Le vaccin contre la rage

La rage est considérée comme une maladie virale très grave, parfois mortelle, avec un risque de contagion pour l'Homme. Lorsque les symptômes sont déclarés, aucun traitement ne permet de les arrêter, et la mort est irrémédiable. Toutes les espèces à sang chaud y sont plus ou moins sensibles, et peuvent donc déclencher et transmettre la maladie.

En France, jusqu'en 2007, le vaccin antirabique était obligatoire à partir des 3 mois de l'animal dans les départements contaminés ou pour tout voyage à l’étranger avec un chien, pour un séjour en camping avec son chien, un séjour en centre de vacances, ainsi qu'en Corse et dans les DOM-TOM. Si cette obligation n'a plus cours de nos jours, la vaccination antirabique n'en reste pas moins recommandée, d'autant que certaines pensions pour chien ou centres de vacances peuvent l'exiger.

 

La transmission se fait exclusivement par morsure et par contamination d’une plaie. L’incubation de la maladie peut être longue, allant d'une quinzaine de jours à plusieurs années. Cette atteinte du système nerveux provoque des problèmes comportementaux chez le chien : l’animal cherche à mordre tout ce qui l’approche. La mort survient inexorablement dans les 8 à 15 jours après le début des symptômes.

Il n'existe aucun traitement contre la rage. Il s'agit donc d'une maladie contre laquelle seule la prévention peut être efficace, à travers la vaccination contre la rage. Celle-ci, obligatoire dans certains pays, s’effectue à partir de 3 mois en une ou deux injections. La fréquence des rappels varie d’un pays à l’autre. Ainsi, en France, les rappels du vaccin contre la rage ont lieu tous les ans, alors qu'en Belgique c'est tous les 3 ans.

 

En France, la rage n'existe plus. Pour autant, durant l'été 2004, deux cas de rage ont ressurgi dans le Sud-ouest de la France, après l'entrée illégale d'un chiot contaminé. De nombreux cas importés sont décrits régulièrement : il ne faut donc pas relâcher la pression sur la vaccination.

Une fois le chien vacciné contre la rage, un certificat est remis au propriétaire. Sur celui-ci figure le nom de l’animal, son sexe, sa race, sa robe, son numéro de tatouage, le nom et l’adresse du propriétaire, la vignette du vaccin utilisé, la date de vaccination, la limite de validité du certificat, la signature et le cachet du vétérinaire.

Dernière modification : 02/06/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Discussions sur ce sujet

  • conseil pour vaccination

    Bonjour, nous devons bientot avoir un husky sibérien qui auras 8 semaines et donc nous allons aller le faires... Lire la suite

  • Vaccins.

    Bonjour tout le monde ,j'ai eu mon chiot ressement et j'aimerais bien savoir quels sont les vaccins et la frequence... Lire la suite

  • vaccins

    Bjr Voila , debut juillet , je vais avoir une petite femelle , et ma grande question , peut on sortir un chiot... Lire la suite

  • Flash Infos sur la rage

    Bonjour à tous Je vous invite à vous rendre sur le site ci-joint qui est une info afin d'éviter de ramener la... Lire la suite

  • Après un vaccin !

    Bonjour à toutes et à tous, Ity a fait son rappel hier matin, il a mangé correctement dans la journée a heures... Lire la suite