Couper les ongles (ou griffes) de son chien

Couper les ongles (ou griffes) de son chien

Comme beaucoup d'animaux, le chien possède des ongles, qui lui permettent notamment de creuser efficacement le sol, faciliter ses déplacements, et protéger ses pattes et ses coussinets.


On imagine toutefois mal que des ongles en mauvais état peuvent avoir des répercussions sur le reste de l'organisme. Et pourtant, pour avoir un chien en bonne santé, il est important d'en prendre soin.


Pour quelles raisons doit-on tailler les ongles de son chien ? À quelle fréquence les ongles doivent-ils être coupés, et comment procéder pour ne pas blesser son chien ? Le dégriffage peut-il être une solution ?

Offrez les meilleurs soins à votre chien !
Offrez les meilleurs soins à votre chien !
Les frais vétérinaires peuvent très vite grimper...

Choisissez une assurance qui le couvre en cas d'accident et de maladie.
Partager
 Envoyer cette page à un ami

Pourquoi couper les ongles de son chien ?

Pourquoi couper les ongles de son chien ?

Comme chez l'Homme, les ongles du chien poussent en continu et s'usent plus ou moins vite en fonction de leur degré d'utilisation. Chez un animal peu actif, il n'est pas rare qu'ils deviennent très longs, puisqu'ils s'usent très peu. Or, lorsqu'ils commencent à toucher le sol, cela peut avoir plusieurs conséquences néfastes sur la santé du chien :

 

  • sa démarche est perturbée, car des ongles proéminents empêchent les coussinets de toucher le sol. Or, il s'agit d'un animal digitigrade, c'est-à-dire qu'il prend appui sur ses doigts et ses coussinets pour se déplacer, et non pas sur la plante, comme les humains. Des ongles longs peuvent à terme impacter négativement sa posture et causer des douleurs articulaires ;

 

  • la sensibilité des pattes du chien est accrue du fait de la pression exercée par les ongles sur l'extrémité des doigts (un peu comme nous quand nos orteils touchent le bout de nos chaussures...) ;

 

  • les ongles longs sont plus fragiles : ils peuvent plus facilement se casser et même se transformer en ongle incarné, avec à la clé une douleur intense, un risque d'infection et des complications parfois graves. Si l'ongle se casse au niveau de la partie vivante, non seulement la repousse peut être compromise, mais en plus, le risque d'infections est réel.

 

Par ailleurs, en coupant les ongles de son chien à intervalle régulier, on empêche la partie vivante de s'étendre dans la partie cornée. Il faut en effet savoir que chez les chiens aux ongles longs, la partie vivante peut grandir et aller beaucoup plus loin que chez leurs congénères, ce qui rend la manipulation et la coupe des ongles plus douloureuses et plus compliquées. En conséquence, il n'est pas facile de remédier à des griffes trop longues depuis trop longtemps, car le moindre contact peut provoquer une douleur chez le chien.

 

Pour éviter de tomber dans ce double cercle vicieux, il est recommandé de couper les ongles de son chien chaque fois que nécessaire, plutôt que d'effectuer seulement une grosse coupe occasionnelle.

Quand couper les ongles de son chien ?

Quand couper les ongles de son chien ?

Il importe de surveiller les ongles de son chien afin qu'ils ne deviennent pas trop longs.

 

Généralement, dès lors qu'ils dépassent les coussinets et touchent le sol, ou qu'une griffe est tordue (elle part sur un côté), on considère qu'il faut les tailler. Chez les chiens d'appartement ou peu actifs, cela se produit en moyenne toutes les quatre à six semaines. Chez les races de chiens sportives et qui se dépensent beaucoup, la coupe des ongles est rarement nécessaire, mais il faut tout de même contrôler leur état au moins une fois par mois, au cas où.

 

Il faut traiter en même temps les ongles des ergots qui, même s'ils posent moins de problème que les autres du fait de leur position, peuvent tout de même se casser et provoquer des infections s'ils deviennent trop longs.

Le matériel pour couper les ongles de son chien

Coupe-griffe et lime à griffe
Coupe-griffe et lime à griffe

Les ongles des chiens sont bien plus épais et solides que nos ongles à nous, même dans le cas de chiens de petite taille : il ne saurait donc être question d'utiliser un coupe-ongle pour humain ou même une paire de ciseaux pour procéder à cet exercice délicat.

