Le danger des produits utilisés dans un collier anti-tiques

Les dangers des substances actives  

Les dangers des substances actives  

Même si les substances présentes dans les colliers anti-parasitaires sont réglementées et dûment autorisées sur le marché français, vous devez savoir qu'elles présentent toutes un risque de toxicité dans l'environnement immédiat du chien.

 

Par ailleurs, en avril 2012, pas moins de 76 colliers antiparasitaires à base de Dimpylate (substance commercialisée notamment par Virbac, Soparlic, Veto-Centre, Bayer...) ont été retirés du marché en raison de leur dangerosité sur les animaux et leur entourage. Dans son « scénario du pire », l'ANSES (Agence Nationale de Sécurité Alimentaire) a mis en évidence des risques potentiels, en particulier chez l'enfant, en cas d'exposition chronique, sur le long terme, par voie cutanée. Néanmoins, cela n'a pas empêché qu'un an plus tard, de nouveaux colliers contenant du Dimpylate ont pu bénéficier d'une nouvelle autorisation de mise sur le marché (AMM), suite à de nouveaux tests concluants, sur un plus faible dosage. Cependant, les témoignages de chiens ou de chats décédés suite à la mise en place de ces nouveaux colliers ne manquent pas…

 

On parle beaucoup du Dimpylate, mais ce n'est pas le seul. La Perméthrine, la Deltaméthrine, l'Amitraz… représentent eux aussi un véritable danger. La toxicité du produit dépend évidemment du dosage employé et de l'état de santé de l'animal qui porte ce collier.

Précautions à prendre pour limiter les risques liés aux colliers antiparasitaires

Face aux risques évoqués plus haut, voici quelques précautions à avoir en tête :

 

  • Ne pas donner de collier anti-tique aux chiots de moins de 7 semaines (et même de moins de 3 mois pour certains colliers, en fonction des produits contenus) ;

  • Respecter les indications en termes de poids fournies par le fabricant ;

  • Ne pas mettre de collier antiparasitaire aux chiennes gestantes ou allaitantes. Il existe à la place d'autres formats compatibles (spot-on, comprimé...) à adapter en fonction du jour de gestation ;

  • Ne pas avoir recours à un collier antiparasitaire si vous avez un chat ou des animaux à sang froid en contact rapproché avec le chien ;

  • Si vous avez un chat, bannissez les colliers à base de Perméthrine : ils sont hyper toxiques pour les chats, voire mortels ;

  • Si votre chien souffre d'une déficience du gène MDR1, faites très attention au choix de la substance active contenue dans le collier que vous envisagez d'acheter ;

  • Limitez les contacts entre l'animal porteur du collier et les enfants. Interdiction en outre de faire dormir l'animal dans le lit des enfants ou des propriétaires ;

  • Ne pas traiter les chiens ayant une hypersensibilité aux substances actives ;

  • Les colliers à base de Deltaméthrine sont déconseillés aux chiens ayant des lésions cutanées étendues ;

  • Ne pas cumuler les insecticides surtout ayant la même molécule, afin d'éviter le surdosage ;

  • Ne pas laisser le chien mâchouiller son collier anti-tiques : les risques d'intoxication sont réels ;

  • Lavez-vous les mains à l'eau froide après la mise en place du collier ;

  • Lire attentivement la notice d'utilisation. 

 

Le danger des produits utilisés dans un collier anti-tiques

Si vous constatez le moindre effet indésirable chez votre chien lorsque vous lui mettez un collier anti-parasitaire (vomissement, respiration accélérée, hypersalivation, tremblement, convulsions, parésie intestinale... pour ne citer que les plus importants), retirez immédiatement le collier et rendez-vous chez votre vétérinaire avec l'emballage, le produit et sa notice. Il n'y a pas de temps à perdre, car s'il y a intoxication, le décès de l'animal peut être fulgurant.

 

Enfin, sachez qu'il existe des solutions anti-puces naturelles et faites maison pour chien qui agissent également contre les tiques et autres parasites externes.

Dernière modification : 08/09/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Commentaires sur cet article

Merci de vos éclaircissement en ce qui concerne la dangereusité de tous colliers , mais à priori ,, il semble qu'il ni aye pas de choix , que de continuer à lui en faire porter un si l'on désire ne pas perdre son chien.

   
Par Drouillard Jacqueline

Sommaire de l'article

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet