux trop gros restent bloqués dans la gorge.

Des douleurs persistantes

Des dents et gencives de chien abîmées

Lorsque les gencives et mâchoires du chien sont abîmées au point qu'une ou plusieurs dent(s) fini(ssen)t par tomber, cela s'accompagne généralement de douleurs vives et persistantes, qui ont tôt fait être assez pénalisantes au quotidien.

 

En effet, elles peuvent entraîner des difficultés à s'alimenter, et transformer les repas en des moments désagréables voire stressants. Elles peuvent même le pousser à refuser les caresses et contacts de peur d'avoir mal. De plus, le brossage des dents est alors très compliqué à réaliser - ce qui aggrave encore le problème, créant un vrai cercle vicieux.

Les signes annonciateurs d'une perte de dents chez le chien

Un chien avec des dents qui se déchaussent

Fort heureusement, dans la plupart des cas, des dents même abîmées ne tombent pas du jour au lendemain, sans aucun signe annonciateur.

 

En effet, toute une série de symptômes apparaissent généralement au fil des mois voire des années et doivent attirer l'attention. On peut citer :

  • une quantité importante de tartre sur les dents ;
  • des gencives rouges et enflammées ;
  • des saignements réguliers lors du brossage ;
  • une mauvaise haleine du chien.

 

À ce stade, la gencive est déjà sujette à une infection : la gingivite. Les dégâts demeurent toutefois assez légers. Néanmoins, si rien n'est fait pour y remédier, elle peut dégénérer en parodontite (ou maladie parodontale), qui elle est beaucoup plus grave. La gencive commence alors à se rétracter ; les dents à proximité se découvrent de plus en plus, bougent, puis tombent lorsqu'elles ne sont plus assez maintenues.

 

Contrairement à la gingivite, la parodontite est irréversible : même si elle peut se soigner, les dégâts causés sur la mâchoire et la gencive ne disparaissent pas. À ce stade, il n'y a donc plus grand-chose à faire pour empêcher la perte de dents - d'où l'intérêt d'agir dès les premiers signes.

Comment éviter qu'un chien perde ses dents ?

Un chien avec une brosse à dents et du dentifrice

La perte de dents n'est pas plus une fatalité chez le chien qu'elle ne l'est chez l'humain. En effet, un bon entretien permet de faire en sorte que ses gencives soient protégées contre les éléments extérieurs (bactéries, restes de nourriture...) et restent globalement en bon état jusqu'à la fin de sa vie, même si bien sûr elles s'usent un peu avec les années.

 

Dans l'ensemble, pour prévenir les pertes de dents - et les problèmes bucco-dentaires de façon générale -, il convient de :

  • brosser les dents de son chien au moins une à deux fois par semaine ;
  • vérifier à intervalle régulier que ses gencives sont en bon état ;
  • éviter de lui donner souvent et/ou en grandes quantités des aliments sucrés ;
  • utiliser des anti-tartres (bains de bouche, bâtonnets à mâcher...) s'il a les dents fragiles ;
  • l'emmener toutes les quelques années chez le vétérinaire pour un détartrage ;
  • et bien sûr, contacter un vétérinaire sans tarder en cas de problème sur les dents ou les gencives.

 

Si ces quelques conseils sont suivis, il y a peu de risques qu'il développe un jour une parodontite, et donc que ses dents finissent par se déchausser et tomber.

Conclusion

Le fait qu'un chiot perde ses dents n'a rien d'inquiétant : c'est même quelque chose de normal. Dans le cas d'un chien adulte en revanche, c'est nettement plus problématique, car c'est très souvent la conséquence d'une maladie grave appelée parodontite. Tous les individus sont susceptibles d'être concernés, mais les vieux sujets sont les plus exposés à cette maladie - ce qui ne signifie pas qu'il s'agisse d'une fatalité.

 

Pour limiter les chances qu'un chien perde ses dents, il n'y a pas de secret : il faut en prendre soin au quotidien, les brosser chaque semaine et les faire détartrer chaque fois que le besoin s'en fait sentir. Cela ne garantit pas un risque zéro, car il peut toujours en perdre une à l'occasion d'un choc, d'un accident ou d'une blessure grave au niveau de la mâchoire, mais cela réduit tout de même fortement les risques.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 09/11/2022.

Toutes les maladies des dents

Discussions sur ce sujet