Comment rafraîchir son chien : 10 conseils et astuces

Un chien de type Cocker se rafraîchit devant un ventilateur

L'été est une saison généralement propice aux vacances, sorties et activités nature. Il faut dire qu'il fait globalement beau, chaud, et que les journées sont plus longues que le reste de l'année. Autant de raisons d'en profiter, et de permettre à son chien d'en faire de même.


Il ne faut toutefois pas oublier que le meilleur ami de l'Homme craint davantage le chaud que ce dernier, et qu'il a tôt fait de souffrir d'un coup de chaleur. Cela peut vite tourner à la catastrophe, sauf à réagir très vite pour faire baisser sa température corporelle.


Mieux vaut donc éviter de se retrouver dans une telle situation, et savoir comment aider son chien à se rafraîchir lorsqu'il a chaud. Voici 10 façons d'y parvenir, parfaitement complémentaires les unes des autres.

Comment savoir qu'un chien a chaud ?

Un gros chien de type Golden Retriever halète en plein été

Dans l'ensemble, le chien craint bien plus le chaud que l'humain ou le chat, par exemple. Il faut dire qu'il descend du loup, lui-même originaire du continent nord-américain et habitué des grands froids, alors qu'à l'inverse nos petits félins sont originaires de pays chauds (notamment d'Afrique). Il n'est donc pas vraiment surprenant que l'organisme des deux espèces ne réagisse pas de la même façon face aux hautes températures. Comme de surcroît le chien est un animal plutôt actif, il a vite fait d'avoir chaud.

 

Lorsque cela se produit, il n'est pas très difficile de s'en rendre compte : il s'assoit voire s'allonge sur le sol (si possible à l'ombre), halète bruyamment, cherche à boire, et/ou barbote dans l'eau - voire se baigne s'il en a la possibilité. Ce sont les premiers signes montrant qu'il a besoin de se rafraîchir - et c'est alors une bonne idée que de l'y aider, afin qu'il se sente rapidement mieux.

 

À défaut, la situation peut dégénérer, c'est-à-dire qu'il risque un coup de chaleur. Le cas échéant, il ne s'agit plus simplement d'une simple gêne passagère, mais d'une véritable urgence vitale : il peut alors mourir en très peu de temps. Raison de plus pour savoir comment l'aider à faire baisser sa température corporelle lorsqu'on remarque qu'il a chaud, avant qu'il ne soit trop tard...

Le mettre au repos

Un gros chien se repose tranquillement dans le salon

Lorsque les températures sont élevées, ce n'est pas forcément le meilleur moment pour faire faire de l'exercice à son animal. En effet, comme pour un humain, toute activité physique contribue à augmenter la température de son corps, et donc accroît le risque qu'il soit victime d'un coup de chaleur - a fortiori si l'air est humide.

 

Il ne faut donc pas hésiter à le mettre au repos dès qu'il commence à montrer les premiers signes de chaleur lors d'une quelconque activité : faire une pause dans le cas d'une promenade ou d'une sortie (voire écourter ensuite le trajet), mettre fin à la séance s'il est en train de jouer, etc. La pause en question peut être l'occasion de lui proposer à boire et de le mettre à l'ombre quelques instants, afin de l'aider à se rafraîchir.

 

Cela dit, la saison chaude ne doit pas pour autant être un prétexte pour le priver pendant plusieurs jours - voire semaines - de l'activité dont il a besoin. En effet, le chien doit pouvoir se dépenser un minimum chaque jour pour se dégourdir les pattes, faire travailler ses muscles et évacuer ses frustrations. Cela vaut quelle que soit la saison et quelles que soient les conditions météorologiques. Lorsque les températures sont élevées, il faut donc simplement s'adapter pour réduire le risque d'un coup de chaleur : opter pour des activités différentes (par exemple le faire nager), prévoir des séances plus courtes mais plus nombreuses et/ou privilégier les heures les moins chaudes de la journée.

Le mettre à l'abri du soleil

Un chien de type husky qui a chaud se repose à l'ombre

Le premier réflexe d'un chien qui souhaite se rafraîchir est de se mettre à l'ombre, dans un endroit frais, pour s'abriter du soleil. Cela peut être sous un arbre ou un buisson, dans sa niche, dans une pièce fraîche, sous un parasol... Cela ne lui suffit pas toujours pour réduire suffisamment sa température, mais c'est la première chose qu'il fait pour limiter le risque de se sentir mal à cause de la chaleur.

 

Il est donc essentiel de veiller à ce qu'il ne soit jamais laissé au soleil sans possibilité de se mettre à l'ombre s'il le souhaite. Ainsi, il ne saurait être question par exemple de le laisser attaché sur la terrasse pendant des heures, ou encore enfermé dans un jardin sans arbre ni abri. Agir ainsi pourrait d'ailleurs être considéré comme un acte de maltraitance.

 

Plus largement, la bonne attitude à avoir lorsqu'il fait chaud et que le chien commence à montrer des signes d'inconfort est de le conduire dans un endroit frais et ombragé - quitte à le garder au domicile pendant les heures les plus chaudes de la journée si ce dernier est plus frais que l'extérieur.

Le placer dans un lieu bien ventilé

Un Colley dans le vent sur la plage

Une autre façon efficace de rafraîchir son chien est de le placer dans un endroit bien aéré et ventilé. En effet, l'air favorise l'évaporation de la salive présente sur sa langue et dans sa gueule, ce qui améliore l'efficacité du halètement. Au contraire, un air lourd car chargé en humidité rend ce dernier moins efficace.

 

Cela explique d'ailleurs pourquoi laisser son compagnon dans une voiture fenêtres fermées est à proscrire : la température et l'humidité y augmentent très vite, avec à la clef un risque de coup de chaleur du chien...

 

Ainsi, lorsqu'on constate qu'il a trop chaud, mieux vaut placer son compagnon dans une pièce fraîche dont les portes et fenêtres sont ouvertes, de manière à créer un courant d'air. Si ce n'est pas possible, on peut se rabattre sur un ventilateur pour faire circuler l'air dans la pièce. Il est d'ailleurs possible augmenter son efficacité en le recouvrant d'une serviette humide, ou en plaçant devant un bol contenant de l'eau fraîche voire des glaçons : l'air qui circule alors contribue à rafraîchir l'ensemble de la pièce.

Lui donner à boire

Un homme donne de l'eau à son Beagle au soleil

Le chien se refroidit essentiellement en haletant : il sort sa langue humide de sa gueule, et la salive qui s'y trouve s'évapore au contact de l'air, ce qui rafraîchit l'ensemble de son corps. Toutefois, pour que ce mécanisme fonctionne, il doit avoir suffisamment d'eau dans son organisme pour produire de la salive : à défaut, il risque une déshydratation sévère, voire un coup de chaleur.

 

Il est donc crucial qu'il puisse boire autant que nécessaire à tout instant, et encore plus lorsque les températures sont élevées. Inutile pour autant de le forcer : il suffit de lui proposer de l'eau fraîche quand il semble avoir chaud, et lui laisser une gamelle d'eau à proximité le reste du temps.

 

Mieux vaut en revanche ne pas le laisser se désaltérer dans une flaque, une mare ou même un lac, car leur eau peut contenir toutes sortes de parasites, toxines ou bactéries (voire des cyanobactéries, dangereuses pour les chiens)... L'eau de mer et l'eau de piscine sont aussi à proscrire, car elles déshydratent davantage qu'elles n'hydratent, et sont donc elles aussi nocives. Quant aux rivières et autres cours d'eau, ils peuvent être contaminés par des substances chimiques (pesticides, métaux lourds, hydrocarbures...) ou par des bactéries pathogènes.

 

Par conséquent, s'il est utile de permettre à son chien de s'hydrater pour qu'il se rafraîchisse, il est important de ne pas lui donner ou le laisser boire n'importe quelle eau.

Mouiller sa langue avec de l'eau

Vue proche d'un chien langue sortie avec de la salive

Le chien se rafraîchit surtout en ouvrant sa gueule afin de favoriser l'évaporation de la salive qu'elle contient. En effet, en s'évaporant, l'eau emporte avec elle une partie de la chaleur du corps, ce qui fait baisser la température de tout l'organisme. Ce mécanisme n'est certes pas aussi efficace que la transpiration pour évacuer la chaleur, mais fonctionne tout de même.

 

Un moyen de le rendre plus efficace est de mouiller délicatement la langue et les muqueuses de l'animal avec de l'eau fraîche, de temps en temps. C'est surtout utile si celui-ci n'a pas soif et/ou ne souhaite pas boire : plutôt que de le forcer à s'hydrater (avec le risque de fausse route que cela implique), c'est un moyen peu invasif de s'assurer qu'il ne manque pas de salive et continue de haleter normalement.

Le placer sur un tapis rafraîchissant

Un Labrador allongé sur un tapis rafraîchissant

Installer son compagnon sur un tapis rafraîchissant pour chien est un bon moyen de lui éviter d'avoir trop chaud. Le principe d'un tel objet est simple : il s'agit d'une sorte de matelas assez fin mais solide, contenant une substance rafraîchissante. Lorsque l'animal s'allonge dessus, le contact avec cette matière froide favorise l'évacuation de sa chaleur corporelle vers le tapis, et l'aide ainsi à se rafraîchir.

 

Les différents modèles de tapis rafraîchissants disponibles sur le marché ne fonctionnent pas tous avec la même substance : certains doivent simplement être remplis d'eau froide, tandis que d'autres contiennent un gel rafraîchissant et sont à placer au réfrigérateur avant usage.

 

Dans tous les cas, l'objet se réchauffe peu à peu au fur et à mesure que le chien allongé dessus lui se refroidit. Cela signifie qu'au bout d'un certain temps (en général quelques heures), il perd en efficacité : il faut alors le « recharger » (c'est-à-dire remplacer l'eau qu'il contient ou le placer au frais) avant de pouvoir l'utiliser à nouveau.

Brosser son pelage

Un maître brosse le pelage de son Dalmatien

On l'oublie souvent, mais le pelage du chien joue un rôle crucial dans la régulation de sa température corporelle : il l'aide à conserver sa chaleur en hiver, et facilite l'évacuation de celle-ci en été. Or, s'il n'est pas en bon état (notamment s'il est plein de noeuds et/ou de poils morts), son efficacité diminue.

 

Par conséquent, une bonne astuce lorsqu'il fait chaud est de prendre un petit moment pour brosser son compagnon - en particulier s'il a les poils longs et/ou denses. Cela aère son pelage, et facilite l'élimination des poils morts qui y seraient accrochés. Le faire une fois dans la journée est normalement amplement suffisant : l'idée est simplement de veiller à ce que ses poils soient globalement en ordre.

 

En revanche, il n'est pas vraiment conseillé de couper massivement les poils de son chien - ni de le tondre - au coeur de l'été, car cela exposerait sa peau aux effets directs des rayons du soleil, avec tout ce que cela implique en termes de risques de coup de chaud ou de coup de soleil. En outre, son pelage sert aussi à le protéger contre les parasites et les insectes (notamment les moustiques) : or l'été est justement la saison où ceux-ci pullulent le plus. Par conséquent, s'il faut prévoir une bonne coupe voire une tonte (par exemple si cela est nécessaire à l'entretien de son poil), mieux vaut le faire au printemps ou à l'automne.

Le passer sous l'eau

Un homme passe son chien sous l'eau pour le rafraîchir

Le chien ne transpire quasiment pas : il ne peut donc pas se rafraîchir de cette façon, contrairement à l'être humain. Cela fait d'ailleurs partie des raisons qui expliquent qu'il est plus sensible à la chaleur que ce dernier, et peut facilement subir un coup de chaud.

 

Il est toutefois possible de reproduire artificiellement un phénomène de transpiration afin de l'aider à se sentir mieux quand les températures sont élevées. Il suffit pour cela de mouiller sa peau et son pelage avec de l'eau tiède : au contact de l'air ambiant, l'eau s'évapore en emportant avec elle un peu de sa chaleur corporelle, ce qui fait baisser sa température. Mieux vaut en revanche éviter l'eau très froide : en plus d'être moins efficace, elle présente un risque de choc thermique.

