La peau de mon chien sent mauvais : pourquoi, et que faire ?

Trois chiens Golden Retriever couverts de boue

Un chien sale ou mouillé sent évidemment mauvais. Mais si sa peau et son pelage dégagent une mauvaise odeur alors qu'ils sont propres et secs, c'est le signe d'un dérèglement dermatologique, qui peut lui-même avoir plusieurs origines.


Le plus souvent, l'odeur est due à un excès de sébum, mais la cause peut aussi être d'origine parasitaire ou infectieuse. Dans tous les cas, une visite chez le vétérinaire s'impose.

L'odeur du chien mouillé

L'odeur du chien mouillé

Il est de notoriété publique qu'un chien mouillé ne sent pas très bon. Cette odeur caractéristique est en fait due à des bactéries, levures et autres micro-organismes qui vivent habituellement sur sa peau.

 

En temps normal, ces petits microbes invisibles à l'oeil nu ne produisent pas d'odeur perceptible par les humains, car les composés odorants qu'ils émettent restent piégés sur la peau et dans le poil. C'est pour ça qu'aux yeux d'un humain (ou plutôt à son nez), un chien en bonne santé ne sent rien. Mais lorsque le pelage est mouillé, les molécules d'eau ont tendance à "remuer" tous les composés volatils émis par ces petits organismes. Ensuite, en s'évaporant, la vapeur entraîne jusqu'à nos narines ces composés qu'elle a collectés sur le pelage et qui ont une odeur de moisi très reconnaissable.

 

Pour faire disparaître l'odeur de chien mouillé, la solution est simple : il suffit de sécher le poil et éventuellement de le brosser pour faciliter l'élimination des composés volatils. Une fois le pelage sec, les choses reviendront très vite à la normale, et votre toutou sentira à nouveau comme d'habitude - c'est-à-dire strictement rien !

Une peau et un pelage très sales

Une peau et un pelage très sales

Même si un chien n'a pas besoin d'être lavé très souvent, son pelage finit tout de même par se salir, en particulier lorsqu'il se trouve dehors.

 

Impuretés, mauvaises herbes, poussières, débris en tout genre, mais aussi sable, boue et autres substances s'accumulent sur sa peau, au niveau de ses poils, entre ses coussinets... Le sébum produit naturellement par l'épiderme a lui aussi tendance à s'agglutiner à la surface de la peau et à la base des poils, s'il n'est pas retiré de temps en temps par un shampoing.

 

Or, comme chez l'être humain, qui dit saletés, dit le plus souvent mauvaises odeurs à la clé, en plus d'autres désagréments.

Les chiens les plus concernés

Un groupe de chiens sales debout sur un rocher

Dans l'ensemble, les chiens qui se salissent beaucoup sont ceux qui passent beaucoup de temps en extérieur et/ou se baignent souvent : les chiens de chasse, les grands sportifs sont ainsi les premiers concernés, même s'ils ne sont pas les seuls.

 

Les chiens ayant un pelage long et dense ont également tendance à accumuler les poussières, saletés et autres débris, et se salissent donc plus vite que ceux ayant un pelage très court ou ras - voire pas de pelage du tout. Ce n'est toutefois pas une généralité : par exemple, le Colley a beau avoir un poil très long et dense, il se salit finalement peu car sa fourrure est auto-nettoyante.

 

À noter que certaines races comme le Basenji se comportent comme de vrais petits félins lorsqu'il s'agit de leur toilette, de sorte qu'il n'est quasiment jamais nécessaire de les laver, même après une promenade particulièrement salissante.

Enlever la mauvaise odeur de la peau

Un Poméranien et un Yorkshire prennent un bain dans la baignoire

Si un chien sent mauvais parce que son pelage est sale, la solution est simple : un bon bain s'impose, accompagné d'un shampoing spécialement conçu pour la gent canine. Un simple rinçage risque en effet de ne pas suffire à le débarrasser de sa mauvaise odeur.

 

Lorsque le bain survient alors que le pelage sent déjà bien mauvais, mieux vaut probablement utiliser plutôt un shampoing humide. En effet, les shampoings secs sont surtout utiles lorsque le poil est peu sale, mais risquent de ne pas suffire pour un nettoyage en profondeur.

Prévenir les mauvaises odeurs

Une femme donne un bain à son chien

Pour éviter qu'un chien sente mauvais de la peau, il suffit de le laver de temps en temps, en particulier lorsqu'il est sale. La fréquence de lavage dépend de chaque animal, de son pelage et de son mode de vie.

 

Il ne faut toutefois pas oublier qu'un chien ne doit pas être lavé souvent (une fois par mois au grand maximum, sauf cas particulier), au risque de bouleverser l'équilibre naturel de sa peau et d'augmenter les problèmes cutanés au lieu de les régler.

 

Par conséquent, pour éviter de multiplier les bains, il est recommandé d'opter pour d'autres techniques si le poil est peu sale. Par exemple :

Un problème de peau

Si un pelage sale ou mouillé n'est pas très agréable à sentir, ce n'est ni très grave, ni difficile à détecter, ni même problématique à résoudre. Mais lorsqu'il ne semble pas y avoir de cause évidente à la mauvaise odeur de la peau de son chien, il est important de mener l'enquête, car d'autres causes plus pernicieuses peuvent en être responsables.

Une séborrhée

Une séborrhée

L'exemple le plus courant est la séborrhée, c'est-à-dire la production excessive de sébum.

 

Le sébum est une substance grasse produite par les glandes sébacées, et qui protège la peau et le poil de la déshydratation et de certains microbes. Mais il arrive que cette production soit trop importante : le sébum en excès s'accumule sur le pelage et l'épiderme, leur donnant un aspect gras et émettant une odeur rance particulièrement désagréable.

 

Les causes d'une séborrhée peuvent être très variées : carence dans certaines vitamines ou nutriments, toilettage inapproprié tel que des bains trop fréquents ou avec des shampoings trop agressifs, maladies hormonales, etc. Il existe aussi des prédispositions génétiques chez certaines races.

Article détaillé : La séborrhée chez le chien

Une infection cutanée

Un chien Carlin avec des croûtes sur le museau

Les infections et inflammations cutanées peuvent sentir mauvais, à cause de la prolifération locale de bactéries et/ou de champignons.

 

Ainsi, une plaie qui cicatrise mal ou qui s'infecte, des lésions à la suite d'un grattage excessif (par exemple à cause de puces ou d'autres parasites), un abcès, une fistule... peuvent dégager une mauvaise odeur.

 

Un chien atopique, c'est-à-dire souffrant de dermatite atopique, a également toutes les chances de ne pas sentir très bon, car sa peau est fragilisée par la maladie et est de fait plus sujette aux infections en tout genre.

Comment réagir ?

Un vétérinaire examine un chien Husky

Pour tenter de trouver la cause de la mauvaise odeur du chien, il est utile de commencer par le brosser soigneusement : cela peut permettre de détecter d'éventuelles lésions et infections locales.

 

Une séborrhée se repère sans avoir besoin de chercher beaucoup, car elle donne au poil un aspect gras ou cireux très caractéristique. Quant aux parasites et aux réactions allergiques, ils peuvent être plus difficiles à déceler : il faut donc plutôt procéder par élimination, en écartant d'abord les autres causes possibles de la mauvaise odeur du poil.

 

Dans tous les cas, une visite chez le vétérinaire s'impose : c'est lui qui indiquera le meilleur traitement à mettre en place, en fonction de la cause originelle du problème.