Détecter les puces et traiter son chien avec des anti-puces

Détecter les puces et traiter son chien avec des anti-puces

Les promenades avec son chien dans la nature, les rencontres entre chiens ou avec d'autres animaux, les périodes de vacances, au cours desquelles l'attention du maître peut se relâcher... sont autant d'occasions de ramener à la maison des puces, ces parasites du chien particulièrement ravageurs malgré leur petite taille.


40% de chiens seraient ainsi victimes des puces entre avril et octobre, et environ 20% des animaux resteraient même infestés toute l'année.


Comment savoir si son chien a des puces, et quel traitement anti-parasitaire utiliser ?

Des croquettes personnalisées pour un chien en bonne santé
Des croquettes personnalisées pour un chien en bonne santé
Pour le garder en bonne santé, offrez-lui le meilleur : des croquettes conçues spécifiquement pour lui par des nutritionnistes professionnels.

Vous verrez rapidement la différence !
Offre d’essai sans engagement
Cliquez ici
Partager
 

Que sont les puces ?

Que sont les puces ?

La puce, anciennement appelée aphaniptère, est un insecte brun, aptère (qui ne possède pas d'aile), hématophage (qui se nourrit de sang), et de forme aplatie, ce qui lui permet de vivre facilement dans le pelage du chien. Ses membres postérieurs très développés lui permettent de se déplacer par bonds, et d'échapper ainsi à la capture.

 

Ctenocephalides felis est plus communément appelée puce du chat, mais elle s'installe aussi sur les chiens, les oiseaux ou les êtres humains. Si un animal peut être porteur de plusieurs types de puces, c'est Ctenocephalides felis qui infeste en très grande majorité nos animaux domestiques.

 

Les puces adultes sont des insectes sédentaires, c'est-à-dire qu'elles passent une grande partie de leur temps sur le corps de leur hôte. Elles ne représentent qu'1% de la population totale des puces, le reste étant disséminé dans l'environnement sous forme d'oeufs ou de larves.

 

Au stade adulte, la puce ne se nourrit que de sang, à l'aide de pièces buccales importantes. Après la digestion, elle laisse de petites déjections noirâtres en forme de virgule dans le pelage. L'observation de ces grains noirs est caractéristique de la présence de puces sur le chien.

 

36 à 48 heures après avoir ainsi prélevé du sang, la puce femelle pond 20 œufs par jour en moyenne (et jusqu'à 50 au maximum) tout au long de son cycle de vie de 160 jours. La ponte se fait préférentiellement dans les tissus et les tapis, et rarement directement sur le chien lui-même.

 

Chaque œuf éclot au bout de 1 à 10 jours et donne une larve. Celle-ci fuit la lumière et la sécheresse en s'enfonçant dans l'épaisseur des moquettes ou dans les fentes de parquet, où elle se nourrit de déchets organiques et de sang séché. Après plusieurs mues, la larve se transforme en puce adulte et attend le moment voulu pour l'éclosion définitive. L'insecte peut en effet percevoir la présence d'un animal, éclore et se fixer sur la peau pour prélever du sang - tout cela en quelques secondes à peine.

 

Dans des conditions favorables, c'est-à-dire avec assez de chaleur et d'humidité, le cycle entier peut durer 3 semaines environ. Dans de mauvaises conditions, sans hôte et avec des températures basses, il peut prendre jusqu'à 6 mois.

Comment un chien attrape-t-il des puces ?

Comment un chien attrape-t-il des puces ?

Un chien peut rencontrer des puces sur son chemin toute l'année, même si le risque de contamination est généralement moins élevé en hiver, du fait des températures plus basses.

 

La plupart du temps, la contamination se fait par contact plus ou moins prolongé avec un individu infecté : ainsi, les fourrières et pensions canines, dans lesquelles les animaux vivent en grande promiscuité, sont des lieux couramment infestés par les puces. Mais les animaux sauvages sont aussi des vecteurs potentiels : par exemple, les hérissons sont très souvent porteurs de puces, et on s'en rend d'autant moins compte qu'ils n'ont pas la possibilité physique de se gratter...

 

Néanmoins, même sans contact avec un animal porteur de puces, une simple promenade du chien en extérieur peut suffire pour qu'il soit contaminé. En effet, malgré leur courte vie, les puces pondent beaucoup d'oeufs et se multiplient très vite : ainsi, la présence d'une seule puce au domicile peut provoquer une véritable infestation en quelques jours à peine. Elle peut d'ailleurs avoir été apportée par le propriétaire lui-même à son insu, que ce soit sur son pantalon ou sous la semelle de ses chaussures.

Les dangers liés aux puces

Les dangers liés aux puces

La puce est un ectoparasite qui provoque plusieurs désagréments pouvant conduire à des maladies plus ou moins dangereuses.

 

En premier lieu, en suçant son sang, la puce affaiblit le chien et son système immunitaire. Chez de très jeunes sujets, l'infestation peut provoquer une anémie du chien sévère, voire mortelle.

 

De plus, la piqûre de la puce est irritante et perturbe la vie du chien, qui se met à sans cesse se gratter et se secouer. Elle peut aussi causer une dermatite allergisante aux piqûres de puces (DAPP) du chien. Toutes ces réactions allergiques sont causées par la salive de la puce.

 

Par ailleurs, de la contamination d'un animal à l’infestation de toute la maison, le chemin est très court, puisqu’en 24 heures la puce pond jusqu’à 50 œufs qui, malgré une mortalité considérable, peuvent continuer à vivre à l’état de larves pendant l’automne et l’hiver, avant d’éclore au printemps.

 

En outre, les humains ne sont pas épargnés par ce fléau, car la spécificité d'hôte est faible chez les puces : elles passent facilement d'une espèce à l'autre pour se nourrir. Dans le cas de l'Homme, la contamination se fait toutefois rarement par contact avec un animal infecté : il s'agit plutôt de jeunes puces adultes cachées sur le sol et dans les tapis, à la recherche de leur premier hôte. Après une piqûre, des petits boutons prurigineux apparaissent, accompagnés de démangeaisons très désagréables. Chez l'Homme, les puces peuvent piquer partout, mais le font de préférence au niveau des chevilles et de la ceinture. Les piqûres sont plus douloureuses dans le bas du dos, sur les cuisses et au niveau de l’aine.

 

Enfin, la puce est susceptible de transmettre - entre autres maladies - le ténia (ver solitaire), aussi bien au chien qu'à l'Homme. En effet, les œufs de ce parasite interne sont parfois ingérés par la puce, qui peut ensuite les transmettre à son tour en piquant pour se nourrir. Le chien peut aussi se contaminer simplement en avalant une puce parasitée lors de sa toilette. Le ver solitaire se développe alors dans l'appareil digestif de son hôte canin ou humain, où il peut finir par mesurer plus d'un mètre de long. Au bout de quelque temps, on observe dans les selles de l'individu contaminé des anneaux de ténia ayant la forme de grains de riz.

Comment savoir si un chien a des puces

Comment savoir si un chien a des puces

Les puces sont les parasites externes que l’on trouve le plus souvent dans le poil des chiens, avec les poux du chien. Mais contrairement à une idée reçue, l'infestation d'un chien par des puces n'est pas toujours apparente. En particulier, ce n'est pas parce qu'un chien ne se gratte pas qu'il n'est pas infecté.

 

En effet, la pression parasitaire est le plus souvent modérée et la population de puces est limitée par les mordillements, le toilettage et les mouvements de grattage qui peuvent les expulser du pelage du chien. Au final, les puces peuvent se trouver sur l'animal lui-même, mais aussi sur le tapis, dans le panier du chien, ou tout autre endroit de la maison qu'il fréquente.

