Mon chien a une carie : symptômes, traitement, prévention...

Un chien avec des douleurs au niveau des dents

Les dents du chien peuvent être sujettes à différents problèmes et maladies : du tartre, des abcès, un mauvais agencement, un déchaussement, une sensibilité anormale, une cassure... et bien sûr aussi des caries.


Certes, ces dernières touchent davantage l'Homme que son meilleur ami, mais ce dernier n'est pas pour autant épargné - en particulier en cas de mauvaise hygiène dentaire. Il ne faut donc pas rendre ce risque à la légère.


Comment reconnaît-on une carie chez un chien ? Comment évolue-t-elle ? Quel traitement mettre en place, et combien cela coûte-t-il ? Peut-on réduire le risque que son chien ait une carie ?

Qu'est-ce qu'une carie ?

Un schéma montrant une carie à la surface d'une dent

La carie est une maladie dentaire qui se caractérise par une destruction de la structure de la dent, en commençant par l'émail et en évoluant avec le temps vers la pulpe dentaire (la zone centrale). Elle est connue pour être très douloureuse, en particulier à partir du moment où elle touche la partie vive de la dent, qui contient les nerfs.

 

Tous les chiens peuvent être touchés (indépendamment de leur race et de leur âge), et une carie peut survenir sur n'importe laquelle de leurs dents. Elle est toutefois plus susceptible d'apparaître en cas de mauvaise hygiène bucco-dentaire couplée à une consommation d'aliments sucrés.

Qu'est-ce qui cause les caries ?

Schéma 3D de bactéries qui attaquent une dent

Que ce soit chez l'humain ou les animaux, la carie est causée par une infection bactérienne de la structure de la dent.

 

Après chaque repas, de la plaque dentaire (composée de restes d'aliments ainsi que de bactéries naturellement présentes dans la bouche) se forme sur la surface des dents. Ce processus est naturel, et se produit en continu.

 

Lorsque le brossage des dents est correctement réalisé, il permet d'éliminer la plus grande partie de la plaque dentaire qui s'était formée jusqu'alors. Mais s'il n'est pas assez fréquent et/ou s'il n'est pas fait de manière suffisamment consciencieuse, celle-ci demeure. Cela fait que les bactéries qu'elle contient se multiplient, et transforment les sucres présents dans l'alimentation en acides, qui attaquent l'émail de la dent. Un petit trou noir apparaît alors à la surface de cette dernière : c'est ce que l'on appelle une carie.

 

Une carie peut se former sur n'importe quelle dent : incisive, canine, prémolaire ou molaire. Elle peut apparaître n'importe où sur l'émail, y compris à la jonction entre deux dents. Enfin, il n'existe pas vraiment de prédisposition : quel que soient leur gabarit, leur race, leur âge, leur sexe, leur mode de vie..., tous les chiens sont à peu près autant à risque.

Un chien peut-il avoir des caries ?

Un chien avec des caries

N'importe quel animal peut avoir des caries sur ses dents, et le chien ne fait pas exception à la règle. Comme chez les autres espèces, de la plaque dentaire se forme dans sa gueule après les repas, et les bactéries correspondantes peuvent finir par attaquer l'émail et y creuser des trous.

 

Il y est toutefois nettement moins sujet que l'être humain - ce qui explique d'ailleurs que beaucoup de maîtres ignorent que leur compagnon peut souffrir de cette maladie, et qu'elle est assez peu répandue chez le meilleur ami de l'Homme. Cela est lié au fait que le pH de son milieu buccal est plus élevé : cette particularité a l'inconvénient de le prédisposer davantage à la formation de tartre (ainsi qu'aux maladies qui en découlent, comme la gingivite et la parodontite), mais l'avantage de le protéger fortement des caries. De plus, son alimentation fortement carnée contient nettement moins de sucres que celle des humains, ce qui contribue également à réduire les risques de caries.

 

Ainsi, alors que la carie est selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) la maladie dentaire la plus courante chez l'humain et qu'une majorité de personnes y sont confrontées un jour ou l'autre dans leur vie, elle ne toucherait qu'environ 5% des chiens.

Comment évolue une carie chez le chien ?

Lorsqu'une carie se forme sur la dent d'un chien, elle évolue globalement de la même façon que chez un humain. On distingue ainsi quatre stades successifs, qui durent chacun plus ou moins longtemps.

 

En général, une carie non traitée évolue inexorablement vers le stade 4 (le plus grave) à plus ou moins long terme, mais il arrive quelquefois qu'elle se stabilise à un stade précoce - y compris parfois le tout premier. Elle ne disparaît toutefois jamais : les tissus dentaires abîmés par la carie ne cicatrisent pas, même avec un traitement.

Schéma de l'évolution d'une carie

Stade 1

Au premier stade, la carie ne touche que l'émail de la dent, c'est-à-dire sa structure protectrice externe. Comme l'émail est un tissu minéral très dur, dépourvu de nerfs et de vaisseaux sanguins, elle n'est pas du tout douloureuse à ce stade.

 

Néanmoins, il est dores et déjà possible de la détecter - et il ne faut pas attendre pour intervenir le cas échéant.

Stade 2

Au deuxième stade, la carie atteint la dentine, située sous l'émail et moins solide que celui-ci. Les nerfs et les vaisseaux sanguins ne sont toujours pas touchés, d'où l'absence de douleur en continu. Apparaît toutefois une sensibilité de la dent au froid et à la chaleur.

Stade 3

Au troisième stade de la carie, la pulpe dentaire (c'est-à-dire la partie centrale de la dent, qui contient les nerfs et les vaisseaux sanguins) est touchée par la maladie. Des douleurs importantes et continues commencent à se manifester : on parle pour cette raison de « rage de dent ».

Stade 4

Au quatrième stade, la carie infecte l'ensemble de la pulpe dentaire et peut même toucher la racine de la dent. Elle cause alors ce que l'on appelle un abcès dentaire, c'est-à-dire une accumulation de pus avec un gonflement local et des douleurs importantes. À ce stade, la dent a de fortes chances de mourir et tomber, car sa partie vive est trop abîmée.

 

En plus de cela, des complications peuvent survenir, comme un oedème du visage, des ganglions gonflés, de la fièvre et/ou des difficultés à manger ou à dormir à cause des douleurs lancinantes.

Comment savoir si un chien a une carie ?

Une femme observe l'état des dents de son chien

Comme chez un humain, une carie sur une dent d'un chien est assez visible, et ce dès le premier stade : en effet, elle se manifeste par une tache noire plus ou moins étendue à la surface de la dent, qui ne disparaît pas au brossage.

 

Lorsqu'elle n'en est qu'à ses débuts, elle n'est pas douloureuse. L'animal n'a donc pas de difficulté particulière à manger ou boire, même s'il peut être un peu gêné s'il ingère des aliments très chauds ou très froids. Seul un examen attentif de la dentition permet alors de la repérer.

 

Lorsqu'elle dégénère en rage de dent (stade 3) ou en abcès (stade 4), un gonflement douloureux de la gencive est alors probable. Le chien a alors des difficultés à mâcher, voire refuse totalement de manger si la douleur est vraiment importante. Il peut aussi grogner ou japper si on tente de lui toucher la joue ou la gencive, de peur d'avoir mal : il est donc difficile de le manipuler.

 

Enfin, toujours au stade 4, la carie est susceptible de causer de la fièvre, des ganglions enflés et/ou une insomnie.

Que faire si mon chien a une carie ?

Une radiographie des dents et du crâne d'un chien

Si l'on remarque une tache noire sur une dent de son chien, ou bien s'il montre des signes de douleur lorsqu'il mange, qu'il boit ou qu'on lui touche la joue ou la gencive, une consultation chez le vétérinaire s'impose sans attendre.

 

En effet, quand bien même il ne s'agit pas au final d'une carie mais d'un autre problème, toute maladie dentaire doit être traitée rapidement. Il n'y a aucune raison de laisser l'animal continuer à souffrir inutilement, d'autant que la situation n'a aucune chance de s'améliorer spontanément et peut au contraire se dégrader rapidement.

 

Pour réaliser son diagnostic, le vétérinaire procède à une observation à l'oeil nu dans un premier temps, puis éventuellement à une radiographie dentaire pour évaluer l'ampleur des dégâts si la carie semble en être à un stade avancé. De fait, si on a remarqué le problème trop tardivement ou si on a trop attendu, la dent peut ne plus être sauvable, et il est alors nécessaire de l'extraire. Quoi qu'il en soit, le traitement à mettre en place dépend du stade d'évolution de la maladie.

Le traitement d'une carie chez le chien

Le traitement d'une carie se fait globalement de la même façon chez le chien que chez l'humain. La principale différence est qu'il est placé sous anesthésie générale légère, afin qu'il ne souffre pas et reste immobile pendant l'intervention.

 

Il faut toutefois savoir que la carie ne se soigne pas de la même façon en fonction de son stade d'avancement. Si elle n'a pas encore trop dégradé la dent, un simple colmatage est généralement suffisant. Dans le cas contraire, il est souvent nécessaire d'extraire tout bonnement la dent cariée.

Le colmatage de la carie

Un vétérinaire soigne les dents d'un chien anesthésié

Si la dent n'est pas encore trop atteinte, c'est-à-dire si la carie en est au stade 1, 2 ou 3, il est possible de la restaurer facilement.

 

Le vétérinaire se charge alors de nettoyer l'intérieur de la dent pour la débarrasser de la partie abîmée, puis colmate le trou avec de la résine ou un matériau similaire.

 

Pour le chien, c'est alors comme s'il avait retrouvé sa dent d'origine : il peut manger ou mâcher sans problème ni douleur. Cela ne le protège toutefois aucunement de l'apparition future de nouvelles caries, que ce soit sur d'autres dents ou sur celle-ci.

 

Il faut souligner néanmoins que même si le colmatage de la carie est censé être définitif, il peut arriver qu'il finisse par tomber avec le temps. La dent est alors à nouveau exposée, et les douleurs peuvent reprendre si une nouvelle attaque par des bactéries survient. Un tour chez le vétérinaire s'impose alors pour qu'il refasse un colmatage.

L'extraction de la dent cariée

Un vétérinaire extrait une dent d'un jeune chien endormi

Si la partie interne de la dent est déjà très abîmée (stade 4 de la maladie), il n'est plus possible de la sauver. Le vétérinaire se charge alors de la retirer, et en profite pour nettoyer la zone concernée - notamment si la racine a été touchée.

 

En général, l'extraction d'une dent entraîne cause des douleurs lancinantes pendant quelques jours - en particulier si la dent est large et bien implantée dans la mâchoire, ce qui est le cas en particulier des prémolaires et des molaires. Le vétérinaire prescrit donc des anti-inflammatoires ou des antidouleurs pour éviter qu'il ne souffre.

 

Il est possible par ailleurs de remplacer la dent extraite par une couronne en céramique, afin que la dentition conserve son aspect d'origine. Cela peut être intéressant par exemple dans le cas d'un animal participant à des expositions canines. Toutefois, dans la mesure où de telles prothèses dentaires pour chien sont fragiles et onéreuses, elles ne sont pas recommandées dans le cas général.

Le prix pour le traitement d'une carie

Une femme paye le vétérinaire avec une carte de crédit

Les dépenses vétérinaires pour un chien peuvent grimper assez vite, et cela vaut même pour des soins assez simples comme le traitement d'une carie.

 

Si cette dernière n'est pas très avancée et qu'il est possible de la reboucher, il faut généralement compter autour de 20 euros pour le colmatage en lui-même, et 30 à 50 euros pour l'anesthésie en fonction du produit utilisé et de la taille de l'animal. Le prix du traitement simple d'une carie est donc de l'ordre de 50 à 70 euros.

 

En revanche, si elle est avancée au point qu'une extraction de la dent touchée est nécessaire, il faut alors plutôt prévoir autour de 50 euros pour l'arrachage, et là aussi entre 30 et 50 euros pour l'anesthésie : cela fait au total autour de 80 à 100 euros.

 

Dans le cas où on souhaite remplacer la dent par une prothèse dentaire, le montant à débourser est d'un tout autre ordre de grandeur : il faut alors plutôt compter entre 2000 et 4000 euros.

 

Les dépenses relatives aux soins classiques d'une carie (c'est-à-dire le colmatage ou l'extraction de la dent) sont en général prises en charge si l'on a pris soin de souscrire une assurance santé pour chien. Ce n'est pas le cas en revanche d'une éventuelle prothèse dentaire.

Comment empêcher son chien d'avoir des caries ?

Un homme brosse les dents d'un Pomeranian

Un chien est beaucoup moins sujet aux caries qu'un humain, et il est en outre assez facile de lui éviter d'en avoir.

 

Il suffit en effet de brosser ses dents au moins une à deux fois par semaine, avec une brosse à dents et un dentifrice adaptés à la gent canine. La première permet de retirer la plaque dentaire qui s'est déposée sur les dents, et le second de renforcer l'émail ainsi que d'éliminer une bonne partie des bactéries présentes.

 

Il faut aussi avoir en tête que la consommation de sucre augmente le risque de caries - en plus des autres risques pour la santé, comme le surpoids et le diabète. Par conséquent, l'idéal est de limiter les quantités de sucre qu'on lui donne. Si on souhaite malgré tout donner des fruits à son chien (ou d'autres aliments sucrés comme le miel), mieux vaut non seulement limiter les quantités et ne le faire que de temps en temps, mais aussi augmenter un peu la fréquence du brossage, en passant par exemple à un rythme quotidien.

Conclusion

Les caries sont un vrai fléau chez l'Homme, mais touchent en revanche assez peu le chien. Néanmoins, quand elles se produisent, elles peuvent causer des douleurs vraiment intenses et même provoquer la mort des dents touchées. De fait, une carie détectée tôt se soigne bien, puisqu'il y a juste à enlever la partie abîmée et à la remplacer par un peu de résine ; en revanche, s'il est trop tard, l'extraction de la dent est la seule option.

 

Mieux vaut donc ne pas négliger les mesures de précaution permettant à son chien d'être épargné par les caries, notamment en brossant régulièrement ses dents et en faisant attention aux aliments sucrés. C'est d'autant plus utile que cela permet de prévenir aussi d'autres problèmes de santé, comme le tartre et les maladies qui en découlent : gingivite, parodontite...

 

Par Aurélia A. - Dernière modification : 01/11/2022.