Le vaccin contre la rage

Le vaccin contre la rage

Le vaccin contre la rage est le seul moyen de lutte efficace contre cette terrible maladie qui continue de faire des ravages à travers le monde. Il s'agit d'une zoonose, c'est-à-dire qu'elle peut se transmettre de l'animal à l'Homme.

 

La rage est causée par un virus qui se transmet le plus souvent par morsure d'un animal infecté (chien, renard, rongeur, loup...), et ce même si ce dernier n'a pas encore de symptôme. Elle provoque une très grave encéphalite dont les symptômes les plus caractéristiques sont une hypersalivation, un brusque changement de comportement (les canidés adoptent très souvent un comportement agressif et cherchent à mordre tout ce qui se trouve autour d'eux) et une paralysie faciale et/ou montante. Il n'existe à ce jour aucun traitement : si l'animal n'est pas vacciné, la mort est inéluctable et survient quelques jours seulement après les premiers symptômes.

 

La mise au point du vaccin contre la rage par Louis Pasteur en 1885 a été une incroyable avancée dans le domaine médical, puisqu'elle a enfin permis de lutter contre cette redoutable maladie qui faisait alors des ravages en Europe. Le vaccin antirabique peut être administré de manière préventive (donc avant toute contamination), ou, dans le cas de l'Homme, en cas de prise de risque tant que les premiers symptômes ne sont pas apparus. Il est très efficace : s'il est prodigué à temps, les risques de développer malgré tout la maladie sont extrêmement faibles.

 

Dans de nombreux pays (en Europe notamment), la vaccination massive des animaux sauvages et domestiques a permis de faire disparaître la maladie du territoire. Toutefois, dans certains pays d'Asie, d'Afrique et d'Amérique, la rage continue de sévir, faute d'une vaccination suffisante ou en raison de réservoirs sauvages qui entretiennent le virus. Par conséquent, même si elle n'est pas/plus obligatoire en France, en Belgique, en Suisse et au Québec, la vaccination du chien contre la rage continue d'être imposée dans de nombreuses circonstances : lorsqu'on souhaite voyager à l’étranger avec son chien, dans le cas d'un séjour en camping, si l'on souhaite confier son chien à une pension canine, etc. Elle est aussi fortement recommandée si l'animal a un accès à l'extérieur ou s'il est en contact avec d'autres animaux (les chiens de chasse par exemple).

La vaccination canine est généralement possible à partir de l'âge de 3 mois. Selon les pays, une ou deux injections à un mois d'intervalle sont nécessaires la première année. Les rappels sont ensuite annuels. Une fois le chien vacciné contre la rage, un certificat de vaccination est remis au propriétaire, contenant le nom de l’animal, son sexe, sa race, sa robe, son numéro d'identification, le nom et l’adresse du propriétaire, la vignette du vaccin utilisé, la date de l"injection, la limite de validité du certificat, la signature et le cachet du vétérinaire. En Europe, c'est le passeport pour animaux de compagnie qui fait office de certificat de vaccination.

Dernière modification : 04/30/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager