Les vers chez le chien

Les vers chez le chien

Les chiens sont des carnivores domestiques, et sont par conséquent couramment infestés par des vers. Il en existe une vingtaine différents.
De fait, presque tous les chiots et les chiens ont des vers ; on parle alors d’helminthose digestive.


Toute personne possédant un chien doit donc être sensibilisée à ces parasites qui vivent au dépend de l’hôte qui les héberge, d'autant que les répercussions sur la santé du chien peuvent être importantes. 


Comment les chiens attrapent-ils des vers, et comment peut-on les identifier pour mieux soigner son chien ?

Partager :  

Comment le chien est-il contaminé par les vers ?

2 chiots sur 3 sont porteurs de vers intestinaux. Ils sont contaminés dès l’utérus de la mère, lorsque les larves migrent des tissus maternels dans l’organisme des chiots. Elles peuvent aussi être ingérées en buvant du lait, ou venir de l'environnement de l'animal.

 

Les vers adultes sont présents dans les intestins du jeune chiot dès l’âge de 2 à 3 semaines, et continuent de se développer jusqu’à l’âge de 6 mois, lorsque le chien s’immunise et expulse naturellement la plus grande partie de ces parasites internes. On retrouve alors de grandes quantités d’œufs dans les selles.

 

Quant au chien adulte, c’est en évoluant dans son environnement qu’il est parasité par les vers. On en trouve en effet dans la viande crue, que ce soit du porc, du boeuf ou du mouton, mais il peut aussi se contaminer en mangeant une souris, un oiseau ou un reptile.

 

Par ailleurs, si le chien est coprophage et aime manger les crottes trouvées sur son chemin, il peut aussi ingérer des vers dès lors que les excréments proviennent d'un animal infesté, qu'il soit sauvage ou domestique.

Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Santé de votre chien : agissez avant qu'il ne soit trop tard

Ne laissez pas la santé de votre compagnon entre les mains du hasard : assurez-le !

Service de comparaison des offres d'assurances et mutuelles.
Gratuit & sans engagement !

Les conséquences des vers sur le chien

Les conséquences possibles sur l'état de santé du chien dépendent de son âge et de la nature du parasite. 

 

Chez le chiot par exemple, le parasitisme intestinal peut entraîner des retards de croissance et diminuer l'efficacité des vaccins du chien. Une prolifération d'ascaris, un ver rond, peut provoquer des occlusions allant jusqu'à des perforations intestinales, menant parfois à la mort de l'animal.

 

Au contraire, chez un chien adulte en bonne santé, le parasitisme peut passer inaperçu, sauf en cas d'infestation massive. 

 

Dans tous les cas, les vers agissent sur l’intestin, ce qui provoque des symptômes assez banaux, comme des nausées, des diarrhées ou encore des ballonnements après les repas.

 

Dans les cas les plus graves, les larves peuvent migrer dans l’organisme jusque dans les poumons, occasionnant de la toux.

 

Par ailleurs, les vers peuvent spolier aussi les aliments ou le sang de l’hôte, entraînant notamment une anémie et une mauvaise immunisation vaccinale.

La contamination de l’être humain par les vers

Certains vers peuvent contaminer l’être humain, par contact avec le chien infesté. On parle alors de zoonoses, qui peuvent provoquer de graves maladies chez l'Homme. 

 

Le risque ne vient pas des vers adultes, qui ne peuvent pas se développer jusqu’à maturité dans un organisme humain. Les larves de Toxocara Canis, en revanche, sont plus dangereuses, car elles peuvent causer des lésions au cerveau et aux yeux.

 

Si de jeunes enfants jouent avec un chien infesté de vers, ils peuvent être contaminés par des larves. En cas de doute, il convient de se rapprocher de son médecin, qui pourra prescrire un vermifuge.