 

Par ailleurs, elles se déplacent rapidement dans les poils du chien lorsqu’on les écarte. Néanmoins, même si elles-mêmes sont difficiles à voir, leur présence est facilement repérable par leurs déjections, petites poussières noires de sang séché que l’on peut observer entre autres à la base de la queue ou sur le ventre de l’animal. Ainsi, pour savoir facilement si un chien a des puces, il suffit de brosser le pelage du chien à rebrousse-poils au-dessus d'un tissu blanc. Si des petits amas noirs en couvrent la surface, le doute n'est plus possible : le chien est infesté par un ou plusieurs plusieurs types de puces.

Que faire en cas d'infestation par les puces ?

Traiter son chien contre les puces

Traiter son chien contre les puces

Il existe plusieurs méthodes pour éradiquer les puces du chien. Le traitement choisi doit répondre à plusieurs exigences :

  • être adapté à l'âge du chien ;
  • être efficace et agir dans la durée ;
  • être facile à administrer et à utiliser ;
  • garantir la sécurité du chien et de son entourage ;
  • résister aux bains et aux shampoings.

 

Le traitement anti-puces doit donc s'orienter vers une action rapide, sans négliger la sécurité du chien et de son entourage, en particulier les jeunes enfants et les autres animaux. Ainsi, en cas de cohabitation entre un chien et des enfants, un traitement par voie orale (gouttes ou comprimés) est préférable afin d'éviter tout risque lorsque l'enfant câline le chien.

 

En effet, il existe des poudres et lotions anti-puces que l'on répand sur le pelage du chien, qui, même si elles présentent l'avantage d'être généralement peu chères, sont souvent constituées de produits toxiques : ces derniers peuvent empoisonner le chien lorsqu'il se lèche, mais aussi les enfants lorsqu'ils le caressent. Par ailleurs, la lotion anti-puces est délicate à appliquer, et ne peut généralement pas être utilisée sur un chiot ou sur une chienne gestante ou allaitante.

 

Il existe également des pulvérisateurs, en général assez efficaces. Le produit est vaporisé directement sur la peau du chien, à rebrousse-poils. Dans l'idéal, il vaut mieux privilégier des traitements à base de produits naturels, afin d'éviter tout irritation Il est aussi conseillé de vaporiser les endroits où votre compagnon a l'habitude de passer du temps, en particulier le lieu de couchage du chien (panier, coussin...).

 

Enfin, comme chez les humains, il existe des shampoings anti-puces pour chien. Si les animaux les tolèrent en général plutôt bien, leur effet s'avère souvent peu durable, et leur application est contraignante, d'autant qu'il faut réussir à pouvoir donner un bain à son chien.

 

Quel que soit le traitement anti-parasitaire choisi, il doit être renouvelé jusqu'à la disparition complète des puces. Par ailleurs, afin de choisir le traitement le mieux adapté à son chien, il convient de tenir compte de deux effets :

  • l'effet chute, qui permet de paralyser très rapidement les puces avant même qu'elles ne puissent piquer le chien. Ce type de produit est à choisir pour un chien souffrant d'allergies ;
  • l'effet insecticide, qui tue les puces. Ce type de produit agit directement sur les parasites, mais son action risque d'être peu efficace s'il est appliqué de la mauvaise manière ou en quantité insuffisante.

 

Mais tous les produits ne sont pas adaptés à tous les chiens. Par exemple, il peut exister des substances contre-indiquées pour les femelles gestantes ou allaitantes, ou pour les chiots. Par ailleurs, certaines substances actives peuvent être très toxiques chez certaines races hypersensibles aux médicaments, comme le Berger des Shetland ou le Colley. Il faut donc bien lire les précautions d'usage et se tourner vers un vétérinaire au moindre doute.

 

En parallèle, il ne faut pas oublier de vermifuger le chien qui a été infecté, car les puces peuvent transmettre des vers internes tels que le ténia.

Traiter la maison contre les puces

Traiter la maison contre les puces

Un traitement anti-puces s'impose dès qu'on a pu identifier la présence de puces, mais également dans les situations à risque de contamination importante, afin d'éviter à tout prix l'infestation.

 

Les puces ne pondent pas sur les animaux, mais dans des endroits restreints et cachés, comme les fissures du bois. Il est donc important de traiter la maison et la niche du chien contre les puces, en même temps que le chien et tous les animaux de la maison, lorsqu’on remarque une recrudescence des attaques.

 

Ainsi, il faut dans un premier temps passer l'aspirateur dans toute la maison et laver les tissus à 60°. Il ne suffit en effet pas de traiter seulement le chien : il convient également de s'attaquer à tous les endroits où les puces sont susceptibles de s'installer, quel que soit leur stade. Il faut donc détruire toutes les larves et les œufs présents sur le chien, mais aussi dans son environnement (sa litière, son panier, les coussins et les canapés...), au risque de voir réapparaître le parasite rapidement.

 

Par ailleurs, passer régulièrement l'aspirateur est un bon moyen de prévenir l'arrivée de puces dans la maison. Il existe même des granulés insecticides à placer dans le sac de l'aspirateur pour éliminer définitivement les puces une fois qu'elles ont été aspirées, mais vous pouvez tout aussi bien mettre un collier anti-puces dans le sac.

 

Il existe aussi diverses techniques naturelles pour se débarrasser des puces dans la maison et sur son chien. Toutefois, en cas d'infestation dans la maison, il sera peut-être nécessaire de la traiter entièrement grâce à des produits fumigènes disponibles en pharmacie ou chez le vétérinaire.

La prévention contre les puces

Les traitements anti-parasitaires pouvant être assez lourds tant pour le chien que pour son entourage, la prévention contre les puces n'est pas à négliger, d'autant que ce sont des parasites externes que l'on rencontre fréquemment.

 

L'objectif ici est d'interrompre le cycle de vie des puces en inhibant la croissance des œufs et des larves dans l'environnement, pour empêcher ainsi les infestations. Le bon choix est là aussi celui d'un produit qui allie efficacité et sécurité, tant pour l'animal que pour les jeunes enfants qui vivent à ses côtés le cas échéant.

Le collier anti-puces

Le collier anti-puces

Un collier anti-puces pour chien est généralement élaboré à base d'huiles essentielles. Facile à utiliser, il est efficace pour une durée de 2 à 4 mois en moyenne. En revanche, son action est limitée sur les chiens à poils longs et sur les grands chiens. Il existe des colliers anti-puces qui résistent à l'eau, idéaux pour les chiens aimant nager.

 

Il faut toutefois être conscient qu'il est possible que le chien s'intoxique en ingérant les produits contenus dans le collier ou qu'une allergie de contact se développe.

 

Par ailleurs, il existe également des colliers anti-puces à ultrasons, qui ont un effet répulsif mais n'ont pas de propriété insecticide.

 

Enfin, il est à noter que la plupart des colliers anti-puces servent également de colliers anti-tiques.

Les pipettes anti-puces

Les pipettes anti-puces

Appliquées régulièrement, les pipettes anti-puces, appelées aussi spot-on, protègent efficacement le chien des puces, tiques et autres parasites pendant 30 jours en moyenne.

 

Les pipettes, parfois composées d'huiles essentielles, éloignent tous les parasites pouvant être nuisibles pour le chien. Elles sont très pratiques et faciles à appliquer.

 

Il existe différents types de pipettes, en fonction de la taille du chien.

 

Le gros inconvénient de cette solution est son coût : les pipettes anti-puces pour chien sont généralement chères.

Le spray anti-puces

Le spray anti-puces

Le spray anti-puces est aussi efficace en prévention qu'en traitement. On pulvérise le produit directement sur la peau du chien, à rebrousse-poil. Afin de le protéger dans la durée, il est nécessaire de renouveler régulièrement l'application du produit.

 

Très simple d'emploi, le spray anti-puces se montre toutefois inefficace s'il est mal appliqué. Par ailleurs, avec un chien craintif, son usage peut s'avérer plus compliqué, car le bruit peut l'effrayer.

Les gouttes et comprimés anti-puces

Les gouttes et comprimés anti-puces

Les gouttes et comprimés anti-puces sont employés aussi bien de manière curative que de manière préventive.

 

Leur utilisation est facile, mais ils n'empêchent pas les puces de piquer le chien.

