Mon chien ne veut pas manger : anorexie ou caprice ?

Mon chien ne veut pas manger : anorexie ou caprice ?

Le chien est un animal connu pour avoir bon appétit et être même plutôt gourmand, contrairement par exemple au chat qui se montre plus tatillon quant au contenu de sa gamelle. Ce ventre sur pattes peut malgré tout lui aussi manquer d'appétit, voire ne plus vouloir manger. Il peut aussi faire un caprice pour obtenir ce qu'il désire.


Dans quels cas un chien boude-t-il sa gamelle ? À quel moment faut-il s'inquiéter ? Comment aider un chien anorexique à retrouver l'appétit ?

Vous tenez à la santé de votre chien ?
Vous tenez à la santé de votre chien ?
Les dépenses vétérinaires peuvent être énormes...

N’attendez pas qu'il soit trop tard pour l'assurer !
Remboursement sous 48h
Cliquez ici
Partager
 Envoyer cette page à un ami

Perte d'appétit, anorexie, refus de manger... : de quoi s'agit-il ?

Perte d'appétit, anorexie, refus de manger... : de quoi s'agit-il ?

Comme tous les animaux, même le plus gourmand des toutous peut ne pas toujours manger avec autant d'entrain. Cela ne fait pas nécessairement de lui un chien anorexique.

 

En effet, l'anorexie correspond à une perte d'appétit, quelle qu'en soit la cause. Elle peut se traduire par un arrêt total de prise d'aliments (c'est-à-dire une anorexie totale) ou une simple réduction des quantités ingérées (on parle alors d'une anorexie partielle ou d'une hyporexie). Chez la gent canine, elle est très souvent causée par une maladie ou un problème de santé. En revanche, l'anorexie mentale que l'on trouve chez l'être humain, et qui correspond à un trouble psychologique empêchant l'individu de se nourrir correctement malgré un appétit intact, ne semble pas exister chez les animaux.

 

Dans un autre registre, un chien peut ne pas manger pour des raisons autres qu'une baisse d'appétit. Il peut par exemple être physiquement incapable de se nourrir, ou simplement faire un caprice. Ces cas de figure ne sont pas considérés comme de l'anorexie, puisque l'appétit demeure indemne.

Pourquoi mon chien refuse de manger ?

Un chien équilibré et en bonne santé se fait rarement prier pour vider sa gamelle. S'il boude sa nourriture, cela peut être le signe que quelque chose ne va pas chez lui. Comme chez l'être humain, les raisons pouvant expliquer une baisse d'appétit chez le chien sont nombreuses.

Le chien a trop mangé

Le chien a trop mangé

La raison à la fois la plus évidente et la moins souvent envisagée est que le chien peut simplement avoir trop mangé et donc ne pas avoir l'estomac vide lorsque le maître lui présente sa gamelle.

 

Cela se produit par exemple s'il a l'occasion de "grignoter" pendant la journée, que ce soit des friandises, des restes donnés par le maître ou qu'il aurait lui-même volés, ou même simplement de la nourriture qu'il trouverait dans le jardin ou lors de ses sorties (fruits, champignons, charognes...).

 

Des rations trop importantes par rapport à ses besoins réels peuvent aussi donner l'impression qu'il perd l'appétit. Par exemple, le maître peut mal ajuster la quantité de nourriture au gabarit de son animal (un petit chien mange évidemment bien moins qu'un individu de grande taille), à son niveau d'exercice (c'est ce qui se produit si l'alimentation d'un chien de chasse reste la même après la fin de la saison, alors que ses besoins alimentaires sont alors bien moins importants) ou à son âge (un vieil animal mange moins et digère plus lentement qu'un chiot ou un adulte).

Le chien n'aime pas sa nourriture

Le chien n'aime pas sa nourriture

De la même façon qu'il existe des humains qui font la fine bouche, on trouve des chiens difficiles avec la nourriture, et qui traînent des pattes à l'idée de manger leurs croquettes. C'est le cas par exemple de certaines races comme l'Akita Inu ou le Yorkshire, qui se satisfont moins facilement d'une alimentation industrielle que leurs congénères.

 

Les chiens âgés ou vieillissants ont également tendance à se montrer peu complaisants à ce sujet : ainsi, ils peuvent soudainement ne plus vouloir certains aliments qu'ils ont pourtant toujours mangé sans problème jusque-là (c'est souvent le cas des croquettes, car elles sont moins appétentes et plus difficiles à mâcher que les autres produits). Ils sont également susceptibles de refuser une alimentation un peu passée, comme par exemple des restes de pâtée de la veille.

 

Enfin, même si la gustation du chien est bien moins performante que celle de l'Homme, l'animal peut être "attaché" à sa nourriture habituelle et donc faire le difficile si on lui sert de nouveaux aliments, a fortiori si ceux-ci ont moins de goût et/ou d'odeur que les précédents. Le risque est plus important lorsque le changement d'alimentation du chien est brutal et sans transition.

Le chien est stressé

Le chien est stressé

Comme l'être humain, un chien stressé ou anxieux peut perdre l'appétit et donc manger moins que d'habitude, de façon temporaire ou prolongée.

 

Cela peut se produit par exemple à la suite :

  • d'un changement de lieu de vie, comme un déménagement, un départ en vacances avec son chien, une mise en pension canine... ;
  • d'un changement de propriétaire, du fait d'une adoption, d'un abandon ou du décès du propriétaire ;
  • d'un changement dans son environnement habituel, tel qu'une arrivée dans le foyer (bébé, nouveau conjoint, nouvel animal...) ou au contraire le décès ou le départ d'un membre de la famille (humain comme animal) ;
  • d'un évènement angoissant pour le chien, comme de l'orage, des feux d'artifice ou tout autre bruit susceptible de lui faire peur ;
  • d'un traumatisme passé, en particulier si celui-ci est en lien avec la gamelle ou la pièce dans laquelle il se nourrit.

Le chien fait un caprice

Le Yorkshire peut bouder sa gamelle pour avoir des friandises
Le Yorkshire peut bouder sa gamelle pour avoir des friandises

Certains chiens plutôt malins chipotent avec leur nourriture voire refusent de la manger non pas parce qu'ils n'ont pas faim, mais parce qu'ils font un "caprice", un peu comme un enfant.

 

Cette attitude peut avoir deux origines :

 

  • il s'agit pour lui d'une façon de montrer qu'il est le chef de la famille. En effet, dans une meute de chiens, le leader aime prendre son temps avec la nourriture et faire son difficile, tandis que ses congénères doivent patiemment attendre leur tour pour se rassasier. Ce comportement est fréquent chez les races de chiens dominantes ;

 

  • il s'agit d'une façon d'obtenir une nourriture plus appétissante que la ration classique. En effet, certains individus qui ont l'habitude de recevoir des friandises ou des restes de table peuvent décider de bouder leur gamelle de croquettes ou de pâtée dans l'espoir d'obtenir mieux à la place. Le Yorkshire et quelques autres races de chiens très intelligentes sont connus pour tester ainsi les limites de leur maître.

Le chien est malade

Nombre de maladies et problèmes de santé peuvent couper l'appétit du chien et l'empêcher de se nourrir. Même s'il ne s'agit pas du cas le plus fréquent, il doit être envisagé, car il peut être grave et ne pas se régler de lui-même.

Les problèmes digestifs

Les problèmes digestifs

Pratiquement tout ce qui peut atteindre les organes digestifs et perturber le transit est susceptible de couper la faim. On peut citer par exemple :

Les problèmes de mastication ou déglutition

Les problèmes de mastication ou déglutition

Dans certains cas, le refus de manger ne vient pas d'une baisse d'appétit, mais d'un problème au niveau de la gueule du chien, qui l'empêche de mâcher et/ou de déglutir.

 

Cela se produit par exemple si des lésions, abcès ou inflammations sont présents au niveau de la langue ou des gencives, si certaines dents sont abîmées ou font l'objet de caries, si le chien souffre de gingivite ou de parodontose... Il peut aussi être atteint de dysphagie, c'est-à-dire de troubles de la déglutition qui l'empêchent d'avaler correctement les aliments. Enfin, certaines affections touchant les muscles et/ou les os de la mâchoire du chien rendent douloureuses la mastication, l'ouverture de la gueule et/ou la déglutition.

