Brosser les dents de son chien : fréquence, matériel, conseils...

Un chien Yorkshire avec une brosse à dents

Les progrès en matière de sensibilisation des propriétaires et de traitement ont fait nettement régresser les maladies touchant les chiens, mais ces derniers ne sont pas pour autant à l'abri de problèmes en tout genre.


Cela vaut notamment sur le plan dentaire : mauvaise haleine, caries, tartre, gingivite et parodontie sont quelques exemples de ceux auxquels on risque d'être confronté si l'on ne prend pas soin de l'hygiène bucco-dentaire de son compagnon. Comme chez un humain, il existe toutefois un moyen assez simple de prévention : le brossage des dents.


Comment s'y prendre pour brosser les dents d'un chien ? Quel matériel et quel produit faut-il utiliser ? À partir de quel âge peut-on le faire, et quelle est la fréquence à respecter ?

Faut-il brosser les dents d'un chien ?

Une femme brosse les dents de son chien

On n'y pense pas forcément, mais un chien est exposé aux mêmes problèmes de dents qu'un humain.

 

Il y est certes moins vulnérable, car son alimentation contient nettement moins de sucres que la nôtre, et le pH de sa gueule limite la prolifération des bactéries et autres microbes. Néanmoins, à défaut de soins suffisants à ce niveau, lui aussi peut finir par développer différents problèmes : une mauvaise haleine, des caries, du tartre, une gingivite, des abcès...

 

Brosser les dents de son chien est le meilleur moyen de minimiser ces risques. En effet, comme pour un humain, les frottements mécaniques sur les dents éliminent la plaque dentaire avant qu'elle ne se transforme en tartre, ainsi que les restes d'aliments. Quant au dentifrice, il contient des substances limitant la prolifération des microbes. Pour se rendre compte, ne pas brosser les dents de son chien a autant de conséquences que si on ne brossait pas les nôtres pendant 10 à 20 ans !

 

Un brossage rigoureux permet donc de réduire considérablement le risque de problèmes bucco-dentaires. Pour autant, il ne l'élimine pas complètement. Il n'empêche pas non plus totalement la formation de tartre : il faut donc tout de même prévoir un détartrage chez un vétérinaire toutes les quelques années, comme cela se fait chez l'humain. Toutefois, le brossage permet d'augmenter l'intervalle entre les détartrages : ce n'est pas négligeable, car il s'agit à chaque fois d'une intervention assez lourde (une anesthésie générale est nécessaire) et coûteuse.

À quelle fréquence faut-il brosser les dents d'un chien ?

Une femme brosse les dents d'un Pomeranian

Contrairement à ce qui se fait chez l'humain, il n'est pas forcément nécessaire de laver les dents de son chien après chaque repas. En effet, compte tenu de son alimentation peu sucrée et du pH de sa gueule (en particulier celui de sa salive), il est moins enclin que nous aux problèmes dentaires.

 

Dans l'ensemble, la fréquence minimale recommandée est d'au moins une à deux fois par semaine : c'est un bon compromis entre le temps nécessaire et le résultat obtenu. Descendre en dessous de cette fréquence est à éviter, car le risque de problèmes dentaires serait alors considérablement accru.

 

Au contraire, mieux vaut si possible brosser les dents de son chien encore plus souvent, si on est suffisamment disponible pour cela : l'idéal est une fois par jour. C'est d'ailleurs fortement conseillé dans le cas où il est prédisposé aux problèmes dentaires - par exemple s'il s'agit d'un chien prognathe, de petite taille et/ou âgé.

À partir de quel âge faut-il brosser les dents de son chien ?

Un homme tente de brosser les dents de son chien

Le brossage des dents concerne tous les chiens, y compris ceux qui ont encore des dents de lait. En effet, le tartre commence à se former dès les premières semaines, et augmente le risque de maladies telles que la gingivite et la parotondite.

 

Il est donc recommandé de commencer très tôt, d'autant que cela permet habituer son compagnon à ce soin qui, sans être douloureux, n'est ni naturel ni particulièrement agréable. S'il est déjà adulte les premières fois qu'on lui brosse les dents , il y a des chances qu'il se montre nettement moins coopératif que s'il y est habitué depuis toujours et considère donc ce soin comme normal. Il pourrait ne pas se laisser faire, voire mordre en représailles de ce qu'il percevrait comme une agression...

 

Ainsi, mieux commencer à brosser les dents de son chien dès que ses dents de lait sont bien sorties, soit vers l'âge d'un mois. Une fois cette habitude prise, il faut la conserver jusqu'à la fin de sa vie.

Avec quoi faut-il brosser les dents d'un chien ?

Comme pour un humain, une brosse à dents et du dentifrice sont nécessaires pour brosser efficacement les dents d'un chien.

Une brosse à dents

Un chien lèche une brosse à dents

Une brosse à dents est indispensable pour bien prendre soin des dents de son chien. C'est en effet grâce à ses frottements sur les dents que les restes de nourriture sont retirés, et que la plaque dentaire est éliminée : sans cela, le tartre ne manque pas de se former rapidement, avec tous les risques que cela implique.

 

Il est important de choisir une brosse conçue spécialement pour les chiens, afin qu'elle ne soit ni trop dure ni trop souple pour ses gencives. Lorsque ses poils sont abîmés ou tordus (ce qui se produit généralement au bout de quelques mois), il faut la changer afin de conserver une bonne efficacité.

 

Il existe aussi des brosses sous forme de doigtiers. Elles sont plus simples d'utilisation que les brosses classiques, et s'avèrent particulièrement pratique dans le cas d'un chien peu docile. Néanmoins, elles ont l'inconvénient d'être moins efficaces contre le tartre et la plaque dentaire, car les frottements sont moins importants. En outre, comme elle sont assez courtes, elles ne sont pas très pratiques pour laver les dents du fond, en particulier si l'animal a un museau allongé.

 

Quel que soit le type de modèle utilisé, une brosse à dents pour chien n'est vraiment pas un accessoire coûteux : elle ne coûte guère plus de quelques euros.

 

Enfin, si à un moment on se retrouve pour une quelconque raison sans brosse, on peut aussi frotter les dents de son chien avec les doigts. C'est toutefois loin d'être l'idéal, car ces derniers n'ont pas vraiment d'action sur la plaque dentaire, contrairement à un doigtier et surtout à une brosse. Mieux vaut procéder ainsi que ne rien faire du tout, mais cela ne peut être qu'une solution temporaire par exemple en cas d'oubli.

Du dentifrice

Un homme verse du dentifrice pour son petit chien

Le dentifrice n'est pas techniquement indispensable pour laver les dents d'un chien, mais n'en reste pas moins fortement conseillé. En effet, il ramollit efficacement la plaque dentaire et élimine les microbes potentiellement dangereux.

 

Il est toutefois impératif d'utiliser un dentifrice spécialement conçu pour la gent canine, acheté auprès d'un vétérinaire, d'un toiletteur ou dans un magasin spécialisé. En effet, contrairement à un produit destiné aux humains (qui peut causer un empoisonnement s'il est ingéré, en fonction des substances qu'il contient), un dentifrice pour chiens est conçu pour ne pas être toxique même en cas d'ingestion. En outre, il est souvent aromatisé à la viande (boeuf, foie...), ce qui a pour effet de rendre l'animal plus coopératif.

 

Il faut compter environ 5 euros pour un tube de 100 mL.

 

À la place d'une pâte dentifrice, il est aussi possible d'appliquer un mélange d'eau et de bicarbonate de sodium : ce dernier agit comme un dentifrice naturel et économique, et n'est pas toxique pour la gent canine. Toutefois, il est abrasif et peut de ce fait abîmer l'émail et irriter les gencives. Il faut donc éviter d'y avoir recours souvent : si on souhaite s'en servir, une utilisation bimensuelle peut être une bonne solution, en alternance donc avec un dentifrice pour chien « standard ».

Les éventuels produits complémentaires

Les éventuels produits complémentaires

Des produits complémentaires peuvent être conseillés par le vétérinaire pour augmenter l'efficacité du brossage. C'est surtout le cas pour un chien particulièrement enclin aux problèmes de dents.

 

Il peut ainsi prescrire un antiseptique sous forme de spray à vaporiser, ou une solution de rinçage à employer après le brossage.

 

Il existe aussi des bains de bouche à verser dans la gamelle d'eau ou dans la nourriture, afin de désinfecter la gueule et la nettoyer.

 

Ces produits ne sont pas destinés à remplacer le brossage et le dentifrice, car ils ont une efficacité réduite par rapport à ces derniers. Ils peuvent simplement les compléter, pour réduire davantage le risque de problèmes dentaires chez un chien qui y est prédisposé. Un individu qui ne l'est pas peut quant à lui très bien s'en passer.

Comment brosser les dents d'un chien ?

Une femme apprend à brosser les dents de son chien

Brosser les dents d'un chien n'est pas très compliqué : cela se fait globalement de la même façon que pour un humain. Il n'y a pas d'heure particulière à privilégier : le mieux est de choisir un moment de la journée où il n'est pas spécialement occupé - donc pas en train de dormir, de jouer ou de manger.

 

Il faut simplement prendre la brosse à dents ou le doigtier (avec dentifrice si possible), soulever délicatement les lèvres, puis frotter chaque dent de haut en bas puis de gauche à droite pendant quelques secondes, de façon à bien enlever la plaque dentaire et les restes d'aliments. On peut commencer par les dents de devant et aller vers celles du fond, ou inversement : il n'y a pas vraiment d'ordre à respecter, l'important est simplement de bien toutes les brosser.

 

Pendant l'opération, il y a des chances que l'animal cherche à lécher la brosse et/ou les dents qui viennent d'être nettoyées. En effet, les dentifrices destinés à la gent canine sont généralement aromatisés à la viande : cela le rend plus docile et enclin à accepter le nettoyage, mais entraîne de genre de comportement. Il n'y a toutefois aucune inquiétude à avoir, car ces produits sont étudiés pour ne pas être toxiques : ils peuvent sans problème être léchés et même avalés.

 

Dans l'idéal, il faut nettoyer à la fois la face externe et la face interne des dents, car le tartre peut aussi se former à l'intérieur des mâchoires, même si c'est plus rare. Toutefois, il est généralement difficile de parvenir à ce qu'il ouvre la gueule et la maintienne ici pour qu'on puisse nettoyer l'intérieur de ses dents. Si le brossage de la face extérieure est bien réalisé, c'est déjà une bonne chose.

 

À la fin du brossage, il n'y a pas besoin de rincer la gueule : le dentifrice pour chien est conçu pour pouvoir être avalé sans danger. Il faut en revanche bien sûr rincer la brosse, afin d'éliminer les éventuels résidus de dentifrice.

 

Il ne reste plus alors qu'à féliciter son compagnon pour son comportement, car c'est le meilleur moyen qu'il soit enclin à se montrer docile la fois suivante.

 

Voici une vétérinaire montrant en vidéo comment brosser les dents d'un chien :

 

Comment habituer son chien au brossage de dents ?

Comment habituer son chien au brossage de dents ?

Pour habituer un chien à quelque chose qui n'est pas forcément agréable, le mieux est de commencer le plus tôt possible et de procéder progressivement. Le brossage des dents ne fait pas exception à la règle.

 

L'idéal est de suivre les étapes suivantes :

 

  • commencer sans brosse ni dentifrice, l'idée étant simplement de l'habituer à ce qu'on lui touche les dents et les gencives. Il suffit pour cela de tremper le doigt dans de l'eau chaude et de le passer doucement sur les gencives ainsi que sur une ou deux dents. Même si ce geste n'est pas du tout douloureux pour lui, il risque au début de ne pas forcément apprécier, voire de chercher se dégager. Il faut répéter l'opération une fois par jour pendant quelques jours, jusqu'à ce qu'elle ne pose plus de problème ;

  • augmenter ensuite la difficulté en recouvrant le doigt d'une gaze stérile - toujours sans dentifrice - et en frottant délicatement les dents d'un mouvement circulaire ;

  • une fois que le chien accepte la gaze, tenter d'utiliser une brosse à dents, en privilégiant si possible un modèle avec des poils ultra-doux pour qu'elle ne lui fasse pas mal. C'est souvent l'étape qui pose le plus de problèmes. Si vraiment ça coince malgré plusieurs essais, on peut essayer avec un doigtier, car c'est un accessoire moins envahissant. Cela n'empêche pas de retenter la brosse à dents plus tard, en espérant qu'il finisse par l'accepter ;

  • une fois cette étape maîtrisée, on peut réaliser le véritable brossage, en ayant étalé au préalable du dentifrice sur l'objet. Cela ne pose généralement aucun problème, car les dentifrices sont aromatisés avec des odeurs qui plaisent beaucoup aux chiens.

 

Quelle que soit l'étape, il faut bien féliciter son compagnon avec des encouragements ou des caresses après chaque séance : cela l'aide à associer le brossage à quelque chose de positif, et l'incite à se montrer docile la fois suivante. Les friandises sont quant à elles plutôt à éviter si c'est possible, pour ne pas mettre à mal les bienfaits du brossage trop vite.

Est-ce efficace de laver les dents de son chien ?

Une femme brosse les dents de son chien

Un brossage de dents régulier et bien réalisé est efficace pour prévenir toutes sortes de problèmes dentaires : les caries, le tartre, la mauvaise haleine... C'est vrai pour un humain, mais cela l'est autant pour un chien, qui est exposé aux mêmes problèmes.

 

Pourtant, le brossage n'est pas la solution à tout, car il ne suffit pas pour éliminer l'intégralité de la plaque dentaire et empêcher totalement la prolifération microbienne dans la gueule. Or, une fois que du tartre s'est formé, il n'est plus possible de l'enlever avec une simple brosse à dents et du dentifrice.

 

C'est pourquoi il reste important de faire examiner les dents de son compagnon par un vétérinaire de temps en temps (ce que ce dernier fait spontanément à l'occasion du bilan de santé de l'animal), et de les faire détartrer lorsqu'une quantité notable de tartre a fini par s'accumuler. En effet, le brossage permet de réduire la fréquence des détartrages, mais pas de les remplacer.

 

Il n'en reste pas moins la meilleure méthode pour limiter la formation de tartre sur les dents : les bains de bouche, les sprays à vaporiser, les poudres anti-tartres, les bâtonnets à mâcher et autres techniques peuvent certes aider à lutter contre la plaque dentaire, mais n'égalent pas un brossage régulier avec une brosse et un dentifrice adaptés.

En résumé...

Il ressort de ce qui précède que :

  • brosser les dents de son chien est crucial pour les garder en bon état et lui éviter toutes sortes de problèmes de santé ;
  • la fréquence recommandée est d'au moins une à deux fois par semaine ;
  • on peut commencer le brossage dès l'âge d'un mois, sur les dents de lait ;
  • une brosse à dents et un dentifrice pour chien sont de mise pour un bon brossage ;
  • il est possible de brosser les dents avec les doigts, mais ce n'est pas recommandé ;
  • il ne faut jamais utiliser un dentifrice pour humain, qui pourrait causer un empoisonnement ;
  • il n'y a pas besoin de rincer la gueule après le brossage ;
  • un brossage régulier réduit la fréquence des détartrages, mais ceux-ci restent nécessaires de temps en temps.

 

Si l'on respecte ces quelques points, il y a toutes les chances que le brossage se passe bien et soit efficace pour prévenir les problèmes dentaires.

Conclusion

Laver les dents de son chien permet de limiter les risques d'apparition de maladies bucco-dentaires et les douleurs qui vont avec, lui assurant un meilleur confort de vie.

 

Ce n'est pas un geste très difficile : il suffit de choisir le bon matériel, et de l'y habituer dès le plus jeune âge. C'est surtout la brosse à dents qui peut poser problème : si vraiment il ne s'y fait pas, un « brossage » avec un doigtier - voire directement avec les doigts - reste mieux que rien, même si c'est loin d'être l'idéal.

 

Malgré tout, le brossage ne suffit pas pour empêcher totalement le tartre, ni les caries. Par conséquent, une visite régulière chez le vétérinaire est de rigueur, pour surveiller l'état des dents de son compagnon et si besoin procéder à un détartrage.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 03/10/2022.