Réagir face à un chien en état de choc

Réagir face à un chien en état de choc

Un état de choc désigne un trouble circulatoire aigu pouvant rapidement présenter un risque mortel. Il peut avoir pour origine un trauma (hémorragie du chien, atteinte neurologique...), une maladie cardio-vasculaire canine (maladie grave du myocarde...), une infection (septicémie...), une allergie du chien (choc anaphylactique) ou encore une perte excessive de fluide (diarrhée du chien, vomissements du chien...).

 

Dans un premier temps, les symptômes de l’état de choc sont une respiration accélérée, un pouls rapide, des muqueuses pâles et une température corporelle basse. Puis, dans un second temps, on peut observer une respiration faible, des battements de cœur irréguliers et une absence de réaction. L'état de choc non pris en charge aboutit rapidement à un arrêt cardio-respiratoire, et donc potentiellement à la mort du chien.

 

Dès l'apparition de ces signes avant-coureurs, il faut contacter un vétérinaire et placer l’animal dans une position latérale stable, puis surélever son bassin et ses pattes arrière en les calant par exemple sur une veste ou un coussin. L'envelopper dans une couverture ou une serviette permet de maintenir la température corporelle du chien et donc d'éviter une hypothermie du chien, qui est une conséquence directe du défaut de circulation du sang dans l'organisme.

 

Si l'état de choc est la conséquence d'un saignement important causé par une ou plusieurs plaie(s) externe(s), il faut tout mettre en oeuvre pour stopper l'hémorragie du chien en attendant l'arrivée des secours.

 

Les symptômes d'un état de choc doivent absolument être traités en urgence, car dans le cas contraire, il faudra procéder à une réanimation du chien en arrêt cardiaque.

Dernière modification : 10/10/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Discussions sur ce sujet