Les intoxications en tout genre

Les intoxications en tout genre

Les empoisonnements et intoxications du chien provoquent traditionnellement des diarrhées et/ou des vomissements importants, qui s'accompagnent d'une perte brutale d'appétit. Ceci est vrai quel qu'en soit le responsable : un fruit ou une plante toxique, un champignon vénéneux, un aliment non comestible comme des oignons ou du chocolat, un produit chimique, des médicaments...

 

Ces signes sont souvent les premiers à être visibles, et donc ceux qui signalent au maître qu'il y a un problème. Toutefois, ils n'apparaissent pas forcément juste après l'ingestion : un empoisonnement par des raticides peut par exemple mettre plusieurs jours à se manifester.

La fièvre

La fièvre

De manière générale, lorsqu'un chien a de la fièvre, il a tendance à se montrer apathique et à moins vouloir manger. Ceci est un effet collatéral de certaines substances du corps chargées de maintenir une température corporelle plus élevée que la normale.

 

Par conséquent, l'ensemble des problèmes de santé causant de la fièvre peuvent induire une perte d'appétit plus ou moins prononcée. On peut citer par exemple :

  • les infections virales, bactériennes ou parasitaires (la fièvre est alors une réaction naturelle du corps visant à empêcher la multiplication des germes et à renforcer l'action du système immunitaire) ;
  • la vaccination du chien, qui selon les cas peut entraîner une légère fièvre sans gravité pendant quelques jours ;
  • des toxines, comme celles que l'on retrouve dans les poils des chenilles processionnaires, dans le venin de certains serpents ou dans certains produits chimiques ;
  • un coup de chaleur du chien, qui peut être causé par une exposition prolongée au soleil ou une mauvaise hydratation par exemple ;
  • certains cancers.

 

Beaucoup d'autres problèmes de santé sont susceptibles de causer de la fièvre.

Les autres maladies

Les autres maladies

D'autres maladies et problèmes de santé sont susceptibles d'engendrer une anorexie chez le chien. C'est le cas par exemple lors de certaines maladies métaboliques, comme le diabète sucré, l'insuffisance rénale, l'hypothyroïdie ou encore l'insuffisance cardiaque.

 

Dans un autre registre, un chien souffrant de dépression d'involution (un trouble neurologique s'apparentant à la maladie d'Alzheimer et touchant les vieux individus) ou même de dépression tout court peut avoir un appétit altéré.

Les autres causes possibles

L'été, les chiens ont généralement un peu moins d'appétit
L'été, les chiens ont généralement un peu moins d'appétit

Enfin, d'autres facteurs sont susceptibles d'engendrer une baisse d'appétit chez le chien.

 

On peut citer par exemple :

 

 

  • la chaleur, car humains comme animaux ont alors généralement moins faim, notamment parce qu'ils boivent plus et se dépensent moins ;

 

 

  • certains médicaments comme les antibiotiques et les antidépresseurs peuvent avoir pour effet secondaire de réduire l'appétit ;

 

  • la poussée des dents définitives, qui se produit en général chez les chiots de 4 à 6 mois, et qui engendre des douleurs et des difficultés à mastiquer ;

 

Mon chien ne mange plus : quand faut-il s'inquiéter ?

Mon chien ne mange plus : quand faut-il s'inquiéter ?

Même s'il est plutôt glouton et qu'il refuse rarement de la nourriture, il arrive parfois qu'un chien boude sa gamelle ou ne la finisse pas le temps d'une journée, sans motif apparent.

 

S'il y a de quoi être surpris, nul besoin en revanche de s'alarmer aussitôt, car dans la plupart des cas, tout revient à la normale le soir même ou le lendemain. En effet, comme l'être humain, l'animal peut être simplement un peu fatigué ou avoir moins d'appétit lorsqu'il fait chaud, par exemple. Il peut aussi faire juste un caprice : dans ce cas, il refuse seulement certains aliments, et si le maître tient bon, la grève de la faim ne dure pas plus de quelques heures.

 

En revanche, certains signes doivent alerter et nécessiter une consultation chez un vétérinaire, car ils sont le signe que quelque chose ne va pas. C'est le cas notamment :

  • si le chien refuse de se nourrir pendant plus de 24 à 48 heures ;
  • s'il mange pendant plusieurs jours dans des proportions nettement inférieures à d'habitude ;
  • si d'autres symptômes de maladies canines sont présents, comme par exemple une prostration, un amaigrissement soudain, de la fièvre, un abcès à l'intérieur de la gueule...

 

Dans ces cas-là, il est préférable de consulter un vétérinaire sans attendre. C'est encore plus vrai lorsqu'il s'agit d'un sujet fragile comme un chiot ou un individu âgé, car une absence de repas et/ou d'hydratation pendant plusieurs jours peut avoir de très graves conséquences sur sa santé.

Que faire si mon chien ne mange plus ?

Que faire si mon chien ne mange plus ?

La première chose à faire lorsqu'on constate qu'un chien refuse de manger est d'essayer de savoir dans quel cas de figure on se situe. Est-il malade ? S'agit-il d'un caprice de sa part ? A-t-il simplement moins faim ? Les mesures à mettre en place dépendent en effet des causes.

 

Pour cela, il est impératif d'observer l'état de santé du chien : semble-t-il en bonne santé ? Continue-t-il à jouer et à se comporter comme avant ? Accepte-t-il de manger des aliments plus alléchants, comme ses friandises préférées ? Si la réponse à ces questions est "oui", il est probable que le problème soit d'ordre alimentaire. Si en revanche la réponse est non, il faut probablement se tourner vers des causes médicales et/ou comportementales.

Rendre les repas du chien plus agréables

Si le chien semble en bonne santé mais qu'il refuse de finir voire de toucher à sa gamelle, le problème vient peut-être de son alimentation. Il convient donc de procéder par étapes.

Ne pas changer l'alimentation immédiatement

Ne pas changer l'alimentation immédiatement

Tout d'abord, il est préférable de ne pas chercher à changer tout de suite l'alimentation du chien. En effet, s'il fait juste un caprice dans l'espoir d'obtenir une pitance plus alléchante, remplacer sa nourriture sitôt qu'il refuse d'y toucher ne ferait que l'encourager à continuer ce comportement.

 

Mieux vaut donc tout d'abord retirer sa gamelle même s'il n'y a pas touché du tout, et attendre une demi-heure ou une heure avant de la lui représenter. C'est le meilleur moyen de faire comprendre à un chien capricieux qu'il n'aura rien d'autre à manger, et donc de lui faire retrouver l'appétit !

Rendre l'alimentation plus alléchante

Rendre l'alimentation plus alléchante

Si malgré cette tentative, le chien refuse toujours de manger, mais est en revanche intéressé par d'autres types d'aliments, c'est alors peut-être que son alimentation ne lui plaît pas, soit parce qu'elle est passée, soit parce qu'elle n'a bon goût (les animaux ont aussi leurs limites, même s'ils sont moins difficiles que les humains !).

 

La première chose à faire consiste donc à s'assurer de la fraîcheur des aliments servis : le sachet de croquettes est peut-être ouvert depuis longtemps, ou les restes de pâtée de la veille ont peut-être séché lorsqu'ils ont été placés au réfrigérateur. Dans ce cas, il convient simplement de les remplacer par des aliments non périmés.

 

Si le problème semble venir des produits eux-mêmes et pas de leur état de conservation, il est possible de les rendre plus alléchants en recourant à quelques astuces :

  • humidifier les croquettes avec un peu d'eau tiède fait ressortir leur arôme et les rend plus faciles à mâcher ;
  • mettre la pâtée au micro-ondes pendant quelques secondes, en particulier si elle était stockée au réfrigérateur ;
  • agrémenter la ration habituelle d'aliments appétissants comme des morceaux de viande, du bouillon de légumes ou de poulet (sans sel !), du jus de viande ou de poisson (donner de l'huile de saumon à son chien est d'ailleurs une astuce connue pour l'aider à retrouver l'appétit), un peu de fromage râpé, etc.

Opter pour une autre alimentation

Opter pour une autre alimentation

Si ces quelques astuces ne suffisent pas, il peut être nécessaire d'opter pour des produits plus alléchants.

 

En général, les pâtées ont plus de succès que les croquettes, car elles sont plus faciles à mâcher et ont une odeur plus forte. Les régimes maison contenant une grande part de viande ou de poisson (comme le régime BARF par exemple) sont également très appréciés de la gent canine, à l'inverse des régimes végétariens ou végans pour chien. Certaines races ont également des préférences : par exemple, le Husky Sibérien et le Samoyède sont très friands de poisson cru. À chaque maître de trouver les aliments qui ravissent son compagnon.

 

Quelle que soit la nourriture choisie, mieux vaut éviter de changer le régime alimentaire du chien de manière brutale, car son appareil digestif sensible a besoin de temps pour apprendre à digérer un nouvel aliment. Cela lui permet également de s'habituer au goût de sa nouvelle pitance, et réduit donc le risque qu'elle ne lui plaise pas.

Rééquilibrer la ration par rapport aux besoins du chien

Un chien actif a généralement meilleur appétit
Un chien actif a généralement meilleur appétit

Si la perte d'appétit du chien ne vient ni d'un caprice, ni de la qualité de la nourriture, peut-être la ration journalière est-elle simplement trop copieuse par rapport à ses besoins réels.

 

Pour régler ce problème, plusieurs pistes peuvent alors être envisagées :

 

  • s'il grignote beaucoup entre les repas, le mieux à faire consiste à réduire la quantité de friandises et d'"extras", pour voir si l'appétit lui revient ;

 

  • s'il fait depuis peu moins d'exercices que précédemment, la solution peut consister à lui donner davantage d'occasions de se dépenser (si sa condition physique le permet, bien sûr), ou à réduire la quantité de nourriture distribuée chaque jour (en prenant bien garde aux risques de carences en vitamines et en nutriments). Une autre option est d'opter pour des aliments plus digestes (viande blanche plutôt que rouge, augmentation de la quantité de fibres...) afin d'améliorer le transit et donc la vitesse d'assimilation des repas.

Créer un environnement rassurant

Créer un environnement rassurant

Pour certains chiens, la perte d'appétit n'est pas directement liée à la nourriture, mais à l'environnement dans lequel ils mangent. Dans ces cas-là, elle survient souvent à la suite d'un évènement stressant, comme un déménagement ou une arrivée dans un foyer (bébé, conjoint, nouvel animal...).

 

Pour rassurer son chien et qu'il puisse manger sereinement, plusieurs pistes doivent être tentées :

  • si les horaires de repas sont fluctuants, privilégier des heures fixes ;
  • si la pièce dans laquelle il mange est plutôt agitée, opter pour un endroit plus calme, loin de toute agitation ;
  • si le foyer compte plusieurs animaux, s'assurer que chacun a sa propre gamelle et mange sans être dérangé par les autres ;
  • si la gamelle du chien est nouvelle, essayer de lui donner à manger dans un autre récipient. Certains matériaux peuvent en effet effrayer l'animal, en particulier s'ils sont bruyants ou produisent des reflets (c'est le cas notamment des gamelles en inox).

 

Si ces techniques ne donnent aucun résultat, le problème vient peut-être d'un mal-être plus profond, par exemple une inadéquation entre les besoins du chien et son mode de vie. Dans ce cas, l'aide d'un vétérinaire et/ou d'un comportementaliste canin peut être requise.

Traiter les causes médicales de l'anorexie

Si malgré les conseils précédents l'appétit du chien continue à ne pas vouloir manger pendant plusieurs jours, ou si d'autres symptômes sont présents (changement de comportement, amaigrissement, fièvre, douleurs, abcès dans la bouche...), il est impératif de consulter un vétérinaire sans attendre.

Le diagnostic de l'anorexie médicale

Le diagnostic de l'anorexie médicale

Pour identifier la cause de l'anorexie du chien, le vétérinaire commence par examiner le chien tout en posant des questions au maître au sujet de ses habitudes alimentaires. Il vérifie l'intérieur de sa gueule, palpe son abdomen, prend sa température, s'assure qu'il n'a ni blessures ni fractures...

 

Il peut aussi prendre le pouls du chien ou effectuer des examens plus poussés, comme par exemple :

  • une fibroscopie ou une coloscopie si le problème semble d'origine digestive ;
  • une prise de sang du chien s'il soupçonne notamment une infection ou une maladie métabolique ;
  • une radiographie pour détecter des troubles cardiaques et/ou respiratoires ;
  • une biopsie s'il soupçonne une tumeur.

 

En fonction des résultats obtenus, il propose ensuite un traitement pour aider le chien à retrouver l'appétit et le guérir, si c'est possible.

Le traitement de l'anorexie médicale

Le traitement de l'anorexie médicale

Le traitement de l'anorexie d'origine médicale chez le chien dépend essentiellement de la maladie qui l'a provoquée. Dans le cas d'une infection bactérienne par exemple, des antibiotiques pris pendant quelques jours peuvent être suffisants pour régler le problème. Dans le cas d'un coup de chaleur, faire redescendre la température de l'animal et bien l'hydrater suffisent pour lui rendre l'appétit.

 

Mais si l'anorexie vient d'une pathologie plus grave comme une tumeur ou une insuffisance cardiaque, il n'existe pas nécessairement de traitement de court terme, voire de traitement tout court. Il peut alors être nécessaire de faire hospitaliser l'animal pour le nourrir par perfusion ou avec une pipette, en attendant de pouvoir soigner la cause de son anorexie.

 

Si l'anorexie est due à certains médicaments, le vétérinaire peut tenter d'ajuster le dosage ou de les remplacer par d'autres aux effets secondaires moins marqués. Il peut aussi, selon les cas, prescrire des traitements destinés à booster l'appétit du chien, ou recommander un type d'alimentation en particulier : par exemple, une nourriture liquide est souvent recommandée dans le cas de transit digestif difficile.

Prévenir les baisses d'appétit du chien

Prévenir les baisses d'appétit du chien

Tout chien est un jour ou l'autre amené à avoir moins d'appétit qu'à l'accoutumée. Le maître peut toutefois prendre quelques mesures afin de limiter le plus possible le nombre de fois où cela se produit.

 

Tout d'abord, il doit veiller à fournir à son animal une alimentation de qualité, adaptée à sa nature et ses besoins, et la servir si possible en deux repas suffisamment éloignés les uns des autres. Les changements d'alimentation doivent être progressifs, afin non seulement d'éviter les problèmes de transit, mais aussi d'habituer progressivement l'animal au goût des nouveaux aliments. Les friandises et restes de repas doivent être évitées autant que faire se peut, car ils déséquilibrent le régime alimentaire et habituent le chien à des produits plus appétissants que le contenu de sa gamelle.

 

Ensuite, le chien étant attaché à sa routine, il est préférable d'éviter d'en changer si cela n'est pas nécessaire. Les repas doivent donc être servis à heure fixe et dans un environnement calme. Les changements importants comme les déménagements ou l'arrivée d'une nouvelle personne dans la famille doivent être effectués en douceur, et ne doivent pas entraîner une baisse drastique et brutale de l'attention portée au chien.

 

Enfin, même si cela est plus facile à dire qu'à faire, le maître doit tout faire pour garder son chien en bonne santé et prévenir les maladies, car nombre d'entre elles sont susceptibles d'entraîner un manque d'appétit. Cela implique donc notamment de le faire vacciner, le traiter contre les parasites internes et externes, de le toiletter régulièrement, de désinfecter les plaies et petits bobos pour éviter les infections, et bien évidemment de l'emmener régulièrement chez un vétérinaire pour effectuer un contrôle de routine.

Le mot de la fin

Avoir un chien qui ne s’alimente plus suffisamment - voire plus du tout - n'est pas très problématique si la situation n'est que temporaire. En revanche, si le manque d'appétit persiste plusieurs jours, ou si d'autres symptômes sont présents, il est essentiel de s'en inquiéter. En effet, non seulement cela peut refléter une maladie grave, mais en plus cela peut rapidement mettre sa vie en danger.

 

Dans une telle situation, mieux vaut donc ne rien laisser au hasard et faire établir au plus vite un diagnostic par un professionnel. Les degrés de gravité de l’anorexie du chien varient, mais la vigilance doit rester constante du début des symptômes jusqu'à la reprise d’une alimentation normale.

Dernière modification : 10/17/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Offrez les meilleurs soins à votre chien !
Offrez les meilleurs soins à votre chien !
Les frais vétérinaires peuvent très vite grimper...

Choisissez une assurance qui le couvre en cas d'accident et de maladie.

Discussions sur ce sujet