Les shampoings pour chien : conseils d'achat et d'utilisation

Un chien Labrador se fait faire un shampoing

Il est important de donner un bain à son chien de temps en temps, mais l’utilisation d’un shampoing ne doit alors pas être prise à la légère. En effet, il est essentiel que le produit soit adapté à la peau de l'animal, à son type de poil et à ses éventuels problèmes de peau.


Or, il existe de nombreuses types de shampoings pour chiens, avec des propriétés et des bienfaits plus ou moins variés. Quelles sont leurs caractéristiques respectives, et comment choisir un shampoing pour son chien ?

Qu'est-ce qu'un shampoing pour chien ?

Un homme fait un shampoing à son chien

Un shampoing est un produit dédié à nettoyer et/ou traiter les poils (ou les cheveux, dans le cas des humains) afin de les rendre propres et en bon état. Pour des raisons pratiques, il est vendu le plus souvent sous forme liquide, mais il en existe aussi sous forme solide, en crème, en poudre...

 

L'origine exacte de nos shampoings actuels est aujourd'hui encore un peu floue. Le mot est apparu la première fois en 1762 en Angleterre et viendrait du nom hindi d'une plante dont les Indiens utilisaient les fleurs pour faire briller leurs cheveux. La pratique est pourtant beaucoup plus ancienne : on sait en effet par exemple que dans l'Antiquité, les Égyptiens utilisaient déjà un mélange d'eau, de savon et de citron pour se nettoyer les cheveux. Des préparations similaires existaient aussi chez les Grecs et les Romains.

 

Aujourd'hui, l'utilisation de ces produits s'est largement démocratisée pour les humains, et on trouve désormais aussi des shampoings pour les animaux de compagnie, dont les chiens.

Les différents types de shampoings pour chien

Il existe un grand nombre de types de shampoings pour chien différents. Certains ont seulement un effet lavant, mais nombre d'entre eux remplissent également d'autre fonctions. Ainsi, à l'instar de ceux destinés aux humains, ces produits ne servent pas forcément qu'à rendre le pelage propre : ils ont la plupart du temps aussi d'autres usages.

Les shampoings juste lavants

Un Bichon Maltais assis dans l'herbe

Si les shampoings pour chien ont par définition tous pour rôle de nettoyer le pelage, certains sont uniquement lavants.

 

Leur action consiste donc simplement à débarrasser la peau et le poil des impuretés qui les envahissent - ce qui cela dit est le rôle principal de tout shampoing. Ils sont parfois qualifiés de « base lavante », dans le sens où ils n'ont que cette propriété et peuvent éventuellement être complétés par des après-shampoings ayant des vertus complémentaires.

 

Ces shampoings sont généralement moins chers que les autres, toutes choses égales par ailleurs.

Les shampoings nourrissants

Un Yorkshire avec un beau pelage allongé sur un sol blanc

Certains shampoings pour chien contiennent des substances (vitamines, nutriments...) destinées à nourrir les poils et ce faisant à les rendre plus beaux, plus solides et/ou plus vigoureux.

 

Ils sont très utiles lorsque l'animal a un pelage en mauvais état, que ce soit à cause d'une maladie dermatologique, d'une carence alimentaire, d'une alopécie, d'un stress important... Ils l'aident alors à retrouver sa beauté et sa brillance, en plus de le rendre propre.

 

En revanche, ils ne constituent pas un traitement à proprement parler et ne suffisent donc pas à régler la cause du problème : ils accélèrent simplement le retour à un pelage normal.

Les shampoings traitants

Un chien avec une peau rouge et enflammée

Il arrive parfois que la peau d'un chien soit en mauvais état : elle peut par exemple être trop sèche ou au contraire trop grasse, être sujette à des irritations voire des démangeaisons, être enflammée, avoir des pellicules, sentir mauvais, etc.

 

Les raisons potentielles sont nombreuses : une maladie de peau, une carence nutritionnelle, une allergie, un manque d'hydratation...

 

L'utilisation de shampoings spécifiques permet alors de purifier, d'apaiser et/ou d'hydrater la peau, aidant ainsi à sa restauration en plus de la laver. Certains produits contiennent en effet des substances destinées à faire disparaître ou du moins soulager ce type de symptômes. Ils suffisent rarement à résoudre le problème, mais contribuent tout de même à retrouver une peau saine et en bon état.

Les shampoings raviveurs de couleur

Trois Labradors marron, blanc et noir

Il existe des shampoings qui en plus de leur action lavante, ont une action sur la couleur des poils d'un chien. Contrairement à ce qui se fait chez les humains, l'idée n'est pas de donner à sa robe une teinte originale telle que bleu, rose ou vert : il s'agit simplement d'éviter que la couleur originelle ne se dégrade avec le temps.

 

On trouve ainsi des shampoings pour chien qui peuvent notamment :

  • empêcher le jaunissement des poils chez les chiens blancs ou clairs ;
  • éviter le ternissement des poils chez les chiens noirs ou foncés ;
  • raviver l'éclat du pelage et le faire briller, notamment pour les chiens roux.

 

Certains shampoings raviveurs de couleur sont toutefois un peu décapants, en particulier ceux destinés à éclaircir les poils ayant tendance à jaunir. Mieux vaut donc éviter de les utiliser trop souvent, au risque d'abîmer le pelage.

Les shampoings anti-chute de poils

Un chien Fox Terrier a perdu beaucoup de poils pendant la mue

Certains chiens perdent beaucoup de poils, que ce soit naturellement ou en raison d'un problème de santé : stress important, maladie de peau, carence nutritionnelle...

 

Pour freiner le phénomène, il est possible d'utiliser des shampoings anti-chute de poils. Ces derniers contiennent en effet des substances ralentissant la perte des poils et/ou favorisant leur pousse. Ils n'arrêtent pas complètement le processus et ne constituent donc pas une solution définitive au problème ; néanmoins, ils peuvent être utiles pour limiter les dégâts, lorsqu'aucune autre solution n'existe (notamment si la perte de poils est naturelle).

Les shampoings démêlants

Un homme peigne le pelage de son chien

Certains pelages s'emmêlent facilement et sont sujets aux noeuds : c'est le cas en particulier de ceux des chiens à poil long, frisé, fin et/ou ayant un sous-poil dense. Leur brossage peut alors s'avérer fastidieux.

 

Certains fabricants de produits pour animaux proposent donc des shampoings démêlants pour chien. Le principe est simple : en plus de laver le poil, ces produits facilitent le démêlage et limitent la formation de noeuds. Le brossage du poil est alors plus simple et rapide.

 

Il convient d'ailleurs de noter qu'il existe aussi des démêlants pour chien, qui sont des sprays n'ayant pas le rôle de shampoings. Ils s'appliquent sur un pelage déjà propre (donc après un shampoing lavant) et n'ont généralement pas besoin d'être rincés.

Les différences entre shampoing sec et humide

Comme pour les humains, tous les shampoings pour chien ne s'utilisent pas forcément avec de l'eau. Il existe en effet des shampoings secs et des shampoings humides, dont les propriétés et les modalités d'emploi divergent. Il est d'ailleurs possible d'alterner entre ces deux types de produits selon les besoins.

Les shampoings humides pour chien

Les shampoings humides constituent la très large majorité de l'offre de shampoings destinés aux chiens. Comme leur nom l'indique, ils doivent être utilisés avec de l'eau : ils s'appliquent sur un pelage qui a été mouillé au préalable, puis doivent être rincés abondamment à l'eau claire après avoir agi quelques minutes.

Les avantages et inconvénients des shampoings humides

Une femme fait un shampoing à son chien

Les shampoings humides permettent un nettoyage en profondeur, et le fait qu'ils moussent au contact de l'eau facilite leur application tout en accroissant leur efficacité. Ce sont donc ceux que l'on utilise pour laver un animal vraiment sale ou qui n'a pas pris de bain depuis longtemps.

 

Contrairement aux shampoings secs, ils impliquent toutefois de le mouiller au préalable, ce qui peut être assez long et fastidieux - a fortiori s'il a un pelage long ou dense. De plus, ils ont tendance à être plus agressifs pour la peau que les shampoings secs et ne peuvent donc généralement pas être utilisés plus d'une fois toutes les quelques semaines, sous peine d'irriter la peau.

Les différents types de shampoings humides

Un chien se fait shampouiner dans la salle de bains

Comme ceux destinés aux humains, les shampoings humides pour chien sont essentiellement vendus sous forme liquide. Il en existe toutefois aussi sous forme solide (qui fonctionnent alors comme un savon), de crème, de sprays, etc.

 

Tous s'utilisent de la même façon : ils sont à appliquer sur un pelage bien mouillé, à faire mousser en massant délicatement la peau, et à rincer abondamment après avoir laissé agir pendant quelques minutes.

Les shampoings secs pour chien

Contrairement aux shampoings humides, les shampoings secs pour chien ne nécessitent pas d'avoir mouillé le poil au préalable. Les substances actives se fixent directement au sébum et aux particules indésirables, afin de les décrocher du pelage et les éliminer.

Les avantages et inconvénients des shampoings secs

Un homme fait un shampoing à son chien

Les shampoings secs sont très utiles pour les chiens au pelage long et/ou dense, car leur donner un bain est particulièrement long et fastidieux. En outre, comme ils sont moins agressifs pour la peau que les shampoings humides, on peut y avoir recours un peu plus souvent : ils conviennent donc bien pour ceux qui ont besoin de bains fréquents.

 

En revanche, ils sont moins efficaces que les shampoings humides : ils ne doivent donc servir que lorsque la peau et le pelage sont peu sales.

Les différents types de shampoings secs

Un Dalmatien apprécie de se faire brosser

Il existe plusieurs types de shampoings secs pour chien :

 

  • liquides : vendus sous forme de spray ou de flacon, ils s'appliquent directement sur le poil sec. Il suffit ensuite de laisser agir quelques minutes, puis de sécher à l'aide d'une serviette ou de laisser sécher naturellement ;

 

  • en mousse : le principe est le même que pour les shampoings liquides, à la différence qu'il faut masser le pelage avec les mains ou avec un gant afin que la mousse soit bien en contact avec la peau ;

 

  • en poudre : ils se saupoudrent à rebrousse-poil puis nécessitent un massage, comme ceux en mousse. Après quelques minutes, il ne reste qu'à brosser le pelage pour éliminer la poudre.

 

Dans l'ensemble, les types de shampoings secs se valent en termes d'efficacité : la principale différence vient du mode d'application. Ceux en poudre sont généralement un peu moins appréciés que les autres, car plus salissants pour le domicile - en particulier si le chien a la bonne idée de s'ébrouer avant qu'on ait eu le temps de le brosser... En dehors de cela, chacun est libre de choisir la texture qui convient le plus à lui-même et à son compagnon.

Comment choisir un shampoing pour son chien ?

Un chien Cocker se fait faire un shampoing

Choisir un shampoing pour son chien n'a rien d'évident, car on trouve dans le commerce une multitude de produits aux vertus très variables.

 

Différents critères doivent être pris en compte pour faire le bon choix. Les principaux sont :

  • l'effet recherché : apaisant, nourrissant, anti-chute de poils... ;
  • la fréquence de lavage souhaitée ;
  • le type de poil de l'animal : long, court, sec, rêche, bouclé, etc ;
  • la couleur de sa robe : claire, foncée, rousse... ;
  • la sensibilité de sa peau ;
  • l'odeur du shampoing.

 

Il existe également des critères plus secondaires, comme le prix ou la texture du produit (solide, liquide...). Il peut être intéressant de les avoir en tête mais il n'est pas indispensable de les prendre en compte, car ils sont loin d'être les plus importants.

Prendre en compte l'effet recherché

Un homme verse du shampoing sur un Cocker Américain dans la baignoire

Le premier critère à prendre en compte lorsqu'on souhaite choisir un shampoing pour son chien est le besoin auquel il doit répondre. En effet, on n'opte pas pour le même produit selon que l'on cherche simplement à laver son chien, ou bien qu'on souhaite dans le même temps ralentir une perte de poils, soulager une peau irritée, etc.

 

Les différents produits vendus dans le commerce ont tous au moins pour fonction de laver le poil : ce sont donc systématiquement des produits lavants. Ce qui les distingue les uns des autres, ce sont surtout les éventuelles autres fonctions qu'ils peuvent avoir, et qui peuvent d'ailleurs se cumuler :

  • apaisant, pour les peaux irritées ou sensibles ;
  • purifiant, pour ceux qui sont gras ou malodorants ;
  • hydratant, pour les poils secs et les peaux craquelées ;
  • nourrissant, pour les poils fragiles ou cassants ;
  • raviveur de couleurs, pour les chiens dont la robe perd en éclat avec le temps ;
  • anti-chute de poils, pour ceux qui ont tendance à en perdre beaucoup ;
  • démêlant, pour les pelages qui ont tendance à faire des noeuds ;
  • etc.

 

Il existe aussi des shampoings avec des propriétés assez surprenantes : par exemple, certains contiennent de l'huile de CBD pour les chiens, ce qui leur confère une action notamment contre le stress, l'anxiété et les sautes d'humeur.

 

Charge donc à chacun de s'interroger sur ses besoins exacts pour entretenir le pelage de son chien, et à sélectionner un produit adapté - quitte à faire l'impasse sur les usages les moins prioritaires s'il n'est pas possible de tout avoir en un seul produit.

Prendre en compte la fréquence de lavage

Une femme fait mousser le shampoing sur son chien Chow Chow

Contrairement à un humain, un chien a une peau bien trop fragile et sensible pour supporter des lavages et des shampoings fréquents. Afin de ne pas irriter celle-ci en voulant en prendre soin, il est préférable d'opter pour un shampoing adapté à la fréquence de lavage souhaitée.

 

Ainsi, pour un chien ayant besoin d'être lavé souvent (c'est-à-dire toutes les quelques semaines), mieux vaut privilégier un shampoing doux et aux vertus apaisantes, ou alterner entre shampoing sec et humide (utiliser systématiquement un shampoing humide pourrait agresser la peau). Cela vaut en particulier pour :

  • les races de chiens nus, qui contrairement à l'imaginaire collectif ont besoin de bains fréquents ;
  • les chiens à poil bouclé, frisé, long, fin ou soyeux ;
  • ceux au pelage blanc ou très clair, car celui-ci se salit plus vite ;
  • plus largement, tous ceux qui se salissent facilement, par exemple du fait qu'ils passent beaucoup de temps dehors.

 

En revanche, pour ceux qui n'ont pas besoin de plus d'une poignée de lavages par an (c'est-à-dire la grande majorité des représentants de la gent canine), il n'y a pas vraiment de contrainte à ce niveau-là.

Prendre en compte le type de poil

Un chien plein de mousse prend un bain dans une baignoire

Un autre critère important à prendre en compte est le type de pelage du chien. En effet, selon qu'il possède des poils courts, longs, secs, rêches, durs, fins, emmêlés..., les shampoings les plus appropriés ne sont pas forcément les mêmes.

 

On trouve ainsi notamment sur le marché des shampoings conçus pour :

  • les chiens à poil ras, qui aident le pelage à conserver sa brillance ;
  • les chiens à poil frisé, avec des vertus nourrissantes et hydratantes ;
  • les chiens à poil dur, qui maintiennent la rigidité et la fermeté du pelage ;
  • les chiens à poil long et/ou dense, avec un effet démêlant et faciles à rincer.

 

Il est recommandé d'opter pour un shampoing correspondant au type de poil de l'animal, mais ce n'est pas grave de ne pas le faire : il s'agit simplement d'un plus. En cas de doute concernant le produit le plus approprié, le mieux est de demander conseil à un vétérinaire, ou d'opter pour un shampoing qui convient à tous les types de poils.

Prendre en compte la couleur de robe

Un Bouledogue Français noir prend un bain

Comme pour la nature du poil, il existe des shampoings destinés spécifiquement aux individus arborant telle ou telle couleur de robe.

 

On trouve ainsi notamment :

  • des shampoings pour chiens blancs, qui évitent le jaunissement ;
  • des shampoings pour chiens noirs, qui limitent le roussissement ;
  • des shampoings pour chiens roux, qui renforcent l'effet flamboyant ;
  • etc.

 

Comme pour le type de poils, ce facteur est loin d'être le plus important, car il s'agit d'un critère esthétique bien plus que de santé ou de toilettage. Cela étant, mieux vaut quand même éviter de choisir un produit prévu pour une teinte diamétralement opposée à celle de l'animal, au risque de nuire à sa robe. C'est particulièrement vrai avec les shampoings pour pelage blanc, qui ont tendance à être décapants et qu'il vaut donc clairement mieux éviter d'employer sur un chien d'une autre couleur.

 

Si l'on n'attache pas spécialement d'importance à ce critère, le mieux est de choisir un shampoing qui convient à toutes les couleurs.

Prendre en compte la sensibilité de la peau

Une femme sèche son chien avec une serviette après le bain

S'il est vrai que les chiens ont globalement une peau plus sensible que celle des humains, certains sont encore moins bien lotis que d'autres : c'est le cas de ceux qui souffrent d'une maladie de peau, d'une allergie cutanée, d'une irritation, etc.

 

Pour eux, mieux vaut opter pour des shampoings spéciaux, qui respectent leur épiderme et évite que le bain aggrave leur état. De tels produits portent généralement la mention « shampoing doux » ou « shampoing apaisant » : ils sont supposés être moins agressifs que les autres et plus faciles à rincer, ce qui évite que des résidus demeurent sur l'épiderme après le rinçage et causent des irritations.

 

Il existe également des shampoings hypoallergéniques pour chien : ils sont fabriqués à partir de substances réputées pour être bien acceptées par la peau de nos compagnons. Sans pour autant garantir un risque zéro, ils limitent le risque de réaction allergique et sont donc intéressants pour les chiens à la peau fragile ou sujets aux allergies cutanées.

 

Les shampoings pour chien naturels voire bio sont eux aussi plus adaptés aux peaux sensibles que les autres : en effet, comme ils n'utilisent pas ou très peu de substances chimiques, ils respectent normalement mieux l'épiderme. Ils ont toutefois tendance à moins mousser, car ils ne contiennent pas les produits chimiques aux propriétés moussantes que l'on retrouve dans les shampoings classiques. Ils ne sont donc pas forcément adaptés aux sujets ayant des poils très longs et/ou très denses.

Prendre en compte l'odeur du shampoing

Un Shih Tzu avec des grosses fleurs autour de lui

Les critères précédents sont les plus importants au moment de choisir un shampoing pour un chien, mais il est recommandé également d'éviter les produits ayant une odeur forte.

 

En effet, cette dernière pourrait incommoder l'animal, d'autant qu'il a un flair très fin - beaucoup plus par exemple qu'un humain. En particulier, les shampoings ayant des parfums d'agrumes (citron, orange, pamplemousse...) sont à bannir, car ils font partie des odeurs qu'un chien déteste.

 

Mieux vaut opter pour des produits avec un parfum léger (vanille, lavande, aloe vera, etc.), voire encore mieux pas de parfum du tout - après tout, c'est surtout aux humains que les parfums font plaisir...

Peut-on utiliser un shampoing pour humain sur son chien ?

Une femme se lave les cheveux avec un shampoing

Il peut être tentant d'utiliser un shampoing pour humain sur son chien, que ce soit parce qu'on n'a pas de shampoing pour chien sous la main, ou parce qu'on n'a pas envie de multiplier les produits dans la salle de bains. Toutefois, dans la pratique, il est vivement recommandé de ne jamais le faire.

 

En effet, la peau de nos compagnons est beaucoup plus fine que la nôtre, ce qui la rend plus fragile et plus sensible aux irritations si le produit utilisé est trop agressif. De plus, son pH (c'est-à-dire le degré d'acidité ou de basicité du film hydrolipidique situé à la surface de l'épiderme) est plus élevé : un shampoing pour humain étant normalement conçu pour maintenir un pH bas, l'utiliser sur un chien pourrait dérégler le pH naturel de sa peau, ce qui la rendrait plus sensible aux infections en tout genre.

 

Par conséquent, il ne faut jamais laver son chien avec un shampoing pour humain (y compris s'il est réputé très doux ou destiné aux bébés), mais au contraire utiliser systématiquement un produit spécialement conçu pour la gent canine - quitte à remettre le bain à plus tard si l'on n'en a pas sous la main à ce moment-là.

Peut-on utiliser un shampoing pour chat sur son chien ?

Un homme lave son chat avec un shampoing

Si les chiens ont une peau bien différente de celle des humains, ils n'ont pas non plus la même que celle des félins, notamment des chats. En effet, leur épiderme est plus épais, et le pH de leur peau n'est pas tout à fait le même.

 

Les shampoings prévus pour les uns ne sont donc pas forcément adaptés pour les autres. Or, utiliser un produit inadapté peut bouleverser l'équilibre du film hydrolipidique situé à la surface de la peau et qui a pour rôle de la protéger : il y aurait alors un risque de rougeurs, d'irritations, d'infections..., en particulier si l'utilisation se répète dans le temps.

 

Par conséquent, à moins qu'il soit expressément indiqué dessus que le produit convient à la fois aux chiens et aux chats (ce qui arrive parfois, mais reste rare), mieux vaut ne pas utiliser un shampoing pour chat sur son chien, ou inversement.

Les après-shampoings et démêlants pour chien

Un petit chien allongé sur une serviette rose après le bain

En plus d'un shampoing classique, il est possible de faire bénéficier son chien de soins complémentaires, que l'on appelle « après-shampoings ». Comme leur nom l'indique, ils sont à appliquer sur un pelage qui a été shampouiné au préalable. Certains doivent ensuite être rincés, tandis que d'autres non.

Il existe différents types d'après-shampoings pour chien, chacun ayant une utilité différente :

 

  • l'après-shampoing classique : il vise à embellir le poil en lui apportant souplesse, brillance et/ou volume. Il peut être utile pour les poils ternes ou abîmés, qui ont besoin d'un « coup de jeune » ;

  • le démêlant pour chien : comme son nom l'indique, il facilite les brossages ultérieurs en lustrant et adoucissant les poils, ce qui limite la formation de noeuds ;

  • le parfum : il s'agit d'un luxe que le maître s'offre à lui-même, car en soi ce produit n'a aucun intérêt pour l'animal. Pire, il peut même l'incommoder si la fragrance choisie lui déplaît ou est trop prononcée pour son odorat très fin. Il peut être intéressant en cas de participation à un évènement (par exemple une exposition canine) mais doit être évité le reste du temps.

 

Un après-shampoing pour chien peut s'avérer utile lorsque le shampoing utilisé ne possède pas déjà ces propriétés. Il vient alors en complément de ce dernier, afin de parfaire le toilettage. Néanmoins, il est le plus souvent dispensable, sauf dans des cas bien particuliers.

Combien coûte un shampoing pour chien ?

Une femme choisit un shampoing dans un magasin

Comme pour ceux destinés aux humains, le prix d'un shampoing pour chien est extrêmement variable d'un produit à l'autre, en fonction notamment de la marque, de la qualité des ingrédients qu'il contient et des propriétés qu'il est supposé avoir.

 

Dans l'ensemble, il faut compter pour un shampoing humide :

  • entre 10 et 20 euros pour un litre de shampoing liquide ;
  • entre 15 et 20 euros pour 250 grammes de shampoing solide.

 

Le prix d'un shampoing sec pour chien est généralement plus élevé, puisqu'il se situe plutôt :

  • entre 5 et 10 euros pour 150 grammes de shampoing sec en poudre ;
  • entre 20 et 40 euros pour un litre de shampoing sec sous forme liquide ;
  • entre 30 et 50 euros pour un litre de shampoing sec en mousse.

 

Enfin, pour ce qui est des après-shampoings et démêlants, on peut globalement tabler sur :

  • entre 20 et 50 euros pour un litre d'après-shampoing pour chien ;
  • entre 25 et 50 euros pour un litre de démêlant pour chien.

 

Autant dire que lorsqu'on possède un animal nécessitant des shampoings fréquents et/ou des soins particuliers, le coût peut rapidement grimper - a fortiori s'il est de grande taille et/ou a des poils très longs.

Quand faire un shampoing à son chien ?

Un chien sale allongé sur le sol

Comme nos cheveux, les poils d'un chien se salissent avec le temps, à force d'accumuler poussières, saletés, débris, etc. De plus, le sébum, cette substance huileuse produite par la peau et qui permet de la maintenir hydratée, finit par s'accumuler à la base des poils et les rendre graisseux.

 

Shampouiner le pelage de temps en temps permet de le débarrasser de tout ce qui l'a envahi et de le rendre propre et beau. Cela évite que la peau ne sente mauvais (le sébum a une odeur forte), qu'elle ne s'irrite ou ne soit attaquée par des bactéries, des champignons ou des parasites.

 

Il convient toutefois de noter qu'un chien n'a pas besoin d'être lavé aussi souvent qu'un humain : dans la plupart des cas, deux ou trois shampoings par an suffisent largement. Certains types de poils demandent toutefois plus de soins, au point qu'une fréquence mensuelle voire bimensuelle s'impose pour certains (en particulier les poils bouclés ou très fins).

Quelques conseils pour bien utiliser un shampoing pour chien

Un chien terrier dans la baignoire avec du shampoing sur la tête

Une fois qu'on a choisi un shampoing pour son chien, il ne reste plus qu'à s'en servir. Mieux vaut alors veiller à respecter les bonnes pratiques :

 

  • respecter autant que possible la fréquence de lavage indiquée sur le produit, car des utilisations trop rapprochées peuvent irriter l'épiderme ;

 

  • éviter d'utiliser trop souvent des shampoings humides (en particulier s'il faut laver son animal fréquemment) et alterner autant que possible avec des shampoings secs, qui sont moins agressifs pour la peau ;

 

  • bien lire la notice d'utilisation du shampoing avant de s'en servir. En effet, certains produits (notamment ceux vendus en flacon) sont très concentrés et doivent être dilués dans de l'eau chaude avant d'être appliqués sur la peau ;

 

  • penser à bien rincer et/ou brosser le poil afin d'éliminer le shampoing, car des résidus pourraient abîmer la peau et causer des irritations. Si l'animal a un poil long et/ou dense qui rend le rinçage et/ou le brossage difficiles, mieux vaut opter pour un shampoing qui se rince facilement ;

 

  • après le rinçage, penser à bien le sécher pour éviter que de l'eau ne stagne sur sa peau et/ou dans ses oreilles, car elle pourrait y cause des irritations et/ou des infections.

Le mot de la fin

Même si les shampoings ne sont pas utilisés aussi fréquemment chez les chiens que chez les humains, choisir le bon produit est tout aussi important, dans la mesure où leur peau est fine et fragile : un produit qui convient à un chien donné peut s'avérer inadapté pour un autre.

 

Pour choisir au mieux, il faut prendre en compte notamment les bienfaits recherchés, le type de poils et la sensibilité de la peau de l'animal. Par ailleurs, les shampoings conçus pour d'autres animaux que les chiens (chats, humains...) sont à bannir, sans exception.

 

Après le choix, vient ensuite l'utilisation. Là encore, quelques précautions s'imposent pour maximiser l'efficacité du produit et surtout éviter qu'il ne cause des irritations à la peau, quand bien même il a été parfaitement choisi.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 11/14/2021.

Commentaires sur cet article

jadord se site trop bien

   
Par raphael centenico