Tondre le pelage de son chien

Tondre le pelage de son chien - L'entretien du poil du chien : entretenir et nettoyer le pelage de son chien

La tonte n'est pas un soin qui concerne tous les chiens, loin s'en faut. Elle n'est en effet recommandée ni même utile que dans un petit nombre de cas, et si elle est mal réalisée, a plus d'inconvénients que d'avantages pour l'animal.

Depuis quand les chiens sont-ils tondus ?

Depuis quand les chiens sont-ils tondus ?

Le métier de tondeur de chiens fit son apparition en France sous le Second Empire, plus précisément vers 1850. La pratique fut adoptée en premier par les classes supérieures possédant un Caniche, connu à l’époque pour être le chien de la bourgeoisie. Les premiers professionnels exerçaient de manière ambulante le long des bords de la Seine, et dans les rues de Paris.


Le fait de tondre cette race avait clairement des visées utilitaires, dans le cadre de son utilisation comme chien de chasse dans les marais. En effet, être débarrassé de son pelage lui permettait de ne pas être alourdi par l'eau ou la boue, et donc d’être plus léger et de nager plus facilement. On ne conservait alors que ses poils de visage, ceux situés sur la cage thoracique ainsi que ceux du bout de ses pattes, et on laissait nu le reste du corps. C’est d’ailleurs de là que vient la tonte dite « lion » chez cette race.

 

Tondre le pelage de son chien

En 1933, le premier salon de toilettage ouvrit ses portes à Paris. D’autres suivirent quelques années plus tard, lorsque le métier se popularisa. La tonte faisait bien sûr partie des principales prestations proposées par ces précurseurs. Néanmoins, la demande évolua : elle ne fut plus uniquement à but utilitaire, mais devint également esthétique, car certains propriétaires se mirent à tondre leurs compagnons afin de les rendre plus élégants.

 

Dans les années 60, les techniques et le matériel utilisé (à commencer par les tondeuses) évoluèrent. Les professionnels s’adaptèrent aux nouvelles races émergentes, notamment celles de chiens à poil long comme le Shih Tzu ou le Loulou de Poméranie. Les premières écoles de formation au métier de toiletteur furent créées aux États-Unis à la même époque.


Au fil des années, la tonte commença aussi à avoir une dimension sanitaire : elle devint recommandée dans certains cas par les vétérinaires pour contribuer au bien-être et à la bonne santé de l’animal.

 

Il existe aujourd'hui de nombreux salons de toilettage partout dans le monde, et de plus en plus de maîtres tondent ou font tondre leur chien afin de correspondre à des normes esthétiques, généralement définies par le standard de la race à laquelle celui-ci appartient. L'usage médical est également toujours d'actualité.

Pourquoi tondre le pelage de son chien ?

Pourquoi tondre le pelage de son chien ?

Tondre le pelage d’un chien peut sembler surprenant, dans la mesure où celui-ci le protège du froid, du soleil ou encore des piqûres d’insectes.


Néanmoins, cela peut être utile - voire indispensable - dans certains cas :

  • le débarrasser de substances posant problème (par exemple s’il est tâché par des matières dangereuses ou difficilement lavables, comme de la peinture ou des polluants) ;
  • éviter les irritations de sa peau causées par des nœuds ;
  • conserver son poil en bon état si ce dernier a tendance à feutrer ;
  • enlever des parasites coincés dans son pelage et/ou faciliter l’application de certains produits antiparasitaires sur sa peau ;  
  • prévenir l’apparition de problèmes cutanés ou soigner une maladie de peau ;
  • améliorer son bien-être et son confort en lui évitant de trop souffrir de la chaleur, s'il habite dans une région chaude ;
  • dégager ses yeux et ses oreilles, afin de lui permettre de mieux voir et de mieux entendre ;
  • répondre à des standards de beauté, par exemple dans l’optique de faire participer son chien à une exposition canine, ces concours de beauté canins.

 

Cet entretien peut à chaque fois être réalisé par un professionnel, mais devient vite coûteux pour le propriétaire. En effet, le prix d’une coupe oscille entre 40 et 100 euros, selon la taille de l'animal et la réputation du salon. C’est pourquoi tondre son chien soi-même offre la possibilité de réaliser des économies. L’investissement initial que représente l'achat d'une tondeuse pour chien peut sembler important, mais il est en fait rapidement rentabilisé, d’autant qu’un modèle de qualité dure des années.

À partir de quel âge peut-on tondre son chien ?

À partir de quel âge peut-on tondre son chien ?

S’il a vocation à croiser régulièrement cet accessoire tout au long de sa vie, il est conseillé de familiariser son chien avec la tondeuse dès que possible. En effet, comme pour toutes les manipulations, il se montrera d’autant plus docile qu’il y a été habitué dès son plus jeune âge et considère cela comme parfaitement normal. Néanmoins, il ne faut pas réaliser la toute première tonte tant que sa croissance n’est pas totalement terminée. Ainsi, il est nécessaire d'attendre l'âge de 12 à 24 mois, selon qu’il est de petite taille ou au contraire appartient à une race géante.


Avant cela, il est toutefois possible de le familiariser au bruit et aux vibrations de l’appareil en l’approchant de lui, puis en la passant sur son corps, sans réellement tondre. Il peut ainsi s’accoutumer au contact de la tondeuse sur sa peau.


Les premières fois, il ne faut pas hésiter à l’apaiser à grand renfort de caresses et de paroles rassurantes, pour qu’il sente que son maître ne veut pas lui faire de mal. En outre, même s’il semble apeuré voire se montre récalcitrant, il ne doit jamais être grondé ou puni durant la tonte, car il aurait alors tout lieu d’associer cette expérience à quelque chose de négatif, voire traumatisant. En tout état de cause, lors de la première utilisation de la tondeuse, il est préférable de commencer uniquement par quelques zones, et de ne continuer que s’il semble à l’aise.

Comment tondre son chien

Quelle que soit la tondeuse employée, la tonte d’un chien est une opération à mener avec patience et dextérité, afin d’éviter de l’effrayer ou de le blesser. Quelques précautions d’usage sont à respecter pour que tout se déroule au mieux.

Préparer son chien avant la tonte

Préparer son chien avant la tonte

Avant de commencer, il est recommandé de s’assurer que le pelage du chien soit propre. Pour cela, il ne faut pas hésiter à faire prendre un bain à l'animal si nécessaire, puis entièrement le sécher. Le poil doit également être brossé et démêlé, sous réserve bien sûr que cela soit possible.


Si l’animal est propre et n’a pas besoin d’être lavé, un coup de brosse est néanmoins indispensable afin de retirer les poils morts coincés dans son pelage et susceptibles de bloquer la tondeuse.


Enfin, dès lors que le pelage n’est pas trop long et/ou dense, et donc que la peau est visible à travers, un rapide coup d’œil est conseillé pour repérer au préalable une éventuelle blessure, irritation, grain de beauté… qu’il faudrait éviter d’écorcher avec la lame.

Installer correctement le chien

Pour que la tonte se déroule du mieux possible pour tout le monde, le chien doit être installé dans une position confortable et à bonne hauteur, par exemple sur une table. Mieux vaut éviter de le poser sur le sol, car il pourrait plus facilement s’échapper des mains de son maître.


Une sangle peut d’ailleurs être utilisée afin de limiter ses mouvements. Néanmoins, s’il est turbulent, il ne faut pas hésiter à recourir à l’aide d’une personne supplémentaire pour le maintenir en place.


Par ailleurs, comme les différents préparatifs peuvent être assez anxiogènes pour lui, il ne faut pas hésiter à le rassurer par des caresses et des paroles réconfortantes.    

Les gestes pour tondre son chien

Les gestes pour tondre son chien

Une fois le chien en place, le maître peut commencer à le tondre. La tondeuse doit être tenue et utilisée avec la lame à plat, et le mouvement doit toujours se faire dans le sens du poil.


La tonte est à réaliser du haut du corps vers le bas. Il faut donc commencer par le cou, continuer avec le dos, puis vers le ventre, pour enfin finir par le haut des pattes. La vitesse de la tondeuse doit être réduite pour les zones plus sensibles, comme par exemple les tétines.


Une fois l’animal tondu, un sabot plus petit peut être utilisé pour le contour de ses pattes. Une autre option pour tailler les poils de cette zone fragile est d'utiliser des ciseaux, afin d’éviter toute coupure.

 

Tondre le pelage de son chien

La dernière étape est beaucoup plus sensible et dangereuse à faire que le reste du corps, puisqu’elle consiste à tondre une partie des poils situés sur la tête. Elle ne concerne néanmoins pas toutes les races, mais uniquement celles pourvues de poils devant les yeux et le museau.

 

Concernant ce dernier, il convient de le peigner, de glisser les poils situés sur cette zone entre ses doigts, puis de couper ceux qui en dépassent à l’aide de la tondeuse, après avoir pris soin de la régler sur une vitesse faible (si elle en possède plusieurs). Quant aux parties délicates, comme les poils situés autour des yeux et des oreilles, elles sont à couper à l’aide de ciseaux pour chiens à bouts ronds, afin ne pas effrayer ou blesser son compagnon.


Si le pelage est emmêlé, il est recommandé de changer la tête de coupe et d’en utiliser une autre plus courte, afin de faciliter l’opération. Pour venir à bout des nœuds difficiles, les lames peuvent aussi être lubrifiées durant la tonte, grâce à une huile fournie lors de l’achat de la tondeuse ou achetée séparément. Cela permet d’éviter à ces dernières de chauffer, ce qui pourrait blesser l’animal.

Après la tonte

Après la tonte

Une fois la tonte réalisée, il est important de brosser son chien afin d’enlever les poils coincés dans sa fourrure. Si cela semble nécessaire, il peut même être douché à l’eau claire.


Enfin, si l’animal s’est bien comporté tout au long des opérations, le maître peut le récompenser par une friandise. Il est particulièrement important de le faire les premières fois, pour qu’il associe ces moments potentiellement pénibles à quelque chose de positif.

Dernière modification : 12/12/2020.

Commentaires sur cet article

Sympa la vieille recette mais ... le pétrole, le goudron : beurk, beurk !
On peut facilement la remettre au goût du jour de façon écologique en demandant l'avis de personnes compétentes. Par exemple sur le forum "Céphée natur'elles"

   
Par CocciNim

merci pour ses conseille, combien mette de temp les poils pour repoussé ?

0    0
Par hakimm89

bonjour,je viens d'acheter une ckc, elle a beaucoup de pellicules blanche sur son corps,et a ces endroit meme les poils tombent plus. je lui ai fait un shampoing a l'huile de cade ça c'est estompé mais il y en a tjs que puis-je faire?on me dit de mettre un cuillere d'huile dans ses croquettes est ce que je peux ? cordialement

0    0
Par de notaris marylene
Chatsdumonde.com Vous aimez aussi les chats ?

Vous aimez aussi les chats ?