Vermifuger son chien : pourquoi, quand et comment ?

Vermifuger son chien : pourquoi, quand et comment ?

Si les parasites externes tels que les puces, les tiques ou encore les poux sont bien connus des maîtres, il n'en va pas de même en ce qui concerne les vers du chien, qui sont des parasites internes. Ces petites bêtes peu ragoûtantes se logent principalement dans l'appareil digestif du chien, mais certaines comme le ver du coeur ou le ver des poumons peuvent coloniser d'autres organes.


Vermifuger son chien est un moyen efficace de lutter contre ces parasites internes avant même qu'ils n'aient le temps de causer des dégâts. De plus, comme la plupart d'entre eux sont transmissibles à l'Homme, la vermifugation permet de protéger l'ensemble de la famille.

Qu'est-ce qu'un vermifuge ?

Qu'est-ce qu'un vermifuge ?

Un vermifuge, aussi appelé anthelminthique, est un traitement médicamenteux qui a pour rôle de tuer des parasites internes qui colonisent les humains ou les animaux. Il en existe plusieurs sortes : certains vermifuges luttent contre un type de parasites en particulier, tandis que d'autres ont une action multiple, raison pour laquelle on les qualifie de "à large spectre".

 

Contrairement aux traitements antiparasitaires externes, les vermifuges n'ont pas d'action dans la durée : ils éliminent simplement les vers présents sur le chien à l'instant où ils sont administrés, mais n'agissent pas sur ceux qu'il contracte ultérieurement, ni même sur ceux qui sont présents dans son environnement (oeufs, larves, etc.). C'est pourquoi ce type de traitements ne peut être efficace dans la durée qu'à condition d'être administré à intervalle régulier. Heureusement, les parasites internes se développant lentement, il n'est généralement pas nécessaire de traiter son chien contre les vers plus de quelques fois par an.

Pourquoi vermifuger son chien ?

-

Vermifuger son chien pour le protéger

Vermifuger son chien pour le protéger

Présents sous forme d’œuf ou de larve, les vers colonisent le tube digestif et les organes du chien, et se nourrissent de ses nutriments. Sans vermifuge, l'animal se retrouve privé de ses éléments essentiels : il meurt à petit feu, dans de terribles souffrances. Certains types de parasites colonisent quant à eux les cellules du chien et les détruisent : c'est le cas par exemple de celui responsable de la piroplasmose, une maladie qui se traduit par la destruction des globules rouges et qui peut être mortelle si elle n'est pas prise en charge à temps.

 

Pour cette raison, lorsqu'on suspecte son chien d'être infesté, il est important de le vermifuger sans attendre. En effet, même si les parasites grandissent lentement, ils peuvent rapidement dégrader sa santé, en particulier s'ils se répandent dans l'organisme et attaquent plusieurs organes en même temps.

 

Malheureusement, il n'est pas facile de savoir si son chien a des vers. En effet, ces derniers ne sont pas excrétés dans les selles en continu, et ne sont de toute façon pas forcément visibles à l'oeil nu. De plus, les principaux symptômes sont peu caractéristiques, c'est-à-dire qu'ils peuvent être provoqués par un grand nombre de maladies. En conséquence, il peut se passer plusieurs mois entre le moment où le chien est contaminé, et celui où le diagnostic est finalement posé. Or, selon les parasites, la maladie peut évoluer plus ou moins vite et mettre rapidement en danger le chien, en particulier si son organisme est déjà affaibli. Pour cette raison, il est recommandé de vermifuger son chien de manière préventive et à intervalle régulier, et pas seulement lorsqu'on constate des symptômes.

Vermifuger son chien pour se protéger soi-même

Vermifuger son chien pour se protéger soi-même

Les parasites internes représentent un danger pour la santé du chien, mais aussi pour son entourage, car la plupart d'entre eux peuvent également contaminer l'Homme : c'est ce que l'on appelle les zoonoses du chien.

 

Deux parasites sont particulièrement dangereux pour les êtres humains :

  • les ascarides Toxocara, qui peuvent causer la cécité dans les cas extrêmes ;
  • les échinocoques, qui peuvent engendrer des kystes au niveau du foie si l'organisme de la personne infectée ne les élimine pas spontanément. Ils sont beaucoup plus rares que les Toxocara et sont surtout présents dans les zones densément peuplées de renards, par exemple dans l'Est de la France.

 

La transmission du chien à l'Homme peut se faire par simple contact ou par ingestion de produits infectés. Les enfants sont les plus exposés, car ils jouent davantage avec l'animal et ont de plus tendance à porter à leur bouche leurs mains ou des objets divers qui ont eux-mêmes potentiellement été contaminés au préalable.

 

Ainsi, protéger un animal contre les parasites internes, c'est aussi s'assurer de la santé de sa famille et de l'ensemble de la population, car en tuant régulièrement les parasites, on les empêche de se multiplier et de se répandre dans le foyer. C'est pourquoi les autorités de santé nationales et internationales telles que l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ou la FAO (Foor and Agriculture of the United Nations) insistent sur l'importance de vermifuger les chiens pour protéger les maîtres.

Doit-on vermifuger tous les chiens ?

Doit-on vermifuger tous les chiens ?

Qu'on se le dise : les parasites internes se trouvent partout, et ils peuvent contaminer absolument tous les chiens : les très jeunes comme les plus âgés, les chiens de grande taille comme les plus petits, les chiens de race comme les autres, etc. Même les chiens d'appartement peuvent se faire infester, soit au moment de la promenade quotidienne, soit directement dans leur foyer, parce que le maître peut ramener des parasites sous ses chaussures ou accrochés à ses habits sans même en avoir conscience.

 

Bien évidemment, les risques ne sont pas les mêmes en fonction du mode de vie du chien : un individu peu actif et qui passe le plus clair de son temps allongé sur le canapé a beaucoup moins de chances de croiser des vers sur sa route que le chien de chasse qui passe ses journées en extérieur, au contact d'animaux sauvages. Pour cette raison, les fréquences et les champs d'action des vermifuges peuvent varier d'un animal à l'autre, en fonction des risques que chaque animal prend.

Quel vermifuge choisir pour mon chien ?

Les vermifuges étant des médicaments, ils ne sont disponibles que dans des pharmacies ou dans des cabinets vétérinaires. Certains peuvent être achetés sans ordonnance, mais pour les autres, une prescription du vétérinaire est nécessaire.

Le champ d'action du vermifuge

Le champ d'action du vermifuge

Tous les vermifuges pour chien ne se valent pas : certains ont une action précise sur quelques parasites seulement, tandis que d'autres ont un champ d'action beaucoup plus large. Comme pour les vaccins pour chien, il s'agit en fait de trouver le bon compromis entre l'efficacité du traitement et les risques encourus par l'animal en fonction de son âge, son mode de vie, l'endroit où il se trouve, etc.

 

Par exemple, les chiots qui ont tendance à beaucoup mordiller sont davantage exposés à toutes sortes de vers, d'autant que leur système immunitaire est encore peu mature. De la même façon, un chien nourri avec un régime BARF est exposé aux parasites présents dans la viande crue : il a alors besoin d'un vermifuge différent de ses congénères.

 

Il est donc essentiel de se tourner vers un vétérinaire pour savoir quel produit choisir en fonction du chien et de son mode de vie. La plupart des vermifuges agissent a minima contre les nématodes et les cestodes, qui comprennent un grand nombre de vers. Pour les chiens ayant des besoins spécifiques, il faudra peut-être opter pour des produits différents.

Choisir un vermifuge adapté à son chien

Choisir un vermifuge adapté à son chien

De plus, le choix d'un vermifuge pour son chien doit se faire en prenant en compte les points suivants :

 

  • la compatibilité avec le poids de l'animal : en effet, certains vermifuges ciblent les individus de très petit gabarit, d'autres les petites et moyennes tailles, d'autres exclusivement les très grands ;

  • la compatibilité avec l'âge et l'état du chien : certains vermifuges sont interdits aux chiennes gestantes et/ou allaitantes, ou encore aux chiots, car ils sont trop puissants pour eux et peuvent provoquer un empoisonnement ;

 

  • les contre-indications, notamment pour les chiens âgés, mais aussi pour ceux ayant des troubles respiratoires, de l'anémie, des troubles cardiaques, etc. Il existe même des vermifuges inadaptés à certaines races en particulier comme le Colley ou le Berger Australien, car elles peuvent présenter une hypersensibilité médicamenteuse : en raison d'une mutation génétique sur le gène MDR1, l'effet de certaines substances est amplifié, ce qui les rend dangereuses même à des doses habituelles.

 

Les vermifuges pour chien sont disponibles en injections, en pipettes ou en comprimés. Pour ces derniers, il est possible de les cacher dans la nourriture, ou encore d'opter pour un produit aromatisé. Certains fabricants proposent même des vermifuges sous forme de friandises pour chiens. Enfin, pour ceux qui préfèrent des produits issus de la phytothérapie canine, il est désormais possible d'opter pour un vermifuge naturel, qui fonctionne sur le même principe qu'un traitement classique.

 

Une fois administré, il faut compter 7 jours pour que le produit fasse son effet et tue tous les vers d'un chien modérément atteint. En revanche, si ce dernier est très infesté, il est préférable de se tourner vers un vétérinaire pour mettre en place un "traitement de choc", généralement à base d'injections.

À quelle fréquence vermifuger son chien ?

Afin d'éviter des complications graves dues à une infestation massive de parasites, il est fortement recommandé de vermifuger le chien à des périodes fixes, en respectant un calendrier défini, et ce tout au long de sa vie. La fréquence du traitement dépend ensuite de chaque individu et de son mode de vie.

Quand vermifuger un chien adulte ?

Quand vermifuger un chien adulte ?

Dans le cas général, il n'est pas nécessaire de vermifuger un chien adulte plus quelques fois par an, quel que soit son âge, qu'il s'agisse d'un mâle ou d'une femelle.