 

Trois types de vers contaminent fréquemment les êtres humains :

  • les ascaris : une contamination des adultes et des enfants par des œufs d'ascaris éliminés dans les déjections de chien (par exemple dans les bacs à sable) est possible. La migration des larves est viscérale, et peut atteindre l'oeil, le foie, les poumons et le coeur. Si les ascaris atteignent l’œil, cela peut aboutir à de graves problèmes de santé ;
  • les ankylostomes : dans les pays tropicaux, la contamination transcutanée des enfants est responsable de la larva migrans cutanée, une maladie dermatologique ;
  • les trichures.

 

D'autres vers contaminent extrêmement rarement les humains :

  • les echinocoques : la contamination humaine se fait par l’ingestion d'œufs contenus dans des baies et légumes souillés par des déjections de chiens ou de renards, ou présents sur leur pelage. L'être humain peut également être infesté en se laissant lécher. L'echinocoque provoque une maladie hépatique mortelle, l'echinococcose alvéolaire. Il s'agit d'une maladie grave du kyste hydatique sur le foie et les poumons. Sans greffe de foie, l'échinococcose alvéolaire du foie est fatale ;
  • les dipylidium : la contamination, rare, est causée par l’ ingestion accidentelle de puces ;
  • le taenia sagitana, de la famille des taenïdés et de l'ordre des cyclophyllidea. Il peut atteindre chez l'être humain 3 à 10 mètres pour une largeur moyenne de 8 millimètres. Un bovin peut être atteint de cysticerque en ingérant des oeufs tombés, par exemple, d'un vêtement humain. L'embryon va traverser la muqueuse intestinale par le biais des capillaires sanguins ou lymphatiques, et atteindre les tissus musculaires les plus irrigués, soit le coeur et les joues (ou masséters). Là, il se transforme et devient infectant au bout de 10 jours. Il sera à maturité vers la 18ème semaine.

Les différents vers parasitaires du chien

Les principaux parasites intestinaux du chien appartiennent au genre des helmintes (vers ronds et vers plats) ou au genre protozoaires (organismes végétaux unicellulaires ou à cellules peu différenciées). 

Les vers ronds

Les ankylostomes

Les ankylostomes sont de petits vers ronds blanc-rosés de 1 à 1,5 cm, presque invisibles, contaminant le chien par voie transcutanée, orale, ou lactée. Ils ont des crochets et un système leur permettant de découper au niveau de la bouche. Un chien qui se couche ou marche dans la boue risque d'en être infesté, de même que la mère peut les transmettre à ses petits. Les ankylostomes s'installent en général dans l'intestin grêle, où ils pompent le sang nécessaire pour se nourrir. Les ankylostomes sont responsables de dermites interdigitées, d'anémies, d'entérites hémorragiques graves et de diarrhées noirâtres contenant le sang digéré par les vers.

Les ascaris

Les ascaris sont de grands vers blanchâtres mesurant de 5 à 20 cm etcontaminant l'animal dans l'utérus de la mère, lors de la tétée ou par consommation d'œufs de parasites dans l'environnement. Presque tous les chiots en sont infestés avant le sevrage. Ils sont visibles dans les selles ou les vomissements. Les ascaris sont responsables de retards de croissance, d'un mauvais état général (poil piqué, faiblesse, amaigrissement, fatigue...), de troubles digestifs (alternance de diarrhées et de constipation, vomissements, ballonnements et ventre gonflé, appétit capricieux...) et de troubles respiratoires (broncho-pneumonie par migration des larves).

Les trichures

Les trichures sont des parasites du gros intestin du chien dont la longueur se situe entre 2 et 4 cm. Le chien se contamine en ingérant les œufs présents dans le milieu extérieur, par exemple en buvant de l'eau, ou encore en léchant un bout de bois ou un jouet qui traîne dans un champ ou dans du sable. On les trouve en particulier chez les chiens qui vivent en plein air ou en chenil. Après 3 semaines environ, les vers sont adultes et pompent le sang dans le gros intestin. Tous les 3 à 4 jours, c'est-à-dire au moment où les trichures se nourrissent, les selles du chien, sous forme de diarrhée, sont teintées de sang. Les trichures sont responsables de colites hémorragiques, d'anémie et d’une dégradation de l'état général du chien, notamment un amaigrissement de l'animal.

Les nématodes

Les nématodes sont des vers transmis par les piqûres de moustiques sous forme de micro-filaires. Initialement d'une longueur d'un tiers de millimètre, le ver va se fixer dans le coeur de l'animal, où il grandira jusqu'à atteindre 12 à 30 centimètres. Les nématodes sont responsables d'une maladie canine qui peut être fatale : la dirofilariose cardiaque du chien.

Les vers plats

Si votre chien a des puces, il risque également d’être infesté par des vers plats présents dans ces parasites. Ces vers plats sont appelés cestodes, et aiment voyager d'un individu à l'autre. Ils ont des hôtes intermédiaires qui permettent leur développement, et un hôte définitif sur lequel ils deviennent adultes.

 

Le chien peut être infesté par des cestodes en se grattant. C'est à ce moment qu'il peut avaler quelques puces qui libèrent le ver plat une fois dans l’intestin. Ces parasites provoquent des démangeaisons et un engorgement des glandes anales.

 

Il existe heureusement plusieurs façons de prévenir l’apparition des puces chez le chien, comme par exemple les colliers anti-puces, dont l'efficacité s'étale sur plusieurs mois. En cas d'infestation, il faut se débarasser des puces et de leurs larves non seulement sur le chien, mais aussi dans le milieu où il vit.

 

Il existe trois types de vers plats différents.

Téniasis à dipylidium

Le dipylidium est le ver le plus fréquent, dont l'hôte intermédiaire est la puce ingérée par l'animal lorsqu'il se lèche. Comme la plupart des ténias, on le remarque par la présence de sortes de petits grains de riz dans les crottes du chien ou dans la région anale. Le dipylidium provoquant des irritations, le chien cherche à se soulager en traînant son postérieur sur le sol.

Ténias

Les ténias sont des vers plats qui s'éliminent via l'anus de l'animal, sous la forme d'anneaux ayant l'aspect de grains de riz. Le chien se contamine en consommant un hôte intermédiaire, variable selon le ténia. Par exemple, le chien peut être infecté par le taenia sagitana s'il consomme de la viande de boeuf contaminée. Les ténias sont responsables d'entérite chronique, d'amaigrissement par action spoliatrice et d’irritation du sphincter anal par les anneaux du ver.

Ténias échinocoques

Les segments des ténias échinocoques, ou Echinococcus Multilocularis, sont invisibles à l'œil nu. Voyageant d'un hôte à l'autre, ce type de vers présente un grand risque de contamination pour l'être humain. Lorsque le chien en est infesté, le parasite libère des segments ovigènes - qui sont sont éliminés avec les matières fécales - ou désintégrés dans l'intestin grêle avant d'être rejetés dans le milieu extérieur ou sur le pelage du chien.

Les protozoaires

Les Giardia duodenalis (ou intestinalis)

Les Giardia duodenalis (ou intestinalis) sont des protozoaires flagellés (c'est-à-dire pourvus de flagelles, qui assurent la locomotion de l'organisme unicellulaire) qui infectent l'intestin de nombreuses espèces, dont l'Homme. Les Gardia duodenalis s'attachent aux cellules de l'intestin, s'y nourrissent des nutriments destinés à l'individu infecté et s'y multiplient avant de finir par s'enkyster. Les kystes sont ensuite éliminés avec les selles et peuvent survivre plusieurs semaines à l'extérieur. 

 

L'humidité et la surpopulation favorisent la transmission de ces parasites unicellulaires chez le chien. 

Les coccidies

Il existe de nombreuses espèces de coccidies, et plusieurs peuvent infecter l'intestin du chien. Les plus fréquentes appartiennent au type Isospora

 

Les chiens s'infectent après avoir avalé un kyste de coccidies présent sur le sol. Les symptômes de cette infestation parasitaire sont une diarrhée aiguë, quelques fois hémorragique, une perte de poids et une forte déshydratation, surtout chez les chiots de moins de 6 mois. Il est possible que certains chiens hébergeant le parasite ne déclarent aucun symptôme. Le diagnostic de l'infestation se fait grâce à une analyse des selles.

 

Dans les chenils ou les élevages canins, il peut parfois être difficile de se débarrasser des coccidies, car les chiens tendent à se recontaminer constamment. 

Quand et comment vermifuger son animal ?

Pour lutter contre les vers, il faut vermifuger son chien à intervalle régulier, selon un calendrier de vermifugation conseillé par le vétérinaire :

  • du 8ème jour à la 6ème semaine chez les chiots, puis tous les mois jusqu'à ses 6 mois ;
  • au minimum tous les 6 mois chez le chien adulte ;
  • pendant les chaleurs, avant la saillie de la chienne ainsi que 10 jours avant et après la mise bas ;
  • avant la première vaccination du chien.

 

Il est important d’utiliser un vermifuge approprié aux vers que l’on désire éliminer. En effet, certains produits sont actifs sur les nématodes, et d'autres sur les ankylostomes ainsi que les ascaris. On utilise en général un produit polyvalent qui agit à la fois sur les vers ronds et les vers plats.

 

Il est également nécessaire de respecter la dose ainsi que le protocole prescrits par le vétérinaire. Le dosage est calculé en fonction de l'âge du chien, mais aussi de son poids et du type d'infection dont il est atteint. Il est aussi primordial de vermifuger tous les animaux de la maison ensemble.

 

Enfin, il faut tenir compte des particularités du cycle du ver, et traiter le chien contre les puces dans le cas du dipylidium.

Le mot de la fin

Traiter son chien contre les vers est nécessaire afin de garantir la bonne santé de l’animal, mais aussi celle de son entourage humain. Dans les élevages canins, cela permet aussi de diminuer le nombre d’animaux malades ou déficients.

 

Heureusement, il est toujours possible de prévenir l’apparition de vers chez le chien grâce à un traitement régulier par des médicaments appropriés, et en prenant l'habitude de ne pas donner certains aliments au chien, comme des viscères de lapin, de mouton ou d'autre animal. Enfin, pour éviter au maximum toute contamination, le sol doit être nettoyé régulièrement, et on doit éliminer d'éventuels rongeurs.

Reproduction interdite sans autorisation.

Besoin d'aide ?

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Commentaires sur cet article

bonsoir a tous j'ai une chienne qui vient de prendre six mois le 29 mars 2009 de race bas rouge (non lof) et celle ci a mal a ses quatres pattes!! entre ses orteils c'est legerement rougatre dnc je ne c paas quoi faires et en plus sa la gene pour marcher elle ne veut pas trop sortir dnc merci de me donner vos infos!! vincent

   
Par vincent

Est-il vrai que si le chien a des vers les vaccins sont moins efficaces ?

0    0
Par lucette

westie de 3 ans vermifuger il y a 2 mois fait le "traineau " j'ai également un autre chien et un chat. Dois-je revermifuger?
Merci.
G Dallet

0    0
Par dallet

bonjour,je voudrai savoir si cela est posible j'ai une amie qui ma dit que sa petite yorkshire de 2 mois lui avait fait un vers de 20 cm resemblant a des tentacule et si cela est vraie qu'elle sorte de vers est ce merci de me repondre cordialement Madame Chartrain

0    0
Par allonne
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !

Si vous aimez votre chien, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chien tombe gravement malade ?

Comparateur des offres d'assurances et mutuelles : gratuit & sans engagement.

bonjour
j'ai mes chiots de 6 semaines qui trembles pour certain qui ont une diarrhe, je les ai vermifugés mais cela passe pas.
dite nous quoi faire?
mon vermifuge c'est du vitaminte

0    0
Par celine

bonsoir j ai trouvée dans les selles de ma chienne de 4 mois des sortes de spaghettis. juste dans l'une de ses crottes. je l ai alors immediatement vermifugé avec du milbemax est ce suffisant que dois je faire?? au niveau de son comportement rien n a changé elle est vive merci

0    0
Par sandra

Je vous remercis pour cette aide avec votre site MM.

0    0
Par MAILHE
Rédiger un commentaire

Auteur

Animal Services

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet