La teigne chez le chien : symptômes, traitement, prévention...

La teigne chez le chien : symptômes, traitement, prévention...

La teigne, aussi appelée dermatomycose, est une maladie contagieuse due à des champignons parasites : les dermatophytes. Ces champignons attaquent la couche cornée de la peau, les poils et parfois les ongles.


S'ils affectent les chiens de tous âges, c'est le chiot qui est le premier concerné par ce parasite. La principale espèce de champignon isolée s'appelle Microsporum canis.

Partager
 

Qu'est ce que la teigne ?

Qu'est ce que la teigne ?

La teigne, nom usuel de la dermatophytose, est une maladie de peau causée par des champignons dermatophytes (qui se nourrissent de peau) qui parasitent les animaux mais aussi l'Homme : on parle donc de zoonose canine.

 

Parmi les champignons responsables de la teigne chez le chien, les plus courants sont Microsporum canis, Microsporum gypseum et Trichophyton mentagrophytes. Ils vivent et se reproduisent sur la peau, dans les poils et même sur les ongles du chien. Les poils parasités sont littéralement rongés de l'intérieur ; ils deviennent très fragiles et se cassent spontanément. Les lésions de dépilation qui en résultent sont généralement bien circonscrites : on les appelle « plaques de teigne ».

 

La maladie a en outre la particularité d'être très contagieuse. Ce sont les fragments de poils parasités qui assurent la contamination des individus sains. Ces éléments infectants sont, bien sûr, présents sur les animaux porteurs de lésions, mais aussi dans l'environnement. Un contact direct avec un animal contaminé n'est donc pas indispensable : un chien peut très facilement être contaminé simplement parce qu'il s'est allongé au même endroit qu'un congénère malade quelques jours plus tôt.

 

Les éléments infectants sont très résistants : on estime que les champignons de la teigne sont capables de survivre plusieurs mois dans le milieu extérieur en se nourrissant uniquement de poils et de peaux morts tombés au sol. Une autre de leurs particularités est leur faible spécificité : même s'ils sont retrouvés préférentiellement chez le chien et le chat, ils sont capables d'infecter le lapin, les rongeurs, les primates (y compris l'Homme) et certains autres herbivores. Il faut donc faire attention lorsqu'on manipule un animal malade de ne pas se retrouver contaminé soi-même.

Les symptômes de la teigne

Les symptômes de la teigne

Quand un chien est parasité par des dermatophytes, on observe généralement des lésions circulaires d'évolution centrifuge lente, surtout au niveau de la tête et des extrémités. Apparaissent également des squames, des croûtes, des poils cassés, puis des dépilations. Les régions touchées sont plus ou moins enflammées sur leur pourtour, ce qui leur donne un aspect caractéristique de cette maladie.

 

Les lésions causées par la teigne peuvent guérir spontanément en quelques semaines, mais d'autres zones de dépilation sont susceptibles d'apparaître. Pour les races de chiens à poil long, la teigne peut simplement se traduire par une dépilation diffuse, certaines zones du corps apparaissant moins "touffues" que d'autres. Pour les les races de chiens à poil court, la teigne peut conduire à une alopécie, c'est-à-dire une perte de poils massive.

 

Il est également possible d'observer une atteinte des ongles ou encore un kérion, une forme nodulaire en macaron et en relief avec croûtes. Cette lésion est exsudative (c'est-à-dire qu'elle provoque une sueur abondante), douloureuse et purulente (c'est-à-dire qu'on observe la formation de pus).

 

Il existe aussi des porteurs sains, c'est-à-dire des chiens teigneux qui ne présentent aucun des symptômes précédents. Ils n'en demeurent pas moins contagieux pour leur entourage.

Le diagnostic de la teigne

La lampe de Wood peut détecter certains champignons
La lampe de Wood peut détecter certains champignons

Il existe à ce jour trois méthodes permettant d'établir le diagnostic de la teigne chez le chien :

  • la méthode la plus simple consiste à examiner les poils à l'aide d'une lampe à ultraviolets (lampe de Wood), car la plupart des souches de champignons responsables de la maladie produisent une substance fluorescente, de couleur vert-jaune. Cette méthode ne permet toutefois pas de diagnostiquer les teignes causées par des champignons plus rares, ni même les porteurs sains ;

  • un examen au microscope des poils du chien est également possible, car ces derniers, lorsqu'ils sont rongés par la teigne, ont un aspect très caractéristique de la maladie ;

 

  • enfin, une mise en culture à partir de poils prélevés autour des lésions peut être effectuée. Il s'agit de la méthode la plus fiable, mais aussi la plus longue, puisque plusieurs semaines peuvent être nécessaires avant d'obtenir une réponse. Elle est réalisée lorsque l'on suspecte vraiment une teigne et que les deux méthodes précédentes sont restées négatives.

La transmission de la teigne à l'Homme

La transmission de la teigne à l'Homme

Chez l'Homme, la contamination par la teigne se fait par contact direct avec un animal malade. Le risque est accru avec un chiot ou un chien de petite taille, davantage pris dans les bras et manipulé qu'un individu adulte et/ou de grande taille.

 

Parmi tous les champignons responsables de la teigne, celui qui infecte le plus souvent l'Homme est Microsporum canis. Il provoque une mycose superficielle se manifestant par des plaques rouges sur fond rosé d'évolution centrifuge sur les bras et le tronc : on parle d'herpès circiné. Ces plaques sont accompagnées de démangeaisons désagréables.

Le traitement contre la teigne

Le traitement de la teigne par la médecine classique

Le traitement de la teigne par la médecine classique

Le traitement de la teigne chez le chien passe par des applications locales d'un médicament fongicide (c'est-à-dire qui tue les champignons), et éventuellement des produits antifongiques administrés par voie orale. Le choix du produit dépend de l'étendue des lésions, mais aussi de l'état de santé du chien. Certains traitements classiques sont par exemple trop forts pour des chiennes gestantes ou pour des races très sensibles aux médicaments : dans ces cas-là, il faut opter pour des produits alternatifs.

 

Ces traitements doivent être prodigués sur une période d'environ 4 semaines pour éviter les récidives, même si les lésions disparaissent plus rapidement. Tous les animaux vivant ensemble doivent être traités simultanément, qu'ils présentent ou non des symptômes de la teigne ; en effet, certains peuvent être des porteurs sains et causer une nouvelle contamination s'ils ne sont pas traités.

 

Enfin, dans le cas où un être humain est effectivement contaminé par la teigne, il est nécessaire de le traiter aussi, car contrairement à la gale sarcoptique, la maladie ne disparaît pas toute seule sur l'Homme, même une fois le chien guéri.

Le traitement de la teigne par la médecine naturelle

Le traitement de la teigne par la médecine naturelle

Comme toutes les affections cutanées mycologiques (fongiques), la teigne est une maladie très facile à prendre en charge en médecines naturelles, chez l'être humain comme chez le chien, et à des coûts parfois moindres que la médecine traditionnelle.

 

Par voie orale, on utilise l’homéopathie sous forme de remèdes spécifiquement élaborés pour éliminer la teigne. Par voie locale, on réalise des applications d'huiles essentielles réservées à cet effet et ne présentant aucune toxicité pour le chien, même s'il en avale en se léchant. Il faut simplement bien respecter les dosages pour éviter tout risque d'empoisonnement du chien.

 

Ces remèdes antifongiques, puissants mais doux pour l’organisme, permettent d’éradiquer la teigne sur l'Homme ou le chien infecté en un mois, dès lors que le traitement est entamé rapidement. Une fois la guérison obtenue, il est fréquent de continuer pendant quelques semaines un traitement préventif, plus souple et utilisant d’autres substances, afin d’éliminer tout risque de ré-infestation.

Eliminer les champignons de la teigne dans le foyer

Le passage de l'aspirateur est essentiel, n'en déplaise au chien !
Le passage de l'aspirateur est essentiel, n'en déplaise au chien !

En parallèle du traitement, il est nécessaire de désinfecter à plusieurs reprises l'habitation et les accessoires ou objets appartenant au chien teigneux, pour éliminer les spores et les champignons et ainsi éviter une future rechute.

 

Passer l'aspirateur sur les tapis, les moquettes et les coussins, et en parallèle utiliser de l’eau de Javel pour laver les sols et les bacs à litière, permet d'éliminer une bonne partie des spores de dermatophytes. Par ailleurs, il existe des produits vétérinaires sous forme de solution à pulvériser ou de fumigation, adaptés au traitement des locaux très contaminés : ils peuvent être utiles si plusieurs chiens du même foyer sont atteints et/ou si la maladie a été détectée tardivement.

 

Ces mesures sont contraignantes mais nécessaires pour éviter les risques de propagation et de contamination des autres occupants du foyer, humains comme animaux.

La prévention contre la teigne

La prévention contre la teigne

Les moyens de prévention de la teigne du chien sont assez limités. La façon la plus simple de protéger un chien indemne reste de s'assurer qu'il n'entre pas en contact avec un animal infecté, mais c'est plus facile à dire qu'à faire puisqu'il existe bon nombre de porteurs asymptomatiques de la maladie.

 

Ainsi, même un concours de beauté canin, évènement au cours duquel les chiens présentés semblent généralement on ne peut plus sains, peut conduire à une contamination par un congénère. De façon plus générale, tout regroupement d'animaux aux origines diverses présente un risque de contamination. Pour parer à tout danger, un traitement antifongique local peut être utile pour tout chien appelé à côtoyer des congénères pendant au moins plusieurs heures, par exemple si on décide de confier son chien à une pension canine.

 

Dans un élevage indemne, la quarantaine s'impose pour tout nouvel arrivant tant que son état sanitaire n'a pas été clairement établi. Un examen en lumière de Wood et, surtout, une culture mycologique (c'est-à-dire les mêmes moyens employés par le vétérinaire pour diagnostiquer la teigne chez un sujet malade) permettent de savoir si le nouveau venu représente un danger de contamination par des dermatophytes pour ses congénères.

Le mot de la fin

La teigne est une maladie peu grave et facile à traiter, y compris par des méthodes de médecine naturelle pour chien.  Mais elle n'est pas toujours évidente à diagnostiquer en raison de ses symptômes proches de ceux d'autres maladies de la peau du chien. Une mise en culture de plusieurs semaines est parfois nécessaire pour mettre en évidence le champignon parasite responsable de l'affection.

 

Il n'existe pas vraiment de technique infaillible pour prévenir l'apparition de la teigne. Le mieux reste de traiter sans attendre tout animal atteint ainsi que son entourage, de manière à éviter toute contamination.

Dernière modification : 04/23/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Commentaires sur cet article

Mon chien a un gros boutons sur les dessus de la tête rouge et un autre blanc sur le flanc. je lui met de la teitute d'iode. Il se forme une galle et ça revient. il eu des puces. se peut-il que cela soir des piqure de puces

   
Par lilisimard

Auteur

Phyto-aromatologue spécialisée Canins & Félins

Voir le site

Discussions sur ce sujet