 

Dans le cas où il sort souvent, il est préférable de vermifuger son chien tous les 3 mois, à chaque changement de saison, c'est-à-dire au total 4 fois par an. En revanche, s'il sort peu ou s'il vit en ville, un traitement du chien contre les vers tous les 6 mois est normalement suffisant, car le risque qu'il en contracte est alors plus faible.

 

Si par contre le chien vit dans une zone à risque ou même s'y rend temporairement (par exemple pour des vacances), la fréquence de vermifugation doit alors être accrue. Par exemple, dans le sud de la France, là où les vers du coeur sont très présents, il est vivement recommandé de traiter son chien tous les mois. En cas de doute sur la présence éventuelle de parasites spécifiques dans telle ou telle région, mieux vaut contacter un vétérinaire.

 

Enfin, il est préférable que le chien soit aussi traité contre les puces et les tiques, car elles sont susceptibles de transmettre des vers par le biais de leurs morsures. Dans le cas où le chien n'est pas traité contre les parasites externes, mieux vaut le vermifuger toutes les 2 à 3 semaines, en s'assurant bien sûr de choisir un médicament qui permette une telle fréquence.

Quand vermifuger un chiot ?

Quand vermifuger un chiot ?

Les chiots sont eux aussi susceptibles d'avoir des vers, qu'ils peuvent contracter par le biais de leur environnement ou même en côtoyant des individus contaminés. La transmission peut même se faire pendant le développement prénatal du chiot, si la mère est elle-même infestée.

 

Comme son système immunitaire n'est pas encore mature, le chiot est plus vulnérable que les adultes. De plus, une carence en vitamines ou en nutriments pendant la croissance peut avoir des conséquences graves sur sa santé. Pour cette raison, il est recommandé de le protéger pendant cette période charnière en le vermifugeant dès le 15ème jour de sa vie, puis tous les 15 jours jusqu'à l'âge de 3 mois, et enfin tous les mois jusqu'à l'âge de 6 mois. Enfin, à partir de 6 mois, il peut suivre le protocole de vermifugation du chien adulte.

 

Comme de nombreux médicaments sont trop forts pour être utilisés sur un jeune animal, mieux vaut demander conseil à un vétérinaire pour être certain de ne pas faire de mauvais choix.

Vermifuger une chienne gestante

Vermifuger une chienne gestante

Pour éviter qu'une chienne gestante transmette des vers à ses petits pendant la grossesse ou même ensuite pendant l'allaitement, il importe de respecter un calendrier précis. Il faut en effet savoir qu'en moyenne, deux chiots sur trois meurent avant l'âge de 15 jours si leur mère n'a pas été traitée...

 

Tout d'abord, il est conseillé de vermifuger une chienne reproductrice au moment des chaleurs, entre 8 et 15 jours avant la saillie programmée.

 

Ensuite, la femelle doit être traitée à nouveau aux alentours de son 45ème jour de gestation. En effet, certains vers comme les Toxocaras ou les Ankylostomoses peuvent se développer dans ses organes et contaminer les fœtus par le biais du placenta. Ce passage a lieu aux alentours du 45ème jour de gestation. Le respect de cette fenêtre de tir est très important, car le vermifuge se révèle inefficace s'il est donné un peu trop tôt ou un peu trop tard.

 

Par la suite, le traitement doit être renouvelé 10 à 15 jours après la mise bas de la chienne, puis tous les 15 jours jusqu'à 2 mois, et enfin tous les mois jusqu'à l'arrêt de l'allaitement.

Quelques conseils supplémentaires pour vermifuger son chien

Quelques conseils supplémentaires pour vermifuger son chien

  • Lorsqu'on possède plusieurs chiens, il est fortement conseillé de les vermifuger tous en même temps. En effet, les vermifuges n'ont pas d'action prolongée, et n'empêchent pas la ré-infestation d'un animal à l'autre.

 

  • Lorsqu'on dépose son chien en chenil ou en pension canine, il faut le traiter à nouveau à son retour, car les risques de contamination sont plus importants dans ce type de lieux.

 

  • Si le chien doit être vacciné, il est recommandé de le vermifuger au minimum 15 jours avant, pour qu'il n'y ait pas d'interaction entre les deux.

Le mot de la fin

Les vermifuges permettent de se débarasser efficacement des parasites internes qui infestent le chien. Pour autant, le meilleur moyen de lui rendre la vie encore plus agréable, c'est bien de lui éviter d'être infesté !

 

Pour ce faire, il est possible de limiter les différentes sources de contamination en prenant quelques précautions :

  • nettoyer régulièrement les locaux, gamelles et couchages du chien ;
  • brûler les selles présentes dans le jardin ;
  • éviter les sorties en pâturages et dans les zones ayant des herbes hautes ;
  • empêcher l'ingestion d'animal mort - notamment pour les chiens de chasse - ou de déjections pour les chiens coprophages.

 

Enfin, certains vers étant des zoonoses, maladies du chien transmissibles à l'homme, il convient également d'adopter certaines règles d'hygiène, comme par exemple de ne pas laisser un chien lécher le visage ou les mains d'un enfant.

Dernière modification : 11/26/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet