L'apithérapie canine : soigner son chien avec l'apithérapie

L'apithérapie canine : soigner son chien avec l'apithérapie

Peut-on soigner son chien avec l'apithérapie ?

En quoi consiste l'apithérapie ?

par le Docteur Yves DONADIEU de la Faculté de Médecine de Paris

 

L’apithérapie s’utilise facilement et avec succès tant sur l’humain, l’enfant, la personne âgée et aussi nos animaux familiers, principalement les chiens.

 

Du latin apis pour abeille, l'apithérapie est aussi ancienne que l'apiculture elle-même. Elle consiste à utiliser les produits récoltés, transformés ou sécrétés par l'abeille - le miel, la propolis, le pollen, la gelée royale et le venin - à des fins diététiques et surtout principalement thérapeutiques. Depuis le début des années 1950, des études menées un peu partout dans le monde ont permis de mieux comprendre les vertus traditionnellement attribuées au miel et à la propolis, et de découvrir les bienfaits, jusqu'alors inconnus, du pollen et de la gelée royale.


Toutefois, l'application la plus nettement thérapeutique des produits de l'abeille - et l'une des plus anciennes - demeure l'utilisation du venin d'abeille pour soigner les affections rhumatismales et arthritiques chroniques, certaines maladies inflammatoires comme les tendinites et les bursites, ainsi que la sclérose en plaques.

Les produits utilisés en apithérapie

Il existe plusieurs préparations à base de venin d'abeille, sous forme de crème, de lotion, en comprimés, en gouttes ou en pastilles, que l'on utilise pour soigner divers troubles de santé dont l'arthrite, les inflammations des tendons et des articulations et les affections cutanées. Jusque dans les années 1960, le venin d'abeille était disponible en ampoules aux États-Unis, mais les autorités en ont restreint la vente. Sur le marché européen, on trouve plus d'une douzaine de produits homéopathiques à base de produits de l'abeille. Les Chinois utilisent le venin d'abeille en pastilles pour traiter certains troubles respiratoires (bronchite, asthme) et arthritiques.

 

Précisons pour les profanes en apiculture que le pollen est un produit récolté par l'abeille, que la propolis est un produit récolté et vraisemblablement légèrement transformé, que le miel est un produit récolté et transformé, que la gelée royale et le venin sont des produits sécrétés. La cire, qui est également un produit sécrété, n'entre pas dans le cadre de cette définition tout simplement parce qu'elle n'a aucun usage thérapeutique médical. Elle sert principalement d’excipient dans la préparation de crèmes naturelles (phyto, aroma) Enfin, ne soyez pas surpris de l'absence du venin d'abeille dans notre magazine d’Août: c'est tout simplement parce que son usage peut être dangereux (avec en particulier la possibilité de chocs allergiques extrêmement graves) et que, de ce fait, il ne répond pas à nos critères de sélection des thérapeutiques naturelles qui doivent être, d'abord et avant tout, d'une totale innocuité.

Comment utiliser l'apithérapie pour son chien ?

Comment utiliser l'apithérapie pour son chien ?

En ce qui concerne les autres applications des produits de l'abeille (des affections cutanées aux troubles pulmonaires, en passant par les syndromes prémenstruels et la dépression), elles ne sont pas appuyées par des études scientifiques; cependant, dans bien des cas, l'usage des produits de la ruche est traditionnellement reconnu depuis fort longtemps, aussi bien sur l’humain que sur les animaux domestiques qui vivent à ses côtés.


Parmi les nombreuses thérapeutiques que la nature met à notre disposition sans aucune parcimonie et auxquelles nous pouvons faire appel avec une grande facilité, les produits de la ruche occupent une place de choix : certains depuis la plus haute antiquité comme le miel, la cire et la propolis, d'autres depuis seulement un demi-siècle comme le pollen de fleurs et la gelée royale.

La bonne connaissance que nous avons désormais de chacun de ces produits de la ruche, qui repose en grande partie sur des données scientifiques tout à fait fiables, permet aujourd'hui de les utiliser d'une façon bien codifiée, au point d'avoir donné naissance - il y a seulement quelques décennies - à une nouvelle branche thérapeutique nommée l'apithérapie.

Pour le pollen et la gelée royale, les applications thérapeutiques humaines furent de véritables découvertes, dont quelques prolongements furent malheureusement exploités au tout début de façon trop mercantile, ce qui a gravement nuit à leur réputation pendant de nombreuses années. Fort heureusement, depuis les années 70, sous l'impulsion de quelques chercheurs et médecins - dont fait partie le Dr Donadieu en France - les choses ont été mises au point avec toute l'objectivité scientifique qui s'impose dans ces domaines.

Pour le miel et la propolis, ce ne furent que des "redécouvertes" de vertus empiriques connues depuis des millénaires qui, après analyses et études cliniques menées de façon rigoureuse, ont été confirmées dans leurs indications ancestrales et codifiées pour leur meilleure utilisation thérapeutique possible. D'autres propriétés et applications ont d'ailleurs été découvertes à l'occasion de ces travaux.

Compte tenu de son très grand champ d'application, à la fois préventif et curatif, de sa grande efficacité dans de nombreuses indications, de sa facilité de mise en œuvre, de son faible coût, de sa parfaite innocuité et de l'absence d'effets secondaires, l'utilisation des produits de la ruche représente une possibilité thérapeutique de premier plan qui ne demande qu'à être mieux connue, alliée complémentaire de la phytothérapie, de l’aromathérapie et de l’homéopathie médicales.

Il est évident (et souhaitable) que l'apithérapie trouvera, dans un avenir proche, une place non négligeable dans l'arsenal thérapeutique médical en vue de maintenir ou de rétablir dans les conditions les meilleures et les plus rapides la santé de tout un chacun. Mais en attendant qu'elle soit mieux connue et reconnue de façon plus officielle qu'elle ne l'est actuellement, rien ne vous empêche de bien vous informer à son sujet et d'en bénéficier dès maintenant en observant les recommandations détaillées dans les dossiers consacrés à chacun de ces produits de la ruche.



Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
Mise en Ligne : 18 Août 2006

Mise en garde

Les propos et conseils formulés ici ne remplacent pas l'expertise d'un professionnel, d'autant que chaque chien est unique. En cas de besoin ou de doute, il convient donc de se tourner vers un vétérinaire.
Dernière modification : 11/02/2022.