Le pump spray, ou pulvérisateur liquide anti-puces

Le pump spray permet de protéger le chien contre les puces durant 1 mois en diffusant l'insecticide sur le pelage du chien.

 

Son application est cependant assez longue, et il est inefficace s'il est mal appliqué ou si le dosage est insuffisant.

Le mot de la fin

Les puces sont donc vrai fléau, particulièrement difficiles à éradiquer une fois le foyer infesté. Si on y ajoute les maladies (parfois mortelles) et démangeaisons qu'elles peuvent entraîner, on perçoit vite l'intérêt de privilégier la prévention contre ce parasite infernal. Les méthodes pour prévenir l'apparition de puces sont variées : à vous de choisir celle qui convient le plus à vous et à votre compagnon.

Dernière modification : 04/23/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.

Commentaires sur cet article

j'ai acheter un shoimpooing (repul'7 chien) tres efficaces car plus aucne puces. toutes morte flauter dans l'eau au rinçasse. je les acheter a G... pour 12 euro tres bien je le conseil et coter 3 pipette a 10 euro que je lui met tout les 12 jours

   
Par rottier guenael

quelle désolance ! tous les produits anti-puce ne fonctionnent pas...
alors j'ai essayé le schampooing anti-poux et ça marche !... toutes les puces sont parties.

0    0
Par picavet

Sylvie, on n'offre pas un chien à des gosses !!! ça n'est pas un jouet ! Que faire ? lire l'article, ça serait un bon début, non ?

0    0
Par onreve

Je me souviens d'une infestation où elles m'avaient piquée au bas des jambes, je ne pouvais marcher sans m'arrêter pour me gratter tous les 10 mètres !
Il est urgent d'intervenir à la moindre puce ou suspicion en allant demander conseil au pharmacien. Et faire un grand ménage complet avec produits associés (les plus naturels possibles)

0    0
Par CocciNim

mon petit chiot n'a pas de puces mais le chat de ma cousine l'a transmis et hop il gratte tous le temps

0    0
Par dollsyn

ma chienn a attrappe des puces par negligences je ne m en suis pas rendu compte tout de suite elle a perdue beaucoup de poils sur tout le corps est ce les puces ?je lui ai fait un traitement au front line j espere que ses poils vont repousser

0    0
Par PATCHOULI

pour vour débarasser de ces bestioles metter du frongtline sur le cou de votre animal et desinfecter votre appartement avec une bombe anti puces .

0    0
Par martine

je viens d'avoir un chiot berger allemand, il a 6 semaine mais je n'avais jamais vu autant de puces de ma vie, j'en ai tué au moins 200 la première nuit, aujourdh'ui malgré le fait qu,on me demande de ne pas le laver tout de suite, je lui ai fait un champoing mais ces saloperies ne meurt pas je les vois sur le sol, j'ai des triplets de 5 ans bientôt et c'était leur cadeau d'anniversaire, j'ai peur qu'il arrive que chose au chiot! que faire?

0    0
Par sylvie tiani

mon chien a des puces qui me pique aussi, dans la famille on est 4 et il y a que moi qui se fait piquer, pourquoi et y a til des risque pour ma santé ? car quand je me fait piquer ce n'est pas qu'une seule fois , j'ai des dizaines de boutons ensuites et ça démange, surtout la nuit.

0    0
Par céline

si ma cousine a un chien avec des puce ,si je col son chien et que je revien chez moi est ce quer mon chien en auras???quel horreur ses petit monstre!!!

0    0
Par sakura

imidaclopride: poison qui a tué ma Princesse en 36 heures seulement
faire attention

0    0
Par Lynda

ma chienne est infestée de puces et aucun moyens de les enlever que faire ? les puces de maintenant résistent a toutes sortes de traitements. quelle horreur!

0    0
Par catherine

c'est vraiment de la saloperie ces bestioles :/
quand mon chien en chope elle se régale aussi en venant me piquer sur les pieds et les mollets, alors quand on dit que ça vient pas sur les hommes... :(

0    0
Par marc

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet