Les dents du chien : brossage et entretien

Les dents du chien : brossage et entretien

Si les progrès en matière de traitement ont fait nettement régresser les maladies infectieuses et autres maladies graves touchant les animaux domestiques, les chiens ne sont toujours pas à l'abri de maladies bucco-dentaires, telles que les gingivites ou les maladies parondontales. Causées par l'accumulation de plaque et de tartre sur les dents du chien, elles ont, comme toutes les maladies canines, des conséquences peu agréables pour l'animal.


Mais comment prendre soin des dents de son chien ? Voici quelques conseils donnés par Emmanuelle Titeux, vétérinaire comportementaliste à l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort (94).

Partager
 

La dentition du chien

La dentition du chien

Le chien, tout comme l'être humain, a deux dentitions successives :

  • la première, dite lactéale ou déciduale, est composée de 32 dents de lait : 4 canines, 12 incisives et 16 prémolaires ;
  • la seconde dentition est définitive et comprend 42 dents : 4 canines, 12 incisives, 16 prémolaires et 10 molaires.

 

Les dents d'un chien sont réparties équitablement sur chaque mâchoire, à l'exception des molaires : la mâchoire inférieure en compte 6 alors que la mâchoire supérieure en contient "seulement" 4. Ainsi, une fois adulte, la mâchoire supérieure d'un chien compte deux dents de moins que sa mâchoire inférieure.

 

Les dents du chien apparaissent à des âges différents selon leur type :

 

  Dents de lait Dents définitives
Incisives (x 12) Vers 4 à 6 semaines Vers 12 à 16 semaines
Canines (x 4) Vers 3 à 6 semaines Vers 12 à 16 semaines
Prémolaires (x 16) Vers 5 à 10 semaines Vers 16 à 20 semaines
Molaires (x 10)   Vers 16 à 24 semaines

 

Les dents de lait sont très semblables aux dents définitives, à l'exception du fait qu'elles sont beaucoup plus pointues. Par conséquent, un chiot de 4 à 8 semaines blesse les mamelles de sa mère lorsqu'il tête. Cette dernière commence alors à refuser la tétée et oriente progressivement son petit vers une autre source de nourriture : cette transition aboutit au sevrage du chiot aux alentours de sa 7ème ou 8ème semaine.

 

Le chiot commence généralement à perdre ses dents de lait autour du 4ème mois. Il peut arriver que cela n'ait lieu qu'à la sortie des dents définitives, mais elles finissent toujours par tomber à un moment ou un autre. Par contre, il est rare de les retrouver, car il a tendance à les avaler - ce qui n'est pas plus problématique que cela et ne nécessite pas de s'inquiéter. Il est en revanche courant d'observer des petits saignements, voire une inflammation passagère des gencives à ce moment-là. Là aussi, cela est tout à fait normal. Par ailleurs, la pousse des dents - qu'il s'agisse des dents de lait ou des dents définitives - est souvent un peu douloureuse, et peut expliquer en partie les mordillements des chiots : ils tentent de soulager cet inconfort en mâchonnant tout ce qu'ils trouvent.

 

Quel que soit l'âge auquel les dents définitives apparaissent, les oreilles de chez certains chiots ont alors tendance à retomber, ce qui peut faire croire à une carence du chien en vitamine D ou en calcium et pousse certains propriétaires inquiets à avoir recours à des compléments alimentaires pour chien. Or, cette crainte est elle aussi infondée, car il ne s'agit en fait que d'une coïncidence : le calcium et la vitamine D ne sont en rien responsables du phénomène, et une complémentation abusive peut conduire à une intoxication du chien en vitamines, avec à la clef de graves répercussions sur sa santé, notamment un risque accru de dysplasie de la hanche.

Pourquoi brosser les dents de son chien ?

Pourquoi brosser les dents de son chien ?

Un chien a besoin qu'on lui brosse les dents régulièrement. C'est même important, puisque cela permet d'éliminer la plaque dentaire qui se transforme en tartre à la base des gencives. Les bactéries attaquent alors graduellement l'intégrité des gencives et de l'émail, provoquant odeurs désagréables, caries et maladies parodontales.

 

Le PH élevé du milieu buccal des chiens les protège fortement des caries, si bien que les caries chez le chien sont moins courantes que chez l'Homme et ne touche qu'environ 5% d'entre eux.

 

En revanche, l'accumulation de tartre sur les dents peut rapidement devenir problématique chez le chien, beaucoup plus d'ailleurs que chez l'Homme. Elle peut causer :

 

 

  • une gingivite, c'est-à-dire une inflammation très douloureuse de la gencive, du fait de la prolifération des bactéries au niveau de la plaque dentaire ;

 

  • une parodontite canine, qui est généralement la conséquence à terme de la gingivite. Elle se traduit par une détérioration des tissus et des murs osseux au niveau de la gencive, ce qui cause un déchaussement des dents, qui finissent par tomber. D'ailleurs, nombreux sont les jeunes chiens qui perdent des dents à un âge précoce, du fait justement de la parodontose. On estime que plus de 75% des toutous souffrent de cette affection au moins une fois au cours de leur vie ;

 

 

Au final, ne pas brosser les dents de son chien a autant de conséquences que si on ne brossait pas les nôtres pendant 10 à 20 ans ! Tous les chiens sont concernés, y compris les chiots très jeunes qui n'ont pas encore perdu leurs dents de lait.

 

Afin que tout se passe pour le mieux, il faut habituer le chien au brossage des dents dès son plus jeune âge, lorsqu'il arrive à la maison. S'il devait connaître ses premiers brossages de temps une fois adultes, il aurait de grandes chances d'être nettement moins coopératif, ce qui pourrait non seulement compliquer les choses, mais même potentiellement être dangereux.

 

Quant à la fréquence idéale de brossage des dents du chien, une fois par jour est parfait, mais si une fois par semaine est déjà très bien.

 

Dans tous les cas, il est primordial d'utiliser un matériel de brossage des dents adapté au chien.

Pourquoi brosser les dents de son chien ?

Le matériel pour brosser les dents de son chien

Le matériel pour brosser les dents de son chien

Le brossage des dents de votre chien n’est pas une opération bien compliquée, mais elle nécessite de disposer du matériel adéquat : brosse à dents et dentifrice pour chien. 

 

Concernant la brosse à dents pour chien, il faut s'assurer qu'elle ne soit pas trop dure. Notons au passage qu'il existe des brosses à dents doigtiers, qui sont moins efficaces que les brosses à dents classiques, mais qui sont aussi plus faciles à utiliser et moins abrasives pour l'émail. Quel que soit le modèle utilisé, il y en a pour à peine quelques euros.

 

Pour ce qui est du dentifrice, il ne faut en aucun cas utiliser un dentifrice pour humains, qui contient des substances toxiques pour le chien : en effet, comme il ne se rince pas la bouche, il avalerait des agents moussants et du fluor en trop grosses quantités pour son organisme. Brosse et pâte adaptées aux chiens peuvent être achetées chez le vétérinaire. La plupart des dentifrices pour animaux contiennent de la chlorhexidine ou du fluorure d'étain.

 

Comme alternative au dentifrice pour chien, il est possible d'appliquer un mélange d'eau et de bicarbonate de soude, qui ne fait pas partie des produits nocifs pour le chien. Il faut toutefois éviter d'y avoir recours tous les jours, car le bicarbonate de soude est une matière abrasive qui peut abîmer l'émail et irriter les gencives. Une utilisation hebdomadaire ou bimensuelle, en alternance avec un dentifrice traditionnel pour chien, peut être une bonne solution.

 

Un brossage des dents du chien juste à l'eau est également faisable : cette méthode est évidemment la moins efficace pour prévenir la formation de tartre sur les dents du chien, mais c'est toujours mieux que rien.

 

Enfin, le vétérinaire peut également conseiller un antiseptique en vaporisateur ou une solution de rinçage à employer après le brossage.

Comment habituer son chien au brossage de ses dents ?

Comment habituer son chien au brossage de ses dents ?

  • Tremper le doigt dans de l'eau chaude et le frotter doucement sur les gencives de l'animal ainsi que sur une ou deux dents. Répéter le geste jusqu'à ce que le chien l'accepte.

 

  • En procédant graduellement, introduire un doigt recouvert d'une gaze et frotter délicatement les dents d'un mouvement circulaire.

 

  • Par la suite, il est possible d'utiliser une brosse à dents pour humains, en privilégiant alors une brosse à poils ultra-doux, un modèle pour animaux, ou une petite brosse que l'on place sur un doigt.

 

  • Une fois que le chiot est habitué à se faire brosser les dents, on peut employer du dentifrice liquide ou sous forme de pâte, adapté aux animaux.

Les solutions alternatives au brossage de dents

Les solutions alternatives au brossage de dents

Si l'on ne souhaite pas imposer une telle contrainte à son animal (et à soi-même), il existe d'autres moyens plus commodes.

 

Ainsi, il existe des os alimentaires et des lamelles à mâcher fabriqués à base de collagène, ou encore des os en peau de buffle. Tous ces produits sont trouvables chez le vétérinaire ou en magasin spécialisé. Mieux vaut par contre éviter les os en caoutchouc, dont la rigidité peut provoquer des fractures dentaires.

 

Attention également aux os en morceaux ou cuits, qui sont souvent déconseillés par les vétérinaires : ils n'ont qu'une efficacité relative contre le tartre, et peuvent même s'avérer dangereux pour le chien. Ceci est particulièrement vrai pour les os pointus et friables des volailles et du lapin qui peuvent blesser le système digestif du chien.

 

Enfin, il existe des cachets nettoyants et des solutions vétérinaires à diluer dans l'eau de la gamelle du chien, qui peuvent aider à prévenir la formation du tartre.

Une bonne alimentation pour de bonnes dents

Une bonne alimentation pour de bonnes dents

Une bonne alimentation est la base d'une bonne santé dentaire du chien. Une nourriture inappropriée peut nuire à la santé dentaire des animaux domestiques.

 

Privilégier une nourriture sèche du type croquettes pour chien plutôt qu'une nourriture humide en conserve (pâtée pour chien, etc.) permet d'éliminer, grâce à sa légère action abrasive sur les dents, la plaque qui se transforme en tartre en se durcissant. La nourriture sèche permet au chien de mastiquer de façon adéquate et stimule les gencives.

 

Il est en outre préférable d'éviter les sucreries et les restes de table, car ils favorisent également la formation de plaque et de tartre.

 

Un vétérinaire peut recommander des nourritures sèches conçues spécialement pour réduire la plaque et l'accumulation de tartre, surtout si l'animal est prédisposé aux problèmes dentaires en raison de sa race ou de ses antécédents.

L'examen annuel des dents de son chien

L'examen annuel des dents de son chien

Donner une bonne alimentation, des os anti-tartres et brosser régulièrement les dents de son chien permettent de maintenir ses dents et gencives en bon état. Cependant, cela ne suffit pas.

 

Il faut souvent en passer par une petite visite chez le dentiste, c'est-à-dire, pour le chien, chez le vétérinaire. Lors des consultations pour les vaccins du chien, il pourra indiquer si l'animal a besoin d'un détartrage. En effet, le brossage des dents permet d'éliminer la plaque, mais pas le tartre. Le cas échéant, il ne faut pas hésiter à faire détartrer les dents de son chien : il en va de sa bonne santé générale.

 

Il vérifiera également minutieusement la gueule du chien pour détecter toute trace de problèmes, notamment de maladie parodontale.

Le mot de la fin

Entretenir les dents de son chien permet donc de limiter les risques d'apparition de maladies bucco-dentaires et d'éviter douleurs et affection chez son compagnon, lui assurant un meilleur confort de vie.

 

Cela n'empêche pas une visite régulière chez le vétérinaire, qui pourra procéder à un détartrage des dents du chien si besoin.

Dernière modification : 11/29/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet

Articles sur le même thème