Lui proposer de se baigner

Un chien de type bichon tout mouillé dans une piscine gonflable

Si le fait de le passer sous l'eau ne suffit pas, une option encore plus efficace est de permettre à son chien de se baigner. En effet, l'eau facilite la diminution de la chaleur de son corps et l'aide à se rafraîchir rapidement. Il n'est pas forcément nécessaire de l'emmener jusqu'à la plage, un lac ou un cours d'eau : une petite piscine pour chien, ou même un bain dans la baignoire, est déjà très efficace.

 

Dans tous les cas, il est important là aussi que l'eau ne soit pas trop froide, car le choc thermique qui en résulterait serait mauvais pour sa santé - avec même un risque d'hydrocution, quoique celui-ci est moins prononcé que chez l'humain. Du reste, le froid favorise la contraction des petits vaisseaux sanguins situés sous la peau, ce qui limite le phénomène de refroidissement : ainsi, contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'eau froide est moins efficace que l'eau tiède pour se rafraîchir ou rafraîchir son animal.

Utiliser un manteau rafraîchissant

Un chien avec un manteau rafraîchissant sur la plage

Un autre bon moyen de refroidir son chien est de lui faire porter un manteau rafraîchissant. Le principe est globalement le même que celui d'un tapis rafraîchissant, sauf que l'accessoire est installé sur son dos, au lieu d'être posé au sol. Le refroidissement s'effectue donc sur toute la partie centrale du corps (un peu comme la transpiration pour les humains), ce qui est gage d'une meilleure efficacité que celle d'un tapis.

 

Les manteaux rafraîchissants sont conçus pour rester efficaces pendant généralement 4 à 10 heures, selon les modèles. C'est donc idéal pour les longues journées d'été. Toutefois, comme les tapis, ils perdent en efficacité avec le temps, puisqu'ils se réchauffent au fur et à mesure que l'animal se rafraîchit. Il faut donc là aussi les « recharger » toutes les quelques heures pour qu'ils restent efficaces.

Que faire si cela ne suffit pas ?

Un chien couché dans l'herbe au soleil

Les différentes méthodes présentées plus haut suffisent généralement à faire descendre la température corporelle du chien et lui éviter un coup de chaleur.

 

Il peut arriver toutefois que ça ne soit pas le cas, et qu'il commence à se sentir vraiment mal. Cela se produit généralement lorsque l'intervention est trop tardive, car son organisme a déjà emmagasiné trop de chaleur. Divers symptômes peuvent alors commencer à apparaître : diarrhées, vomissements, respiration difficile, apathie, désorientation, tremblements... Si cela se produit, c'est le signe qu'il est en train de faire un coup de chaleur : il s'agit alors d'une urgence vitale, car le décès peut survenir en quelques dizaines de minutes.

 

Par conséquent, si on ne parvient pas à rafraîchir correctement son compagnon ou que des signes indiquent qu'il commence à aller mal, il ne faut pas perdre une seconde pour agir : où qu'on se trouve, la seule attitude à avoir est de contacter immédiatement un vétérinaire et de lui décrire la situation. Celui-ci peut alors donner des instructions à suivre, en attendant qu'il prenne en charge l'animal et s'occupe de faire baisser sa température corporelle avec des techniques médicales plus efficaces que les astuces précédentes.

 

Une fois l'urgence gérée et la situation sous contrôle, il peut choisir de l'hospitaliser quelques jours afin de surveiller son état et s'assurer qu'aucun organe vital n'a été endommagé par l'excès de chaleur.

Conclusion

Lorsque les températures grimpent et que le chien se met à avoir trop chaud, il ne faut pas attendre avant de réagir, car son état peut vite se dégrader voire le pire se produire. Heureusement, ce ne sont pas les solutions qui manquent pour l'aider à se rafraîchir : il convient simplement de choisir celles qui sont les plus faciles, rapides et pratiques à mettre en oeuvre compte tenu de la situation.

 

Si cela ne semble pas fonctionner ou si des symptômes pouvant laisser penser à un coup de chaleur apparaissent, il faut se tourner vers un vétérinaire sans attendre, pour lui demander d'intervenir.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 08/05/2022.