 

Heureusement, il existe des coupe-ongles ou coupe-griffes adaptés pour les chiens : on peut s'en procurer dans un salon de toilettage, en animalerie, chez certains vétérinaires et même en grandes surfaces. On trouve deux types de coupe-ongles pour chien : le type "guillotine" qui, comme son nom l'indique, possède une lame tranchante, et le type "pince" qui écrase l'ongle avant de le sectionner. Si les deux sont utilisables quel que soit le chien, le type "guillotine" est tout de même recommandé, car il présente moins de risque d'abîmer l'ongle, et la sensation est moins désagréable pour le chien. Dans les deux cas, le prix se situe entre 5 et 15 euros.

 

Si le maître n'est pas très à l'aise avec un coupe-ongles, ou s'il a peur de faire mal à son chien en coupant trop court, il peut opter pour une lime à griffe électrique. Les modèles proposent souvent plusieurs vitesses de rotation et peuvent s'adapter à différentes tailles d'ongles. Ils sont toutefois un peu plus chers que les coupe-griffes classiques, puisqu'il faut plutôt compter entre 20 et 40 euros.

Comment couper les ongles de son chien ?

Qu'on se le dise : couper les ongles de son chien est loin d'être un acte aussi simple et anodin que de couper ses propres ongles. De manière générale, les pattes et les coussinets sont des zones sensibles pour lui, et il n'aime pas beaucoup que quelqu'un (même son maître) les manipule. Il faut donc agir prudemment pour éviter de le stresser et/ou de provoquer une réaction agressive.

Nettoyer les pattes et les ongles du chien

Nettoyer les pattes et les ongles du chien

Avant toute chose, il convient de s'assurer que les pattes du chien sont bien propres.

 

Si ce n'est pas le cas, il faut prendre le temps de retirer toutes les saletés qui peuvent s'être agglutinées au niveau des poils et entre les coussinets, et bien nettoyer ensuite. Il sera alors plus simple de distinguer la partie vivante de l'ongle de la partie morte, et cela limitera aussi le risque d'infection en cas de saignement accidentel.

Immobiliser son chien pour la coupe des ongles

Immobiliser son chien pour la coupe des ongles

Afin de faciliter la coupe, il est nécessaire d'adopter une bonne position pour soi-même et pour le chien. L'idéal est de le maintenir pour éviter qu'il ne se débatte et s'agite, ce qui augmenterait le risque d'accidents. Pour un chien de petite taille, la meilleure option consiste à le prendre sur ses genoux.

 

En revanche, pour un très grand chien, mieux vaut le faire asseoir et l'immobiliser en lui passant un bras au-dessus du dos, ou carrément le faire coucher.

 

Quelle que soit sa taille, et en particulier si elle est un tant soit peu conséquente, il peut être nécessaire de se faire aider d'une autre personne si le chien s'agite : pendant que l'une le tient, l'autre lui coupe les ongles.

Repérer la partie morte de l'ongle

© Planete Animal
© Planete Animal

Pour ne pas blesser son chien en coupant ses ongles, il ne faut en aucun cas entailler la partie vive de l'ongle, et s'attaquer uniquement à la zone morte. Malheureusement, c'est plus facile à dire qu'à faire.

 

La partie vivante est de couleur rosée, du fait des vaisseaux sanguins qui la parcourent. Sur les chiens aux ongles clairs, la distinction se fait facilement, car cette couleur rose se voit par transparence à travers la partie cornée. En revanche, sur les ongles sombres ou noirs, la partie vivante est beaucoup plus difficile à repérer. On peut toutefois s'aider d'une petite lampe pour déceler la frontière entre les deux.

 

Pour s'assurer de ne pas commettre d'erreur, il est possible d'exercer avec la pince une légère pression sur l'ongle à l'endroit où l'on souhaite couper. Si la pince se situe au niveau de la partie vive, le chien sent alors la pression et a le réflexe de retirer sa patte. Si au contraire elle se situe au niveau de la partie morte, il ne sent rien et n'a donc aucune réaction : c'est le signal qu'il est possible de couper à cet endroit.

 

Dans le doute, mieux vaut éviter de couper trop court ou opter pour une lime à griffe, qui présente moins de risques de faire mal au chien.

Procéder à la coupe de l'ongle

Procéder à la coupe de l'ongle

Une fois qu'on est sûr de l'endroit où on peut couper, il n'y a plus qu'à !

 

Il est alors nécessaire de bien tenir la patte et de positionner la pince à l'horizontale, de manière à couper l'ongle parallèlement aux coussinets. En effet, il ne faut jamais couper de biais ou verticalement : cela détériore l'ongle, et il y a davantage de chance d'atteindre les nerfs et les vaisseaux sanguins du chien.

 

Une fois l'exercice achevé, on n'oublie pas de le récompenser par des caresses, voire occasionnellement par une friandise pour chien, afin qu'il s'en souvienne comme d'un évènement positif.

Que faire en cas de plaie ou de saignement ?

Que faire en cas de plaie ou de saignement ?

Il arrive que la partie vive de l'ongle soit atteinte au moins de la coupe, malgré toutes les précautions prises. Dans ce cas, un saignement plutôt abondant peut se produire. Pour stopper l'hémorragie du chien, on peut utiliser une compresse ou un coton imbibé d'eau froide, avec lequel on exerce une pression sur l'ongle pendant quelques minutes. On peut aussi utiliser une poudre ou un pansement hémostatique, c'est-à-dire conçu pour arrêter les hémorragies. Une fois le saignement stoppé, il ne faut pas oublier de désinfecter la plaie avec un produit antiseptique - si possible sans alcool, pour qu'il ne pique pas.

 

Dans la majorité des cas, un tel accident n'est pas grave. La douleur du chien disparaît après quelques instants, et la plaie cicatrise en quelques jours sans difficulté particulière. En revanche, si la partie vivante est franchement atteinte, la repousse de l'ongle peut être compromise, un risque d'infection existe, et des complications peuvent apparaître - en particulier une perte de sensibilité. Il est alors impératif de consulter un vétérinaire.

Habituer son chien à se faire couper les ongles

Habituer son chien à se faire couper les ongles

La taille des ongles n'est pas très agréable pour le chien, qui n'aime pas particulièrement rester immobile pendant plusieurs minutes et voir quelqu'un lui toucher les pattes, les coussinets et les griffes. Et si par malheur, la première séances se passe mal (en particulier si le maître entaille accidentellement la partie vive), il y a fort à parier qu'il ne voudra pas retenter l'expérience de sitôt...

 

La coupe est pourtant nécessaire chez les chiens dont les ongles ne s'usent pas suffisamment de manière naturelle (par exemple chez ceux vivant en appartement). Pour que l'exercice ne se transforme pas en corvée, il est important de prendre le temps de désensibiliser l'animal. Pour cela, il faut habituer son chien à être manipulé dès son plus jeune âge : on commence par lui apprendre à donner la patte chaque fois qu'on le demande, puis on manipule ses doigts, ses coussinets et ses ongles à intervalle régulier, et enfin on le met en contact avec le coupe-ongle ou la lime électrique, de sorte qu'il s'y habitue. Il ne faut alors pas oublier de le récompenser chaque fois qu'il se montre docile.

 

Plus cette désensibilisation est entamée tôt (le mieux étant de commencer lorsque le chiot découvre la peur, entre la 8ème et la 12ème semaine), plus elle est efficace. Elle peut aussi être pratiquée à l'âge adulte, par exemple après une séance traumatisante, ou bien tout simplement pour un chien qui jusqu'alors n'avait jamais eu besoin de se faire couper les ongles.

Vous tenez à la santé de votre chien ?
Vous tenez à la santé de votre chien ?
Les dépenses vétérinaires peuvent être énormes...

N’attendez pas qu'il soit trop tard pour l'assurer !
Remboursement sous 48h
Cliquez ici

Faire dégriffer son chien : une solution ?

© Sapc.com
© Sapc.com

Lorsqu'un animal fait des dégâts à la maison, certains maîtres envisagent parfois de le faire dégriffer, c'est-à-dire de lui retirer les ongles ou les griffes par une intervention chirurgicale. Le dégriffage, aussi appelé onyxectomie, se pratique sous anesthésie générale et s'applique surtout aux griffes du chat. Ces dernières peuvent en effet causer d'importants dégâts aux meubles, notamment lorsqu'il marque son territoire. La question peut toutefois se poser aussi pour le chien, par exemple lorsque les ongles des ergots abîment le canapé ou le fauteuil.

 

Or, il faut savoir que le dégriffage d'un chien est considéré juridiquement dans la plupart des pays d'Europe (dont la France, la Belgique et la Suisse) comme un acte de cruauté envers l'animal. Il y est donc interdit dans le cas général, et n'est autorisé que s'il existe un risque avéré de complication ou d'infection. De la même façon, l'ablation de l'ergot du chien est désormais interdit dans ces mêmes pays, sauf dans le cas où il est douloureux ou représente un handicap physique pour l'animal.

 

En revanche, au Canada et aux Etats-Unis, le dégriffage est une pratique légale et courante, puisque 25% des chats domestiques y sont dégriffés, d'après une étude intitulée « Assessment of claims of short- and long-term complications associated with onychectomy in cats » publiée en octobre 2001 dans la revue Journal of the American Veterinary Medical Association. L'ablation des ergots y est également permis dans certaines localités, malgré l'opposition farouche des associations de protection des animaux locales.

 

Il faut par ailleurs savoir que même si le dégriffage et l'ablation de l'ergot sont autorisés, ils peuvent provoquer une douleur persistante chez l'animal ainsi que des complications parfois graves, notamment en cas d'infection. Ils empêchent également de valider le pedigree de son chien, et du même coup de participer à des expositions canines.

Le protège-griffres pour chien : une alternative au dégriffage

Pour protéger ses meubles sans avoir besoin de recourir au dégriffage, il est possible d'opter pour des protège-griffes pour chien.

Qu'est-ce qu'un protège-griffes ?

Qu'est-ce qu'un protège-griffes ?

Un protège-griffes est un accessoire en plastique souple, qui se pose directement sur les griffes d'un animal, par exemple un chat ou un chien.

 

Son nom pourrait presque être considéré comme réducteur. En effet, son but est à la fois :

  • d'une part, de protéger les griffes du chien pour éviter qu'elles s'abîment lorsqu'il marche ou creuse ;
  • d'autre part, de protéger les meubles et sols (il s'agit d'ailleurs du but premier de cet accessoire).

 

Cet accessoire ne dispense toutefois pas de couper les ongles de son chien environ une fois par mois, voire peut-être du coup davantage, dans la mesure où cet accessoire empêche par définition l'usure naturelle des ongles.

 

Le prix d'un protège-griffes pour chien est de l'ordre de 30 euros pour une boîte de 20 capuchons.

Quel chien peut utiliser un protège-griffes ?

Quel chien peut utiliser un protège-griffes ?

Les protège-griffes sont adaptés à tous les chiens, quels que soient leur race, leur taille ou leur mode de vie.

 

Ils sont toutefois recommandés pour certains individus en particulier, qui en ont plus besoin que les autres :

  • les chiens qui se grattent beaucoup, car ses griffes pourraient abîmer sa peau et créer des lésions cutanées ;
  • les chiens nerveux, agité ou simplement un peu foufou, car ses griffes pourraient blesser son entourage et/ou endommager les meubles.

 

En revanche, ceux qui passent une grande partie de leur temps en extérieur ou qui sont naturellement calmes n'ont a priori pas besoin de protège-griffes.

Mettre un protège-griffes à son chien

Mettre un protège-griffes à son chien

Il n'est pas très compliqué de mettre des protège-griffes à son chien.

 

Il suffit en fait d'appliquer un point de colle chirurgicale sur le protège-griffe, avant de le poser. La colle chirurgicale est une colle spécialement conçue pour ne pas abîmer la griffe, si bien que le chien ne risque rien.

Avec la repousse naturelle des ongles, les protège-griffes d'un chien finissent naturellement par tomber au bout de quatre à huit semaines en moyenne. Lorsque cela se produit, c'est indubitablement le signe que les ongles sont devenus trop longs et qu'il faut les couper. Il est ensuite possible de lui remettre des protège-griffes nouveaux, dans le cas d'une utilisation dans la durée.

Si le maître ne parvient pas à poser lui-même les protège-griffes, par exemple parce que le chien s'agit et ne se laisse pas manipuler, il est toujours possible de se tourner vers un toiletteur canin professionnel : celui-ci se fera un plaisir de s'en charger, voire de montrer au maître comment s'y prendre pour qu'il le fasse lui-même la fois suivante.

Le mot de la fin

La coupe des ongles du chien, bien qu'essentielle chez les individus qui ne se dépensent pas beaucoup, est rarement une partie de plaisir pour le maître et pour son compagnon. Toutefois, en habituant son chien dès son plus jeune âge à l'exercice et en prenant quelques précautions pour ne pas le stresser ni lui faire mal, il est possible d'effectuer cette opération soi-même sans trop de difficultés.

 

Néanmoins, un maître qui ne se sent malgré tout pas suffisamment à l'aise peut se tourner vers un toiletteur professionnel. La prestation ne dure que quelques minutes et coûte au maximum une dizaine d'euros. Elle est d'ailleurs généralement incluse par défaut dans les séances de toilettage du chien par un professionnel.

Dernière modification : 28/10/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Vous tenez à la santé de votre chien ?
Vous tenez à la santé de votre chien ?
Les dépenses vétérinaires peuvent être énormes...

N’attendez pas qu'il soit trop tard pour l'assurer !
Remboursement sous 48h
Cliquez ici

Discussions sur ce sujet