Les plaies et saignements du chien : mon chien saigne, que faire ?

Les plaies et saignements du chien : mon chien saigne, que faire ?

Votre chien saigne ? Une bagarre, une chute, une morsure, une intoxication, une maladie... : les causes possibles sont nombreuses. Mais surtout, ça peut arriver n'importe quand.


C'est pourquoi il est important de pouvoir identifier rapidement la gravité des plaies et saignements du chien, et de savoir comment réagir face à chacun des cas pour ne pas aggraver l'état de santé du blessé.

Partager
 

Identifier le type de saignement du chien

Même si la perte de sang est abondante, il est primordial de garder son sang-froid et recourir à l'observation du chien en deux étapes successives :

  • Localiser d'où proviennent les saignements,
  • Constater la couleur du sang, son abondance.

 

Il existe deux types de saignement du chien :

L'hémorragie externe du chien

L'hémorragie externe du chien

Comme chez l'homme, il existe dans le corps du chien des zones très vascularisées, qui lorsqu'elles sont coupées, entraînent une perte de sang conséquente. Seules l'expérience et l'observation de la plaie peuvent vous permettre de diagnostiquer la gravité du traumatisme – quitte à tamponner l'excès de sang. Au moindre doute, il est préférable de consulter votre vétérinaire.

 

Les saignements abondants traduisent le plus souvent une lésion artérielle (dans ce cas, le sang est rouge vif et pulsé) ou veineuse (sang foncé qui s'écoule en nappe). L'hémorragie représente une urgence pour le chien dans les deux cas, même si la lésion artérielle est la plus grave car le sang s'écoule très rapidement.

 

À l'inverse, le saignement est bénin si, par exemple lors d'une banale promenade du chien, ce dernier s'est simplement éraflé ou légèrement coupé. Dans ce cas, il n'y a pas lieu de s'inquiéter, car cela ne constitue pas un cas d'urgence pour le chien.

L'hémorragie interne du chien

L'hémorragie interne du chien

L'hémorragie interne, urgence vitale pour le chien, est traître car difficile à déterminer. Vous pouvez néanmoins la soupçonner si les muqueuses du chien sont pâles, si son pouls est rapide, si la toux et les vomissements du chien sont accompagnés de perte de sang, ou si sa température corporelle est inférieure à 38,5°C (dans ce cas il s'agit d'une hypothermie du chien, un autre cas d'urgence).

 

Il arrive parfois également que du sang s'écoule des orifices naturels du chien, ce qui rend le diagnostic de l'hémorragie interne plus facile, mais c'est loin de représenter la majorité des cas.

 

Par ailleurs, exception faite de la chienne en chaleur, un écoulement des orifices naturels peut avoir d'autres causes que l'hémorragie interne : parasite canin, intoxication du chien aux médicaments, maladies canines (tumeur, cancer...), mycose du chien, etc. Des examens poussés sont donc à réaliser rapidement pour déterminer la cause exacte du saignement et prodiguer un traitement adéquat.

 

 

 

En définitive, hormis le cas du saignement externe bénin, tous les autres types d'hémorragie doivent être traités sans délai, car le pronostic vital du chien peut rapidement être engagé.

Comment arrêter les saignements

Comment arrêter les saignements

Sous l'effet de la douleur ou de la panique, même un chien mignon peut se transformer en chien agressif et vous mordre si vous tentez de le manipuler. Il faut donc, avant toute chose, le calmer et le mettre en confiance. N'essayez pas de l'attraper par surprise : au contraire, restez calme, parlez-lui et caressez-le, pour qu'il ne s'inquiète pas outre mesure.

 

Une fois qu'il est rassuré, mettez une muselière au chien et immobilisez-le pour éviter qu'il ne s'agite, vous morde ou s'enfuie. Vous pourrez alors vous occuper de faire cesser le saignement sans risque pour votre intégrité physique.

 

La méthode qu'il convient d'appliquer diffère selon les cas :

Saignement abondant, rouge vif et qui jaillit

Saignement abondant, rouge vif et qui jaillit

Il s'agit d'une lésion artérielle. Le point de compression doit être réalisé en amont de la blessure, au niveau de l'artère sectionnée. Chez un chien, les principales artères sont situées sous les aisselles des pattes avant, sous la partie supérieure des pattes arrière, et sous la queue. Munissez-vous d'une compresse stérile, ou à défaut d'un bout de tissu propre, et appuyez directement sur l'artère pour faire cesser le saignement. Mettez de préférence des gants à usage unique pour limiter le risque d'infections du chien.

 

Même si vous avez l'impression que l'hémorragie ne faiblit pas, ne tentez pas de réaliser un garrot vous-même : en plus d'être très douloureux pour le chien, il peut mettre sa vie en danger s'il est mal réalisé. Conduisez immédiatement votre animal jusqu'à une clinique ou jusqu'aux urgences vétérinaires, mais faites de votre mieux pour ne pas l'inquiéter : un chien stressé voit son rythme cardiaque s'accélérer, ce qui accentue la perte de sang.

Saignement abondant, foncé en nappe

Saignement abondant, foncé en nappe

Il s'agit d'une lésion veineuse. Le point de compression doit se faire sur la blessure elle-même. Elevez le membre blessé si vous le pouvez pour limiter la perte de sang, munissez-vous de quelques bandes de compresses et épongez l'excédent avant de comprimer la plaie. Restez dans cette position 5 à 10 minutes, le temps qu'un caillot se forme et "bouche" la plaie, ce qui permettra de stopper l'écoulement. Ne décollez donc pas la compresse toutes les trente secondes pour vérifier si la plaie saigne toujours : cela ne ferait que ralentir le processus.

 

Si la compresse est complètement imbibée de sang, contentez-vous d'en ajouter une autre par-dessus sans enlever la première. Entourez les compresses d'un bandage sans trop serrer, pour ne pas faire un garrot, justement. À défaut de compresses, utilisez votre main et un morceau de tissu propre. Evitez autant que possible de toucher la blessure directement avec votre main pour prévenir le risque d'infections.

Saignement léger

Saignement léger

Il s'agit d'une plaie sans gravité : la difficulté n'est donc pas de faire cesser le saignement, mais de désinfecter la blessure correctement.

 

Commencez par tamponner les écoulements jusqu'à l'arrêt. Si le saignement ne cesse pas, une petite compression peut être réalisée, suivie d'un bandage non serré.

 

Ensuite, nettoyez et désinfectez la zone deux à trois fois par jour. Essayez de couper aux ciseaux les poils situés autour de la plaie pour faciliter la désinfection. Optez pour une pommade ou un nettoyant spécialement dédié à la gente canine, et privilégiez un produit qui ne "pique" pas pour éviter d'ajouter du mal au mal. Sur des chiens sensibles, vous pouvez pulvériser le spray sur une compresse et appliquer ensuite celle-ci sur la plaie.

 

Evitez également de mélanger deux produits qui pourraient se neutraliser et perdre en efficacité. N'utilisez jamais d'alcool, véritable poison pour les chiens qui peuvent l'avaler en se léchant. Le mercurochrome est également à bannir pour les mêmes raisons. De manière générale, dans la mesure où il existe des médicaments toxiques pour les chiens, ne tentez pas de faire de l'auto-médication et demandez plutôt conseil à un vétérinaire.
 
Protégez ensuite la plaie à l'aide d’un bandage pas trop serré pour laisser le sang circuler, mais suffisamment pour que celui-ci tienne correctement. Prenez garde à ce que votre animal n’arrache pas le pansement et l’avale. Votre vétérinaire peut au besoin vous fournir une collerette.

Renouvelez l’application de la pommade ou du spray une à deux fois par jour. Vous pouvez vous reporter au mode d’utilisation du produit, décrit sur l’emballage ou la notice, ou encore contacter votre vétérinaire pour lui demander conseil.

Saignement interne

Saignement interne

Si vous soupçonnez une hémorragie interne sur votre chien, ou si votre chien saigne depuis ses orifices naturelles, il n'y a malheureusement pas grand-chose que vous puissiez faire vous-même.

 

Contactez votre vétérinaire ou le service des urgences, décrivez-leur les symptômes que vous avez constatés, et suivez leurs instructions. Dans la quasi totalité des cas, le chien devra in fine être conduit jusqu'à une clinique pour confirmer le diagnostic, arrêter le saignement, et en déterminer la cause sous-jacente (empoisonnement du chien aux médicaments, maladie canine, etc.).

Le mot de la fin

Certaines plaies peuvent sembler impressionnantes mais sont en fait inoffensives pour le chien : une surveillance globale et une désinfection de la zone en viennent facilement à bout. D'autres en revanche peuvent avoir de très lourdes conséquences.

 

Pour éviter de perdre du temps face à un cas d'urgence pour le chien, pensez à enregistrer dans votre téléphone les coordonnées de votre vétérinaire ainsi que celui des urgences vétérinaires, et ayez une trousse de secours pour chiens toujours prête à l'emploi. Il est également possible de suivre une formation de premiers secours dédiée aux animaux de compagnie.

 

Dans le feu de l'action, si vous avez le moindre doute, passez un coup de fil à votre vétérinaire. En seulement deux minutes, quelqu'un saura vous dire si c'est grave, quoi faire et comment le faire pour ne pas aggraver la situation.

Dernière modification : 08/11/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Auteur

Un site pour les amoureux des chiens et des chiots.

Voir le site

Discussions sur ce sujet