Les carences en vitamines chez le chien

Les carences en vitamines chez le chien

En règle générale, les aliments industriels pour chiens contiennent tous les éléments nutritionnels nécessaires - c'est pourquoi les carences en vitamines sont relativement rares chez le chien. Pour autant, nos animaux de compagnie ne sont pas à l'abri d'un déficit ponctuel ou chronique en vitamines.


Cela se produit le plus souvent en cas de nourriture maison mal équilibrée (régime végétarien pour chien, régime BARF, etc.) ou du fait de certaines affections, telles que des maladies du système digestif du chien.


Ces carences en vitamines peuvent provoquer des dysfonctionnements de l'organisme plus ou moins graves et à plus ou moins long terme : elles ne doivent donc pas être prises à la légère.

La carence en vitamine A chez le chien

La carence en vitamine A chez le chien

Une carence en vitamine A a des répercussions sur la vue du chien (sensibilité accrue aux variations d'intensité lumineuse, qui peut conduire à une cécité nocturne du chien), la reproduction du chien et le fonctionnement normal des tissus et muqueuses.

 

Chez les chiots en pleine croissance, elle cause le plus souvent une croissance osseuse anormale et des troubles du système nerveux. Les signes cliniques sont variés : anorexie du chien, problèmes oculaires, tremblements du chien, maladies de peau du chien et multiples désordres des poumons, des glandes salivaires et des testicules.

 

La carence en vitamine A est toutefois rare chez le chien, car son organisme est capable d'en constituer des stocks dans le foie, qu'il utilise ensuite lorsque cela est nécessaire.

Les carences en vitamines B chez le chien

Les carences en vitamines B chez le chien

 Les carences en vitamines du groupe B peuvent avoir des conséquences plus ou moins graves sur la santé du chien. Ainsi :

 

La carence en vitamine C chez le chien

La carence en vitamine C chez le chien

Dans la mesure où le foie des canidés est capable de synthétiser de la vitamine C (contrairement par exemple à l'Homme et aux singes), la carence en vitamine C est extrêmement rare chez le chien. Elle peut toutefois survenir en cas de stress intense du chien ou d'insuffisance hépatique.

 

Dans ce cas, elle provoque la maladie du scorbut, qui se traduit par des saignements et plaies du chien au niveau des gencives, une faiblesse musculaire généralisée, un affaiblissement du système immunitaire, ainsi que des troubles mentaux du chien dans les cas les plus graves.

La carence en vitamine D chez le chien

La carence en vitamine D chez le chien

Une carence en vitamine D entraîne chez le chiot en pleine croissance une maladie appelée rachitisme canin, qui correspond à une déminéralisation osseuse à l’origine de fractures.

 

Chez l'adulte, elle se traduit plutôt par une calcification des tissus mous (endocarde, vaisseaux, reins), à l’origine de maladies cardiaques du chien et de dysfonctionnements de la fonction rénale.

La carence en vitamine E chez le chien

Les conséquences d'une carence en vitamine E sont des maladies dermatologiques du chien (assèchement de la peau et alopécie) ainsi que des problèmes locomoteurs du chien.

La carence en vitamine K chez le chien

La carence en vitamine K chez le chien

La vitamine K est synthétisée par la flore intestinale du chien, de sorte qu'une carence est très peu probable.

 

Elle peut toutefois survenir lors de la prise prolongée d'antibiotiques pour chiens (ils ont tendance à détruire les bactéries de l'intestin) ou lors d'un empoisonnement du chien à certains pesticides qui détruisent la vitamine K présente dans l'organisme.

 

Les conséquences d'une carence en vitamine K sont des troubles de la coagulation du sang et un risque accru d'hémorragies du chien.

Traiter une carence en vitamines chez le chien

Traiter une carence en vitamines chez le chien

Si un ou plusieurs symptômes laissant penser que le chien souffre de carences en vitamines font leur apparition, il est important de rapidement consulter un vétérinaire. En effet, alors qu'une carence du chien en vitamines se soigne facilement, elle peut avoir des conséquences graves sur sa santé si elle n'est pas prise en charge rapidement.

 

Le vétérinaire effectue alors un examen clinique de l'état du chien et questionne le propriétaire sur les habitudes alimentaires de l'animal. Pour mettre en évidence une éventuelle carence, il peut :

 

 

 

Dans les deux cas, le traitement consiste à rééquilibrer le régime alimentaire du chien. Il peut s'accompagner de la prise de compléments alimentaires si la carence est prononcée, dans le but de faire disparaître plus rapidement les symptômes associés.

 

Enfin, dans le cas de la vitamine K, la carence est toujours la conséquence d'un trouble extérieur : prise d'antibiotiques prolongée, intoxication du chien aux pesticides, etc. Le traitement consiste donc à régler le problème en question (arrêter la prise d'antibiotiques, éliminer le poison du sang du chien, etc.) et en parallèle à fournir à l'animal des compléments en vitamine K pour contenir les symptômes.

Dernière modification : 11/28/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Commentaires sur cet article

"...Ce n'était pas difficile de trouver des éleveurs voulant coopérer à mon expérience. Il y en avait assez qui arrivaient à ma clinique, frustrés avec leur problème de dysplasie de hanches, auquel la certification OFA n'avait rien arrangé.

C'était mon intention de fortifier la femelle et les chiots nouveaux nés avec la vitamine C. J'espérais prévenir la dysplasie en formant du collagène plus fort. Le premier animal dans mon étude était une femelle Berger Allemande de deux ans avec des hanches "degré trois". Elle aura du être stérilisée, si on suivait les standards du "Seeing Eye Dog"-programme.

Elle a été accouplée et recevait tout de suite des doses quotidiennes de 2000 milligrammes d'ascorbate de soude et il n'y avait pas de problèmes. Elle passait une bonne gestation et accouchait plus vite que normal. Ceci est un des avantages de la vitamine C durant la gestation.

La chienne a produit huit chiots normaux, qui tout de suite recevaient 50 - 100 milligrammes de vitamine C liquide par jour. Quand les chiots étaient sevrés, le liquide a été remplacé par 500 milligrammes de vitamine C en poudre, jusqu'à l'âge de quatre mois, quand la dose a été mise à 1000 milligrammes et durant les prochains mois graduellement augmentée à 2000 milligrammes, pour la période de croissance.
Depuis ces débuts j'ai ajusté la quantité de vitamine C recommandée pour des chiots en croissance, surtout pour de jeunes animaux dans des situations de stress, comme l'entrainement ou le travail. Voir la charte pour des chiots sevrés dans le chapitre 13 pour des doses précises.
Cette première femelle Berger Allemande a été accouplée à trois différentes occasions et de ses trente chiots il n'y en avait pas un ayant la dysplasie des hanches.

Durant une période de cinq ans j'ai aussi surveillé deux autres femelles. Au total on a eu huit portées différentes, en supplémentant les mères et les petits avec de la vitamine C. Dans chacun des cas, un ou les deux parents étaient dysplasiques ou avaient déjà produit des chiots dysplasiques. Dans les huit portées il n'y avait pas un chiot avec la dysplasie, comme démontré avec des radiographies...."



SOURCE:
http://www.b-a-r-f.com/index.php?option=com_content&view=article&id=47&Itemid=173

   
Par MAMA

un grand merçi pour ces infos vs m'avez beaucoup aider dans ma recherche . en fin une petite critique : j'aurais aimé avoir l'effet de la vitamine A sur les autres éspéces animales a part les chats et les chiens. voila merçi encor une fois

0    0
Par maya